Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Conseils de lecture

Novembre 2012

 
 

Livres de Alain Soral (102)







Alerter

143 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #270622
    Le 26 novembre 2012 à 21:59 par Julius32
    Conseils de lecture

    Dire que le roman se résume au psychologique c’est quand même excessivement (le mot est très faible) réducteur. Cervantes, Balzac, Céline, Tolstoï, Dostoievski, Conrad, etc, du psychologisme ?

     

    Répondre à ce message

    • #270887
      Le Novembre 2012 à 10:42 par lakalakala
      Conseils de lecture

      Il fait référence au roman actuel, celui des Christine Angot.

       
  • #270889
    Le 27 novembre 2012 à 10:47 par JB
    Conseils de lecture

    http://www.lefigaro.fr/actualite-fr...

    Ca serait bien de faire un comparatif entre la résistance paysanne qui est en train de faire reculer le gouvernement, avec les racailles de banlieues qui croient tenir la france en joue.

     

    Répondre à ce message

  • #271025
    Le 27 novembre 2012 à 13:48 par maître
    Conseils de lecture

    Il me semblait que les fascistes italiens et autres nazis avaient mis en place un système dit "totalitaire" qui ne se bornait pas à encadrer l’économie, mais légiférait de manière réactionnaire tous les aspects de la société : interdiction ou répression des arts dits "dégénérés" (en peinture mais aussi en musique : jazz ) ; interdiction de certains livres (autodafés) ; répression de l’homosexualité , etc...plus incarcération voire élimination des opposants politiques, le tout saupoudré d’une bonne dose de racisme. Mais j’apprend ici que tout cela n’était qu’un simple retour de l’Etat "en réaction à une prédation économique" . Un peu extrême, comme réaction soit-disant uniquement économique, non ?
    Alain Soral dénonce le PS actuel pour son décalage vers des mesures uniquement "sociétales" (mariage gay, etc...) sans s’attaquer aux vrais problèmes qui sont d’essence économique. Soral s’inspire par là de l’analyse marxiste qui considère que l’Economique détermine le Politique (l’action politique est superficielle et est surdéterminée par une cause plus profonde, relevant du domaine de l’économique). Néanmoins on remarquera qu’en matière de mesures sociétales, les fascistes italiens des années 20/30 étaient pas mal du tout et même infiniment plus violents que le PS d’aujourd’hui (cf. ce que j’écris avant). Le mot totalitarisme semble avoir disparu du champs de l’analyse "soralienne". On se référera aux oeuvres du peintre Max Beckmann, très connu en Allemagne, qui a représenté cette intrusion infernale de l’Etat au coeur de la vie privée dans les états totalitaires des années 1920/1930.
    Il me semble que l’analyse de Soral est quelque peu superficielle, voire erronée, ou orientée dans ce cas là. D’autre part, en matière d’évolution économique, il ne se concentre jamais sur un phénomène important : qu’est-ce qui a engendré le basculement ultra-libéral mondial de la fin des années 1970 ? Puisque je vous rappelle que le monde occidental d’après-guerre était globalement économiquement régulé et dominé par l’état providence, y compris aux Etats-Unis. Qu’il n’y avait pas de dette d’état extravagante, et peu de chômage. Tout n’était pas idyllique, mais ce fût une période d’économie régulée florissante, pas la peine d’aller piocher dans les horreurs fascistes des années 1920 ! Si la FED gouverne tout et téléguide nos sociétés par son contrôle monétaire, pourquoi ont-ils laissé s’installer un intermède d’état providence de 35 / 40 ans ???

     

    Répondre à ce message

    • #271696
      Le Novembre 2012 à 11:38 par joe
      Conseils de lecture

      Très intéressant.
      La parenthèse de l’Etat-providence et des acquis sociaux à l’intérieur d’un cadre capitaliste assoupli (qui vit ses derniers souffles aujourd’hui et va vers son ultime destruction si rien ne change) n’a été possible que grâce à la pression internationale, sociale, civile, politique, diplomatique et militaire de l’URSS sur les sociétés occidentales (CGT, PCF, Juin 36, Libération, 1946, etc.).
      Sans le contre-poids géopolitique soviétique, les grandes bourgeoisises d’Europe de l’Ouest n’auraient jamais cédées autant de droits sociaux pour les peuples et les classes travailleuses au cours du XX ième siècle.

      Enfin : on voit très bien comment le tournant de 1989/1991 (chute de l’URSS) a permis le grand balayage néo libéral et ultra capitaliste débridé dans toute l’Europe.

      Soral en parle d’ailleurs dans ses abécédaires, avec des paragraphes sur Staline notamment.

       
  • #271570
    Le 28 novembre 2012 à 04:07 par Bob
    Conseils de lecture

    Bonjour,

    Pour ceux qui ont lu tout Félix Niesche, quel livre recommenderiez-vous pour commencer ?

    Merci

     

    Répondre à ce message

    • #272992
      Le Novembre 2012 à 22:54 par Jean Claude
      Conseils de lecture

      Fragrans Feminae avant tout ! puis Vis Comica et Arabesques ensuite... Ex-France est aussi une excellente chronique de la période pré-présidentielle 2012.
      En résumé :

      Frangrans Feminae : Le vers la féminisation de Niesche : virtuose, pertinent et caustique.
      Ex France : La campagne 2012
      Arabesques : Les printemps arabes colorés aux couleurs de l’Empire.
      Vis Comica : Révisionnisme, humour et domination communautaire.
      Spleen and Strings : les femmes, Niesche, la poesie, comme dit Soral Baudelairien et un brin difficile d’accès pour un non-initiée à la poésie "classique" et le lot de référence mythologique et livresque qu’elle présuppose.Bref faut aimer ça.Le livre est le moins politique de tous, le plus personnel.

      Conseil : Vis comica et Fragrans mais ce n’est qu’un avis personnel.

       
    • #273967
      Le Décembre 2012 à 10:06 par Propaganda
      Conseils de lecture

      Mon préféré reste Fragrans Feminae, il est drole, acerbe et incisif. Le reste est bien sur très intéressant aussi.

       
  • #272511
    Le 29 novembre 2012 à 13:39 par Nadsat
    Conseils de lecture

    Quelqu’un a des recommandations pour un bouquin qui traite sérieusement l’histoire de la Russie ? Un livre dans le genre de celui de Bainville pour la France par exemple.

    Merci d’avance !

     

    Répondre à ce message

    • #273602
      Le Novembre 2012 à 19:02 par Pierre
      Conseils de lecture

      Tu peux lire "Histoire de la Russie" de Nicholas Riasanovsky. Un grand classique !

       
    • #274679
      Le Décembre 2012 à 14:40 par Nadsat
      Conseils de lecture

      Merci Pierre, je vais essayer de trouver ça !

       
  • #275225
    Le 3 décembre 2012 à 11:37 par Koorosh
    Conseils de lecture

    A propos de la lutte de classe interne au mouvement ouvrier :
    J’ai pu entrer en contact avec de nombreux militants syndicaux dernièrement. Cette opposition au sein mouvement ouvrier se rencontre de plus en plus, à la CGT, à FO et même de façon ténue à la CFDT.
    Clairement, les militants de base ont un discours qui diffère des directions syndicales. Les institutions européennes sont de plus en plus la cible des critiques, autant que les regroupements partisans et syndicaux qui, par le haut, essayent de replacer les luttes dans un cadre européen et non national (PGE, CES...)
    On voit également dans les réunions apparaitre certains groupes syndicaux très actifs au discours révolutionnaire et radical, comme le Front Syndical de Classe, qui a une analyse de la situation particulièrement fine.
    Ce que dit Alain Soral est donc non seulement historiquement et politiquement juste, c’est également confirmé par la réalité des mouvements sociaux aujourd’hui.

     

    Répondre à ce message

  • #276008
    Le 4 décembre 2012 à 17:36 par Le_minimum_pour_Aurillac
    Conseils de lecture

    Après Douglas Reed et Otto Weininger, je vais passer à Gottfried feder, ma bibliothèque va faire de plus en plus d’effet à mon entourage

    ps : ça peut sembler hors sujet mais ce serait excellent d’entendre Soral faire une petite sortie dans la prochaine vidéo du mois sur John Carpenter ou Cronenberg (si cela s’y prête bien sûr mais rien que invasion los angeles et los angeles 2013 peuvent servir la discussion, comme il fait souvent un clin d’oeil au cinéma et au bon, en octobre c’était Pialat, il y a qqs temps Griffith et Scorsese)

    J’espère qu’E et R tiendra compte de cette requête ! merci

     

    Répondre à ce message

  • #276012
    Le 4 décembre 2012 à 17:38 par Le_minimum_pour_Aurillac
    Conseils de lecture

    J’ai d’ailleurs vu récemment un film excellent (sur l’épisode napoléonien, waterloo et la prise de pouvoir des Rothschilds sur l’angleterre) film de propagande allemande des années 40 interdit (sans rire) Die Rosthchilds, en + des conseils lecture des mini conseils cinéma seraient extra !

     

    Répondre à ce message

  • #279154
    Le 8 décembre 2012 à 23:54 par l’expression de la terreur inquisitrice islamique .
    Conseils de lecture

    Je te trouve formidable Alain qu’ils t’acuseraient de délire tellement c’est pertinent
    c’est mieux que les coktails - molotovs ces conseils de lecture , que du bon cru , en reflexions profondes et à un prix dérisoire vis à vis de la densité des reflexions méga-académiques , c’est plus que toutes les universités de France .
    Et quelle réécriture de l’histoire toute en dénonciation . Bravo Alain et salutations . L’Islam est contre toute élite bancaire de quelque forme qu’elle prenne .

     

    Répondre à ce message

  • #279903
    Le 10 décembre 2012 à 01:06 par mercure
    Conseils de lecture

    En attendant avec impatience
    les entretiens de novembre,
    d’Alain Soral ^^

     

    Répondre à ce message

    • #280550
      Le Décembre 2012 à 21:47 par Simone Choule
      Conseils de lecture

      C’est vrai que là l’entretien de novembre qui arrive Mi-décembre...je vous conseille d’abandonner celui de décembre (partez en vacances, fêtez un bon Noël...) et de faire directement celui de janviers car sinon ceux qui font ces vidéos serez décalés pour tout le reste de l’année !

       
Afficher les commentaires précédents