Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Alain Soral – Conseils de lecture (mai 2022)

Alain Soral présente trois nouveautés, éditées ou distribuées par Kontre Kulture !

Soutenez E&R avec odysee.com

 

Stéphane Blet, entretiens posthumes – Propos recueillis par Alimuddin Usmani
l’ouvrage est disponible chez Kontre Kulture

 

Lois psychologiques de l’évolution des peuples,
le livre est disponible chez Kontre Kulture

 

Guerre, l’inédit de Louis-Ferdinand Céline est disponible chez Kontre Kulture

 

Voir aussi :

Mai 2021
Conseils de lecture – Les Tribus du cinéma et du théâtre de Lucien Rebatet
23
Mars 2020
Conseils de lecture avec Youssef Hindi
Chroniques du sionisme
26
Octobre 2019
Conseils de lecture avec Alain Soral et Pierre de Brague
Automne 2019
34
Juillet 2019
Conseils de lecture avec Alain Soral et Pierre de Brague
Été 2019
121
Mai 2019
Qu’est-ce que le fascisme ?
Conseil de lecture avec Pierre de Brague et Jérôme Bourbon
81
Mars 2019
Du branleur au hardeur : la pornocratisation des esprits
Conseil de lecture avec Pierre de Brague et Lounès Darbois
109
Mars 2019
Conseils de lecture avec Alain Soral et Pierre de Brague
Extrait en avant-première de Soral a (presque toujours) raison – Épisode 9
80
Août 2018
Conseils de lecture – Été 2018
60
Décembre 2017
Alain Soral – Conseils de lecture
Noël 2017
34
Septembre 2017
Alain Soral – Conseils de lecture
Rentrée 2017
28
Mai 2017
Alain Soral – Conseils de lecture
Printemps 2017
50
Décembre 2016
Alain Soral – Conseils de lecture
Décembre 2016
58
Octobre 2016
Alain Soral – Conseils de lecture
Octobre 2016
48
Juillet 2016
Alain Soral – Conseils de lecture
Juin 2016
64
Février 2016
Alain Soral – Conseils de lecture
Février 2016
47
Décembre 2015
Alain Soral : conseils de lecture
Décembre 2015
45
Octobre 2015
Alain Soral : conseils de lecture
Octobre 2015
70
Octobre 2015
Courrier des lecteurs
Conseils de lecture !
63
Avril 2015
Alain Soral – Conseils de lecture et commentaires de l’actualité
Mars 2015
121
Février 2015
Alain Soral : conseils de lecture
Février 2015
131
Octobre 2014
Vidéo du mois d’Alain Soral : conseils de lecture
Octobre 2014
179
Juin 2014
Alain Soral : commentaires de l’actualité et conseils de lecture
Mai 2014
275
Février 2014
Vidéo du mois : conseils de lecture
Janvier 2014
201
Mai 2013
Vidéo du mois : conseils de lecture
Mai 2013
209
Mars 2013
Vidéo du mois : conseils de lecture
Février 2013
332
 
 

Livres de Alain Soral (103)







Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2963670
    Le 23 mai à 14:43 par Paul82
    Alain Soral – Conseils de lecture (mai 2022)

    J’ignorais pour l’histoire du manuscrit de Céline. Ce n’est pas très beau, surtout envers Lucette, c’est le moins que l’on puisse dire...

     

    Répondre à ce message

  • #2963673
    Le 23 mai à 14:48 par toto la ciboulette
    Alain Soral – Conseils de lecture (mai 2022)

    Céline est un peu comme Dieudonné, dans "Guerre", mais comme dans "Mort à crédit" il est très critique, froid vis à vis de ses parents, on le dirait sans empathie, en bref il aime bien être le salaud alors que dans la vie réelle c’était un médecin des pauvres et sa dénonciation dans la guerre qui arrivait lui a causé son lynchage mondial.

    Je n’est pas lu Proust, mais cela me semble plus descriptif qu’autre chose avec un coté super nombriliste, j’en ai eu des échos, mais c’est un fils de bourgeois, qui n’a pas fait la guerre et qui vivait sans doute de ses rentes. LFC c’était un vrai bonhomme, héros de guerre, beau de surcroit à en faire baver ce crapaud hypocrite de Sartre.

    Des mots simples pour exprimer des choses compliquées au contraire de Proust, je m’était fait cette réflexion entre Nietzche et Kant, pour le peut que j’ai lu de Kant et n’ayant pas la mémoire des mots, cela peut paraitre pédant, mais c’était mon impression.

    La mort de Stéphane Blet est d’une grande tristesse, mais une âme aussi belle éclipse la laideur de ses tortionnaires, il suffit de voir ces gens accourir en sortant d’un bus à Hébron pour voler la maison d’une famille Palestinienne partie à un enterrement.

     

    Répondre à ce message

    • #2963932
      Le 23 mai à 23:06 par Liu
      Alain Soral – Conseils de lecture (mai 2022)

      J’interviens pour dire que Guerre est incontestablement à lire, que Céline est immense, (qu’il y a au moins deux Céline littéraires, celui du Voyage puis celui de Mort à crédit et des oeuvres d’après - qu’il a une vie incroyable - mais il ne faut pas pour autant dénigrer A la Recherche du temps perdu de Marcel Proust Son style n’a pas de pareil, son écriture est proche de Saint-Simon qui décrivait la cour de Louis XIV (pour nous la dépeindre et surtout pour la critiquer et réveler avec subtilité ses travers et parfois même son néant). Le "nombrilisme" n’est que de façade, et c’est la façade d’une cathédrale littéraire pleine de subtilités. Le milieu que Proust décrit en prend pour son grade, et heureusement qu’il n’a pas décrit le monde populaire !
      Proust a fait une partie de son service militaire(est ce notre cas ?), et s’et engagé résolument politiquement en se brouillant avec ses amis et son propre père (Proust était pour Dreyfus, pas son père et la réputation était très importante dans le milieu parisien dont il faisait parti).
      Marcel Proust vivait de ses rentes oui, (après avoir fait des piges au figaro, mais il a participé à des revues et a beaucoup plus écrit qu’on ne le croit) mais il avait une santé déplorable, et comme le dit justement Céline qu’’il faut mettre sa peau sur la table pour écrire, personne ne l’a fait comme Marcel Proust ne l’a fait, puisqu’il est mort cloitré et ruiné dans un appartement modeste, en terminant son oeuvre, cette oeuvre l’a littéralement dévoré en somme. Bref, j’encourage la lecture des deux, Proust et Céline évidemment.

      Et enfin, si vous êtes prêt à escalader des himalayas littéraires, il y a James Joyce ! (bien plus dur à lire que Proust mais aux phrases pourtant plus courtes car la longueur ne fait pas tout (je vais finir mon commentaire là-dessus). :-)

       
  • #2963755
    Le 23 mai à 16:55 par Eric
    Alain Soral – Conseils de lecture (mai 2022)

    Le Bon est volontairement mis sous le boisseau. Heureusement presque tout se trouve sur internet. La seule façon de détruire l’âme de la France est la submersion migratoire. C’est presque terminé. Complémentaire et plus efficace que le génocide vendéen ou les guerres mondiales.
    Hitler l’a dit en 1923, Céline dans une lettre en 1942. C’est pas comme si on savait pas.
    Anthropologiquement et intellectuellement, il aurait été encore impossible au plus grand gauchiste d’il y a 20 ans d’imaginer le grand historien Pap N’Diaye ministre de l’Education Nationale. Nous vivons une époque géniale.

     

    Répondre à ce message

  • #2963778
    Le 23 mai à 17:45 par AlexCorky21
    Alain Soral – Conseils de lecture (mai 2022)

    Je le dis et je le répète ici, merci encore à Alain Soral de rendre hommage au grand musicien et résistant qu’était Stéphane Blet ; parce que sinon on ne peut pas dire que les hommages se bousculent, que ce soit du côté du mainstream (ça on pouvait s’y attendre comme on a pu le constater plus tard avec le décès de Luc Montagnier), mais aussi du côté de ce qu’on appelle la dissidence.
    On pourrait revenir sur la manière honteuse dont Vincent Lapierre a totalement occulté la mort de Stéphane Blet, alors qu’il le connaissait pourtant très bien (Mais il est vrai qu’il a totalement tourné le dos à E&R et que Stéphane Blet ne l’avait pas épargné).
    On pourrait aussi parler de Rougeyron qui prétend parler au nom de l’ensemble des souverainistes et qui lui aussi a snobé Stéphane Blet. Alors il est vrai que Stéphane Blet était sur une ligne légèrement différente du point de vue historique, mais on ne peut peut pas occulter le fait que lui aussi était un souverainiste sincère et qu’il se battait pour la libération de la France, donc ça mérite bien d’instaurer la paix des braves ! D’autant que Rougeyron est ami avec Abauzit et ça ne le dérange pas plus que cela, et de plus il est toujours à lécher le c*l à des fausses valeurs comme Sapir par exemple. On pourrait parler de David L’Epée aussi, mais quand je pense que tout ce beau monde a pleuré ses morts au moment du décès de Tepa et que en revanche Stéphane Blet, pianiste de renommée internationale, on fait comme si ça n’existait pas ! C’est quoi qui les gêne, il était trop courageux pour eux, c’est ça ? Je me dis finalement qu’Alain Soral avait raison de se mettre en colère face à tant de duplicité et d’hypocrisie !

     

    Répondre à ce message

    • #2963918
      Le 23 mai à 22:31 par Eric
      Alain Soral – Conseils de lecture (mai 2022)

      Le sommet atteint par PYR est d’avoir ironisé comme une pauvre merde lors du décès du martyre R. Faurisson. Ça c’est impardonnable. Quand on n’a pas de couilles, d’où sans doute son appétence pour les eunuques dans son genre, faut au moins savoir se taire. C’est d’autant plus dommage et coupable que ce n’est pas un imbécile.

       
    • #2963938
      Le 23 mai à 23:28 par Bachar
      Alain Soral – Conseils de lecture (mai 2022)

      David L’Epée préfère étaler ses déboires conjugaux sur Facebook. Allez voir, c’est d’un ridicule. Ce type, au physique très ingrat veut faire croire qu’il s’est tapé des jolies filles de la bourgeoisie alors qu’il vient juste de se faire larguer par sa vilaine chinoise parce qu’il trainait trop sur Tinder. Un mytho, pédant, lâche et pas subversif pour un sou...

       
    • #2964362
      Le 24 mai à 18:07 par Vinteuil
      Alain Soral – Conseils de lecture (mai 2022)

      En parlant de Rougeyron, il a parlé de « démocratie de marché et d’opinion » dans une de ses dernières vidéos, sans citer Alain Soral évidemment. Bien que le patron soit rejeté par toute la sphère "dissidente" actuelle, il les a tous formé intellectuellement.

       
  • #2963785
    Le 23 mai à 17:57 par Camarade Hadrien
    Alain Soral – Conseils de lecture (mai 2022)

    La musique est de Miles Davis :
    Miles Runs the Voodoo Down
    et Rated X

     

    Répondre à ce message

    • #2964500
      Le 24 mai à 23:26 par lucien
      Alain Soral – Conseils de lecture (mai 2022)

      La musique d’intro : Miles runs the voodoo down sur l’album Bitches Brew.

      Meilleur album de jazz fusion de tous les temps à mon humble avis.

       
  • #2963825
    Le 23 mai à 19:05 par invité
    Alain Soral – Conseils de lecture (mai 2022)

    Le jeune Destouches est incroyablement beau physiquement : le regard profond, les traits fins. Il s’est corrodé au contact de la lourdeur des Hommes tout au long de sa vie romanesque.

     

    Répondre à ce message

  • #2964386
    Le 24 mai à 18:58 par Goetz von Berlichingen
    Alain Soral – Conseils de lecture (mai 2022)

    Merci de ces conseils : Il est temps de m’attaquer à Céline

     

    Répondre à ce message

  • #2964436
    Le 24 mai à 20:25 par Miville
    Alain Soral – Conseils de lecture (mai 2022)

    Gustave Lebon fut un des grands maîtres à penser de de Gaulle, et a sans doute contribué à l’inspirer en direction de l’abandon qu’il a fait de l’empire de la France outremer, puisque théoricien de l’impossibilité d’assimiler les peuples non français aux valeurs universalistes que la France (républicaines ou chrétiennes) se croyait à tort ou à raison le devoir de rayonner. Gustave Lebon a plutôt fait l’éloge de la formule britannique en matière d’impérialisme, où il ne s’agit pour la métropole, ou plus exactement, pour l’élite métropolitaine, que de récolter des bénéfices matériels des colonies tout en gouvernant les peuples par des techniques de manipulation identitaire les flattant dans le sens de leur penchant identitaire le plus régressif (pour les abêtir rentablement), et du diviser pour régner.

    Et c’est bel et bien ce que la France a fait à partir de l’ère gaullienne : sacrifier l’AOF et l’AEF, pour garder l’aspect purement financier de la Françafrique. La France a donc adopté, par l’entremise de ce chef d’état dont la carrière a quand même décollé grâce à un parti-pris pro-britannique très fortement assumé, le mode britannique de gestion coloniale (fondé sur l’acceptation du constat cynique de l’impossibilité, en grande partie biologique ou écologique, de faire accéder les peuples au développement ou de les soustraire à la misère tout simplement), malgré toute sa résistance personnelle à l’ordre anglo-saxon en raison du mépris qu’il en a essuyé.

    L’abandon de l’Algérie par de Gaulle fut assez explicitement justifiée par lui grâce à des arguments à la Lebon, ce alors même que presque la moitié de la population algérienne voulait tout compte fait continuer à faire partie de la France. La Vème république tout en se voulant une sorte de revanche purement économique sur le monde anglophone n’opéra cette courte revanche qu’en sacrifiant son âme en l’américanisant à l’envi, en commençant par gérer son ex-empire colonial à l’anglo-saxonne. Et le résultat a été très vite la gestion du peuple français lui-même par la manipulation identitaire et le diviser pour régner.

    De Gaulle adorait certes beaucoup la France mais un peu trop comme un châtelain d’origine bourgeoise adore son grand domaine : la paysannerie qui en vit étant presque de trop, "des veaux" indignes à tout le moins de la beauté du décor qui l’entoure. Parce que sans une certaine idée universaliste jamais la France métropolitaine elle-même n’aurait vu le jour sur la carte du monde.

     

    Répondre à ce message

    • #2966527
      Le 29 mai à 08:07 par electhor
      Alain Soral – Conseils de lecture (mai 2022)

      La population algérienne voulait, lorsque de Gaulle arrive au pouvoir, très massivement l’indépendance. Il n’est pas responsable des fautes commises avant, qui ont empêché l’assimilation. En 1958, c’était trop tard. Aucun empire colonial n’a d’ailleurs survécu à cette période, on voit mal pourquoi l’Algérie aurait fait exception...

       
  • #2964580
    Le 25 mai à 08:14 par Roland
    Alain Soral – Conseils de lecture (mai 2022)

    En accord parfait avec Alain Soral sur le"jazz lyrique" de Céline. J’ai déjà acheté et lu "Guerre" , que j’aurais acheté sur E&R si j’avais su.
    Touchant hommage à Stéphane Blet et intéressante introduction à Gustave Le Bon et son approche de la question identitaire.
    Alain Soral, ici aussi, sobre et pertinent.
    Je m’en vais de ce pas faire l’acquisition des deux livres sur le site KontreKulture.

     

    Répondre à ce message

  • #2965848
    Le 27 mai à 14:01 par Colonel de Montjoie
    Alain Soral – Conseils de lecture (mai 2022)

    Conseil de visionnage, en complément de la vidéo du Boss :

    https://odysee.com/@Roms17:d/Jean-D...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents