Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Alain Soral – Conseils de lecture

Décembre 2016

Alain Soral présente les nouveautés éditées et distribuées par Kontre Kulture pour le mois de décembre 2016.

 

Voir aussi :

23 mai
Alain Soral – Conseils de lecture (mai 2022)
19
Mai 2021
Conseils de lecture – Les Tribus du cinéma et du théâtre de Lucien Rebatet
23
Mars 2020
Conseils de lecture avec Youssef Hindi
Chroniques du sionisme
26
Octobre 2019
Conseils de lecture avec Alain Soral et Pierre de Brague
Automne 2019
34
Juillet 2019
Conseils de lecture avec Alain Soral et Pierre de Brague
Été 2019
121
Mai 2019
Qu’est-ce que le fascisme ?
Conseil de lecture avec Pierre de Brague et Jérôme Bourbon
81
Mars 2019
Du branleur au hardeur : la pornocratisation des esprits
Conseil de lecture avec Pierre de Brague et Lounès Darbois
109
Mars 2019
Conseils de lecture avec Alain Soral et Pierre de Brague
Extrait en avant-première de Soral a (presque toujours) raison – Épisode 9
80
Août 2018
Conseils de lecture – Été 2018
60
Décembre 2017
Alain Soral – Conseils de lecture
Noël 2017
34
Septembre 2017
Alain Soral – Conseils de lecture
Rentrée 2017
28
Mai 2017
Alain Soral – Conseils de lecture
Printemps 2017
50
Octobre 2016
Alain Soral – Conseils de lecture
Octobre 2016
48
Juillet 2016
Alain Soral – Conseils de lecture
Juin 2016
64
Février 2016
Alain Soral – Conseils de lecture
Février 2016
47
Décembre 2015
Alain Soral : conseils de lecture
Décembre 2015
45
Octobre 2015
Alain Soral : conseils de lecture
Octobre 2015
70
Octobre 2015
Courrier des lecteurs
Conseils de lecture !
63
Avril 2015
Alain Soral – Conseils de lecture et commentaires de l’actualité
Mars 2015
121
Février 2015
Alain Soral : conseils de lecture
Février 2015
131
Octobre 2014
Vidéo du mois d’Alain Soral : conseils de lecture
Octobre 2014
179
Juin 2014
Alain Soral : commentaires de l’actualité et conseils de lecture
Mai 2014
275
Février 2014
Vidéo du mois : conseils de lecture
Janvier 2014
201
Mai 2013
Vidéo du mois : conseils de lecture
Mai 2013
209
Mars 2013
Vidéo du mois : conseils de lecture
Février 2013
332

Se procurer chez Kontre Kulture les ouvrages et l’affiche
présentés par Alain Soral :

 

Les autres livres évoqués dans la vidéo,
également disponibles chez Kontre Kulture :

 

Les ouvrages présentés font aussi partie des coffrets de Noël,
à découvrir chez Kontre Kulture !

 

 
 

Livres de Alain Soral (103)







Alerter

58 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1624722
    Le 15 décembre 2016 à 21:15 par Pierre-Francois L
    Alain Soral – Conseils de lecture

    Un modeste avis complétant le propos de MONSIEUR SORAL concernant le coffret dédié a ce grand homme que fût , reste, et perdurera HUGO CHAVEZ dans nos mémoires et dans la mémoire de milliers d’ hommes et de femmes ayant une vision de justice sociale , de patriotisme , d’ amour véritable de son prochain et de ceux qui ont incarnés l’ histoire de sa patrie , qu’ il incarna tout au long de sa vie.
    Le travail de MR LAPIERRE est en tout point remarquable , et je tient à l’ en remercier de manière profonde et sincère !

     

    Répondre à ce message

  • #1624843
    Le 15 décembre 2016 à 23:42 par Michel
    Alain Soral – Conseils de lecture

    Je profite de cet espace pour faire un peu de pédagogie Chétienne, après tout...
    Rappelons que Jésus est mort sur la croix parce qu’il prônait l’amour et la paix, qu’il parlait d’un Dieu universel qui pouvait aimer tous les hommes, Juif et païens (pas encore de musulmans à l’époque, ni de chrétiens d’ailleurs), qu’il disait que le royaume de Dieu était ici et maintenant et que l’église est dans nos coeurs. "Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à dieu", autrement dit, laissait le pouvoir à ceux qui le veulent, votre seul seigneur est le Tout Haut, aimez-le d’abord lui comme votre père qui vous a tout donné... Et au riche prince qui veut rentrer dans le royaume de dieu, qui lui demande que faire pour parvenir à entrer dans le royaume de dieu, Jésus lui répondit de tout donner aux pauvres et de le suivre, le prince refusa et Jésus dit alors aux apôtres : "voyez comme il est plus simple à un chameau de rentrer dans une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu".
    Et la femme adultère qui trompa son mari qu’une poignée d’homme veut lapider, ils trouvèrent Jésus pour lui demander que faire selon lui ? "Que celui qui n’a jamais pêché lui jette la première pierre" rétorqua Jésus... Tout le monde pêche, alors il faut pardonner, les hommes ne la lapidèrent pas... même à l’épouse qui trompe son homme, même à la prostituée qui pleura aux pieds de Jésus, tout le monde fût pardonné, même ceux qui l’ont crucifiés.
    Jésus ne prônait pas un paradis céleste, quoique ça dépend les dire des apôtres, mais ce qui revient sans cesse, c’est le paradis qu’est la Terre, ici et maintenant.
    Est-ce que dieu existe ? si vous ne saurez comprendre la puissance et la bonté de dieu, vous subirez la nuisance de satan.
    Notre monde est un paradis qu’on transforme en enfer...
    "Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu ! "
    Procurez la paix mes amis, ne cherchez plus l’ennemi, aimez vos ennemis comme vos amis...
    "C’est ici mon commandement : Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés."
    Soyons prêt à mourir sur la croix à prôner l’amour et la paix.

     

    Répondre à ce message

  • #1624886
    Le 16 décembre 2016 à 01:39 par jeanJean
    Alain Soral – Conseils de lecture

    Concernant les jeux-vidéos, merci de souligner l’évidence, c’est une fuite par rapport à l’insipidité du monde capitaliste. Certes, un gros paquet de glands tombent dans le panneau des jeux commerciaux, poussant à une compétition infinie dans laquelle finalement tu te bats pour "gagner ta vie" sans en avoir.
    Mais le jeux-vidéo est bel et bien un art - je fais des films depuis pas mal de temps, et le cinéma n’offrira JAMAIS les possibilités techniques et immersives du jeux vidéo.

    C’est une discipline très onéreuse (souvent bien plus cher qu’un film, même à gros budget) qui demande du temps et énormément de paramètres pour "réussir" à la fin.
    Rythme, intrigues, bande-son (oui, comme au ciné) mais aussi gameplay, gestion de l’espace et du temps, immersion, profondeur de l’univers ... Et ce genre de trucs, ben au cinéma non. Ou alors Star Wars, mais les jeux sont mieux que les films.

     

    Répondre à ce message

    • #1625073
      Le Décembre 2016 à 12:24 par Herostratus
      Alain Soral – Conseils de lecture

      Les jeux sont mieux que les films... parfois, très rarement.
      Et encore, il faudrait dire "Certains jeux sont parfois mieux que certains films pour le côté immersif". Car niveau portée historique, intelligence critique etc, c’est rarement la panacée.
      Le critère ultime est le temps :
      Est-ce que Half Life 2 est toujours jouable avec autant de plaisir et d’étonnement qu’en 2004 ? Non. Ça a sacrément vieilli : gameplay et graphisme.
      Est-ce que Quai des brumes est toujours aussi agréable, poétique, drôle, émouvant, 80 ans après sa sortie ? Oui.

       
    • #1625147
      Le Décembre 2016 à 14:04 par JérémyD
      Alain Soral – Conseils de lecture

      @Herostratus Assez subjectif comme point de vue vous seriez surpris du nombre de gens qui jouent encore à Tetris ou encore de l’ampleur du courant dit de "Rétro-gaming", de plus les films vieillissent aussi ne vous en déplaise, certes un peu moins vite mais cela est également du à la moindre marge de progression de l’industrie du cinéma par rapport à celle des jeux-vidéos.

      Amicalement

       
  • #1625241
    Le 16 décembre 2016 à 16:38 par Akhenaton
    Alain Soral – Conseils de lecture

    Alors là, la puissance d’analyse du Président Soral- je l’appelle ainsi à dessein- me troue le c..., et je ne doit pas être le seul !
    Quand, vers 37’, il relie le projet et la stratégie globaux des Frères musulmans d’Egypte, avec pour finalité les USA arabes et le califat musulman, les 2 ayant pour capitale Jérusalem, avec le gouvernement mondial attalien établi dans le même lieu, je dis chapeau ! CQFD, tout se rejoint, tout s’explique, tout s’éclaire : Soral nous mâche en quelques mots un travail qui nécessiterait de longues recherches...

     

    Répondre à ce message

  • #1625349
    Le 16 décembre 2016 à 20:56 par Basile
    Alain Soral – Conseils de lecture

    @ 777 :

    Vous vous trompez lourdement !
    Voyons plutôt ce qui nous unis que ce qui nous sépare !

     

    Répondre à ce message

  • #1625638
    Le 17 décembre 2016 à 14:20 par Pierre Ghi
    Alain Soral – Conseils de lecture

    Le dicton du jour : Être pour ne pas se faire avoir.

     

    Répondre à ce message

  • #1626063
    Le 18 décembre 2016 à 10:49 par Maxime
    Alain Soral – Conseils de lecture

    Bonjour à tous,
    est ce que l’un d’entre vous a lu sociologie du gamer ? Je ne suis absolument pas un adepte des jeux vidéos, je n’ai pas de PC ni de télévision néanmoins, je regarde parfois les vidéos de présentation des jeux de guerre produits par les américains. Au regard de l’évolution de ces productions, il est clair que les ennemis des USA actuels et à venir sont toujours identifiés. Le Liban, l’Iran, l’URSS et aujourd’hui la Russie, là Chine également. À ma connaissance, jamais de scène qui se deroule en Arabie Saoudite ni en Israël.
    Savez-vous si le sujet est évoqué dans le livre ?

    Cordialement

     

    Répondre à ce message

  • #1626286
    Le 18 décembre 2016 à 17:58 par Joachim
    Alain Soral – Conseils de lecture

    Lol.
    Le soit-disant danger des jeux vidéos : c’est pas parce qu’on a une vidéo d’un abruti qui frappe son clavier comme un dégénéré qu’il faut en faire une généralité de tous les gamers. "Les jeux vidéos rendent fou" dit Soral, mais quelle caricature ! Seule une infime partie des gamers deviennent accrocs au point d’être débiles, mais c’est pas une constante ; loin du portrait de gros abruti que vous faites du gamer, les jeux vidéos satisfont une grande partie de la population qui y trouve aussi du lien social, une communauté liée par une passion commune, une occupation gratuite (League of Legends) : c’est dire si ils font fonctionner la société Marchande ! Avant on faisait la guerre en réel, maintenant on la fait dans le virtuel : qu’espérer d’mieux ? Ce n’est certes pas les jeux vidéos qui vont combler le vide existentiel laissé par la société marchande, mais ils permettent un certain épanouissement, d’intégrer une compétition (comme il peut y en avoir dans le sport) et avoir des effets d’émulation. Bref, loin du gros mongol enterré chez lui devenu fou devant son écran, le véritable portrait du gamer n’est pas aussi noir que ça.

     

    Répondre à ce message

    • #1627406
      Le Décembre 2016 à 13:11 par Rune
      Alain Soral – Conseils de lecture

      Le lien social créé par WOW, LOL et DOTA 2 ?
      Permettez nous de douter de sa pertinence et sa profondeur... Crier dans un micro selon l’agitation de pixels sur un écran, seul dans sa chambre d’adulescent, on a vu plus chaleureux comme lien social, par exemple le bistro. Je vous conseille le dernier épisode de NIPNIC sur les Réseaux Sociaux.

      Si vous n’avez pas compris que LOL est un énorme marché et non une occupation gratuite, vous êtes vous seulement demandé pourquoi & comment ils payaient les équipes championnes 2 millions de dollars ? En accumulant de la gratuité ?

      Le véritable portrait du gamer : ben justement lire le livre de Sajous, il adresse tous les aspects que vous évoquez.

       
    • #1633026
      Le Décembre 2016 à 00:35 par Swan
      Alain Soral – Conseils de lecture

      Voir le jeu vidéo par la lorgnette du MMO, du jeu de guerre et de la dé-socialisation de l’addict, c’est comme voir le cinéma par celle du blockbuster hollywoodien et juger de la musique toute entière pour quelques excités incitées par les paroles d’un mauvais rap.

      Il serait temps d’admettre que ce médium est un vecteur d’expression comme les autres, dont la variété et la complexité commence même à repousser les limites d’arts plus anciens.

       
    • #1634563
      Le Décembre 2016 à 17:30 par coyoterevolte
      Alain Soral – Conseils de lecture

      Les jeux vidéo sont plus qu’un medium. Ils sont des donneurs d’ordre : l’impératif et même l’infinitif atténué y sont légion. Vu de l’extérieur, la répétition de gestes identiques, le regard figé ou l’agitation s’apparentent à un état maladif. Le livre ne donne pas d’ordre et s’il en donne, il ne peut pas savoir s’il a été exécuté : paraphrase pour définir l’interactivité.

      "Les êtres ont cédé, perdu la bagarre
      les choses ont gagné, c’est leur territoire".

      Le seul intérêt des jeux vidéo est de les créer car cela requiert a priori une grande variété de compétences utiles dans la vraie vie (aller retour inhérent au projet entre le point précis et le puzzle général, géométrie et perspective et bien sûr, la programmation, ligne de code et architecture). Peut-être que la méthode de reproduction de ce que tu aimes bien pourrait fonctionner. En tout cas, ça vaut le coup d’être tenté : l’apprentissage à l’école de création de jeux vidéo. Pour les apprentis boulangers, cela aboutit à une utilisation parcimonieuse et responsable (qui prend en compte les conséquences). Alors on appuie sur des boutons programmés par nos ennemis ou on crée nous mêmes nos boutons qui peuvent éventuellement nous faire gagner du temps pour vivre en famille.

       
  • #1627561
    Le 20 décembre 2016 à 17:54 par Adjakan
    Alain Soral – Conseils de lecture

    Question à l’adresse de musulmans éclairés concernant l’extrait de l’ouvrage du Cheikh Hosein, où il est question de l’illettrisme du Prophète comme preuve de l’inspiration divine (30è mn) : le Prophète a-t-il vraiment "lu" et "écrit", au sens propre, ce qu’il a reçu ?
    Je croyais qu’il restituait oralement la parole divine et que transcription écrite des versets avait été réalisée par ses compagnons, puis diffusée de manière plus ou moins éparse par les premiers musulmans, jusqu’à la codification sous le calife Othman, qui forme le texte coranique que nous connaissons.
    La lecture et l’écriture des versets par le Prophète n’est-elle pas une métaphore pour décrire l’expérience de la Révélation comme récitation de la parole inspirée ? Car si tel était le cas, à quoi bon débattre sur l’illettrisme du Prophète ?

     

    Répondre à ce message

  • #1642741
    Le 14 janvier 2017 à 07:00 par Mika
    Alain Soral – Conseils de lecture

    Il faudrait peut-être arrêter d’idéaliser la réalité au nom de la réconciliation. Comment ça il n’y a pas eu de massacre de juifs chez les musulmans ?
    C’est évidemment faux... Des premières conquetes et massacres (Beni Qoraïzha ,Médine et à Césarée), aux pogroms de Safed en 1834 ou ceux de Tripoli dans les années 40 en passant par ceux en Iran aux XIX siècle, au Maroc à Fes (6000 tués) , à Cordoue en 1013, des milliers à Grenade en 1066, en 1077 à Jérusalem...etc etc
    Je m’arrête. Je ne parle même pas des chrétiens évidemment, la liste est trop longue. Ils ont été décimés en Afrique du Nord...

    Alors oui à la réconciliation non à l’hypocrisie. Et certainement pas sur le dos du Christianisme déjà bien assez attaqué par le système. Au passage je me demande pourquoi il y a beaucoup plus de juifs ashkénaze que de séfarade dans le monde si les chrétiens ont été si mauvais et les musulmans si pacifique...

    A titre d’info sur l’Indonésie, le gouverneur chrétien a été emprisonné en Novembre pour blasphème.

    Sur Vatican II ce n’est pas tant le concile qui est mauvais mais plus son interprétation par certains progressistes qui exagèrent cette interprétation des textes. Tot ou tard l’Eglise trouvera la bonne ligne, c’est une affaire de temps.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents