Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Pourquoi tant de haine ? #52 – Guerre de Louis-Ferdinand Céline (avec Lounès Darbois et Lapine)

Pourquoi tant de haine ? est une émission d’ERFM, la radio en ligne et en continu d’Égalité & Réconciliation.

 

La présentation de cet épisode :

Pour ce cinquante-deuxième épisode de Pourquoi tant de haine ?, Monsieur K. reçoit Lounès Darbois et Lapine (animateur de Louis le Dernier, dit Céline sur ERFM) pour commenter la sortie du roman inédit de Céline, Guerre, œuvre publiée à titre posthume aux éditions Gallimard.

 

Écouter l’émission :

Soutenez E&R avec odysee.com

 

Rendez-vous sur ERFM pour écouter et télécharger l’émission !

 

Rejoignez le fil Telegram d’ERFM pour vous tenir informé des nouveautés

 

Guerre, l’inédit de Louis-Ferdinand Céline est disponible chez Kontre Kulture

 

Voir aussi :

27 juillet
Pourquoi tant de haine ? #53 – Schopenhauer et le féminisme (avec Félix Niesche)
35
10 juin
Pourquoi tant de haine ? #51 – Rudy Reichstadt ou l’anticonspirationnisme mis à nu (avec François Belliot)
27
3 mai
Pourquoi tant de haine ? #50 – La Journée d’Al-Qods (avec Aïssa et Youssef Hindi)
23
28 avril
Pourquoi tant de haine ? #49 – Le nationalisme en France et en Europe (avec André Gandillon)
8
3 avril
Pourquoi tant de haine ? #48 – Débat Hindi-Jovanovic : faut-il voter Zemmour ?
156
26 mars
Pourquoi tant de haine ? #47 – Critique du nationalisme (avec Arnaud Guyot-Jeannin)
37
13 mars
Pourquoi tant de haine ? #46 – Les mouvements néo-nazis ukrainiens (avec Lucien Cerise)
37
8 février
Pourquoi tant de haine ? #45 – Les attentats de Charlie Hebdo (avec François Belliot)
15
Octobre 2021
Pourquoi tant de haine ? #44 – Les attentats du Bataclan (avec François Belliot et Betty, rescapée)
39
Septembre 2021
Pourquoi tant de haine ? #43 – Véganisme, vie paysanne et agriculture (avec Laurent le paysan et Jules)
60
Août 2021
Pourquoi tant de haine ? #42 – Je suis Cassandre ! (avec Alain Soral, Xavier Poussard et Damien Viguier)
152
Juillet 2021
Pourquoi tant de haine ? #41 – La résistance à la dictature sanitaire ou le retour de la grande politique (avec Alain Soral et Xavier Poussard)
117
Juillet 2021
Pourquoi tant de haine ? #40 – Qui ?! (avec Xavier Poussard et Damien Viguier)
Qui dirige la "meute médiatique" ?
39
Juin 2021
Pourquoi tant de haine ? #39 – Comprendre l’Époque, un ouvrage fondamental (avec Alain Soral)
34
Mai 2021
Pourquoi tant de haine ? #38 – La controverse de Ravenne (avec Damien Viguier)
6
Mai 2021
Pourquoi tant de haine ? #37 – Le christianisme des origines (avec Camille Mordelynch)
32
Février 2021
Pourquoi tant de haine ? #36 – Le Virus et le Président (avec Jean-Loup Izambert et Claude Janvier)
13
Janvier 2021
Pourquoi tant de haine ? #35 – Viktor Orbán (avec Thibaud Gibelin)
8
Novembre 2020
Pourquoi tant de haine ? #34 – Métaphysique du sexe de Julius Evola (avec Félix Niesche)
26
Novembre 2020
Pourquoi tant de haine ? #33 – Louis-Ferdinand Céline (avec Lounès Darbois)
47
Novembre 2020
Pourquoi tant de haine ? #32 – Émission spéciale "Élection américaine"
81
Octobre 2020
Pourquoi tant de haine ? #31 – Le réchauffement climatique (avec Camille Veyres et Jérôme Halzan)
28
Septembre 2020
Pourquoi tant de haine ? #30 – Hommage au travail d’Emmanuel Ratier (avec Xavier Poussard de Faits & Documents)
36
Août 2020
Pourquoi tant de haine ? #29 – L’autonomie (avec Carmen Daudet, Marco et Victorien)
10
Août 2020
Pourquoi tant de haine ? #28 – Peut-on être autre chose qu’un Français de souche ? (avec Camel Bechikh)
68

À ne pas louper ! Sur E&R :

Soutenez ERFM !

 






Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Je viens de finir l’émission. Je découvre Lounès Darbois, j’aime bien son style. J’ai vu qu’il avait un blog, il écrit bien.
    Et j’apprends donc le départ de Monsieur K., dommage, mais bonne continuation à lui ! J’ai adoré son apport, il a un ton agréable, carré, pro ; il relançait parfaitement, savait distribuer la parole ; juste ce qu’il faut de chaleur et d’éloquence, bravo à lui !

     

    Répondre à ce message

  • Pour me la péter un petit coup je dirais que Céline c’est le bouquet final du 19ème siècle, c’est à dire le siècle de la subjectivité intense et qui avait atteint son sommet chez Dostoievsky.

    "Guerre" n’est pas finalisé mais suffisamment lisible, c’est du bon Céline (scène de cul d’anthologie ;-) Normalement la suite s’appelle "Londres" mais je n’arrive pas à trouver sur le net : qqun a des infos ?

    Il y a un truc désespérant chez Céline (comme chez Soral d’ailleurs) : OK il est ultra-profond dans sa perception sociologique et c’est un oracle mais la causalité principale lui échappe : il ne voit pas que la destruction du monde ainsi que la totalité du pouvoir de ceux qui nous ont mis en esclavage ne vient pas d’eux mais de leur messie et de sa morale inversée qui les inverse d’ultra-derniers réels (parce que massacrés par ceux qui se définissaient par mimétisme comme ultra-premiers raciaux aryens) en ultra-premiers moraux intouchables et tout-puissants. C’est au nom de cette même morale d’inversion des derniers réels en premiers moraux que notre monde est détruit : féminisme, LGBTxisme, immigration, etc.

    C’est tragique au dernier degré, désespérant, que même Céline soit aveuglé par l’inversion du dieu de haine tribal en dieu d’amour universel et ne comprenne pas que le dieu d’amour est pure manipulation d’inversion et soit entièrement au service du dieu de haine puisque le seul Amour qui en résulte est l’amour obligatoire de ceux qui nous persécutent (à tel point qu’on ne peut même pas les nommer), c’est à dire la mise à mort sociale de tous ceux qui comme AS manifestent la moindre insoumission.

     

    Répondre à ce message


    • Il y a un truc désespérant chez Céline (comme chez Soral d’ailleurs) : OK il est ultra-profond dans sa perception sociologique et c’est un oracle mais la causalité principale lui échappe : il ne voit pas que la destruction du monde ainsi que la totalité du pouvoir de ceux qui nous ont mis en esclavage ne vient pas d’eux mais de leur messie et de sa morale inversée qui les inverse d’ultra-derniers réels (parce que massacrés par ceux qui se définissaient par mimétisme comme ultra-premiers raciaux aryens) en ultra-premiers moraux intouchables et tout-puissants. C’est au nom de cette même morale d’inversion des derniers réels en premiers moraux que notre monde est détruit : féminisme, LGBTxisme, immigration, etc.



      Désespérant ?

      Non c’est justement le génie de Céline, de ne pas se perdre en circonlocutions lourdingues et verbeuses.

      Céline, c’est la victoire de l’intelligence réelle sur l’arrogance conceptuelle.

      Maintenant, il faudrait que tu nous expliques pourquoi la morale inversée ne produit pas les mêmes effets chez nous que dans les pays slaves, alors qu’on partage le même corpus de valeur.

      Je t’avais déjà posé la question, et ta réponse n’était déjà pas satisfaisante.

      Simplement parce que c’est Céline qui a raison.

       
    • Merci Macarel, je ne trouvais pas les mots pour répondre à ce commentaire qui semble m’avoir paru aussi à côté de la plaque qu’à vous...
      Cordialement.

       
    • @anonyme

      les maux que tu décris ne sont pas ceux d’une supposée "morale inversée’, mais de l’égalitarisme. Ce qui n’a évidemment rien à voir avec une hiérarchie qu’on renverserait, et conserverait en elle la verticalité.
      Tu n’es même pas rigoureux dans ton impertinence.

      Il y a cependant un mystère intéressant à creuser concernant la faculté évocatoire chez les vaincus. Céline est un exemple. Faulkner aussi. Intéresse-toi à la littérature du Sud des USA, qui a produit le meilleur, le plus vivant , le plus lucide de sa culture après la guerre de Session.
      Ceux que l’Histoire déclare trépassés, reviennent comme des spectres pour hanter les vainqueurs de leur Verbe vengeur, et peut-être, autre part, victorieux.
      Pourquoi t’en chagriner ? Si le vainqueur a manqué sa cible, s’il a visé trop bas, alors c’est un juste châtiment. Car les vainqueurs du temps de Céline, de Faulkner ou de Soral ne sont pas les vainqueurs des siècles passés ; Je ne vois pas de Clovis remettant sa royauté entre les mains du Dieu chrétien. Je ne vois pas de Sainte Ampoule.
      Les "vainqueurs" dont il est question n’ont rien édifié de semblable. Ils s’en sont affranchis violemment pour tenter une percée sous un autre étendard... C’est pour cela qu’ils ne sont victorieux que dans l’illusion du temps présent, et vaincus de toute éternité, et un Céline (ou un Soral) dépensera tout son génie pour le leur rappeler.
      Ils ont été défaits par avance, un après-midi, sur le Golgotha, et malgré tous leurs efforts ils n’y pourront rien changer.

      C’est ce que les Nietzschéens, eux-mêmes pleins de ressentiments, ne comprennent pas. Qu’il y ait différents plans de réalité, et que les valeurs transfigurées ne font pas face à leurs antagonismes sur le même horizon. Elles ne disputent pas avec les lois terrestres, temporaires. Elles prétendent convertir (orienter) seulement leur fonction.

      Peine perdue de les combattre dans la matière. Ceux-là auront beau s’ingénier à faire prendre forme à toutes leurs fantaisies, délires de puissance, de maîtrise, de renversement sur l’ordre créé : la matière reste soumise à la Parole première, dont le sens reste toujours à chercher dans le silence incréé. Et certains génies savent le faire parler, ce silence, au grand dam de tous ces sourds volontaires et bornés.

       
    • S’il s’agissait de se la péter, mais de honte, alors on est bien d’accord. Quel galimatias !

       
  • Lounès est un orateur hors pair, d’une grande culture, j’adore l’écouter.
    L’émission est excellente, merci aux intervenants.

    Quant à Céline, j’ai lu Guerre, et bien que l’on remarque qu’il ne s’agit là que d’un premier jet, c’est le roman le plus proche du style du Voyage, et son histoire est à la fois tragique, tordante et explosive.

    Immense Céline, même à l’ombre dans la tombe il rayonne.

     

    Répondre à ce message

  • Le départ de l’infatigable Mr K mérite plus que cette courte annonce.

    Ne serait-il pas possible de lui consacrer un entretien conséquent ?
    Sur son parcours,ses années E&R et ses futurs projets (en maintenant évidemment la discrétion nécessaire)
    Son humilité l’en dissuadera peut-être mais pourrait être éclairant sur son chemin militant.

    Je le suis depuis les débuts de Méridien Zéro et le voir devenir un des piliers d’E&R m’a fait maturer sur le sens des priorités...
    On se souviendra de ses émissions (quotidiennes comprises) qu’on mettait un point d’honneur a ne pas louper,en devinant a sa voix un être déterminé,élégant,subtil et bon camarade.
    Véritable esprit français.

    Quand a Céline il ne reste presque plus rien a dire après lui.
    Combien lui a du être obscène ce bas-monde.

     

    Répondre à ce message

  • Merci Mr K pour ces beaux moments sur ERFM !

     

    Répondre à ce message

  • Arrêtez d’écrire Mr K, tas de gueux. Mr, c’est le diminutif de Mister. Monsieur, c’est M. 
    Merci a Monsieur K. J’espère avoir des nouvelles de lui prochainement

     

    Répondre à ce message

  • Merci, Monsieur K, coryphée d’ERFM ! On regrette déjà votre maniement de la belle langue, vos références instruites et votre enthousiasme serein dans les débats. Tout de bon, camarade !

     

    Répondre à ce message

  • Au revoir M. K et bonne chance dans vos nouvelles aventures, un bon animateur d’émission avec la culture et l’élocution qui va avec. J’aimais bien l’entendre, dommage qu’il parte.
    Ps : En parlant d’élocution, Lounès excelle en la matière et c’est un vrai plaisir à écouter !

     

    Répondre à ce message

  • Très triste d’apprendre le départ du camarade K...je suis son travail depuis Méridien Zéro et je n’ai jamais été déçu...sait-on déjà où on pourra le retrouver ou met-il un terme définitif à son activité sur le net ?

     

    Répondre à ce message

  • #2995885

    Oh non
    Pas lui
    Où peut-on te retrouver camarade ?
    Tu es excellent

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents