Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Palmade, Retraites, Ukraine : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°691

 

 

Mémoires – Tribun du peuple,
disponible chez Kontre Kulture !

 

Voir aussi :

13 avril
Renouveau de la foi et églises en péril, Retraites : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°696
10
30 mars
"Désordre de l’ordre" : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°695
5
9 mars
RN, Retraites, Macronie : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°694
5
2 mars
Grève, Afrique, Immigration, Éducation : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°693
7
9 février
Vendéens & Chouans : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°690
4
30 janvier
Ukraine : l’escalade : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°689
5
19 janvier
Colonisation, Démographie, Apathie, Justice : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°688
11
7 janvier
Vœux, Santé, Ukraine, Social, Pape : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°686
5
Décembre 2022
Grèves, Ukraine, Mbappé, Macron, Corruption : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°685
13
Décembre 2022
Immigration, Brigitte Bardot, Insécurité : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°684
15
Décembre 2022
Jean-Marie Le Pen présente l’édition Kontre Kulture des Fables de La Fontaine
12
Novembre 2022
Ukraine, Huit milliards !, Ocean Viking, Corrida : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°682
14
Novembre 2022
Immigration, Parlementarisme, Bassines, RN : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°681
5
Octobre 2022
Front national, RN, 50 ans de politique : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°680
5
Octobre 2022
Démographie, Lola, Abaya, 49.3 : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°679
22
Octobre 2022
Crises énergétique, sociale, politique : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°678
3
Octobre 2022
Grand Remplacement, 50 ans du FN : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°677
Septembre 2022
Élections italiennes, Russie, Arménie : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°676
5
Septembre 2022
Dictature de la bien-pensance : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°675
1
Septembre 2022
Gorbatchev, État de droit, Énergie, RN : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°674
10
Août 2022
Karting, Rentrée, Macron, Algérie, Kontre Kulture : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°673
5
Août 2022
Délinquance, Intégration, Justice, Météo : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°672
4
Août 2022
Taïwan, Dupond-Moretti, Immigration, RN : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°671
1
Juillet 2022
Immigration, Politique, Incendies, Italie : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°670
3
Juillet 2022
L’"extrême droite" à l’Assemblée : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°669
10

À ne pas manquer, sur E&R :

 






Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #3122774

    Les cocaïnomanes de BFM affirment que Palmade a été " VICTIME d’un accident "

     

    Répondre à ce message

  • #3122794

    JMLP me fait penser à mon père dans ses derniers jours. Une pensée encore véloce dans un corps défaillant. Quant au bouquin... mais qui a l’énergie de se cogner un tel pavé ? Sa fille est minable +++ sans surprise. Le système soumet tout ce qui vit à ses crochets. Pour porter une vérité il faut être libre, dégagé des contingences matérielles. Je ne vois venir à l’horizon que des êtres horizontaux. Je pense à Christ et je pleure sur notre médiocre condition.

     

    Répondre à ce message

  • #3122803

    Depenaliser le canabis, permettrait aux dealers de vendre legalement une multitude de panel de drogues en tous genre,
    au coin de la rue sans etre embeter par la police

    Il va sans dire que la police serait dans l incapacité de verifier et de sanctionner.

    exemple : La police n aurait pas la capacité, ni le temps, ni les moyens pour controler les 500 points de vente de dealers dans une simple ville de 70 000 habitants de banlieue.

    A quoi sert l intervention de la .·.police ?
    - a constater les morts dans les lieux d accident mortels de la circulation (causé par les drogues)
    - ou empecher les accidents ? Tenter d arreter avec des preuves les dealers ?
    Car sans preuve ; les dealers sont relachés et recommencent la semaine d apres.
    > les operations de filature coutent cheres et prennent du temps et des effectifs

    En parallele du traffic de drogues se greffent plusieurs reseaux criminelles, de prostitution, ventes d armes,

     

    Répondre à ce message

    • #3122865

      Le client des prostituées est pénalisé depuis 2016, c’est devenu (en France !) un délinquant . Bizarrement le client des dealers n’est pas pénalisé ! J’espère que l’affaire Palmade va réveiller le législateur et qu’il va prendre des mesures draconiennes contre l’acheteur de drogues . C’est lui, ce CON, qui est à l’origine de tous ces trafics et qui est responsable des morts, des blessés et de tous les délits qu’ils entraînent . Le pb c’est que la population française est la plus droguée d’Europe ! Et que la demande est énorme . Ecurie d’Augias . Hercule, au secours !

       
    • Les lois de l’union européenne interdisent de contrôler plus de 10% des containers qui débarquent dans l’union. Voilà pourquoi la coke coule à flot en France aujourd’hui...

      Tu peux envoyer la police s’attaquer aux revendeurs de rue ça ne changera strictement rien. D’ailleurs la corruption a atteint un tel nivea, qu’un pourcentage non négligeable au sein des
      services de police participent à ces traffics...

       
    • Vous dites absolument n’importe quoi tout deux.
      Votre propos ressemble à celui d’un éditorialiste de BFM. 
      Les consommateurs prennent des contraventions (beaucoup plus lourdes depuis macron) et sont beaucoup plus souvent que les vendeurs (dont certains sont des indics)

      Et les flics en ont vraiment ras le bol de devoir contrôler tout les consommateurs, il suffit de les entendre parler entre eux.
      Une dépénalisation, a minima, permet à la police de se concentrer sur des choses beaucoup moins futiles et accessoirement de moins se faire détester en harcelant les gens pour leur propre consommation.

      L’alcoolisme est un fléau national et le tabagisme détruit les gens à petit feu pour le bonheur de l’industrie de la chimio... Donc le reste en comparaison est presque anecdotique en terme de proportion.

      Et j’ai travaillé en CAARUD, je sais de quoi je parle.

       
    • Abel : vous confondez bousiller sa santé en fumant une clope , et les trafics. La drogue, ça n’est pas que la consommation, c’est aussi qu’elle génère la délinquance, la violence, la prostitution, le meurtre ,...si le drogué n’a pas sa dose. Donc, ça rajoute. A l’époque de l’alcool prohibé, on a eu les Al Capone et consorts. Donc, le vrai combat est en amont, à faire tomber idem, mais les productions tenues par les mafias dans certains pays aussi tenus par elles génèrent des milliards. Des pays entiers vivent de ça, et politiquement ça arrange certains autres pays ou services secrets , ferment les yeux ou les aident, c’est selon le but recherché. Tant qu’il y aura de la corruption, il y aura des mafias, et réciproquement.

      Quant à l’éducation donnée aux jeunes, pour leur éviter cette chute, elle est inexistante.

       
    • #3123661

      La drogue se banalise de plus en plus, je le vois où j’habite pour les jeunes, dealer est devenu la norme, pas peur de la prison, profit importants donc ces jeunes ne pensent même plus au travail, qu’est-ce que ça va donner ? C’est eux qui vont payer nos retraites ? J’ai du mal à y croire, misère misère....

       
    • Domus :
      Et vous confondez les toxicomanes avec les simples consommateurs d’herbes et, troisième catégorie, les consommateurs occasionnels de produits prohibés synthétiques.

      Pour la faire courte : Oui je suis d’accord, les jeunes sont très mal informés, la faute à un état paternaliste qui les maintient constamment dans l’infantilisation, ce qui donne des (rares) campagnes de sensibilisations aussi ringardes que grotesques et aussi ridicules que peu crédibles.
      Le principe de la RDR (Réduction des Risques) et beaucoup moins hypocrite : informer sur la toxicité, les risques, les effets, sans faire de morale (celle-ci ayant systématiquement l’effet inverse), et surtout... Les informations viennent de personnes consommant ou ayant consommé les dites substances, ou a minima ayant fait partie des proches de consommateurs.
      Ces personnes sont beaucoup plus légitimes pour faire de la prévention.

      Une personne toxico, alcoolique, etc, ne tombe pas là dedans du jour au lendemain sans raison. Le principal problème n’est pas sa toxicomanie (qui en devient un) mais le mal-être qui l’a facilitée et sans traiter les causes de ce mal-être il n’y a aucun espoir de traiter peu ou prou la toxicomanie.

      Enfin, attaché à la liberté individuelle, je suis favorable (pour toutes ces raisons et plus encore) à un état socialiste et nationaliste... Dans lequel le traffic de substances chimiques serait lourdement puni... Et les "drogues" (qui n’en deviennent qu’à partir du développement de l’addiction, donc c’est relatif) seraient légalement disponibles, en vente libre (pharmacies ou bureaux de tabacs)... Exception faite pour l’héroïne, le crack et la cocaïne.
      Ceci étant, cela doit impérativement s’accompagner de vraie prévention sérieuse et n’infantilisant pas les usagers.
      Et évidemment la plupart des substances de synthèses sont très dangereuses même occasionnellement consommés.
      L’ecstasy par exemple engendre à fréquence régulière des troubles de l’humeur : paranoïa, dépression, troubles bipolaires, etc.

      Merci de m’avoir lu.

       
    • Abel : non, je ne confonds pas et Je suis assez d’accord aussi avec votre commentaire. Et quand je dis éducation des jeunes, je ne me situe pas sur la morale évidemment. Au bout du compte, les vrais accros sont des victimes et des proies.

       
    • Abel vous victimisez trop ! Beaucoup apprennent à se droguer en faisant la fête et non pas par rapport à un quelconque mal-être...

       
  • #3122893

    Aux dernières nouvelle Pal-malade ne se souvient de rien, et le fuyard rattrapé "dormait" ! Un magnifique non-lieu se profile, avec un "rappel à la loi" cependant, il faut ce qu’il faut !

     

    Répondre à ce message

    • #3124052

      Dormir, ne pas se souvenir, n’évite pas les sanctions. Les faits sont là, commis sous l’effet avéré de narcotiques. Il y a au moins un mort, d’autres vies restent en suspend. Je pense à cet enfant de 6 ans qui restera défiguré, s’il s’en sort. Assurance ou pas, Palmade va se retrouver en slip. Hors les peines matérielles encourues, je pense à la responsabilité morale qui ne se quantifie pas. Porter un tel poids de culpabilité le restant de ses jours... La peine, la vraie.