Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Les deux corps du président Macron

Avant-hier, mardi 8 juin 2021, un homme, sur la commune de Tain-l’Hermitage, a giflé Emmanuel Macron, président de la République française. Il comparaît aujourd’hui devant ses juges. Je précise que je ne suis pas son avocat et que je m’exprime ici en tant que citoyen. Le Conseil national des barreaux s’est déjà exprimé au nom de tous les avocats de France.

 

Sur CNews hier, Éric Zemmour a dit que le chef de l’État était l’incarnation de la France (dixit : « Gifler le Président, c’est évidemment gifler l’incarnation de la France »).

Il faut donc corriger. Il y a là une hérésie. Un seul homme, sur Terre, a jamais été l’incarnation de quelque chose. Cet homme, né sous Ponce Pilate, s’appelait Jésus de Nazareth et les registres du cens romain ont indiqué son nom : Fils de Dieu. Il n’y a que l’Incarnation dans le sein de la Vierge Marie qui puisse réaliser une incarnation.

Le président de la République occupe une fonction. Il représente l’auctoritas dans l’État. Sauf article 16, il n’a pas même la potestas, qui revient à son Premier ministre. Le Christ, vicaire de son Père, était représenté, sous l’Ancien Régime, par le Roi (tout comme le Pape). Un président de la République n’est donc qu’un intendant, un suppléant, un subrogé tuteur qui assure l’interim entre le départ et le retour du roi de France. Trève de sottise. Macron n’incarne pas la France.

L’union des deux natures, Dieu et homme, parfaite dans le Christ, est donc très imparfaite chez notre chef de l’État. On peut clairement distinguer en lui deux corps. Il y a, lorsqu’il remplit sa fonction, le Président. Et il y a Emmanuel Macron, un monsieur comme les autres. Ni plus, ni moins. Quand il embrasse un éphèbe en sueur, dans les îles, est-ce le Président qui agit ? Et lorsqu’il accomplit le devoir conjugal sur le corps de la Première dame, est-ce la France qui copule ?

Non. Il faut être sérieux. Un amoureux de la France, un royaliste, n’a pas pu gifler le chef de l’État. Respectueux de la fonction, il n’a pu souffleter que l’homme Macron, le politicien en campagne.

Damien Viguier

 

Retrouvez Damien Viguier en conférence en ligne le 17 juin !
(Les premières inscriptions sont gratuites !)

À ne pas manquer, sur E&R !

 
 

Livres de Damien Viguier (28)







Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2743475
    Le 10 juin à 20:35 par Mygale
    Les deux corps du président Macron

    Vous êtes un érudit cher maître Damien Vigier, merci mille fois de nous transmettre votre savoir et votre richesse intellectuelle, pour moi vous êtes l’incarnation de l’éloquence, la finesse ainsi que la justesse, une sorte de dieu Thot du monde moderne.

     

    Répondre à ce message

  • #2743637
    Le 11 juin à 01:03 par Nicolas
    Les deux corps du président Macron

    Après lecture et à partir des dires du "Z", un mot m’est venu, sans que je le veuille, comme ça, instinctivement : anathème. Pourquoi ? Quand fais-je ? ben ten j’lécris. ’fin bref le "Z" c’est quand même de la folie, c’est du matin au soir 365 jours par an, qu’on regarde la télé ou pas. L’omniprésence médiatique de ce journaliste essayiste me rappelle une autre omniprésence médiatique passée, d’un banquier ministre devenu petit chef de la république, ou sous-chef du mondialisme, et en même temps, cela me rappelle aussi une absence médiatique totale d’un journaliste essayiste romancier sociologue éditeur conférencier formateur instructeur, réalisateur,...Il y a la notion d’Homme complet, il y a la représentation, il y a la vision, il y a le panache, disons qu’il s’agirait finalement de ne pas se tromper et de viser juste, en écoutant et en lisant les bons, les authentiques, et de laisser les autres pour ce qu’ils sont. Des authentiques, des bons, comme Maître Viguier ici, Alain Soral donc, ailleurs, ainsi que l’ensemble des intervenants gravitant dans la sphERe. Bonne continuation, merci d’être là...au passage...au plaisir.

     

    Répondre à ce message

  • #2743648
    Le 11 juin à 01:55 par Mael Spalle
    Les deux corps du président Macron

    Le Roi est lieutenant du Christ, le Vicaire c’est le pape.

     

    Répondre à ce message

  • #2743670
    Le 11 juin à 04:03 par Lérins
    Les deux corps du président Macron

    C’est bien la première fois que je ne me sens pas en phase avec Maître Viguier....ah pardon....je comprends mieux : il s’agit plus haut du point-de-vue de Monsieur Viguier, qui a parfaitement le droit de penser ce que réprouve l’avocat.

    Il n’en demeure pas moins que le Président de la République est appelé aussi "le premier des Français". Que le locataire de l’Elysée nous plaise ou non, l’insulter est nous diminuer nous-mêmes. Et puisqu’il est question de monarchie, le souverain le plus "fol" qui fût, n’en recevait pas moins les mêmes hommages de ses sujets dont pas un n’eût jûgé digne de le souffleter.

     

    Répondre à ce message

  • #2743739
    Le 11 juin à 08:49 par JePiCol
    Les deux corps du président Macron

    Magistral Maître ! Comme toujours.
    J’ai apprécié le passage sur l’intendant en attendant le retour du roi.
    C’est parfaitement ça !

     

    Répondre à ce message

  • #2743840
    Le 11 juin à 10:55 par Simetra
    Les deux corps du président Macron

    Excellent article.
    Merci de remettre Dieu au centre du débat !

     

    Répondre à ce message

  • #2744317
    Le 12 juin à 07:13 par Bayinnaung
    Les deux corps du président Macron

    Ce ne fut pas le président qui a été giflé, mais le youtuber.

     

    Répondre à ce message

  • #2744391
    Le 12 juin à 10:18 par Marie-Marie
    Les deux corps du président Macron

    Bonjour monsieur,
    Je tenais simplement à vous remercier pour votre article, limpide et très personnel : vos propos font chaud au coeur !
    Bien amicalement

     

    Répondre à ce message

  • #2744661
    Le 12 juin à 18:45 par anonyme
    Les deux corps du président Macron

    « Gifler le Président c’est évidemment gifler l’incarnation de la France »
    Zemour va jusqu’au bout de la manipulation de la minorité agissante.
    C’est évident que Macron est le repressentant de l’ennemi du peuple et des valeurs Français. Il faut se souvenir du traitement infligé aux gilets jaunes et au Covidisme politique.
    Ce mec est l’incarnation de la haine cotre le peuple souverain. Les bons thermomètres sociaux auront vu en lui la température d’un truc travesti entre le diable et la technologie au service de l’asservissement de mase. Vade retro satanas.
    Salut

     

    Répondre à ce message

  • #2745813
    Le 15 juin à 08:15 par toto l’asticot
    Les deux corps du président Macron

    Ce n’est pas la France, c’est la république (3 points .’.) que représente Macron.
    Macron détruit la France.
    Aujourd’hui il convient de rappeler que la république est anti-France depuis sa genèse. Et plus généralement dans le combat du mal contre le bien on peut mettre tous les gens qui dorment au panthéon.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents