Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le journal de l’Euro féminin 2022 (par la Rédaction machiste d’E&R)

La mise en avant du football féminin résulte du croisement de deux injonctions : d’abord celle des autorités mondialistes, qui veulent imposer l’idéologie féministe partout, même là où elle fait buguer leur propre Système (voir l’affaire des agressions sexuelles de migrants dans le quartier de la Chapelle à Paris), ensuite celle des puissances de l’argent, dont la télévision, qui veut ouvrir un nouveau marché, parce que l’audience générale de ce média de masse est en train de péricliter en Occident en général, et chez nous en particulier.

 

Pour parler plus simplement, il faut que les femmes regardent les femmes à la télé, et que les valeurs féministes (on se demande encore ce dont il s’agit, à part la gentillesse...) remplacent les valeurs naturelles, qui sont jugées trop patriarcales ou pro-masculines.

 

 

On se retrouve donc avec les commentateurs stars de TF1 et de Canal+ (qui diffusent la compétition) en train d’essayer de trouver du génie là où il n’y en a pas beaucoup. On les imagine le pistolet sur la tempe, hors champ...

Il a fallu 120 ans au football masculin pour atteindre les sommets que l’on sait, pour produire des Pelé, des Zidane, des Messi, des systèmes de jeu performants (le catenaccio italien des années 70-80, aussi laid qu’efficace), des stratégies brillantes (le jeu en triangle du « Hollandais volant » Johan Cruyff importé à Barcelone), et aujourd’hui, on recommence à zéro avec le football féminin.

 

 

 

Les matchs de championnat national, que personne ne regarde ou presque (des scolaires sont invités à remplir les gradins), sont transparents. Il reste les compétitions européennes, avec quelques grands clubs français ou allemands (OL, PSG, Wolfsburg), et enfin les épreuves des équipes nationales, dans lesquelles le grand public commence à mordre, pas forcément par amour du jeu féminin, mais par fibre patriotique.

Les Français veulent voir « les Françaises » gagner, même si le niveau de jeu est faible. On ne reviendra pas sur les tests entre Bleues et jeunes garçons de Clairefontaine (INF Vichy) ou la branlée des U16 contre les championnes d’Europe.

Ce samedi 23 juillet 2022, pour la presse mainstream, les joueuses françaises ont enfin crevé « le plafond de verre » (expression préférée d’Hillary Clinton pendant la campagne électorale 2016 contre l’abominable Donald Trump) qui les tenait prisonnières dans les grandes compétitions internationales en battant les Oranje, les joueuses néerlandaises qui sont dans le top 3 mondial avec les Allemandes et les Américaines (menées par l’homosexuelle revendiquée Rapinoe).

 

 

Mais quand on s’intéresse au match d’un point de vue technique, c’est un festival de déchets techniques. Les Françaises ont raté un nombre d’occasions inimaginable, et ont dû attendre un penalty à la 102e minute pour se libérer. Ce qui nous donne une première loi footballistique : le niveau d’une équipe se juge à son ratio buts/occasions. Nous avons comptabilisé les occasions des Bleues sur le site de L’Équipe : 11 en première mi-temps, dont au moins 4 en or, et 10 en 2e mi-temps, dont au moins 3 en or.

Les Bleues ont eu un nombre impressionnant d’occasions durant ces 45 premières minutes. Trouvant le poteau (27e) et se heurtant à deux fois à un sauvetage de van der Gragt sur la ligne (37e et 41e), la France étouffe les Pays-Bas mais peine à concrétiser sa nette domination.

On ne compte pas les occasions pendant les prolongations, uniquement le but sur penalty après la VAR (arbitrage vidéo). Nous avons donc – et c’est scientifique, même si toutes les occasions ne se valent pas –, 1 but pour 20 occasions, soit un ratio de 5 % de réussite, ou de qualité. Si l’on veut être gentil, ou féministe, on divise par trois le nombre d’occasions pour ne garder que les occasions en or et on obtient un ratio de 1 sur 6, soit 16 %.

Inversement, l’équipe française masculine championne du monde en 2018 en Russie (ô, sainte Russie) a eu 6 occasions franches pour 4 buts. On a parlé de chance, de talent, d’état de grâce, peu importe : le ratio de 66 % est impressionnant. Et c’est la différence entre le football féminin et le football masculin. Nul doute que le football féminin ne peut que progresser, mais en attendant, le foot masculin risque lui aussi d’évoluer.

Pour les non-féministes, voici le résumé d’Allemagne/Autriche avec un gardien gag, ou alors corrompu !

 

 

Mais n’accablons pas les femmes, car il y a Hugo Lloris !

 

 

 

Question à Hugo : t’es-tu senti femme un court instant pendant ces deux matchs ?

Addendum : le coin du macho

La photo de une est celle d’une joueuse non européenne. la Brésilienne Laisa Andrioli.

 

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

51 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2998031

    la victoire de l’hexagone des bleues en finale avec mr e macron au premier plan sera le moment le plus intense de 2022 qui permettra d’unifier les Peuples hexagonaux dans la Grande Diversité et ainsi d’accepter les sacrifices qui viennent au niveau salarial énergétique et du Travail obligatoire jusqu’à un âge de plus en plus élevé
    Il en va de l’intérêt du Grand Vivre Ensemble et de l’Avenir du Grand Israël Terre du Futur.

     

    Répondre à ce message

  • Le plus grand joueur de tout les temps, le plus courageux, et le plus populaire est et restera Diego Armando Maradona ou CR7 à la rigueur ( qui a pris d’énormes risques en mettant aux enchères son soulier d’or au profit des enfants palestiniens). Rien à voir avec ces conformistes, pro système que sont Zidane, Messi ou Pelé.
    Je noterai la beauté des femmes hollandaises ou anglaises comparativement à celles de l’équipe de France...

     

    Répondre à ce message

  • #2998051

    Vont bien finir par mettre dans la tête de nos faibles d’esprit qu’à légal des hommes, les femmes devront faire pipi debout...

     

    Répondre à ce message

  • #2998094

    ..n’ ai vu qu’ 1 match , celui d’ Allemagne - Autriche ; fallait voir la tête des équipes à côté de la notre ! chez eux , que des blondes à queues de cheval , chez nous que des noires crépues..
    alors même avec la meilleure volonté du monde , comment voulez-vous qu’ on s’ identifie à l’ équipe du Cameroun ?
    le fossé entre la France et la république ne peut plus être comblé ni dissimulé , le séparatisme républicain est maintenant une tâche sur la face de l’ Europe !

     

    Répondre à ce message

  • #2998163

    Notez que les jeunes femmes françaises qui évoluent en équipe de france ne sont responsables ni de leur nationalité, ni de la couleur de leur peau, ni de leur éventuelle orientation sexuelle ;
    Les considérations "LGBT, "féminisme", "mondialisme", "couleurs apparentes" sont très loin de leurs préoccupations philosophiques ou politiques ; elles participent à ce qu’il y a de beau dans l’esprit humain : la générosité dans l’effort, l’esprit de corps, voire patriotique, toutes ces valeurs que nous sommes supposés défendre sur E&R;
    Un peu d’indulgence, merci, pour ces innocentes mais néanmoins talentueuses jeunes filles qui, si vous en étiez le parent, vous rempliraient de fierté ou de joie, nonobstant les réseaux maléfiques ou malins qui en tirent partie

     

    Répondre à ce message

    • #2998303
      Le 25 juillet à 08:37 par Jérômeproudhon
      Le journal de l’Euro féminin 2022 (par la Rédaction machiste d’E&R)

      Je crois que vous avez raison, moi c’est la France et je veux qu’elles gagnent, et de toutes les façons, il y aura dans les 20 ans, un 1998 feminin, à cause du réservoir des cités, et donc du talent. Et si au moins la moitié d’entre elles deviennent fières de la France, ce sera un plus. Par contre, l’article comme prévenu est machiste, mais comme c’est l’équipe de France, c’est quand même du soutien.

       
  • J’étais quasi-sûr en passant chez ER de trouver un article sur l’Euro, parce qu’il est bien connu que ce qui va passer sur la une est de facto imposé à la vu de la France entière.

    J’ai donc parcouru cet article en moins de temps que je n’en mettrais pour écrire ce message, car j’ai aussi des choses intéressantes à faire dans ma vie, et voudrais souligner que le football pratiqué par les femmes, c’est 10 fois moins de licenciés que les hommes sans parler du nombre de recalage qu’il doit avoir chez ces derniers. Chez les femme il y a un manque de tout, d’infrastructures, d’encadrement, de management, d’argent, en France les premiers contrats fédéraux sont autorisés aux femmes à partir de 2009.

    Est-ce que je pense que les femmes seront l’équivalent en terme de performance ? Non. Est-ce qu’elle ne peuvent néanmoins pas trouver un public de connaisseurs comme dans n’importe quel sport ? Sans aucun doute. Mais encore faut-il que l’environnement soit propice pour développer le haut niveau.

    Mais quand je lis les trois derniers paragraphes de cet "article", je ne peux pas m’empêcher d’y voir le travail de quelqu’un qui ne connait rien au foot et fait juste du remplissage pour prêcher des convaincus que la femme ne peut faire que la cuisine et de la danse artistique. Comparer le FC Barcelone à une sélection nationale française, faut avoir de la suite dans les idées, mais une sélection nationale n’est pas un club qui travaille une tactique toute l’année, si les joueurs viennent de différent clubs on ne peut pas émuler, le FC Barcelone et l’Espagne sont l’exception qui confirme la règle.

    Pour que le foot féminin montre son vrai potentiel, il faudra au bas mot encore 15 ou 20 ans pour que le nombre de pratiquants permettent des compétitions digne de ce nom. En attendant, la grande dissidence, ses fameux affranchis de la pensée unique voir futurs maquisards ne seront toujours pas obligés de s’affaler devant TF1 pour s’affliger ce spectacle qu’ils ne sauraient voir...

     

    Répondre à ce message

  • A la décharge des filles, le foot masculin est souvent tout pourri. Il suffit de voir certaines purges de l’équipe nationale masculine...

     

    Répondre à ce message

  • #2998434

    Je sens que le pays de l’oncle Sam va bientôt nous pondre une coupe du monde des Transsexuels avec des publicités pour têtu à la place de voiture.

     

    Répondre à ce message

  • #2998663

    Petite note du souvenir d’une phrase de professeur de Géo :
    la couleur de peau vient avec le climat. Si vous passiez quatorze générations en Afrique, vos petits enfants, au bout de ces générations seraient en tous points communs aux actuels habitants d’Afrique. ça m’a fait réfléchir. Bon, il n’évoquait pas le métissage qui doit accélérer le mélange génétique.
    Ceci dit, je tiens à vous dire que je connais une femme de ma génération (1979) dont le grand-père est totalement noir de peau, et elle blanche comme une bretonne. Seuls les cheveux un peu crépus peuvent laisser deviner un mélange. Si elle venait à avoir des enfants avec un blond nordique (apparemment c’est son type d’homme), nul doute que le caractère génétique de la peau foncée disparaitrait presque totalement.
    En j’en viens à répondre à certains commentaires légitimes sur la couleur de peau des joueuses françaises, car cela semble être un sujet d’honneur et de fierté, vous devriez promouvoir le métissage car, en deux générations, vous ne verriez plus la différence entre la femme du Loiret pur jus et cette femme plusieurs fois métisse (je ne connais pas le terme exact).
    Veuillez être cohérents dans vos propos, le métissage est la solution à ce qui semble vous poser problème.
    Personnellement, que les meilleures soient sélectionnées me semble le bon choix. Quant à la couleur de peau, eh bien on s’identifie beaucoup moins c’est certain, mais ce n’est pas primordial. Nous avons de grands talents, qu’ils soient noirs ou blancs.
    Aux blanches de notre pays de se sortir les doigts.

     

    Répondre à ce message

    • #2998826

      Justement ton commentaire manque de cohérence et de connaissance.

      Sache que si un métisse a besoin d’une greffe, il ferait mieux d’acheter direct des planches.

      J’aime la diversité. Le métissage n’est pas une solution mais deviendra plutôt un grave problème quand la guerre civile s’installera sur notre sol.

       
  • #3018459

    "(le jeu en triangle du « Hollandais volant » Johan Cruyff importé à Barcelone)" L’auteur aurait pu informer que ce jeu en triangle du « Hollandais volant » était une reprise du jeu en triangle marque de fabrique de l’équipe du brésil qui a impressionne toute l’ Europe lors de la coupe du monde de 1970 et bien après.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents