Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Émission spéciale "Premier tour" : la vidéo est disponible

Mise à jour : l’analyse des résultats par E&R

 

Visionnez la vidéo du direct :

Soutenez E&R avec odysee.com

 

Cliquez sur l’image pour écouter et télécharger l’émission sur ERFM

 

Un direct animé par Monsieur K. et Ian Purdom

 

Avec les interventions de :

Alain Soral

Pierre de Brague

Youssef Hindi

Xavier Poussard

Jean-Michel Vernochet

Bruno Gollnisch

Cassandre Fristot

Lounès Darbois

Félix Niesche

Xavier Moreau

Dieudonné

Dimitri Korias

Damien Viguier

 

Résultats quasi définitifs
sur la base de 97 % des électeurs inscrits

Liste des candidats Voix % Inscrits % Exprimés
M. Emmanuel MACRON 9 560 545 20,21 27,60
Mme Marine LE PEN 8 109 857 17,14 23,41
M. Jean-Luc MÉLENCHON 7 605 225 16,07 21,95
M. Éric ZEMMOUR 2 442 624 5,16 7,05
Mme Valérie PÉCRESSE 1 658 386 3,51 4,79
M. Yannick JADOT 1 587 534 3,36 4,58
M. Jean LASSALLE 1 095 700 2,32 3,16
M. Fabien ROUSSEL 799 334 1,69 2,31
M. Nicolas DUPONT-AIGNAN 718 242 1,52 2,07
Mme Anne HIDALGO 604 217 1,28 1,74
M. Philippe POUTOU 265 834 0,56 0,77
Mme Nathalie ARTHAUD 195 884 0,41 0,57

 

Voilà donc les scores quasi définitifs du ministère de l’Intérieur, pour une élection que beaucoup attendaient depuis longtemps, tant la détestation du président Macron est grande. D’aucuns espéraient une divine surprise, mais laquelle finalement ? Peut-être l’éviction du locataire de l’Élysée dès le premier tour ? Il est vrai que le symbole eût été fort – il n’y a pas de mal à s’accommoder de petits plaisirs –, mais que pourrions-nous vraiment attendre des urnes en définitive ?

Commençons par les petits plaisirs, puisqu’il n’y en aura pas de grands. Ainsi le score de Jean Lassalle qui frôle les 3,2 % soit le double d’Anne Hidalgo – ce qui ajoute encore à la satisfaction.

Ensuite le score quasi inexistant des deux candidats plus ou moins trotskistes, Poutou et Arthaud, qui émargent à 0,5 et 0,7 %, soit un score d’une totale inoffensivité et devrait inviter leurs militants à la modestie et la discrétion, ceux-là même qui agitent les rues et terrorisent les militants de l’autre bord. Il serait bon que ce score leur rappelle ce qu’ils sont : des quasi-nuls relégués aux poubelles de l’Histoire.

Continuons dans les petits délices post-électoraux avec la descente aux enfers des écologistes et leur candidat Yannick Jadot. Il est vrai que le vote écologiste est un vote plaisir qui fonctionne soit dans les élections locales de grandes villes, soit dans des élections sans enjeu (élections européennes, par exemple). Lorsque les choses deviennent sérieuses, le vote vert redevient le vote marginal et exotique qu’il est par nature. Notons à leur décharge que le vote utile pour Jean-Luc Mélenchon a fonctionné à plein.

Enfin, un des plus grands de ces plaisirs honteux (puisque nous nous réjouissons des malheurs des autres, ce qui n’est pas très chrétien), c’est la descentada (sorte de remontada inversée) de Valérie Pécresse. Arrivée à hauteur du gaz de schiste, sa candidature fait pschitt – ce qui est raccord – en s’écrasant à 4,8 %. Mieux, comme Yannick Jadot, après avoir siphonné son propre parti, voilà qu’elle le ruine, leurs frais de campagne ne seront pas remboursés par l’État. Magnifique ! Les derniers bourgeois qui ne sont pas allés chez Macron n’auront qu’à se cotiser, ils avaient bien réussi à trouver 11 millions d’euros pour rembourser les frais de campagne invalidés de Nicolas Sarkozy.

 

La gauche s’amuse à se faire peur

 

Que dire d’autres d’une élection qui finalement n’apporte que peu de surprise, sacrant Emmanuel Macron en tête de peloton puis Marine Le Pen en deuxième position, pour un match retour de 2017 ?

 

Constat

Tout d’abord un constat : trois candidats se détachent, dépassant les 20 %, et 9 candidats s’effacent très en-dessous de 10 %. La faute au vote utile. Macron a bénéficié, après avoir siphonné la gauche bourgeoise en 2017, du vote de la droite bourgeoise qui aura préféré voter pour leur gagnant final sans attendre le second tour – laissant au mari de Jean-Michel un réservoir de peu de voix.

Marine Le Pen bénéficie aussi du vote utile patriote, qu’il soit identitaire ou social. Ce qui entraîna l’effondrement d’un Éric Zemmour qui suscita l’excitation de la nouveauté et de la radicalité. Mais ces frissons ne dépassent guère ceux d’une sphère militante qui n’est en rien la France, comme l’a rappelé ce soir Alain Soral. Le désagréable score de Nicolas Dupont-Aignan, soutenu par Florian Philippot, est regrettable, mais lui aussi, malgré une bonne tenue des deux hommes lors de la crise sanitaire et de la guerre en Ukraine, s’est vu aspiré par Marine Le Pen.

Et ce vote utile pour Marine Le Pen n’a pas été sans utilité puisque Jean-Luc Mélenchon, gavé des voix d’une grande partie de la gauche, s’est retrouvé à 500 000 voix de la candidate du Rassemblement national... pas loin de nous gratifier d’un Macron-Mélenchon de triste augure.

 

Espoir

Ensuite un espoir : la présence d’Éric Zemmour sur un terrain très xénophobe, islamophobe et ultra-libéral, a entraîné une normalisation de Marine Le Pen. Mieux, au second tour, les voix de Reconquête lui étant probablement acquise en majorité (le candidat ayant sportivement demandé à ses électeurs de voter pour elle), elle devra surtout ne pas s’acoquiner avec le camp identitaire mais au contraire aller chercher les voix de Jean-Luc Mélenchon, la forçant à construire un programme national et social qu’E&R appelle de ses vœux depuis 2007 !

Ainsi, nous devons faire contre mauvaise fortune bon cœur, et, puisque le jeu est encore aux urnes ces jours-ci, précédant peut-être l’ère des burnes qui adviendra, nous devrons suivre avec attention les deux prochaines semaines pour s’assurer que le chemin national, populaire et social est bien celui qu’empruntera Marine Le Pen.

Les faits sont têtus et seule cette ligne est gagnante, mais pour cela il faut lutter contre les forces gauchistes qui travaillent objectivement pour le grand Capital (« pas une voix pour Marine Le Pen » dit Jean-Luc Mélenchon, quand Jadot, Hidalgo et Roussel appellent directement à voter pour Macron). Si ce n’était la bêtise gauchiste, les idées d’E&R seraient au pouvoir. Gageons que Marine Le Pen le comprenne vite, car le temps presse !

 

Les gauchistes déjà de sortie avant que d’aller voter sagement Macron le 24 avril :

 

 

Exclusivité E&R (extrait d’une émission à venir) :
« Alain Soral, Xavier Poussard et Pierre de Brague –
Le premier tour de l’élection présidentielle 2022 »

 

Soutenez E&R avec odysee.com

 

 

 
 

Livres de Alain Soral (103)







Alerter

267 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2941001

    La politique, même si il convient mieux de parler de polpol (pour politique politicienne, heu....c’est pas de moi je précise), est de la publicité, avec des marques et des enseignes. Des marques plutôt traditionnelles, ’fin bon ! Et des nouvelles marques, qui ont l’apparence d’avoir pignon sur rue. Alors qu’en réalité, c’est une poignée qui arpente les boutiques, situées sur les Champs Elysées. Car voilà, on y est, la haute bourgeoisie, l’hyper classe, règne en maître absolu, et fait absolument ce qu’elle veut. Et nous "pauvres gens", même si le terme ne dit pas grand chose, on regarde, on assiste, à ce spectacle, qu’il est difficile de définir, tant il est clair et opaque, en même temps. Ce fameux "en même temps" qui balaye la logique, le bon sens, la justice, d’un revers de main, parfois, et d’une tarte dans la gueule, souvent. Quand c’est pas l’artillerie lourde qui s’en mêle. Qu’ils aillent tous.....

     

    Répondre à ce message

  • #2941018

    Je ne parviens pas a trouver la conférence d’alain soral cité par lounes, la force en politique, pourriez vous m’aider svp ?

     

    Répondre à ce message

  • #2941213

    C’est vraiment dommage que le vote des blancs n’est pas pris en compte ;)
    "Si voter changeait quelque chose il y a longtemps que ça serait interdit" Coluche

     

    Répondre à ce message

  • #2941412
    Le 13 avril à 08:52 par Heisenberg
    Émission spéciale "Premier tour" : la vidéo est disponible

    Excellente analyse. Merci à vous.

     

    Répondre à ce message

  • #2941683
    Le 13 avril à 15:35 par christophe nicolas
    Émission spéciale "Premier tour" : la vidéo est disponible

    C’est un bonheur de voir les républicains, les socialistes et les écologistes sous les 5% et se retrouver endettés puisque c’est ce qu’ils font aux Français depuis des dizaines d’années pour être devenus des relais du soft power des USA, le Giec en étant une composante. [Soft power = la capacité à nous influencer dépend de la capacité à masquer leur influence sur nous, c’est pourquoi, la température est mesurée par des satellites au dessus des pôles où personne ne peut vérifier.]

    Mon analyse est la suivante, vous avez deux tendances qui s’opposent qui ne sont plus droite/gauche, il y a le système qui nous sert un narratif ubuesque parce qu’il ment comme il respire et les « complotistes » qui veulent revenir à un narratif conforme au réel sans tomber dans les exagérations de ceux qui en rajoutent pour les discréditer.

    Voter pro-système se fait par intérêt et non par goût du vrai donc seul celui qui détient le pouvoir est digne d’Intérêt, c’est à dire Macron tandis que ceux qui suivent les bobards sans détenir le pouvoir sont sans intérêt donc exit Pécresse, Hidalgo et Jadot (chien chien du Giec) car ils cumulent toutes les tares d’un loser qui ment. Chez les menteurs, il ne peut en rester qu’un, celui qui séduit parce qu’il détient le pouvoir, c’est à dire Macron qui a fait la preuve qu’il se trompe d’analyse, corrompt, se raidit et vire au facho (gilets jaunes, covid, maintien de la paix en Ukraine).

    Ensuite, Mélenchon et Roussell viennent juste de se suicider car un « complotiste » ne peut pas choisir Macron sans être pire que Macron. Là, on est dans la catégorie Fernand Mondego et Caderousse, par calcul pour le premier et par bêtise pour le second.

    Les « petits candidats » souffrent du vote utile, il faudrait 3 tours pour que les gens se lâchent au premier tour.

    Reste Marine le Pen qui perdra si elle renie son « complotisme modéré » tandis que la future prise de l’usine Azovstal peut montrer au monde à tout moment que les conseillers militaires occidentaux de Joe, Boris et Emmanuel sont les déclencheurs de la guerre en Ukraine ce qui fait que l’avenir politique de Macron ne tient plus qu’à un fil dans la main de Vladimir...

    https://fr.sott.net/article/39808-La-situation-militaire-en-Ukraine-et-les-racines-du-conflit-par-le-Centre-francais-de-recherche-sur-le-Renseignement

     

    Répondre à ce message

  • #2942524

    parmi les nombreux pièges tendus à la population se trouve la personnalisation. car beaucoup de commentaires parlent de dégager Macron mais le réseau qui l’a porté au pouvoir avait bien sur placé d’autres représentants au 1er tour des élections. D’ailleurs tout au long de l’année les grands médias insistent dans leur narration des évènements sur cette personnalisation de la politique.
    identifier le candidat du complexe militaro-industriel, celui de la haute finance, celui des loges etc c’était une forme de décryptage que faisait le Président d’ER lorsqu’il était au meilleur de sa forme mais malheureusement son retrait relatif n’a pas été compensé par d’autres analystes de talent.
    ajouter à cela un traitement émotionnel et non rationnel de l’information. et on peut dire que le citoyen moyen est vraiment mal informé sur les affaires sérieuses du monde.
    il y a dix ans Asselineau expliquait que TF1 n’avait pas pour actionnaire principal Bouygues comme on le pense souvent mais un fonds de pension etatsunien qui detenait 40% des parts de la chaine. bon nombre des médias que l’on considère français ,ne le sont plus en réalité du à la mondialisation et ne méritent pas la confiance que leur accorde nos compatriotes.

    il y a de quoi être inquiet dans la situation actuelle car le pays est méconnaisssable par bien des aspects.
    Macron en habile manipulateur a fait un dérapage contrôlé en disant qu’il avait envie d’emmerder les non-vaccinés , les deux jours suivants les débats à l’Assemblée sur le passe vaccinal étaient de bien médiocre facture avec beaucoup d’invectives, de cris, d’algarades mais presque aucun discours rationnel et posé entendu dans cette enceinte...
    j’entends ici ou là des personnes déclarant qu’il a bien géré la pandémie ????
    C’est édifiant d’entendre ça.
    la France est 7eme puissance économique mondiale et elle a avec près de 1800 morts par million d’habitants le 153eme rang en termes de mortalité du au covid , elle est donc un des pays qui a le plus mal géré au monde cette pandémie.

     

    Répondre à ce message

  • #2942746
    Le 15 avril à 10:23 par Neg des champs
    Émission spéciale "Premier tour" : la vidéo est disponible

    Plutôt un calcul pervers.
    Si le fusible zemmour avait tenu, l’avalanche de diabolisation et l’appel au barrage du 2ème tour gardait leurs raisons d’être.
    s’il sautait comme c’est le cas, l’appel à voter de zemmour refile bien le bébé mort à marine. Ils doivent croiser les doigts en face puisque l’électorat de zemmour est acquis à marine même si pas suffisant , car faudra compter sur la frange des insoumis qui excecrent macron pour contrebalancer la donne.

    J’ai envie de dire : hindi avait raison dans ses analyses sur la fonction du soldat zemmour. Sauf ce détail de transfert du bébé mort qui lui avait échappé.

     

    Répondre à ce message

  • #2947030

    Bonjour,
    Pour le 1er tour, pas possible de regarder entièrement sur ma tablette : son très mauvais, pas d images, pas trouvé sur youtube sur ma tv....je l ai vu en Replay hier soir sur ma TV et je vous en remercie,
    Je vais tenter pour le 2eme,
    Une bonne journée à tous,
    Cordialement
    Pb avec question de contrôle

     

    Répondre à ce message

  • #2947835

    Selon la LIBRE BE : La candidate du Rassemblement national remporte 69,60% des voix (92 106 votes) contre 30,40% (40 229 votes) pour Emmanuel Macron en Guadeloupe. Le taux de participation y est de 47,18%.

    En Martinique, Marine obtient 60,87%, contre 39,13% pour le macron. Dans ce département, le taux de participation est de 45,45%.

    En Guyane, Marine Le Pen est toujours la plus plébiscitée avec 60,70% (21 734 voix), contre 39,30% (14 073 voix) pour le candidat de la République en marche. Le taux de participation est de 38,89%.

    à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, avec 55,42%, contre 44,58 % pour son rival. La participation y est de 38%.

    Signe avant coureur de la chute de macron pour les résultats en metropole ? gardons espoir ! :)

     

    Répondre à ce message

  • #2948167

    J’ai merais rappeller qui était ’Trotsky’ qui jouait l’espion pour l’URSS pour Hitler en même temps, ce qui lui a valu de finir au Mexique où il s’était réfugié pour échapper à Staline qu’il avait trahi et de se faire assassiner avec un pic à glace enfoncé dans le crâne, et Mélanchon se décrit comme étant un Trotskyste, ca en dit long sur le personnage...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents