Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La malédiction des Kennedy et l’enfer américain – Conférence en ligne de Laurent Guyénot

Laurent Guyénot a donné une conférence en ligne intitulée « La malédiction des Kennedy et l’enfer américain » le 24 novembre 2021. L’événement était organisé par E&R.

 

Visionnez la première partie de la conférence :

 

 

La conférence en intégralité (1h26 au total : conférence + questions du public)
est disponible pour les contributeurs au financement participatif
du site E&R (à partir de 20 €/mois)

 

Précisions de Laurent Guyénot :

- 1) La chanson qu’on entend au début est The Boys of Wexford, la chanson favorite de JFK

- 2) Le livre de James Douglass que je cite deux fois a été traduit en français, avec mon aide, par les Éditions Demi-Lune sous le titre JFK et l’Indicible

- 3) Joe Kennedy a été nommé par Roosevelt ambassadeur à Londres en 1938 et non 1936

- 4) En novembre 1940, Roosevelt se présentait pour son troisième mandat, et non son deuxième

- 5) La paralysie de Joe Kennedy, suite à une attaque cérébrale, date de 1962, et non de 1965

- 6) J’ai oublié de souligner que le projet Apollo a été une initiative de Johnson, à qui Kennedy a laissé la présidence du Conseil national de l’Espace

- 7) Vous pouvez lire ici ma recension du livre de Robert Kennedy Jr sur Anthony Fauci

 

Retrouvez chez Kontre Kulture l’ouvrage de Laurent Guyénot

Voir aussi, sur E&R !

 






Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Oh merci ER !
    Je lis le bouquin de Laurent Guyenot en ce moment mais n’ai pu suivre la conf puisque je travaillais.
    Ses enquêtes, articles, documentaires et ouvrages sont remarquables. Encore une fois, merci à lui et vos équipes.

     

    Répondre à ce message

  • à chaque mauvais coup, une piqure de rappel , est nécéssaire , zigouiller un Kennedy est un symptôme d’un mauvais coup en devenir , pour rappel le pouvoir bank à remis à sa petite place Mitterand qui s’était pris pour un malin , Grossouvre , le gazier , etc ... ; Kennedy à eu la mauvaise idée de s’en prendre à la bank ,

     

    Répondre à ce message

  • la mafia italienne/sicilienne était certainement très catholique comme les irlandais...une assurance tous risques pour l’au-delà, juste un sous produit doux de l’original !

     

    Répondre à ce message

  • Remarquable travail d’un Guyénot relayé par E&R, précieux pour nous tous qui cherchons à prendre la mesure, en remontant le plus loin possible la mise en place étape par étape, du plus mortel réseau qui a réussi - il faut bien le reconnaître - à assujettir la presque totalité de l’occident.

    Je n’ai pas très envie de vivre façon chinoise, d’autant que le réseau sus mentionné cherche à imiter le système de contrôle chinois par le truchement de la séquence interminable "covid", mais il semble pourtant que ce soit bien le bloc eurasiatique qui pourra seul combattre et in fine neutraliser l’hydre sionisto-mondialiste qui nous tue lentement.

    Puisque la France ne parvient toujours pas à s’allier diplomatiquement et économiquement à la Russie, nous serons donc exclus vraisemblablement de cet énorme bloc qui est en train de devenir me semble-t-il le nouveau centre de puissance mondiale, n’en déplaise aux sinophobes et russophobes de tout poil.

    Nous n’avons pas su en France engendrer une dynastie telle que les Kennedy après la disparition méthodique de la royauté chrétienne. On aurait aimé voir un De Gaulle fils entrer en politique avec autant de bravoure et de détermination que le père, mais tout comme l’engeance mitterrandienne n’a pas plus engendrer un quelconque homme d’envergure et a pindu une Mazarine à laquelle le système à juste demandé de gérer l’héritage du dabe en se cantonnant à la marge "culturelle" très parisienne.

    N’ayant donc aucune dynastie solide (à ma connaissance) française sur laquelle s’appuyer dans notre combat français, il faut donc compter sur une partie du peuple, vu qu’une autre a déjà notoirement opté pour la collaboration.

    La dernière saillie grossière du grassouillet Didier Bourdon traitant les "non vaccinés" de connards et avouant tout sourire qu’un de ses fils bosse pour Pfizer, nous confirme bien que sauf exception, le monde culturel français est une engeance très volontiers planquée et collaboratrice en diable. Au sujet de ce énième acteur qui ressemble de plus en plus à l’insupportable Clavier physiquement et dans son mépris d’autrui, on saura s’en souvenir aussi à terme...

     

    Répondre à ce message

  • Quelque part en l’an 2000 :

    La torpille au peroxyde d’hydrogène cela sera notre Lee Harvey Oswald russe ;on met tout sur son dos pour éviter une guerre mondiale.T’as compris cette fois ?!
    _Oui mon Président !
    _Très bien !

     

    Répondre à ce message

  • Merci pour cette conférence. J’ai lu récemment "Qui a maudit les Kennedy ?" et "Du yahvisme au sionisme". Deux livres complémentaires non seulement par leurs contenus, mais aussi par leurs modes d’approche (plus universitaire pour le second).
    Dans les deux cas, sérieusement argumentés et très convaincants, mais aussi sensibles et humains (Laurent est touché par la personnalité et le destin de John et de Robert.)
    J’ai écouté deux fois la conférence qui ne fait pas du tout double emploi avec le livre. Choix judicieux des diapos qui posent les jalons mémorables de la réflexion qui a conduit à la thèse développée dans le livre.

     

    Répondre à ce message

  • Les travaux de Monsieur Guyénot sont toujours plaisants et extrêmement instructifs, merci à lui pour sa pédagogie.

    Je dois dire que le passage sur l’homme au parapluie noir m’a bizarrement rappelé les événements BLM de mai 2020 : A Minneapolis, les émeutes avaient commencé par le saccage d’un magasin de pièce détachées automobiles (faisant partie d’une chaîne dont j’ai oublié le nom mais qui a Soros parmi ses actionnaires). Sur les lieux, un homme avait ouvert un parapluie noir et les jets de briques contre les vitrines avaient alors commencé. Plusieurs personnes avaient poursuivi et filmé cet homme qui s’en allait rapidement, en lui disant qu’ils avaient remarqué que c’est lui qui avait donné le signal de départ de l’attaque et lui demandait qui il était et pourquoi il avait fait cela.

    Se pourrait-il que l’homme au parapluie noir de Dallas ait eu la même fonction que celui de Minneapolis, celle de donner la confirmation que l’attaque est validée/signal de faire feu ? Etrange coïncidence en tous les cas...

     

    Répondre à ce message

    • Correction de mon message précédent.
      J’ai essayé de retrouver la vidéo de Minneapolis que j’avais vu en 2020 en vain mais j’en ai trouvé une autre dans laquelle j’ai pu en voir un peu plus. En réalité l’homme n’a pas seulement ouvert son parapluie, il a aussi cassé les vitrines du magasin autozone avant de s’en aller. Il a ensuite été identifié comme faisant partie d’un groupe de white suprémaciste par les médias mainstream qui l’ont surnommé "umbrella man".

      Malgré cette précision, c’est bien suite à cela que les émeutiers ont incendié le magasin, que la ville s’est embrasé, et que le mouvement s’est répandu à la ville de St-Paul et ensuite dans tout le pays.

      J’en reste donc à me demander si le parapluie noir n’est pas utilisé comme un signal.

       
  • Incroyable travail ! bravo Laurent .
    Je ne crois au mobile "Dimona" car ces gens savent que la bombe atomique n’existe pas !

     

    Répondre à ce message

  • Les vidéos avec Laurent ou Vod, c’est vraiment aux petits oignons à chaque fois !

     

    Répondre à ce message