Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Jérôme Rodrigues, l’anti-pass sanitaire au logo Black Lives Matter

Une infiltration gauchiste qui vient de loin

C’est le Réseau Voltaire de Thierry Meyssan qui a alerté sur une récupération en cours, une méthode déjà employée contre les Gilets jaunes : la neutralisation d’un mouvement populaire par le gauchisme. Il y a deux ans, le Gilet jaune Jérôme Rodrigues manifestait aux côtés d’Olivier Besancenot (NPA) ; aujourd’hui, un signal clair – on est en pleine sémiotique – est envoyé aux manifestants anti-pass sanitaire.

Les affiches diffusées par Jérôme Rodriguez sont ornées d’un poing levé. Pas n’importe quel poing levé : le logo déposé de Black Lives Matter, l’organisation racialiste états-unienne. C’est aussi le logo de toutes révolution colorées organisées par la National Endowment for Democracy et les hommes de Gene Sharp depuis trente ans.

 

Selon le Réseau Voltaire, le NED est une vitrine légale de la CIA et la Albert-Einstein Institution de Gene Sharp sert à organiser des révolutions orange, c’est-à-dire des coups d’État non violents.

Il y a fort à parier que Jérôme Rodrigues ne sait pas tout cela, c’est-à-dire la profondeur de l’information qui le touche. Ses tweets, qui sont écrits par lui-même et non par un conseiller, comme c’est le cas pour beaucoup de personnalités mainstream, montrent, dans la forme et dans le fond, une certaine limite :

 

 

C’est justement cette limite conceptuelle qui permet de le tamponner et de le manipuler. On a assisté à la même gauchisation avec Juan Branco, l’avocat qui s’est invité dans le mouvement des Gilets jaunes en prenant la tête de Maxime Nicolle pour prendre la tête médiatique d’un mouvement qui n’en avait pas vraiment, ou dont les représentants naturels ne se sentaient pas une âme de chef.

Pour illustrer cette idée du « combat » gaucho-oligarchique à l’intérieur du combat populaire spontané contre le pass et le vaccin, la vidéo de Mediapart est parfaite : les amis de l’agent socialo-sioniste pro-américain Edwy Plenel se demandent comment manifester le samedi sans pour autant passer pour des fachos. D’où les manifs séparées, les Français d’un côté, les gauchistes de l’autre. Une manière de scinder dès le départ la force populaire, afin d’éviter cette fameuse unité qui pourrait mener à un embrasement populaire général.

La vidéo est en accès libre et Mediapart résume le dilemme trotskiste :

La gauche doit-elle s’engager dans la bataille contre le passe sanitaire ? Comment défendre les libertés individuelles sans verser dans le complotisme ? On en débat avec le chercheur Philippe Marlière et la médecin urgentiste Sabrina Ali Benali.

 

Autrement dit, comment dénationaliser le mouvement (antivax et anti-pass), ce qui est la fonction organique du trotskisme, ce plus sûr allié de la Banque à gauche. La peur du complotisme équivalant ici à la peur de désigner les vrais responsables et coupables de l’opération covid, c’est-à-dire du basculement total de la France dans le camp néolibéral mondialiste, le camp de la Banque, dont Macron est le serviteur.

 

La manif du 14 août 2021 par Jérôme Rodrigues

 

Notez, à partir de 10’02, le très symbolique placement des drapeaux : le bleu-blanc-rouge est derrière le LGBT et le « No Pasaran » !

 

 

Jérôme Rodrigues ne prône pas vraiment l’unité

 

 

En refusant l’unité, sous le prétexte du prétendu complotisme du mouvement anti-pass ou antivax, l’extrême gauche montre son vrai visage, celui de diviseur national, sur la ligne de Macron et ses supérieurs. Le peuple français n’est pas souverain, c’est la Banque qui l’est. Que les révolutionnaires nostalgiques de 1789 se le disent.

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

86 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2807508

    l’opposition contrôlée espère attirer les antipass pour les mettre au pas d’ou la démarche de Rodriguez.

     

    Répondre à ce message

  • #2807538
    Le 13 septembre à 17:31 par browser.0098
    Jérôme Rodrigues, l’anti-pass sanitaire au logo Black Lives Matter

    on lui souhaite d’ouvrir les yeux (ah ah !!)

     

    Répondre à ce message

  • #2807550
    Le 13 septembre à 17:37 par SUS AUX COLLABOS
    Jérôme Rodrigues, l’anti-pass sanitaire au logo Black Lives Matter

    J’ETAIS DANS LES MANIFS, ET LES GENS QUI DISTRIBUAIENT LES FLYERS DE MELENCHON, ON LEUR A DIS POLIMENT D’ALLER SE FAIRE F....

    CA REMPLIT LES POUBELLES ET CA POLLUE.

    PEU DE GENS SONT DUPES SUR LA "GOCHE’.

    CECI DIT, ILS ONT VOTE CONTRE LE paSS

    ET DE TOUTE FACON, LE BUT EST D’AVOIR LE PLUS DE MONDE...

    LE PARTAGE DE QUI EST QUOI. C’EST UN PROBLEME DE RICHE

     

    Répondre à ce message

  • #2807579

    révolutionnaire-fonctionnaire.. c’ est aussi comique que pharmacien-toxicomane, CRS-bouddhiste ou commerçant-bénévole . ce pauvre Rodriguez me fait penser à chaque fois, à la célèbre réplique de Dieudonné "vous aurez tous le statut de martyrs, même les stagiaires"..

     

    Répondre à ce message

  • #2807585
    Le 13 septembre à 18:24 par À l’affût
    Jérôme Rodrigues, l’anti-pass sanitaire au logo Black Lives Matter

    Qu’il jette un coup " d’oeil " dans un Bescherelle avant d’écrire...

     

    Répondre à ce message

  • #2807656
    Le 13 septembre à 19:54 par Non courtois
    Jérôme Rodrigues, l’anti-pass sanitaire au logo Black Lives Matter

    Une infiltration qui vient de loin, c’est un fist.

     

    Répondre à ce message

  • #2807772
    Le 14 septembre à 04:23 par turlututu chapeau pointu expression atelier révolutionnaire
    Jérôme Rodrigues, l’anti-pass sanitaire au logo Black Lives Matter

    Rodriguez, y’a les mêmes a droite, la ligne Zemmour, soutenue par Conversano, Papacito, et une partie des tradis, etc...
    L’opposition contrôlée fonctionne à plein régime
    Aucun de ces groupes ne prônent l’unité contre le régime oppresseur
    Ils se font la guéguerre, pour la joie de nos maîtres
    Et c’est pas les trous du cul qui manquent à l’extrême gauche comme à droite
    Chacun sa chapelle
    Indigénistes, Antifascistes, Racialistes, Féministes, Tradislandistes, Zuavistes, Melenchonistes, (liste non-exhaustive)
    On va nous ressortir tous les guignols de l’armoire
    Fly Rouleur, Rodriguez, Besancenot, Assa Trouée, Melenchon et viendront si frotter tous les débiles par opposition
    Lutte horizontale... qui mène toujours à nous remettre la laisse, en y ajoutant quelques entraves et muselières de plus
    Macron Rothschild ont de beaux jours devant eux

     

    Répondre à ce message

  • #2807774
    Le 14 septembre à 04:56 par Nicolas de Mairieux
    Jérôme Rodrigues, l’anti-pass sanitaire au logo Black Lives Matter

    On sait tous d’où vient Rodrigues et ce qu’il véhicule. Il avait appelé à l’annulation des dernières manifestations Gilets Jaunes avant le confinement de mars 2020, arguant du risque du "virus", et faisant ainsi le jeu de la Macronie. Il appelle sans cesse à ne pas marcher avec les "fachos".
    Le personnage peut paraître sympathique car il se bouge contre le Système et y à laissé une partie de lui physiquement, mais ce n’est pas un révolutionnaire. Il n’est là que pour diriger la contestation vers le gauchisme.

     

    Répondre à ce message

  • #2807806

    Le gilet jaune de l’affiche n’est pas jaune mais noir. Lorsque je l’ai regardé sans y prêter attention j’ai cru qu’il était une tête de chouette.

     

    Répondre à ce message

  • #2807849

    Quoi qu’on en pense, je préfère quand même Philippot à Jérôme Rodrigues.
    Parce que Philippot, lui, il se bouge le c** depuis un an à une époque où personne ne faisait de manif et même s’il a connu une période de tâtonnements, je pense qu’on ne peut pas douter de sa sincérité sur son opposition à la tyrannie sanitaire.
    Tandis que Jérôme Rodrigues me semble être quelqu’un d’assez inculte qui ne se manifeste uniquement qu’au moment d’organiser des manifs. A croire que ce n’est qu’un gentil organisateur de noces et banquets. Il faudrait d’ailleurs se demander combien il touche pour chacune de ses prestations !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents