Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Interview d’Alain Soral par un étudiant algérien

18 juin 2013

Partie 1 :

 

Partie 2 :

Étudier l’histoire de l’Algérie avec Kontre Kulture :

Retrouvez également Alain Soral chez Kontre Kulture :

 

 
 

Livres de Alain Soral (102)







Alerter

146 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #480703
    Le 1er août 2013 à 22:32 par Raskol
    Interview d’Alain Soral par un étudiant algérien

    Pour tous les excités, Matoub n’était sûrement pas un penseur, mais ça n’était pas un sioniste (lol ?), et c’était un poète extrêmement courageux, et sensible. Il a écrit de très belles choses, et il a continué son combat jusqu’à l’assassinat, malgré une rafale de kalach’ en 88 et un kidnapping par les GIA en 95 - avec, sans la mobilisation d’un million de gars, une décapitation à la clé -. Alors il n’aurait sûrement pas été intégrable dans notre combat, assez sophistiqué, mais quand les grandes gueules du web auront son courage énorme et son intégrité, on changera sûrement le monde, au lieu de le voir nous écraser... Un grand bonhomme.

    Sinon ouais, le séparatisme kabyle c’est très faible, la seule opposition se manifeste par un taux de participation à chaque élection dans la région proche du zéro absolu...

     

    Répondre à ce message

  • #480994
    Le 2 août 2013 à 03:02 par Antoine
    Interview d’Alain Soral par un étudiant algérien

    L’ennui avec Alain Soral c’est que faut être au niveau ! Assis derrière ton ordi, t’assimiles, il fait tout le boulot et au final nous on a le confort d’avoir la synthèse et l’expérience qui parlent, et même un peu de culture en prime. Mais quand tu dois lui donner la réplique, ça se corse ! Soral a une certaine humilité, puisque justement il dit ne pas tomber dans le piège de la hiérarchisation des idées dissidentes, mais forcer de reconnaître qu’il est toujours 1000 lieux devant, même quand tu commences à réaliser que tu penses par toi même ! Après c’est le boulot d’un penseur aussi. En tout cas chapeau pour cette production d’idée, même quand je crois être sceptique, je fini par comprendre que je ne le suis pas !!!

     

    Répondre à ce message

  • #481045
    Le 2 août 2013 à 05:08 par mohand
    Interview d’Alain Soral par un étudiant algérien

    http://www.algerie-focus.com/blog/2...
    Merde j’y crois pas Soral avait raison qu’est-ce que cette dégénérée de Fourest vient foutre dans les affaires algériennes, rien que le fait qu’elle parle de notre pays c’est la honte, l’humiliation, depuis quand les algériens ont besoin d’une folle comma sa ? J’espère que ces événements ne vont pas engendrer des conflits qui déstabiliseront le régime. Que dieu nous aide

     

    Répondre à ce message

  • #481124
    Le 2 août 2013 à 09:13 par Lucifer90
    Interview d’Alain Soral par un étudiant algérien

    Moi qui n’arrive à lire qu’un ou deux livres conséquents par an, je suis impressionné !
    Cette interview est de la liqueur de connaissance !
    En revenant de vacance où sur la route j’ai écouté Henri Guillemin raconter la Commune de Paris et la période 1878-1914, encore une vidéo qui me montre que je ne sais... Rien !
    Seulement quand j’entends le baragouinage formaté de mes collègues au boulot, j’ai l’impression d’être passé sur une autre planète !
    Bravo à Alain Soral et son équipe pour toute cette information sur E&R .
    Il faut que je renouvelle ma cotisation.
    En attendant je diffuse !

     

    Répondre à ce message

  • #482147
    Le 3 août 2013 à 00:50 par amm
    Interview d’Alain Soral par un étudiant algérien

    Vous parlez beaucoup de penseur français, américain....et il n’y a pas de penseur arabe, africain , étaient-ils illettrés ?......

     

    Répondre à ce message

  • #484233
    Le 5 août 2013 à 12:28 par max56
    Interview d’Alain Soral par un étudiant algérien

    J’espère qu’on aura une vraie réconciliation nationale avec les personnes d’origines algériennes et que les nouvelles générations comprennent bien que nous n’avons rien contre eux à partir du moment où ils respectent la France.

     

    Répondre à ce message

  • #484360
    Le 5 août 2013 à 13:51 par Georges Stanechy
    Interview d’Alain Soral par un étudiant algérien

    .
    Une remarque à propos d’un des philosophes mentionnés dans l’interview pour leur rôle majeur dans la réflexion contre le système ambiant : Jean-Claude Michéa (fils d’Abel Michéa, célèbre journaliste sportif du monde du cyclisme).
    .
    Incontestablement, il est ravageur. Utilisant la dialectique de George Orwell dont il est un des meilleurs spécialistes en France, armés de deux de ses concepts aussi rustiques que redoutables : le « common sense », le bon sens, et le « common decency », ou l’art de vivre ensemble interactivement mis au point par les citoyens d’une même Nation au fil des décennies, il dynamite avec jubilation l’hypocrisie idéologique et comportementale, jusque dans son illogisme et son crétinisme, des castes qui nous gouvernent au travers des « deux partis de Droite - dont l’un se fait appeler La Gauche » (pour inverser la formule de Maurice Druon…).
    .
    Toutefois…
    .
    Au détour d’une note de bas de page (note a), à la page 195 de son ouvrage « Le Complexe d’Orphée –La Gauche, les gens ordinaires et la religion du progrès » [Flammarion - 2011] on lit avec sidération :
    « Le nouvel antisémitisme – essentiellement centré sur la question palestinienne – saisit au contraire, le Juif à travers la figure dominante du « sioniste », c’est-à dire comme le représentant privilégié de ces valeurs d’enracinement, de filiation et de limite, dont l’Etat d’Israël est perçu comme l’emblème...
    […] Il s’agit donc bien, cette fois-ci, d’un antisémitisme essentiellement "libéral" et "progressiste" (et qui peut donc même, en tant que tel, fasciner – voire séduire – de nombreux "juifs œdipiens" pour lesquels les idées mêmes de filiation et de transmission sont devenues trop lourdes à porter). »
    .
    Evaporation subite du « common sense » et « common decency »…
    .
    Autrement dit, pour JC Michéa, l’entité sioniste fleure bon le terroir de la tradition et de la transmission… En dépit de ces immatures "juifs œdipiens" à la Gilad Atzmon…
    Ce modèle "civilisationnel" où, pour prendre un autre exemple, notre comique Dany Boon récemment converti au judaïsme se trouve soudain doté de racines plongeant dans 4000 ans de mythiques et magnifiques "filiations" dont sont exclus les Palestiniens…
    .
    Mais, nous voilà à nouveau prévenus : critique d’Israël = blasphème = antisémitisme. L’Inquisition veille…
    .

     

    Répondre à ce message

  • #484367
    Le 5 août 2013 à 13:53 par Georges Stanechy
    Interview d’Alain Soral par un étudiant algérien

    (Suite et fin du message précédent coupé du fait de sa longueur)
    .
    Il suffit que le caillou « Palestine » (mot tabou que JC Michéa, avec l’habilité d’une vielle dentellière, s’arrange pour ne jamais employer…) se glisse dans la chaussure de ces "intellectuels" pour les voir aussitôt s’aligner servilement, dans une tartufferie tranquillement assumée, sur les pires pathologies idéologiques de ceux qu’ils critiquent…
    .
    Ajoutons-y quelques autres cailloux : Lybie, Syrie, Iran, Venezuela, ou d’autres, et on se retrouve face au "Mélenchonisme" (qui a abusé tant de gens lors de la dernière élection présidentielle, moi en premier…) le plus grimaçant et furibard des cynismes.
    .
    Décidemment, « l’humanisme à géométrie variable » est indéracinable.
    .

     

    Répondre à ce message

  • #489349
    Le 10 août 2013 à 12:54 par Poola
    Interview d’Alain Soral par un étudiant algérien

    Piaget est enseigné en 2eme année de psychologie partout en France...

     

    Répondre à ce message

  • #498415
    Le 21 août 2013 à 12:43 par Zoku
    Interview d’Alain Soral par un étudiant algérien

    Comme écrivain algérien, je connais Mouloud Mammeri. Je l’ai connu pour un recueil de contes berbères, et j’ai récemment trouvé en occasion "L’opium et le bâton", livre sur la guerre d’Algérie qui avait aussi donné un film. J’ai commencé à le lire, et c’est assez intéressant...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents