Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Cassandre, une femme française sur le bûcher sioniste

Vous voulez du féminisme ? Du vrai féminisme, pas de la merde coupée au gauchisme ? Du vrai féminisme, celui qui allie courage, contestation et clairvoyance ? Cassandre.

 

Cassandre, ce mélange très français, très chrétien, très anar, de Marianne (la belle du buste, pas le journal sionard), Simone Weil (pas l’avorteuse en chef, l’autre, la philosophe de la vérité) et Jeanne d’Arc. Une féministe, c’est une femme libérée qui libère, une libératrice, pas une Femen qui libère uniquement sa vessie dans une église. Jeanne d’Arc a bouté l’Anglais hors de France, elle en est morte. Cassandre veut bouter le sionisme hors de France, les inquisiteurs préparent déjà le bûcher, pour l’exemple, et l’exécution sera publique.

 

 

Mais Cassandre est devenue une star, et en cinq minutes : il a suffit d’un carton et d’un peu de name-dropping (eh oui, du franglais). Une star, un symbole, et on ne touche pas impunément à un symbole. Un symbole, ça déclenche des choses à la fois dans les très basses et les très hautes couches de la pensée, c’est nitroglycérinien. Ça touche à l’instinct, à l’histoire, à la mémoire collective d’un peuple, et on ne sait jamais ce qui peut sortir de l’inconscient. Parfois du très bon, parfois du moins bon.

Pour devenir célèbre aujourd’hui, vu que les médias sont d’obédience sioniste, il suffit de balancer une vanne sur BHL, Finky ou Attali. Un jeu de mots, une image décalée, un dessin, et la bombe sioniste explose, car les médias minés comme le désert du Sinaï de têtes nucléaires n’attendent que ça. Rien que la réaction communautaire en chaîne massive est une preuve évidente de la mainmise sioniste sur les médias. C’est indiscutable et ceux qui soutiennent le contraire ne sont que des employés des mêmes médias, des aveugles, des idiots ou des pétochards.

Cependant, devenir une star non sioniste dans un Système sioniste qui fabrique ses propres stars siono-compatibles, ça se paye au prix fort. Cela explique pourquoi ça ne se bouscule pas au portillon de la starisation par amalgame. Un jour, il suffira d’écrire « Attali » sur une pancarte pour aller en taule, sans passer par la case procès, qui de toute façon est écrit à l’avance.

 

 

À revoir : les deux premiers chapitres du documentaire
Jacques Attali – De Mitterrand à Macron : 40 ans de pouvoir profond

 

Soutenez E&R avec odysee.com

 

On sait tous qu’au bout du courage il y a la punition, mais voyez-vous, parfois, le goût de la liberté et de la vérité est plus fort que la peur. Ce parfum qu’une bonne partie des Français a oublié, ce parfum de révolte, de déchaînement (au sens littéral), de libération, qui est en train de monter, il enivre le Gaulois, le François, le Communard, le manifestant, le Gilet jaune, l’antivax, l’infirmière, la mère de famille, il est là, et se transmet plus sûrement qu’un virus bidon fabriqué par nos élites.

Ce parfum est en train de réunir un peuple divisé à dessein par les forces du Mal.

Cassandre, en marchant fièrement avec son carton chargé de sens, est devenue en un coup de fouet salutaire la nouvelle Marianne, remplaçant à jamais toutes les actrices qui avaient prêté leur silhouette à ce symbole national devenu désuet, parce que désactivé. Aujourd’hui Cass réactive la Marianne de la vraie République, non pas celle des francs-macs mais des vrais gens, des gens épris de liberté qui ont envie de péter les chaînes que les forces occultes leur ont foutues aux pieds et dans la tête. Cass a surgi du néant (on se fout d’où elle vient, comme les chiens des médias l’ont dénoncé) pour devenir la nouvelle Jeanne des Français qui refusent la destruction de leur nation millénaire chérie.

Il suffit de marcher sur le bout de la queue du Diable pour le mettre en fureur. La fureur, c’est à la fois la force et la faiblesse du Diable : il fait peur aux gens de peu de foi, mais il est manipulable par la fureur, qui est l’expression de sa peur, peur de la foi. C’est pourquoi ses employés s’attaquent à nos églises, brûlent Notre-Dame et assassinent nos prêtres. Oh, pas directement, pas de leurs mains, car ils sont lâches et planqués, mais ils peuvent compter sur leurs larbins, des larbins qu’ils ont eux-mêmes fabriqués dans leurs écoles pourries ou importés de pays déglingués. Ils utilisent des hommes contre les hommes, ils font du prochain un ennemi, voilà pourquoi il faut aimer son ennemi pour niquer le Diable. Autrement dit, il faut une alliance de toutes les forces vives de la nation pour venir à bout du démon.

Naturellement, dans ce combat eschatologique essentiel, nulle trace de soutien des féministes à Cass : le pouvoir machiste du CRIF n’entre pas dans la ligne d’attaque des copines de Caroline de Haas, l’élargisseuse de trottoirs. Dans le même genre, où sont les « sœurs » anti-bûchers qui doivent prendre la défense d’une sorcière qui va être brûlée vive en place publique par une justice aux ordres du pouvoir profond ? Allo, les sorcières ? Vous êtes où ? Tous vos bouquins sur le sujet, tous vos pochoirs sur les murs de nos villes, c’était donc du bidon ?

Cass n’est ni une nazie ni une antisémite, elle a simplement ciblé les personnalités qui nous persécutent, qui font sciemment du mal à des innocents, des enfants et des adultes qui souffrent uniquement pour que d’autres deviennent encore plus riches, plus puissants et plus salauds. Et cet holocauste-là, il n’intéresse pas la presse. Nous devons reprendre à l’ogre mondialiste nos vies, nos libertés, pour vivre non pas comme avant, mais sans ces maîtres qui sont des anges déchus, des déchets du Ciel.

Le vaccin de Bourla n’est pas la panacée et Bourla n’est pas le messie, loin de là. Ou alors pas le nôtre.

Cass, sur E&R :

 






Alerter

111 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2784757
    Le 12 août à 10:12 par anonyme
    Cassandre, une femme française sur le bûcher sioniste

    Cassandre c’est Charlotte Corday, jugée et condamnée par un comité de salauds publics ! Cassandre, comme Charlotte Corday, a voulu éviter la guillotine et le massacre de milliers d’innocents !

     

    Répondre à ce message

    • #2785008

      La révolution est une guerre provoquée par une situation sociale , économique et politique devenue intenable pour une partie de la population. Elle n’est pas dirigée contre des " innocents", il y a une visée politique. Lisez les oeuvres de Marat et vous comprendrez pourquoi il luttait, pas pour tuer des innocents. Quand on veut salir un personnage, on utilise toujours ce prétexte : il tuerait des innocents et ce serait une fin en soi , du sadisme( Assad, Kadhafi, Poutine , Mao, Staline, Lénine etc...). On reste dans l’ émotionnel , ça empêche l’analyse des causes.

       
    • #2785138
      Le 12 août à 16:31 par bertin
      Cassandre, une femme française sur le bûcher sioniste

      A Anonyme ,

      Je vous croyais du côté de Marat ...

       
    • #2785326
      Le 12 août à 20:42 par anonyme
      Cassandre, une femme française sur le bûcher sioniste

      @jean. Marat était une ordure assoiffée de sang qui serait aujourd’hui certainement pour l’obligation vaccinale et le pass sanitaire !
      "Marat, en septembre 1792 dans le Conseil de la Commune, estime par approximation à 40 000 le nombre de têtes qu’il faut abattre. Six semaines plus tard, l’abcès social ayant prodigieusement grossi, le chiffre enfle à proportion : c’est 270 000 têtes qu’il demande, toujours par humanité pour « assurer la tranquillité publique », à condition d’être chargé lui-même de cette opération et de cette opération seulement, comme justicier sommaire et temporaire".

       
    • #2787119
      Le 15 août à 20:44 par Jean-Marie L.
      Cassandre, une femme française sur le bûcher sioniste

      De toute façon, la Révolution Française était le début de la marche vers la barbarie qui vient de reprendre un nouveau coup d’accélérateur. Une nation chrétienne évolue naturellement vers la justice et la fraternité. Une révolution vise toujours à stopper net cette évolution pour revenir aux régimes esclavagistes.

       
    • #2787914
      Le 16 août à 19:18 par Anonymous
      Cassandre, une femme française sur le bûcher sioniste

      Jean Marie L
      Parce qu’il y avait de la justice et de la fraternité sous l’ancien régime ?
      J’avais pas remarqué, merci de me l’apprendre...

       
  • #2784782
    Le 12 août à 10:42 par Mister Mayo
    Cassandre, une femme française sur le bûcher sioniste

    Comme je ne pourrais pas à mon grand regret être présent à la manif de ce week-end, je vous offre quelques slogans : "Cassandre a raison", "Tous contre le covidisme", "Liberté", "Non au pass sanitaire", "Who ?" (lol), "Dictature vaccinale", "Parias aujourd’hui, héros demain", "La rage gauloise est là", "Vaccin ARN ? Non merci !", "Laissez-nous tranquille !", "Résistance", "La France vivra !", etc... Par ailleurs, si tout le monde vient avec des pancartes "Qui ?", j’aimerais bien savoir ce qu’il va se passer...

     

    Répondre à ce message

  • #2784794
    Le 12 août à 10:53 par alex1737
    Cassandre, une femme française sur le bûcher sioniste

    Une cagnotte créée sur Leetchi, Tipee ou autres pour l’aider (illégal de payer les les amendes ou frais de justice je sais) ?
    Cela risque de finir comme pour Dettinger, mais bon, qui ne risque rien....

     

    Répondre à ce message

  • #2785004

    "Elle risque un an de prison et 45 000 euros d’amende..."

    ... pour quel crime ? Celui d´avoir cité les noms de personnes connues de tous et directement impliquées dans la gestion catastrophique de la "crise sanitaire", du mensonge d´État dénoncé par des scientifiques et politiques... ? le nom de personnes qui, œuvrant aujourd´hui à l´instauration d´une dictature sous prétexte sanitaire, veulent imposer à l´ensemble de la population l´inoculation d´un sérum génique aux effets secondaires absolument terrifiants, effets en partie déjà connus et publiés dès octobre 2020 par la FDA... ?

    https://www.infowars.com/posts/oops...

    Et alors ?

    Est-ce de sa faute de Cassandre si toutes les personnes citées sur sa pancarte s´avèrent , à peut-être une exception près, être de confession juive ? Si crime il y a, qui en est ou sont les véritables auteurs ?

     

    Répondre à ce message

  • #2785203
    Le 12 août à 17:45 par richard
    Cassandre, une femme française sur le bûcher sioniste

    Il n’y a que la vérité qui est insupportable à entendre ?

     

    Répondre à ce message

  • #2785396
    Le 12 août à 23:25 par Dravor
    Cassandre, une femme française sur le bûcher sioniste

    Idées de pancartes : un snorkie ; une veille affiche des who, "Talking about my generation" ; Mariane avec un point d’interrogation sur le visage ; "Saute-mouton "( dessin d’un mouton devant un précipice)
    "Pass pass le singe il y a du monde sur la corde à lynche" ; "Qui ? le colonel moutarde avec un chandelier à l’infirmerie" ; "Je Pass mon tour" ; Vous ne PASSerez pas ( avec la tête de Gandalf) ; le pass libère ( avec les deux ss en police d’écriture nazie)

    Voilà, pour le colonel moutarde peut-être faudrait-il changer le chandelier avec une seringue à l’infirmerie. Certaines ne sont pas très subtiles, j’essaye seulement de donner quelques pistes. Pour soutenir Cassandre il faut peut-être ne pas l’enfoncer plus et ne pas en faire l’égérie d’un mouvement qui serait attaqué directement. Ils n’attendent qu’une chose : discrediter le mouvement. Il faut savoir pratiquer un jeu d’équilibriste, Mariane avec un point d’interrogation sur le visage me paraît plus discret. Mais ce n’est que mon avis.

     

    Répondre à ce message

  • #2785639
    Le 13 août à 11:11 par Krakboumhue
    Cassandre, une femme française sur le bûcher sioniste

    Vous la voyez l’arnaque ?
    Une femme habillée façon collabo des années 40, avec béret nous montre cette pancarte .
    Le reste est décors. Regardez bien on dirait un photomontage. La photo est impeccable, prise par qui ? Et dans quel but ?

     

    Répondre à ce message

  • #2785644
    Le 13 août à 11:17 par Castor
    Cassandre, une femme française sur le bûcher sioniste

    Cassandre s’est sacrifiée, elle savait probablement ce que pouvait déclencher sa pancarte, mais cette fois la coupe était pleine de cafards grenouillieux, de scolopendres venimeux, de larves naissantes. Oui elle savait qu’elle allait droit au bûcher il suffit de voir son visage serein, déterminé. Nous nous devons d’être nombreux samedi et encore plus nombreux le 8 septembre devant le palais de justice le jour de son autodafé.

     

    Répondre à ce message

  • #2786058

    Cette institutrice...arrive à brûle pourpoint !...
    Soyons vigilants, nous ne sommes pas Cassandre
    Marre de ces pièges bidons et redondants...

     

    Répondre à ce message

  • #2786367
    Le 14 août à 17:52 par Miriel
    Cassandre, une femme française sur le bûcher sioniste

    Quand on fait une recherche pour trouver des informations sur Cassandre, que ce soit avec Goo-glue ou DuckDuckGo, on tombe toujours sur les mêmes articles issus de la même photocopieuse Globale, ou pour le dire un peu plus crûment, sur les mêmes bouses tabloïdiennes expurgées, simplistes, imbuvables et infantilisantes, avec presque toujours le même titre : « Qui est Cassandre Fristot, la femme qui.. » ( la femme qui vous chatouille là où c’est sensible ? ; ) Ah ben oui, c’est sûr qu’en lisant le texte qui va s’ensuivre, on risque de s’instruire et d’apprendre beaucoup de vérités très profondes... tellement profondes qu’on va bientôt se retrouver au fin fond de la fosse de Marianne...(oups désolée, je voulais dire : "des Mariannes", bien sûr :)

    Si on utilise le moteur Yandex, là par contre, on voit apparaître des informations "insoupçonnées", des infos "à plus petite échelle", et parmi celles-ci un article du « Le Républicain Lorrain » qui nous en apprend sur les véritables raisons pour lesquelles elle avait décidé de quitter le FN en 2013, peu après sa candidature aux élections :



    Cassandre Fristot a décidé de quitter le Front national, dénonçant « des méthodes totalitaires » dans une lettre adressée aux dirigeants du mouvement d’extrême droite.

    Cassandre Fristot, 25 ans, de Hombourg-Haut, candidate pour le FN aux législatives de juin dernier à Sarrebourg, a connu une grave mésentente avec Louis Aliot, poids lourd du parti. La jeune femme a occupé brièvement le poste de chef de cabinet du vice-président du FN. Mais un différend sur les horaires de travail lui a valu une convocation, pour le 11 mars, à la commission des conflits du parti. Convocation à laquelle elle ne se rendra donc pas. La Mosellane avait émis des réserves sur le fait de devoir être présente obligatoirement tous les week-ends à Nanterre auprès d’Aliot. « Je voulais juste garder du temps pour militer sur le terrain, chez moi en Moselle-Est. Aujourd’hui, on me reproche d’en avoir parlé au bureau départemental du FN à Metz. C’est ridicule et bancal », dit-elle.
    Cassandre Fristot incarnait l’un des nouveaux visages du FN en Moselle-Est depuis un an. La jeune femme, déterminée à « défendre ses idées », n’écarte pas une candidature aux municipales à Hombourg-Haut. « J’y réfléchis. Pour l’instant, je n’ai pas l’intention de rejoindre une autre formation politique. Je me sens bien en électron libre, je préfère garder ma liberté », assure-t-elle



    LIEN

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents