Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Après 136 jours de guerre, France Info découvre les Ukrainiens pro-russes du Donbass

C’est une grande première dans le média en ligne du service public audiovisuel français : après 136 jours de guerre, un reportage de France Info s’intéresse avec neutralité aux séparatistes pro-russes du Donbass, et donne même la parole à des pro-Ukrainiens devenus pro-Russes ! Cela dénote un changement de direction éditoriale, comme s’il fallait commencer, doucement mais sûrement, à se décider à recoller au réel. La ligne Varhamian, ce grand reporter qui s’enregistre devant une cabane en feu – du moins les bords de fenêtre –, étant par trop contre-productive...

 

Quand on prend trop les gens pour des cons, on en perd sa crédibilité, et ils vont s’informer ailleurs. À force de marteler sur tous les tons que Poutine est un monstre, alors qu’une bonne moitié des Français considère qu’il défend son pays d’un encerclement de l’OTAN (même taux de soutien des Gilets jaunes et même taux de méfiance vis-à-vis de l’injection), on passe non seulement pour des menteurs, mais aussi pour les valets serviles de l’Empire.

Ici, le reporter cite même une Ukrainienne devenue pro-russe ! Du jamais vu.

 

 

Heureusement pour le camp du Bien, il reste encore de valeureux valets qui considèrent que tout ce qui vient de la Russie est « propagande », et tout ce qui vient de l’Ukraine, c’est-à-dire de l’OTAN, c’est-à-dire du Pentagone, est « communication ». La preuve par Le Parisien...

Comment peut-on encore écrire ça, en 2022, à l’ère du débunkage instantané du Net ? À l’heure où des centaines de néo-journalistes ou twitternautes indépendants tirent à vue sur la moindre fake news oligarchique et sont suivis par la majorité des gens sur les réseaux sociaux qui font l’opinion ?

Que ce soit bien clair, pour les lecteurs (en baisse) du Parisien : la Russie, c’est le mensonge ; l’Ukraine, c’est la vérité. Le problème, c’est quand on confronte ce postulat simplet aux faits : ça force à tordre un peu les faits, à en découper les bords, pour faire tout tenir dans un puzzle incertain, bancal, incohérent... Et surtout à punir les journalistes qui font bien leur travail.

 

 

Pour mieux comprendre la position du Parisien, on oublie le clown Mendès, l’homme aux 3 000 vues par vidéo dont 2 950 vannes, et on exhume le portrait Wikipédia de Tenzer.

Dans le cadre de la guerre civile syrienne, il considère que le gouvernement de Bachar el-Assad et ses alliés russes mènent « une guerre d’extermination » montrant « une volonté de tuer tout le monde. De tuer tout ce qui peut être tué ». Il estime que le gouvernement américain n’aurait jamais dû s’engager dans des discussions bilatérales avec la Russie car « concrètement, chaque seconde, chaque minute, chaque mois qui passe, ce sont des milliers, voire des centaines de milliers de morts. » Pour cette raison, il affirme que la seule solution n’est pas d’armer les rebelles mais d’empêcher que les avions russes et syriens survolent les villes. « C’est d’empêcher qu’ils puissent décoller et, donc, prendre le risque d’une confrontation avec la Russie. »

Fervent défenseur de l’action de l’OTAN dans le monde, il considère que « l’OTAN n’a jamais agressé personne ». Il a rejoint le CEPA (Centre d’analyse politique européenne) une institution d’influence américaine qui se voue à « travailler à une alliance transatlantique forte et durable, enracinée dans les valeurs et principes démocratiques ».

Des « valeurs et principes démocratiques » dans la bouche d’un véritable dingue pro-déflagration russo-américaine ! Un BHL puissance 10, dix fois la dose d’Hiroshima ! Même à Cadillac, l’asile dit des fous dangereux, les internés sont moins dangereux.

 

 

Et tout ça grâce à Wikipédia, qui malgré son arrimage au camp du Bien (les comptes des auteurs Kontre Kulture, pourtant honnêtes et prolifiques, y sont largement sabordés), ne peut s’empêcher, par le jeu de ses liens interactifs croisés, de mettre au jour réseaux et sous-réseaux atlantistes ou mondialistes.

Mais les choses ne sont plus comme avant. Le camp du Bien fait douter une part grandissante des populations occidentales, et le discours de cet homme sur le changement de paradigme mondial est tout simplement juste.

 

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • FranceDésinfo ou France Impôts. La Pravda à la française...

     

    Répondre à ce message

  • les bobos radiophoniques jazz tolérance et cultures du monde ne sont pas à l’aise quelquepart... ils ont le choix entre se mentir à eux mêmes à l’insu de leur plein gré pour ne pas voir qi’ils soutiennent les néo nazis en Ukraine le vax qui tue, le gaz de schiste et le tapin pour les USA ou alors ... être virs ou placardisés. Quelque part ca doit donner des caractères tordus et hystériques...

     

    Répondre à ce message

  • Ils sous estiment l’indignation des gens devant les crimes de l’Otan et leurs mensonges. Cette indignation devient tellement forte que les gens amers et trompés désertent de manière irréversible leurs journaux, et ne regardent même plus les unes dans les kiosques dans la rue, un peu comme quelqu’un "qu’on ne peut pas voir" (pas sacquer...).

     

    Répondre à ce message

    • Exactement. Moi, je m’informe sur le lignes Telegram russes : j’apprends la situation réelle en Ukraine / Russie plusieurs jours /semaines avant que les médias français ne doivent admettre ces vérités.
      Regardez sur Telegram : Russosphere, très bonne ligne pro russe en français.

       
  • J’ai vécu l’avant Internet et je peux certifier que ces imbéciles de journalistes n’auraient pas bougé d’un iota de leur camp du Bien pendant cette période. Mais Dieu merci les médias alternatifs sur Internet comme Égalité et Réconciliation sont là pour rétablir la vérité que ces journalistes surpayés se gardent bien de dire pour conserver leur salaires.
    Ainsi donc France Info ne pouvait pas durablement lutter contre la pression des contre-infos sur Internet et a été bien obligé de distiller par-ci par-là un peu de vérité pour donner le change.

     

    Répondre à ce message

  • Un TGV,pour prendre ses grandes courbes sans subir une discontinuité de l’ acceleration centrifuge (qui passerait brusquement de 0 à une valeur constante d’ ou résulterait pour les passager un choc latéral sensible, le raccordement se fait avec une courbe spéciale appelée clothoïde....En politique et en storytelling, c’ est pareil....on aborde une clothoïde qui nous amenera, sans douleur et sans choc, en quelques mois, de la fellation inconsidérée du zelenskiki, à l’ approbation générale de mr Poutine. Ce n’ est que question de temps....cette approbation se fera de plus en plus insistante à l’ approche des frimas.....le fenêtre d’ overton va progressivement s’ ouvrir.

     

    Répondre à ce message

  • Je recommande la dernière vidéo de François Asselineau. Rien de politique. Il y évoque l’histoire de l’Ukraine pour en comprendre la situation actuelles et démontre que la plupart de ses défenseurs, méconnaissent profondément le sujet, ce qui les conduit à des prises de positions partisanes, voire imbéciles...

     

    Répondre à ce message

  • #2990946

    Un très bon ami russe me dit ça à chaque fois qu’on parle de l’Ukraine ’ tu ne vas plus connaître le pays que tu as connu avant’ et m’a fait état de plein de scoops bien avant nos merdias. Quant au Donbass et à la ville de Kharkov qui seraient peuplés de citoyens ukrainiens d’origine russe pro Zelensky, laissez-moi rire. Un peu comme si les Serbes du Kosmet/Kosovo soutenaient l’UCK.
    J’ai connu un Russe d’Ukraine il y a plusieurs années de ça, bien avant 2014. Ses compatriotes d’origine ukrainienne, très orangés, le boycottaient ostensiblement, et il le leur rendait bien. Il m’a même dit qu’il a divorcé de sa première femme,ukrainienne d’origine, et qu’il ne se remarierait qu’avec une Russe. Ça m’a fait penser aux couples mixtes Serbes et Croates (ceux qui se mariaient le plus ensemble à l’époque). Des mariages très fréquents avant le guerre dans certaines régions mixées (Slavonie, Krajina, Bosnie) et beaucoup de divorces et de violences conjugales ensuite.

     

    Répondre à ce message

  • De même que les gros merdia au bout de 2 ans commencent à parler timidement d’effets secondaires graves de la vaccination covid (24% déclarés) !
    « Tous vaccinés, tous protégés » ! « On peut discuter de tout, sauf des chiffres ! » qu’ils disaient !
    Ces sales complotistes "antivax" qui croient en la terre plate, seront-ils réhabilités, les victimes indemnisées et les responsables et complices poursuivis ?

     

    Répondre à ce message

  • Vous faites bien de préciser Ukrainiens !

     

    Répondre à ce message

  • Remarquez , il vaut mieux que les ukrainiens s’y fassent : " "Toute l’Ukraine est un objectif pour la Russie" a assuré Piotr Tolstoï, un proche de Vladimir Poutine - 12/07"
    Et comme " bruit de couloir " un leader russe a précisé que le conflit en avait pour 3 ans ...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents