Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Adoption par le Parlement européen de la nouvelle PAC

Préservation du climat et greenwashing

Le Parlement européen a donné, mardi 23 novembre, son feu vert définitif à la nouvelle Politique agricole commune, qui se veut plus « verte ». Après de longs mois de difficiles pourparlers, en raison de l’opposition des écologistes et d’une partie de la gauche qui ne la jugent pas à la hauteur des ambitions environnementales de l’UE, les eurodéputés réunis en session plénière à Strasbourg, ont validé les trois textes qui vont régir cette PAC à partir de janvier 2023.

 

[…]

Avec cette nouvelle PAC, chaque État doit désormais préparer d’ici fin 2021 un « plan stratégique nationale » détaillant son usage des fonds européens. Bruxelles devra ensuite vérifier dans les six mois la conformité de ces politiques agricoles nationales avec les objectifs européens, à savoir : la réduction des gaz à effet de serre − le Pacte vert prévoit que l’UE réduise ses émissions de CO2 de 55 % d’ici 2030 − et l’objectif de baisse de 50 % des pesticides d’ici 2030, avec un quart des terres réservées au bio.

[…]

Les États devront par ailleurs affecter au moins 35 % du budget du développement rural à des mesures liées à l’environnement et au climat.

[…]

Pour l’élu Manuel Bompard (GUE/NGL, gauche radicale), « les écorégimes [dispositif visant à encourager les bonnes pratiques environnementales] sont tellement mal définis qu’ils ouvrent la voie à des processus de "greenwashing" », critique-t-il. Car, en France, les « écorégimes » reviendront logiquement aux agriculteurs installés en bio, mais aussi à ceux qui répondent au label HVE (Haute Valeur environnementale). À ce titre, « 79 % des surfaces de grandes cultures sont dans les clous, 13 % en sont aujourd’hui exclus, mais en modifiant 5 % de leur assolement, leur rotation de culture, ça suffira à les rendre éligibles aux écorégimes », expliquait-on en juillet.

Ce label, promu par le ministère de l’Agriculture, encourage certes « une utilisation raisonnée des intrants et intègre des mesures destinées à préserver la biodiversité ». Pour autant, « il n’incite pas à changer de modèle de production, et les productions hors-sol (porcs, volailles, légumes sous serre...) restent autorisées », alerte Que Choisir. « Surtout, les pesticides, y compris les plus nocifs, ne sont pas exclus », mettant ce label en travers de l’objectif de baisse de 50 % des pesticides d’ici 2030.

En octobre, l’autorité environnementale (AE) avait ainsi rendu un avis consultatif très critique sur la version française de cette PAC, jugée pas à la hauteur des ambitions nationales sur l’environnement. Dans sa synthèse, l’instance partage sa « conviction que la trajectoire tracée par le futur PSN ne rejoindra pas d’ici 2030 celle de la stratégie nationale bas carbone (SNBC), ni celle du plan biodiversité, ni celle de la directive cadre sur l’eau (DCE) ». 

La France affiche toutefois l’ambition de doubler ses surfaces cultivées en bio d’ici 2027, fin de la prochaine PAC (le bio occupait 9,5 % de la surface agricole utile en 2020, selon le ministère). Toutefois, les agriculteurs bio alertent sur les risques pour la filière de cette nouvelle PAC. Car si l’ancienne version prévoyait une enveloppe de 250 millions d’euros pour le bio, répartis en aides à la conversion et en aides au maintien, la nouvelle, de 340 millions, sera uniquement dirigée vers l’aide à la conversion, dénonçaient-ils en juin, pénalisant ainsi des agriculteurs installés en bio depuis plus de cinq ans.

Lire la suite de l’article sur francetvinfo.fr

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2849662
    Le 24 novembre à 09:45 par Giuo
    Adoption par le Parlement européen de la nouvelle PAC

    Pour se rendre compte de l’arnaque de l’UE, il faut suivre toutes les dérogations qui seront accordées. Dans le cas des néonicotinoïdes seule la france n’avait de dérogations donc , elle seule avait cette protection retirée. Mais non ce n’est pas de l’escroquerie. Le Lobbying qui s’applique en France fait une deuxième vague de dégats !

     

    Répondre à ce message

  • #2849669
    Le 24 novembre à 09:52 par Hugolin
    Adoption par le Parlement européen de la nouvelle PAC

    C’est vraiment terrible de constater que même en BIO, les représentants des agriculteurs entretiennent la résignation à dépendre des subventions Européennes (soutirées au peuple de France).
    L’Europe, par l’intermédiaire de l’état, vous fait les poches à longueur d’années et il faudrait lui faire des courbettes pour récupérer quelques miettes.
    Cette comédie est à vomir.

     

    Répondre à ce message

    • #2849952
      Le 24 novembre à 17:41 par Giuo
      Adoption par le Parlement européen de la nouvelle PAC

      1000fois d’accord. Personne ne dénonce les salauds qui ont foutu l’agriculture bio sous la dépendance des aides et donc des prix cassés (Biocoop, la conf, étaient largement aux commandes de cette saloperie). Quand l’offre est en dessous de la demande, il faut être cinglé pour aller quémander des aides compensatoires pour soutenir les revenus !!

       
    • #2852055
      Le 28 novembre à 04:34 par La déconnade, c’est plus c’que c’était
      Adoption par le Parlement européen de la nouvelle PAC

      @Giuo
      La conf’ et toutes ses officines sont au service de la destruction des agriculteurs et de l’agriculture française
      Et dans toutes les saloperie faites aux agriculteurs 
      (officines idiots utiles Civam Adear et toute la chienlit des néo ruraux bobos et gauchistes des MSV, semi direct, bourguignon et les écolo permaculteur actif même chez les droitards et même chez les tradis ce qui m’a totalement surpris récemment) 
      Au même titre que les coopératives, et de nos chères têtes syndicales 
      Seul la base de la FNSEA, JA et de de CR les agriculteurs ceux qui ont les mains dans le cambouis sont les authentiques soldats fier fort et honnête de l’agriculture
      Mais on se fait toujours baiser comme m’a dit récemment un ancien avec qui je bosse
      Je reste proche de la ma base mais j’ai quitté toutes prise de parti pour les syndicats qui de toute manière au bout du bout nous trahissent 
      Les agriculteurs sont toujours les baisés de l’histoire 
      Le poisson pourri par la tête (surtout par la gauche bourgeoise Conf Civam Adear MSV Bourguignon et tous ses réseaux de punks à chien, et autres zadistes ou permaculteurs new âge, mais aussi par la droite)
      J’ai bien peur que tout soit joué et qu’on ne puisse compter sur personne mis à part nous même surtout quand je vois les prises de position de la présidente de la FNSEA qui devait se pacsé avec l’autre enculés de président des chasseurs qui bouffent à tous les râtelier pensant nous servir c’est ça le plus grave 
      Agriculteurs, chasseurs et ruraux sommes toujours baisés par la ville par Paris, par la chambre, par la Safer et par les banques 
      Amicalement

       
  • #2849675

    En somme, l’UE deviendra une zone sans industrie digne de ce nom, une zone touristique pour Chinois aux poches pleines….Tout ce que nous consommerons sera produit ailleurs sans qu’on sache grand chose des normes sanitaires en œuvre dans ces pays là…

     

    Répondre à ce message

  • #2849740
    Le 24 novembre à 12:15 par browser.0098
    Adoption par le Parlement européen de la nouvelle PAC

    une taxe récoltée par rothschild pour le bien de "la nature"...PACsé en quelque sorte

     

    Répondre à ce message

  • #2849752
    Le 24 novembre à 12:26 par Benzemalala…
    Adoption par le Parlement européen de la nouvelle PAC

    Question : Le « bio » avec pesticides autorisés par l’UE (et je passe sur le Monsanto) qui fout de la merde payée plus chère dans nos assiettes avec la complicité des péquenots, cà a à voir avec le CO2 ou pas ?

     

    Répondre à ce message

  • #2849803
    Le 24 novembre à 14:16 par FranceLibre
    Adoption par le Parlement européen de la nouvelle PAC

    Frexit, sortie de l’Otan, et de ces instances mondialistes sinon ce sera la mort de la patrie.

    Mais je suis optimiste, on va en sortir quand les idiots comme castaner resteront dans le paysage politique FR.

    Chaque année les mondialistes en France s’affaiblissent

     

    Répondre à ce message

  • #2849830
    Le 24 novembre à 15:00 par quand y’en a marre
    Adoption par le Parlement européen de la nouvelle PAC

    Ça sent la belle réforme équitable pensée par des agriculteurs aguerris qui savent de quoi ils parlent. Enfin une PAC digne de ce nom !

     

    Répondre à ce message

  • #2850098
    Le 24 novembre à 22:07 par Roland de Roncevaux
    Adoption par le Parlement européen de la nouvelle PAC

    gros sous et trapatouillages... après l’agriculture "scientifique" et "industrielle" voici l’agriculture "biologique" et "éco-responsable"...

    le seul truc rassurant, c’est que la médiocrité crasse des gens chargés de l’appliquer va transformer cela en tragi-comédie... je travaille dans un secteur où j’ai pu voir pendant des années les "directives néolibérales" être mise-en-application par des bataillons de bureaucrates médiocres (des macronistes, quoi). Les grandes entreprises privées multinationales sont de vastes sovkhozes inefficaces... elles vivent surtout de la planche-à-billet et de la répartition des marchés entre leurs grands actionnaires (fonds d’investissement, etc.). C’est une vaste comédie... à présent, les nouveaux mots-d’ordre c’est "inclusion" et "éco-durabilité"... et vas-y que je vais te fourguer des produits inclusifs et éco-durables... dans les séminaires, les intervenants modifient déjà leurs conférences pompeuses et hypocrites : "inclusion et éco-durabilité dans les chaînes de valeur au 21ème siècle"... "performance et coressponsabilité dans la prise de décision au sein des équipes de télé-travail"... "empreinte carbone et water-closets trans-genre dans les espaces de travail"... "le manageur et l’inclusion : paradoxes et synthèses"... "le numérique et l’infovalorisation à l’heure de la transition énergétique"... et bla-bla-bla, et patati et patata... le théâtre continue ! Et les acteurs sont toujours aussi mauvais comédiens ! Aujourd’hui il suffit de mettre de petites bouteilles de gel hydroalcoolique sur les tables de réunion, ou de prévoir des sachets de cacuhètes individuels pour le pince-fesse, pour être "réinitialisé" !!... tu factures ça au client et c’est marre... ça te donne un air sérieur et crédible (du genre : "mais oui madame, on est des gars sérieux, on respecte les protocles sanitaires")... limite, c’est mieux, et les gens ont les mains propres et tu chopes plus de rhume ou de gastro !

    Bon, je plaisante un peu, mais c’est pour détendre l’atmosphère ! Je me demande parfois si nos sociétés sont réellement capables d’être tyranniques tellement elles sont crétinisées...

     

    Répondre à ce message

  • #2850194
    Le 25 novembre à 06:17 par Philippe Pioupiou
    Adoption par le Parlement européen de la nouvelle PAC

    Avec L’UE y’a les textes pour l’agriculteur lambda et les arrangements avec les multinationales de l’agriculture
    Bèbert dans le Vercors, n’aura pas les mêmes autorisations (tacites, cachés...) que SAS Aviagen France
    Les règles c’est pour nous pas pour Danone, ni pour, Charal, Nestlé France
    Du coup l’agriculteur français joue pas avec les mêmes règles
    C’est pourtant la France qui verse 13 milliards en direct à L’UE et 6 en indirect et sous commission et on lui en rend 9 comme un sussucre et on doit rien dire et remuer la queue, alors qu’ils nous pendent lentement

     

    Répondre à ce message