Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Tour de France des manifestations du 17 juillet 2021 contre le pass sanitaire

Chiffres officiels et réalité par l’image

Ce samedi 17 juillet 2021, il y avait, selon le ministère de l’Intérieur, près de 114 000 manifestants à battre le pavé, 18 000 dans la capitale et 96 000 en région pour 136 rassemblements. Ce sont les chiffres officiels. Donc nécessairement sous-estimés. Loin de nous l’idée de gonfler les chiffres dans l’autre sens – une tentation toute légitime et compréhensible de la part des organisateurs en général – mais les images qui nous sont remontées de toute la France montre que la mobilisation fut grande, et les chiffres de manifestants aussi.

 

Interview de Florian Philippot sur BFM TV après la manifestation

 

Mais ce que semblent avoir aussi beaucoup retenu les médias, ce sont ces étoiles jaunes et ces références aux heures sombres de notre histoire. Et pourtant, que de similitudes entre les persécutions que connurent les juifs pendant la Seconde Guerre mondiale – il faut le dire, quoi que l’on pense de l’ensemble du sujet – et celles que vont connaître ces citoyens de seconde zone que seront bientôt les non-vaccinés ?

N’est-ce pas ici clairement un régime d’apartheid qui se met en marche ? La définition du Larousse est claire : « Discrimination, voire exclusion, d’une partie de la population, qui ne dispose pas des mêmes droits, lieux d’habitation ou emplois que le reste de la collectivité. ». C’est exactement la description de l’avenir que nous promet Macron, son gouvernement et ceux qui tirent les ficelles (et les jolis bénéfices) de tout cela.

 

 

Le pauvre docteur Marty ne va pas en dormir les prochaines nuits, pleines de cauchemars de moustaches, de camps de concentration et d’exterminations diverses :

 

 


Pour chaque ville, nous indiquons les chiffres officiels de la préfecture ou du ministère, et/ou ceux de la presse lorsqu’ils existent. Il s’agit donc de chiffres minimums.

 

Paris, 18 000 personnes

Trois rassemblements ont eu lieu à Paris. Mais le plus important fut sans conteste celui de Florian Philippot, où se sont rassemblées d’autres personnalités comme le député ex-LREM Martine Wonner, Nicolas Dupont-Aignan, Me Fabrice Di Vizio ou même l’inénarrable Jacline Mouraud tentant de faire un retour dans la place.

Le cortège s’est élancé du Palais-Royal (Ier arrondissement) avant de traverser la Seine aux cris de « Liberté », « Non à la dictature sanitaire » ou « Macron démission ».

 

 

Avant la manifestation, Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, a tenu une conférence de presse devant le Conseil constitutionnel, dénonçant un « abus de pouvoir sans précédent » et un « coup d’État sanitaire », après les annonces d’Emmanuel Macron. Avec le pass sanitaire dans la vie quotidienne, c’est selon lui le « début d’un engrenage vers une dictature ».

 

 

Un autre cortège, de Gilets jaunes, rassemblait au même moment environ 1 500 personnes dans les rues du sud de la capitale. Parti vers 14 h 30 du XIVe arrondissement, le cortège s’est dirigé vers le quartier de Jussieu (Ve arrondissement), accompagné de banderoles comme « Wanted République française démocratie, disparue le 12 juillet 2021 », « Non au pass sanitaire, Stop à la dictature » et de slogans « Liberté », « Macron dictateur ». Dans la manifestation, Jérôme Rodrigues a déclaré : « On est là pour les revendications des Gilets jaunes et les restrictions des libertés. Ce n’est pas une loi liberticide de plus qui nous fait sortir dans la rue. On a toujours été dans la rue ».

 

Vue d’ensemble de la manifestation :

 

L’arrivée de Richard Boutry (ex-France-Soir) dans son camping car :

 

Discours de Me Fabrice Di Vizio :

 

Discours de Martine Woenner :

 

Discours de Florian Philippot :

 

Lyon, 1 000 personnes

Neuf personnes ont été interpellées à Lyon en marge d’une manifestation non autorisée contre le pass sanitaire. Le rassemblement, qui a réuni 1000 personnes selon les autorités, n’a jamais vraiment pu quitter la place Jean-Macé (7e arrondissement) où certains organisateurs avaient appelé à se rassembler pacifiquement en début d’après-midi.

 

 

Les premiers gazages sont vite arrivés pour parsemer une manifestation que la ville de Lyon voyait d’un mauvais œil, les écologistes étant ce qui se fait probablement de pire en matière de complices du pouvoir.

 

 

Contenu par un important dispositif policier, certains manifestants ont tenté de s’extraire pour rejoindre la presqu’île de la ville et ses artères commerçantes.

 

 

Des membres des forces de l’ordre ont reçu des projectiles, dont des bouteilles en verre, et ont répliqué avec des gaz lacrymogènes. Six policiers et gendarmes ont été légèrement blessés. Quelques centaines de manifestants, 300 selon la préfecture, ont ensuite convergé vers la place Bellecour où des échauffourées ont eu lieu avec les CRS. La situation est revenue à la normale vers 18 h sur la place un temps noyée sous les gaz et où se croisaient manifestants et consommateurs arpentant les boutiques de ce quartier commerçant.

 

 

Marseille, 4 250 personnes

Partis à 14 h du Vieux-Port, les manifestants opposés à l’application du pass sanitaire se sont regroupés devant la préfecture, puis devant la mairie, pour scander des slogans hostiles au gouvernement et en particulier au président Emmanuel Macron.

 

 

Dans le cortège se sont retrouvés une majorité de soignants et plus d’une centaine de Gilets jaunes.

À 17 h, un autre rassemblement est prévu sur le Vieux-Port, toujours contre le pass sanitaire et lui aussi non déclaré.

 

La rue Saint-Ferréol montre une foule plutôt dense et impressionnante :

 

 

Nice, 1 600 personnes

Dans la ville de Nice, environ 1 600 manifestants et Gilets jaunes, opposants au pass sanitaire, au vaccin obligatoire ou à la vaccination en général, ont défilé pendant plusieurs heures dans le centre-ville.

 

 

Bordeaux, 1 200 personnes

Dans la ville de Bordeaux, la préfecture, qui avait pris une interdiction de manifester en centre-ville, a dénombré 1 200 personnes ; les manifestants bloquant à certains endroits la circulation des trams et des voitures.

 

 

 

Toulouse, 3 000 personnes

 

 

 

 

 

Strasbourg, 2 800 personnes

Dans la ville de Strasbourg, la manifestation a rassemblé 2 800 personnes (préfecture), où quelques personnes portaient une étoile jaune, a constaté un journaliste de l’Agence France Presse.

 

 

Rapidement, des gazages bien réels firent leur apparition pour mater les manifestants :

 

Nancy, 1 200 personnes

 

 

Montpellier, 5 000 personnes

 

 

Caen, 2 000 personnes

 

 

Lille, 2 000 personnes

Entre 1 500 et 2 000 personnes selon la presse, 900 selon la préfecture du Nord, ont défilé parmi lesquels des « gilets jaunes » mais aussi le président de l’Union populaire républicaine (UPR) François Asselineau.

 

Rennes, 2 000 personnes

 

 

Vannes, 3 000 personnes

 

 

Nantes, 2 000 personnes

 

 

 

Clermont-Ferrand, 1 700 personnes

 

 

 

Valence, 2 300 personnes

 

 

 

Dijon, 1 000 personnes

Dans la ville de Dijon, la police a fait usage de gaz lacrymogènes et la circulation des tramways a été brièvement interrompue par des manifestants scandant « Liberté ! Liberté ! ».

 

 

Perpignan, 1 200 personnes

 

 

 

 

Chambery, 5 000 personnes

Selon le comptage du Dauphiné libéré, ce sont 4 000 à 5 000 personnes qui ont manifesté ce samedi 17 juillet dans les rues de Chambéry, répondant à l’appel à se rassembler « pour les libertés ». La journée a notamment été marquée par un envahissement de la voie rapide urbaine de Chambéry, alors que les forces de l’ordre ont évité toute confrontation directe. La circulation a été rétablie aux alentours de 17 h 20 sur la VRU, tandis que les manifestants se dispersaient progressivement.

 

 

Tours, 1 200 personnes

 

 

Pau, 1 500 personnes

 

 

Besançon, 2 000 personnes

 

 

 

Metz, 2 000 personnes

 

 

Reims, 1 500 personnes

 

 

La Rochelle, 2 500 personnes

 

 

 

Figeac, 200 personnes

 

 

Aix-en-Provence, non communiqué

 

 

Avignon, 1 1200 personnes

 

 

Quimper, 800 personnes

 

 

Martinique, Fort-de-France

 

 

La Réunion, Saint-Paul

 

Retour sur les manifestations, avec E&R :

 






Alerter

81 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Et Grenoble ?
    au environ de mille personnes et zéro média !

     

    Répondre à ce message

    • #2768220

      @safrane tout à fait. Très belle mobilisation à Grenoble aussi avec zéro débordement. Juste un crétin qui faisait péter limite des grenades assourdissantes. A part ça merci aux services des transports en commun et des FdO qui ont géré ça proprement. 2 rassemblements différents étaient signalés en préfecture. Ils étaient sensés être statiques et avec 2 mouvences différentes. Finalement la manif de la gare est partie vers la préfecture, ce qui n’était pas prévu et les 2 cortèges se sont regroupés. Ce qui en d’autres temps pourrait paraitre impossible. Sauf que Macron est en train de mettre clairement en lumière la marche en cours depuis des dizaines d’années : s’asseoir sur le travail du CNR. Livrer la France aux banquiers, comme prévu depuis au moins 1973 et même avant.
      La convergence des luttes est en cours. Restons pacifiques pour ne pas leur donner raison. Ce sera dur mais ce sera notre salut. En restant digne donc debout.

       
  • La force du discours de Florian Philippot ! De quoi donner l’énergie nécessaire et l’espoir pour se battre jusqu’au bout.

     

    Répondre à ce message

  • #2767850
    Le 18 juillet à 18:38 par Chevalier de Charette
    Tour de France des manifestations du 17 juillet 2021 contre le pass (...)

    Si les FDO ont des spray gazant , il faut s equipper avec des spray de peinture et les rendre aveugle en sprayant leur visiere.
    Rendre aveugle leur fourgon en sprayant les vitres.
    Lorsqu ils seront aveugle vous pourrez circuler librement

     

    Répondre à ce message

  • Asselineau ne mâche pas ses mots... Pour une fois !!!

     

    Répondre à ce message

    • Le "pour une fois " est de trop !

      Cessons de stigmatiser les figures incontestables de la résistance, même si elles ne sont pas à 100% dans notre ligne.
      Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons faire chuter cette horrible ripouxblique mafieuse et ségrégationiste.

       
  • Je vous laisse apprécier la lâcheté incommensurable de cette merde humaine esclave du NWO, à 1minute, dans la vidéo youtube de Strasbourg...

     

    Répondre à ce message

  • #2768035

    "Oser l’ignominie. La flétrissure nauséabonde et abjecte de ces crétins est insoutenable". Ce qui c’est passé à Marseille cet après midi est profondément dégueulasse.Je répond à l’indécence, je répond à l’insulte et à la salissure profonde qui m’a été faite" .

    Mais de quoi parlent-ils ? Personne ne s’en prend aux juifs ou aux deportés de la seconde guerre mondiale dans le fait de porter une etoile jaune dans ce contexte ! Toute personne honnête comprends que c’est pour les manifestants une manière de denoncer un ostracisme analogue (et non semblable) en grossissant le trait. C’est donc caricatural, au même titre que se comparer à des lepreux en agitant une crecelle. Mais il n’y a pas là une volonté d’insulter la mémoire de qui que se soit ! (Il y aurait t_il un problème de marque déposée ?)

    Ces gens qui poussent des cris d’orfraie en surjouant leur indigation de commande essaient tout simplement de jeter le discredit sur les manifestant comme cela a dejà été tenté avec les gillets jaunes ! En fait, ils meritent qu’on leur renvoie leur fausse indignation à la figure !

     

    Répondre à ce message

  • Le Talisman de Gandhi - Gandhi Smriti, Birla House, New Delhi
    " Je vais te donner un Talisman. A chaque fois que tu auras des doutes ou que ton égo voudra prendre le dessus, applique le test suivant :
    Rappelle-toi le visage de la personne la plus pauvre et la plus faible que tu as rencontré et demande toi si l’étape que tu envisage est d’une quelconque utilité pour elle. Est-ce que ça lui rendra le contrôle de sa vie et de son destin ? En d’autres termes, cela conduira t-il à une émancipation ( gouvernance patriotique ou swaraj ) pour ceux qui ont faim physiquement et spirituellement. Alors, tu verras tes doutes et ton égo disparaître. "

     

    Répondre à ce message

  • #2768186
    Le 19 juillet à 09:47 par Jean de tramecourt
    Tour de France des manifestations du 17 juillet 2021 contre le pass (...)

    Je voudrais saluer également un résistant , journaliste , qui a eu le mérite d’aller plus loin et de faire son boulot ( donc viré ) : Richard Boutry !

     

    Répondre à ce message

  • #2768264

    Quand on voit tout ces millions de gens qui manifestent dans les rues de France, les covidistes devraient se dire : tous ces gens sans masque tous réunis vont remplir les hôpitaux et les cimetières de France dans les semaines à venir, non ?
    On va pouvoir vérifier que tous ces gens seront en pleine santé pour manifester toutes les semaines, et ils seront de plus en plus nombreux !
    Ceux qui croient encore à ce virus sont vraiment des covidiot !

     

    Répondre à ce message

  • Il faut regarder les télés étrangères pour constater l’ampleur des manifs. SkyNews Australia, par ex., s’est émue de l’importance du phénomène. L’un de ses présentateur, Alan Jones, fait le job.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents