Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Mélenchon et Quatennens en sueur : pour quel fascisme voter en cas de duel Marine/Macron ?

On sent bien que la place du chef commence à aiguiser les appétits. Chez LFI, on – la meute des jeunes loups (et louves) – pense déjà à l’après, l’après-élection, mais aussi l’après-Mélenchon. Le candidat et le député n’ont pas vraiment accordé leurs violons sur le vote LFI en cas d’élimination : anti-Macron ou anti-Marine ? Il faut choisir un adversaire à abattre : le « fascisme » ou la Banque ? Le peuple ou les forces du Marché ? Malaise...

 

 

Cette annonce ambiguë change la donne à gauche. Appeler à voter contre Marine, c’est faire réélire Macron...

 

 

Tintin (ou Quinquin), le député du Nord Adrien Quatennens, est placé devant un choix cornélien en cas de finale Marine/Macron : appeler à voter pour le fascisme fantasmé du peuple français, ou pour le fascisme réel de la Banque ? Ce qui est, en creux, une manière de s’éliminer pour le 2e tour. Peut-être que Mélenchon sait déjà que les carottes gauchistes sont cuites. En tout cas, entre lui et Tintin, il y a dissonance.

La journaliste : Jean-Luc Mélenchon dit qu’il va faire appel à sa base, aux 310 000 personnes qui ont voté pour sa candidature, vous, vous dites « voter pour Marine Le Pen c’est pas une option », est-ce que clairement le 10 avril vous direz, oui, il faut aller voter pour Emmanuel Macron ?

Tintin  : Non. Nous ne le dirons sûrement pas, je ne crois pas. Nous dirons, comme nous avons dit en 2017 parce que ce n’est pas une option compte tenu de ce que nous sommes politiquement, c’est-à-dire l’antithèse de l’extrême droite...

Et pas l’antithèse de la Banque ? De la dominance ? Des forces occultes qui occupent l’État, nos institutions, le pays ? Reprenons.

La journaliste : Donc vous ne prendrez pas position.

Tintin  : Si, nous prendrons position. Parce que pardon de vous dire, que dire « pas une voix ne doit aller à l’extrême droite », c’est prendre position.

La journaliste : Ça peut aussi dire peut-être aux gens qui vous écoutent dans ces cas-là on s’abstient.

Pas avare d’une contradiction majeure, dans la même phrase ou presque, Quatennens énonce la soumission de la gauche à la Banque, tout en évoquant la « brutalité » de la Banque :

Que ce soit bien clair, le vote Rassemblement national ne sera pas une option. Mais vous savez, c’est le rayon paralysant sinon. C’est-à-dire qu’en gros vous ne pouvez plus rien faire. Et quand vous avez un président de la République sortant qui vous annonce un programme d’une brutalité sociale sans nom... ».

Si l’on saisit bien la « logique » gauchiste, le prétendu antifascisme de LFI prime l’intérêt national, celui des Français qui souffrent de la politique brutale antisociale néolibérale de Macron ! Battre le populisme de droite est plus important que de faire gagner le peuple français. Le populisme de gauche est donc l’allié de la Banque contre les Français.

Pourtant, en 2018, en Italie, les forces populaires de droite et de gauche ont fait alliance, et c’est historique – et précurseur –, pour mener une politique originale à la fois sociale et nationale. Un grand mouvement de panique a alors agité les formations européistes, toutes inféodées à Goldman Sachs ou au Marché. On s’en souvient encore, l’establishment français a tremblé.

L’expérience, même courte, a prouvé qu’une autre voie était possible, voie dont les dirigeants LFI ne veulent pas entendre parler. Alors ils ne seront jamais au pouvoir, ni eux ni le RN, car ils empêcheront de fait les forces nationales d’y participer. C’est un suicide politique, et une condamnation des intérêts du peuple français au profit de la Banque. Qui se frotte les mains de cet aveuglement idéologique.

Le gauchisme est bien un sous-programme de la droite (dure) pour baiser les pauvres.

 

 

Mélenchon, lui, en 2017, avait habilement laissé planer le doute, tout en appelant à faire battre le fascisme du coin de la bouche. Le problème, c’est comment récupérer les voix ex-communistes ou « sociales » de Marine Le Pen, sans perdre les voix gauchistes piquées aux petits candidats ? D’autant que Mélenchon, s’il fait un pas de travers (du côté des barbelés électrifiés), est dans le viseur du lobby. La preuve :

 

 

On te voit, semblent-ils dire. BHL, porte-parole du socialo-sionisme, donne le ton :

 

 

Depuis que le programme national de Marine a été neutralisé (ou sionisé), c’est de Mélenchon que peut venir le danger pour le lobby. D’où la pression intense du CRIF sur le leader de LFI, surtout en période de supercrise : où vont aller les mécontents, si toutes les portes démocratiques se ferment ? Descendront-ils dans la rue, la seule et dernière option, à cause d’un problème de représentation et sous la violence des coups de la Macronie ? 1933, te revoilà !

Bonus de dernière minute : la réponse de Mélenchon à BHL

Comprendre la nécessaire alliance du national et du social

 






Alerter

60 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Voilà le menu qui nous est présenté : Merlan frit au jus de carottes...

     

    Répondre à ce message

  • J’aime bien quand un sionard tape sur la gueule d’un franc mac et vice versa...

     

    Répondre à ce message

  • Voila le problème d’une élection à deux tours
    Les gens votent Mélenchon de ce fait il n’ont pas voté pour Le Pen et il n"ont pas voté pour Macron.
    Ce ci pourrait s’apparenter à la démocratie c a d le libre choix de voter.
    Question : Si Macron et Le Pen sont au deuxième tour ces gens là, ils votent pour qui ?
    Je leur suggère de ne pas voter,et de faire sécession en créant une société alternative dont la base et le programme de la campagne présidentielle de Mélenchon.C’est la véritable démocratie
    Donc l’objective d’une élection à deux tours c’est d’éliminer toute nuance ,toute différence permettant au peuple de gouverner.

     

    Répondre à ce message

    • l’election en soi est un système qui assure le pouvoir aux plus riches, et "lélection donne le pouvoir aux meilleurs menteurs".
      Bref il faut remplacer ça par le tirage au sort, seul le tirage au sort permet la dmocratie. Lisez Chouard (ou David Van Reybrouck) vous comprendrez

       
  • Comment un candidat qui ne parvient pas à remplir les salles de ses meetings peut-il être donné gagnant haut la main contre tous, par les instituts de sondage ? Comment avoir confiance en ceux-ci après le quinquennat le plus violent, produisant le président le plus honni de l’histoire ?
    Quand les gens de bonne volonté se demandent ce qu’ils peuvent faire, ils témoignent de ce qu’ils éprouvent, leur impuissance : impuissance à se reconnaître dans les médias de grands chemins, impuissance à peser sur la communication, impuissance à discuter des principes avec leur concitoyens…
    Quoi faire ?
    Le peuple ne peut pas grand-chose. Le peu qu’il peut, ce serait qu’il s’organise pour centraliser les photos des procès-verbaux produits dans chaque bureau, après chaque dépouillement.

     

    Répondre à ce message

  • Pour mémoire :

    Mélanchon s’est agenouillé dans une manif anti France Black lives matters !

    La poissonnière MLP pendant 3 ans n’a rien branlé hormis passé un diplôme d’éleveuse de chats. Elle avait tourné le dos à La Manif Pour Tous, et retourné le dos aux Gilets Jaunes.

    Pendant la soi-disante pandémie seul Philippot a émis des doute, MLP a été du côté des renchérisseurs de privation de liberté...

    Pour moi ça sera le ZEM, ni par amour, ni par conviction, et j’ai lu Youssef Indi.

    Mon but est d’établir que le Grand Remplacement existe.
    2ème objectif faire écrouler la PME le Pen.

     

    Répondre à ce message

  • Avec Mélenchon c’est : Front de gauche ,France insoumise et Union populaire.
    Que des termes qui sonne populisme ,nationalisme et fascisme d"après la doxa médiatique.
    Il y a une chose qui est sur c’est qu’il est détesté par le clan des costards cravates lui un français de souche.

     

    Répondre à ce message

  • vous pouvez le vérifier dans toutes vos villes , les affiches des candidats sont déchirées pour ne laisser QUE Mélenchon (et ses satellites) , c’ est ça le communisme.. si ils passaient dans les mois qui suivent ce serait la guerre civile assurée .
    confondre la justice sociale et le communisme , ça n’ est pas une connerie quand on est un esprit candide ; mais si on a des prétentions intellectuelles , c’ est une faute politique , une ineptie économique , un handicap spirituel .
    la propriété est un attribut de la maturité , de la responsabilité.. l’ inverse , c’ est l’ irresponsabilité de l’ enfance , et quand on est adulte la perversité de l’ ilotisme !

     

    Répondre à ce message

    • C’est le libéral trudeau qui veut prendre les avoir bancaires et restaurer un droit de vie et de mort... La mémoire ça aide quand on ne sait pas raisonner.

       
    • la mémoire c’ est beau , le réalisme c’ est encore mieux.. il n’ y a que les cocos pour utiliser le mot "libéral" pour un pays -là je parle de la France , le Canada connais pas- le plus social du monde , avec des taux d’ impositions qui font rêver les pires dictatures , quasi 5 millions de fonctionnaires que l’ état n’ arrive même pas à mettre au travail pour beaucoup d’ entre eux , et enfin des aides et droits sociaux tels que 10 millions d’ africains squattent le pays pour en bénéficier !
      alors l’ économie libéral a certainement des limites , travers et abus , mais lui faire porter les échecs du socialisme , quand même.. comme le dit très justement gaspard Proust " à la chute du mur de Berlin , aucun des gauchistes de l’ ouest ne s’ est précipité à l’ est en criant houra !"

       
    • "Le Canada connais pas" je faisais référence au fait que Trudeau a voulu interdire l’accès à leur compte en banque à tous ceux qui aideraient les manifestants.
      Il se dit libéral, défenseur de la propriété.
      A un moment donné, il va falloir que tous les libéraux, tous les défenseurs de l’idéologie débile selon laquelle chacun se fait tout seul, et que c’est la guerre, la concurrence... bref que tout ce beau monde accepte de voir ce qu’ils ont sous les yeux.

      " des taux d’ impositions qui font rêver les pires dictatures" : manifestement vous ne savez pas que l’argent qui circule n’est que public. Tous les acteurs sont subventionnés. Tous. Ouvrez les yeux. Les entreprises veulent le beurre (la liberté de faire ce qu’elles veulent) et l’argent du beurre (les garanties et les subventions publiques).
      Un peu d’honnêteté ne saurait nuire.

      "mais lui faire porter les échecs du socialisme" : nous sommes en régime communiste libéral (tous les biens communs sont en voie d’être accaparés par quelques amis du pouvoir).

      "gaspard Proust " à la chute du mur de Berlin , aucun des gauchistes de l’ ouest ne s’ est précipité à l’ est en criant houra !" : faudrait aujourd’hui faire un sondage, pour voir le modèle préféré, en ex RDA

       
    • "manifestement vous ne savez pas que l’argent qui circule n’est que public. Tous les acteurs sont subventionnés. Tous. Ouvrez les yeux."

      de quoi parle t’ on ? de l’ argent physique ou de sa valeur travail ?
      les acteurs sont subventionnés ? vous devez être prof (d’ éco) dans le public non ? dans le vrai monde du travail (pas emploi hein , travail) , l’ état n’ est pas un commanditaire mais un parasite ! il ponctionne sur le maçon , la femme de ménage , le petit entrepreneur , sa dîme en échange de rien.. enfin , rien pour eux , et tout pour ses statutaires . mais évidemment , ça , pour le savoir il faut quitter l’ entre-soi , de la fonction publique..

       
    • "de l’ argent physique ou de sa valeur travail ? "
      Hélas d’aucun des deux : mais de la monnaie dette : celle créée par les banques.
      On leur a confié le pouvoir exorbitant de créer la monnaie. Résultat : la masse monétaire gonfle sans arrêt, sans être détruite, contrôlée.
      Sinon je vous accorde que le travail, le vrai, l’utile... n’est pas assez payé. Ce qui l’est trop : la garde, la spéculation, voire la bureaucratie, si elle enfle sans contrôle...

       
  • Une énième campagne présidentielle, une énième pièce de théâtre.

     

    Répondre à ce message

  • Je suis tombé il y a qq jours sur cette vidéo, et je me suis dit "Enfin !"
    https://www.youtube.com/watch?v=ckg...
    Mais on est encore loin du compte ....
    Cela dit, vidéo à faire tourner, en particulier auprès de votre entourage mélanchoniste. A la fin, elle n’y va pas avec le dos de la cuillère. Il me semble d’ailleurs qu’un relais par ER serait amplement mérité.

     

    Répondre à ce message

  • On sent bien que l ultra gauche arrive au bout de ses contradictions et que le grand ecart est intenable meme JCVD en temoigne !!
    Quatennens etait un des rares sinon le seul a lfi pour qui j avais un peu d estime et je pensais ou esperais que son ossature politique etait un peu plus solide que celle de ses partenaires... Ben non ! Meme verbiage debile sur la lutte contre le fachisme qui ne permet jamais qu aux soumis gauchistes de justifier ou dissimuler leur aplatventrisme devant la toute puissance d une finance et d un systeme qui incarne bien plus la bete qu ils sont senses combattre que Marine...
    Le pire c est que la quasi integralite des pebourgs de cette formation se laisseront encore mystifier, soit par betise soit par suivisme ! Macron est parvenu au pouvoir en 2017 en partie parce que MLP fut pitoyable au cours du debat mais surtout parce que cette gauche pourrave et notoirement traitre s etait massivement portee sur sa candidature ! 2022 bis repetita, les champions autoproclames de la lutte contre la finance et le systeme vont a nouveau leurs tendre leurs derches tout en beuglant le barrage a un fachisme totalement fantasme ! Enieme demonstration que la gauche dans son ensemble n a jamais lutte contre le systeme, elle n a fait que lui servir la soupe quand ca n est pas de strapontin !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents