Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Manifestations du 28 août 2021, consolidation malgré les retours de vacances

Panorama non exhaustif

Le chiffre officiel est tombé (un jour ils se tromperont, ils le donneront la veille) : 159 484 ! La précision télémétrique de ce chiffre ne cesse d’étonner dans un pays où l’on n’arrive pas à soigner un coronavirus avec des médicaments coûtant quelques euros et éprouvés depuis des décennies. On a les compétences qu’on veut – et les gouvernants que l’on mérite, probablement.

 

France Intox, qui devait s’appeler La Voix de son Maître mais la marque avait déjà été déposée, précise : « Quelques dizaines de rassemblements se sont tenus un peu partout en France pour s’opposer une nouvelle fois à l’extension du pass sanitaire ». Quelques dizaines ça permet effectivement de rendre plus crédible le total général. Sauf que, nous les listions hier dans nos propres colonnes, il y avait au moins 237 villes concernées. Mais de toute façon il faut bien dix ploucs pour pouvoir incrémenter un vrai manifestant au chiffre final, puisque « des facteurs socio-économiques liés au chômage, à la pauvreté de nombreuses personnes s’ajoutent à un ressentiment politique ». Des ploucs, donc.

Pour Le Parisien, « La mobilisation contre le pass sanitaire s’essouffle encore », sans rappeler que nous sommes au cœur de l’été et que ce samedi était une journée rouge de retour des aoûtiens. On pourra mieux discuter de l’essoufflement le 4 septembre prochain. Voire le 11 septembre qui suivra, date symbolique d’une autre escroquerie qui elle aussi modifia le monde et restreignit les libertés – dans une moindre mesure mais comme une sorte de répétition ou de préparation des évènements à venir.

Avant de lister quelques villes et les chiffres officiels, voici un chiffre plus raisonnable, celui du Nombre jaune. Il montre un petit recul assez logique comme nous le disions plus haut, mais qui ne préjuge en rien des mobilisations de la rentrée.

 

 

Que le pouvoir se méfie des analyses rapides qui ne jaugeraient pas très bien la colère qui gronde. Nous sommes minoritaires ? Nous en convenons. Mais les LGBT ne le sont-ils pas, eux qui reçoivent une attention invraisemblable alors qu’ils ne représentent peut-être que 5% de la population ? La communauté juive et ses 1% ne voit-elle pas ses rêves législatifs les plus fous se réaliser ? Puisque toute logique a disparu de ce monde, après la tyrannie des minorités, voici donc la tyrannie de la majorité. C’est selon, et on a bien compris que ce n’était pas nous qui décidions.

 

Ci-dessous donc notre compilation non exhaustive des villes (plus de 230 villes étaient mobilisées en France ce samedi 28 août) et les chiffres officiels (donc chiffres planchers) que vous pourrez comparer aux images afin de vous faire une idée du niveau de réalisme ou de tartufferie de ceux-là face à celles-ci (les images, donc).

Nous sélectionnons les vidéos les plus représentatives et les plus fiables, lorsqu’elles existent, comme les défilés – accélérés ou non – ininterrompus de cortèges qui permettent un comptage assez fiable.

Note : le chiffre entre parenthèses est celui de la manifestation précédente du 21 août.

 

Paris – 14 500 (14 700)

On remarquera la régularité étonnante du nombre de manifestants à Paris qui stagne aux même valeurs depuis des semaines !

 

Manifestation proprette de Florian Philippot :

 

Manifestation Gilet jaune, plus gauchiste, plus rebelle. Plus efficace ?

 

Lyon – 2 100 (2 500)

 

La version plus rythmée (seconde manifestation) :

 

Bordeaux – 2 600 (3 400)

Parce qu’on fait le fastidieux travail à la Rédaction, et pour vous faciliter la tâche, la jolie fille de l’illustration est à 12’39. Vous pouvez nous remercier via le financement participatif en haut à droite de cette page ! (ou en bas, sur mobile)

 

Marseille – 3 000 (4 100)

Photo de notre correspondant E&R :

 

Toulon – 4 000 (6 000)

17 longues minutes de défilement, en 2 vidéos. Et encore, le vidéaste nous informe que 500 à 1000 personnes étaient déjà passées lorsqu’il a commencé à filmer.

 

Avignon – 2 500 (NC)

 

Valence – 2 000 (1 850)

 

Toulouse – 3 500 (3 400)

 

Pau – 2 500 (2 700)

 

Montpellier – 9 500 (9 500)

 

Chambéry – 3 000 (2 800)

 

Annecy – 4 000 (4 500)

 

Thonon – 1 500 (2 000)

 

Grenoble – 2 100 (1 200)

 

Lille – 2 600 (3 200)

Avec la présence du manifestant globe-trotter Jérôme Rodriguez qui répond à une manifestante, mais nous n’avons pas vraiment compris ce qu’il voulait dire. En revanche on a bien compris qu’il ne voulait pas que les manifestants se perdent chez Philippot.

 

Brest – 1 000 (1 000)

1000 personnes ?

 

Rennes – 2 000 (3 000)

 

Nantes – 3 000 (2 300)

 

Vannes – 2 000 (2 000)

2 000 personnes ?

 

Quimper – 1 000 (1 700)

 

Bayonne – 1 800 (3 000)

 

Clermont-Ferrand – 2 200 (2 000)

 

Roanne – 1 000 (900)

 

Besançon – 2 000 (2 500)

 

Bourges – 1 000 (1 000)

 

Dijon – 1 000 (1 500)

 

Agen – 900 (1 100)

 

Nice – 2 200 (2 500)

 

Aix-en-Provence – 2 000 (2 500)

 

Strasbourg – 2 900 (4 000)

Avec la présence de nombreux Allemands venus en renfort.

 

Mulhouse – 5 500 (4 900)

 

Metz – 2 000 (NC)

 

Colmar – 3 200 (3 000)

 

Reims – 1 000 (NC)

 

Périgueux – 1 000 (930)

Le service d’ordre n’a pas réussi à déloger les dangereux membres de Civitas de la manifestation, nous dit-on. La manifestation était-elle une soirée privée ou bien le droit à manifester est-il un droit ouvert à tous ?

 

Saint-Denis (La Réunion) – 250 (1 500)

Oui, oui, 250 personnes selon le Quotidien de la Réunion !

 

Bonus :

Les manifestations précédentes :

 






Alerter

87 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Mais je comprends pas. Tous ces manifestants sans masque et en rangs serrés depuis 4 semaines devraient tous être à l’hosto en réa ! Or, ils sont toujours aussi nombreux !

     

    Répondre à ce message

  • Bravo à tout le monde, nous sommes effectivement très nombreux et sur tous les territoires Français, c’est très bien de le savoir, mais par rapport à ce que font les bolcheviques de la République, je pense que le pacifisme n’a plus sa place !

     

    Répondre à ce message

  • Allez Toulouse ! Les Toulousains chapeau bas depuis la première manif gilet jaune ; toujours là ; Semper Fi.

     

    Répondre à ce message

  • 7 samedis d’affilés dans toute la France ! Mais où sont donc les explosions de "clusters" et de cas, avec ce variant Delta réputé le plus contagieux ?
    Le virus aurait-il peur des manifestations ? Si c’est le cas, je prescris de généraliser les manifestations pour lutter contre le covid - 1 dose matin, midi et soir jusqu’à disparition complète des symptômes ;)

     

    Répondre à ce message

  • "Le chiffre officiel est tombé (un jour ils se tromperont, ils le donneront la veille) : 159 484"
    C’est presque déjà le cas !!! La fouchette entre 140 000 & 180 000 dont l’exact milieu est 160 000 a été fournie le 27/08.

    "Cette fois, ce sont en effet de 140.000 à 180.000 manifestants qui sont attendus, dont 12.000 à 20.000 pour la seule capitale."
    https://www.bfmtv.com/police-justic...

     

    Répondre à ce message

  • Le chiffre de Nice est à mutltiplier par 10 ,
    tous les samedis nous sommes entre 20 000 et 25 000
    Le chiffre est assez précis puisque pour compter des personnes collent des gommettes sur les tee shirts des manifestants

     

    Répondre à ce message

  • Je me permet de rectifier le nombre de manifestants pour la ville de Reims puisque j’ai participé à toutes les manifs, il y a en effet environ un millier de personnes qui passent dans le tunnel devant la gare, et surtout largement cette dernière fois, mais il y en a aussi quelques centaines qui passent au-dessus, sur la voie normale, soit un minimum certain de 200 personnes. En effet, sous le tunnel il y a une halte de quelques minutes avec parfois des pétards et des fumigènes qui ne sont pas du goût de tout le monde(sans évoquer les claustrophobes et les agoraphobes), et d’autre part il est plus intéressant de filmer ce passage afin de réaliser l’ampleur de la manif, ce qui est mon cas. Bon, se retrouver bloqué sous le tunnel ne me plaît guère aussi.

     

    Répondre à ce message

  • @Miss Pangolin

    Il est parfois difficile de se faire comprendre et d’éviter les malentendus.
    Je comprends votre expérience dans les manif GJ , j’ai été moi-même traumatisée par les violences qui leur ont été faites (et qui reprennent insidieusement, d’après certaines images samedi dernier , notamment dans la manifestation de Marseille.)
    Je peux aussi comprendre que les manifestations de Philippot correspondent davantage à ce que vous recherchez.
    Encore une fois, je n’ai absolument rien contre Philippot, je le trouve plutôt sympathique et le crois même sincère, et son travail actuel est bon.
    Partant d’une observation, je me plaçais sur un terrain unitaire, avec des soubassements sociologiques, le précédent internaute qui répondait à mon message l’a d’ailleurs bien compris.
    Vous même, vous reconnaissez certaines difficultés (...la manifestation du 17 juillet,...trop marquée Philippot, d’où les scissions...), et l’ambiance kermesse vous gêne un peu (elle est effectivement de trop , il ne faut pas mélanger les genres°)
    Manifestation pour manifestation, en ce qui me concerne je préfère celles où se chanterait plutôt l’Internationale et Bella Ciao qu’Alexandrie de Claude François.
    Mais tout ceci n’engage évidemment que moi.
    Bien à vous.

     

    Répondre à ce message

    • #2798478

      Bonjour Christiane. Je ne vais pas rentrer ds une analyse socio-historico-politique des manifs n’ayant pas le bagage culturel pour cela, ce que je regrette.Je n’ai qu’une approche empirique, intuitive et émotionnelle des évènements.
      Moi aussi, je préfèrerais chanter l’Internationale ou Bella Ciao que Résiiiiiste !
      Ce que je constate avec douleur c’est qu’il y a un ’vide politique’ (absence d’un vrai leader défenseur et protecteur du Peuple) vide ds lequel s’engouffre toute cette mafia oligarchique.
      J’ai beau être une battante inoxydable, le pessimisme m’envahit. Les manifs vont s’amplifier forcément, mais ’ils’ pourront les stopper quand ils veulent : il suffit d’instaurer un nouveau confinement et le retour des ausweiss. Et on se retrouvera seul à nouveau.
      Courage.

       
    • @Miss Pangolin

      Pour le coup, je suis tout à fait d’accord avec votre aimable message. Très heureuse pour cet intéressant échange.
      De cette ville d’Ariège où je participe aux manifestations, je vous souhaite une bonne continuation.

       
  • A Annecy,
    Sono qui couvre le discour du côté soignants et départ précipité qui leur coupe la chique (lancé par le côté sono). Peu après, rejoins par une grosse sono sur char, ça casse un peu les slogants, désorganise un bref instant, ça balance "Bella ciao".
    A noter que cette sono monstre est venue au secours de celle (défaillante) des soignants, à la fin, pour un "meeting" sur le Pâquier où des messages sérieux sont passés, de soignants, de pompiers, de parents.. Toutes sensibilités agissent pour l’instant dans le même sens.
    L’accent est mis maintenant sur d’autres actions et s’organiser.
    Encore une grosse manif réussie.
    Au niveau du pont des amours, on pouvait se faire une idée de l’immensité du cortège (et c’était beau).
    Nous nous sommes (une partie seulement !) offert une entrée au centre commercial Courier et avons chahuté devant un bon moment.
    A l’intérieur de la galerie, certains rideaux se sont baissés en hâte, mais nous avons aussi reçu des témoignages chaleureux de soutien.
    Tout ça bien pacifiquement et civilement.
    Le gus (Stéphane) est tjrs là, avec ce projet qu’il n’ose plus trop haut crier "séparatiste".
    Il a essayé de prendre la parole dans le meeting mais s’est vu retirer le micro.
    Il avait déposé son autorisation de manif dans le même crénau et avait monté un stand où il draînait une partie, division (et cul de sac, pour moi). La méthode n’a pas plu. Il étoffe son truc, mais la finalité..
    Je suis content de voir que les tentatives grossières de faire tourner en rond ne réussissent pas.

     

    Répondre à ce message

  • A Grenoble, plus de monde que les semaines précédentes contrairement à ce qui est répété dans les médias mainstreams.
    Majorité à tendance droitarde, quelques antifas recroquevillés en fin de cortège (une vingtaine) mais doux comme des agneaux car en très grande minorité. Même les individus peu politisés les rejettaient. Il faut continuer à rester présent dans la rue, pour éviter que ces saloperies récupèrent les mouvements par la violence, comme cela a été le cas lors des GJ, et ce surtout avec la rentrée qui arrive !
    De défaites en défaites, jusqu’à la victoire.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents