Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Manifestations du 31 juillet 2021, les cortèges ne cessent de grossir

Panorama non exhaustif

« Avec plus de 200 000 manifestants, la mobilisation contre le pass sanitaire ne faiblit pas », est obligé de titrer, avec un mal au derrière manifeste, la chaîne de télévision continue BFM TV. Et comme ces idiots du gouvernement (ou de la Préfecture, c’est selon) ont donné pour chiffre officiel 204 090 manifestants (la prochaine fois on aura peut-être même un chiffre à virgule, tant cette précision intrigue), la presse se retrouve bien ennuyée à devoir dire « plus de 200 000 » là où un chiffre officiel de 199 060 leur aurait permis de se faire plaisir avec de bien plus minoratives manchettes « moins de 200 000 manifestants » ou autres « à peine 200 000 manifestants ».

Las, la presse se rattrape avec le mensonge par omission (en comptabilisant un cortège lorsqu’il y en eut plusieurs, par exemple) ou le mensonge par association, comme l’inénarrable AFP qu’on ne présente plus et qui subtilement à 1’20 passe de la pépère manifestation des Patriotes de Florian Philippot aux échauffourées du cortège plus gauchisant de la Bastille, deux manifestations sans aucun rapport, mais qui permet subtilement de faire peur à la ménagère en la dissuadant de venir la semaine suivante :

 

 

Bref, la ligne et le ton est tout de même donné, « Les rangs des anti-pass sanitaire grossissent au fil des semaines. […] une mobilisation en hausse, en plein été, au troisième week-end de contestation », est obligé d’admettre BFM TV, repris en écho par l’infâme chaîne de propagande d’État France Info, qui titre, dépitée, « Un chiffre en nette hausse par rapport à la mobilisation de samedi dernier ».

Mais c’est bien cette même chaîne d’info qui essaye d’éteindre l’incendie qui prend de partout et convoque le sociologue-coiffeur Jean Viard qui explique à l’auditeur bourgeois conformiste : « Le mouvement anti-pass [est] très hétroclite [sic, le stagiaire ! – NDLR] et prend de l’ampleur, alimenté notamment par une "pression complotiste". »

Notre analyste s’affole : « Je suis un peu inquiet parce que c’est un mélange de choses différentes. Il y a clairement des militants de l’extrême droite et des militants de l’ultra gauche. Mais il y a des gens plus classiques. Il y a souvent des nouveaux manifestants. Il y a un ras-le-bol de cette pandémie, c’est sûr. […] Il y a aussi une forme de refus du groupe. […] Je trouve ce mouvement assez inquiétant, pour être honnête. […] Ce mouvement, c’est un mélange qui peut être explosif et dont les limites sont difficiles à cerner ».

Finalement, il n’a pas tort. Ce mouvement est explosif, car cette fois ce n’est ni le prolo Gilet jaune ni le bourgeois Manif pour tous, ce n’est ni le droitard ni le gauchiste, ce n’est ni les hommes ni les femmes, mais c’est bien tout ce monde qui se réunit. Et lorsqu’un mouvement dépasse les clivages de classe, d’intérêts catégoriels, de genre (c’est à dire que les femmes y prennent une part active, comme on l’a vu dans les années 90 en Amérique du Sud) ou les divisions par niveau d’éducation, alors le pouvoir peut commencer à préparer ses valises (à l’époque on disait même la valise ou le cercueil, mais aujourd’hui on sait rester courtois – jusqu’à un certain point).

Après une augmentation officielle de 35 % des manifestants entre l’acte 1 et l’acte 2 (pour reprendre une terminologie Gilet jaune), il s’agit donc pour ce troisième samedi d’une augmentation officielle de 27 % qui s’ajoute au panier des rassemblements nationaux.

Voici donc notre compilation non exhaustive des villes (192 villes étaient mobilisées en France ce samedi 31 juillet) et les chiffres officiels (donc chiffres planchers) que vous pourrez comparer aux images afin de vous faire une idée du niveau de réalisme ou de tartufferie de ceux-là face à celles-ci (les images, donc).

Note : le chiffre entre parenthèse est celui de la manifestation précédente du 24 juillet.

 

Paris – 14 250 (11 000)

On imagine que ces chiffres sont vraiment « au minimum » lorsqu’on voit les images de la vidéo ci-dessous qui utilise (enfin !, nous parlions ici même de l’importance de cet usage pour contrôler et prouver les nombre de manifestants lors des Manifs pour Tous dès 2013) un drone, permettant même de compter les manifestants un à un (grâce à la résolution 4K et le ralenti YouTube).

L’effet de masse d’une foule trompe souvent le manifestant qui l’imagine plus fournie qu’elle ne l’est effectivement. Florian Philippot annonce plus de 100 000 manifestants ce qui est indiscutablement exagéré. Mais au-delà des chiffres, ce qui compte c’est la progression de ceux-ci de samedi en samedi, la détermination et la composition des foules, nous l’avons dit plus haut.

 

 

Lyon – 2 à 5 000 (1 700)

La presse déclare souvent, mentant par omission, le chiffre de 1 200 manifestants. Ce n’est pas faux, mais c’est incomplet. Nos correspondants à Lyon sont formels : la manifestation des Patriotes a probablement réuni 1 000 à 2 000 manifestants qui sont partis des Halles Paul Bocuse pour rejoindre la place Jean Macé. Mais c’était sans compter deux autres cortèges (non déclarés) partis de la place Carnot et l’autre parti de nulle part qui, tous les deux, passant par la rue de l’Université pour l’un et descendant l’avenue Jean-Jaurès pour l’autre, se retrouvèrent tous trois réunis sur ladite place Jean Macé.

Un cocktail explosif lorsqu’on connaît la légendaire tolérance des gauchistes qui composaient en partie les deux autres manifestations, mais que les CRS n’eurent pas le temps de laisser dégénérer en tirant moult gaz lacrymogènes et finissant par créer une solidarité dans la larme et la toux entre tous ces manifestants.

La manifestation non déclarée :

 

Bordeaux – 5 500 (5 000)

La pluie n’a pas dissuadé tous les manifestants (mais sûrement un certain nombre) qui ont circulé devant cette caméra pendant 12 minutes sans interruption :

 

Marseille – 4 800 (4 300)

Notre correspondant à Marseille nous envoie cette interrogative photo que nous soumettons à la sagacité de nos lecteurs :

 

Toulon – 13 000 (2 900)

Une impressionnante montée en force de Toulon que l’on constate au visionnage de ces 18 minutes ininterrompues de manifestants :

 

Avignon – 3 500 (3 000 à 4 000)

 

Valence – 2 800 (!) (4 000 à 5 000)

On a peine à croire aux chiffres de la police. Les mensonges ne doivent pas être trop exagérés, au risque de ne plus être crus. Plus de 17 minutes de manifestants à Valence qui, pour une petite ville, reste très mobilisée :

 

Toulouse – 2 500 (2 500)

Malgré une pluie bien fournie, la foule n’a pas désempli ce samedi :

 

Montpellier – 8 500 (5 000)

 

Chambéry – 4 000 (4 000)

 

Annecy – 4 000 (3 500)

Le chiffre de 4 000 semble bien modeste face à cette vidéo de 4 minutes hautement accélérée :

 

Thonon – 1 500 à 3 000 (1 100)

 

Grenoble – plus de 2 000 (2 000 à 3 000)

Beaucoup de cheveux bleus, oranges ou verts à Grenoble. Grenoble, quoi. Mais pas que :

 

Lille – 3 000 (2 500)

 

Brest – 1 400 (2 000)

 

Rennes – 2 900 (2 500)

15 bonnes minutes de manifestants qui déambulent :

 

Nantes – 4 000 (5 000)

Au moins 9 minutes de foule ininterrompue :

 

Saint-Nazaire – 1 500 (2 000)

La presse annonce une mobilisation plus importante et donne un chiffre... plus faible. Allez comprendre.

 

Vannes – 2 500 (2 700)

Attention, il y eut cafouillage à Vannes, la manifestation a été annulée bien qu’un rassemblement ait quand même eu lieu. Or, de nombreux militants se sont tournés vers Lorient. Partie en cortège dans les rues de Lorient à 14 h 45, la manifestation s’est étoffée pour atteindre plus de 1 000 participants en milieu d’après-midi. C’est plus que tout les rassemblements organisés depuis le début de la contestation contre le passe sanitaire dans cette ville de Lorient. Ainsi le chiffre de Vannes a connu une légère baisse (officielle).

 

 

Bayonne – 3 000 (3 000)

 

Clermont-Ferrand – 2 500 (3 000)

« La mobilisation contre le pass sanitaire ne faiblit pas », nous dit France Bleu qui annonce un chiffre en baisse... :

 

Bourges – 1 300 (1 300)

Encore un chiffre qui semble être bien sous-évalué :

 

Dijon – 1 000 (1 000)

L’interdiction de la manifestation n’a pas découragé les manifestants qui étaient bien là ce samedi encore :

 

 

L’excentrique, mais indépendant, Joachim Son-Forget était présent :

 

 

Nice – 6 500 (6 000)

Impressionnante vue aérienne qui donne une bonne idée des forces en présence :

 

Aix-en-Provence – 2 200 (2 550)

 

Strasbourg – 3 200 (4 000)

Avec l’intervention de la courageuse Martine Wonner, un député désormais sans étiquette comme elle l’explique :

 

Reims – 2 000 (2 000)

 

Périgueux – 900 (600)

 

Saint-Pierre (La Réunion) – 2 000 (600)

 

Les manifestations précédentes :

 






Alerter

90 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2777321

    Les deux premières manif j’étais seul, la troisième avec mon épouse et ma sœur, la troisième je ne sais pas encore, mais une chose est certaine j’en ramènerais avec moi pour après le 7 août au moins 5 personnes. J’habite à 60 km de bordeaux.
    Une petite remarque : j’ai observé 3 ou 4 militants du parti NPA. Sont ils la pour le pass sanitaire ? Pas sûr !

     

    Répondre à ce message

  • #2777323

    Annecy
    Les mégaphones changent de cible.
    Tournés vers l’extérieur, jusque là, pour scander, ce w.e. ils se tournent sur nous, pour nous diriger (vers l’impasse ?).
    Début de "professionnalisation", des têtes s’imposent doucement ?
    Monsieur Toutenblanc, une infirmière de 22 ans (nous lit son poème émotionnel au Président), c’est gentil, un sosie de Flyrider (pour tout foutre en l’air).
    Une partie de l’itinéraire me fait une impression de "Le joueur de flûte" : utile vraiment, de nous éloigner de la ville, de monter la visitation ?
    Après double traversée de la ville, 3h30 de marche pour arriver remontés à l’approche de la préfecture.
    Slogans forts, conscients, vraie volonté.
    Et là, que nous proposent les mégaphones ?
    De s’assoir par terre. De ne pas bouger tant qu’on n’aura pas vu un élu (avec, en prime de ridicule, la pluie imminente).
    Spécial dédicace au riard foireur de manif à béret et gilet jaune, visiblement un pro de la manoeuvre, qui au mégaphone propose, impose son plan, accrochez-vous :
    exiger de l’élu hypothétique que soient retirées les amendes (au masque) trop chères dans la ville, telle est la demande.
    La foule comprend qu’on la roule. Quelques femmes lucides et courageuses crient "le PASS, LE PASS !! Ca on s’en fout !". Un homme est très en colère (mais je n’ai pu entendre).
    En 5-10mn, les gens décrochent.
    Triste mais instructive fin.
    Ca n’y enlève rien : puissante et longue manif, énormément de monde très décidé.
    "Macron en prison", c’est pas qu’à la Réunion, entre autres.
    La colère monte, ça se sent, sur le thème des enfants, là que l’énergie grimpe au plus sérieux.

    Gare à nous, aux "mégaphones" et "têtes" ; de la force à l’humiliation, y’a qu’un pas.
    Dignité, exigence ! Spontanéité. Ca ça leur fait peur.
    Ils (qui ?) y travaillent de tous côtés, à saper, par tous moyens (courage à l’équipe internet d’E&R, l’enfer pour se connecter !).

     

    Répondre à ce message

    • #2777855

      Je suis triste de lire ça, ça s’était pourtant tellement bien passé le samedi d’avant 24 juillet, j’y étais. Je me suis rabattu sur Thonon samedi dernier 31 juillet, j’ai bien reconnu ces pancartes "QUI ?", tout s’est très bien déroulé Dieu merci. Voyons ce qu’il adviendra par la suite mais ça a l’air prometteur.

       
  • #2777381

    La propagande vaccinale bat son plein !
    - Pour les jeune, peu touchés et qui s’en battent les couilles, ils font peur avec l’invention du "covid long".
    - Pour les femmes enceintes rétissantes en majorité, une "étude" de l’université d’Oxford (Qui ?) nous expliquent "qu’une femme sur dix nécessite des soins intensifs" (à cause du covid bien sûr) !
    - Et pour les enfants "ils" nous annoncent un quatrième variant, redoutable pour les petits !
    Bien sûr, solution à tout ça ?... Je vous le donne en mille... la vaccination !

     

    Répondre à ce message

  • #2777385

    Un excellent slogan à répéter aux covidiots :
    "Ma liberté ne s’arrête pas où commence ta peur !" !

     

    Répondre à ce message

  • #2777464

    Je trouve que le nombre de manifestants est sous-estimé partout. Quand je vois le monde à Nice par exemple, on ne me fera jamais croire qu’il n’y avait que 6500 manifestants.

     

    Répondre à ce message

  • #2777742

    Serait il possible de connaître le taux d immunité naturelle atteint a ce jour en France svp car cela doit être un chiffre très intéressant a connaitre et primordial.Au 4 avril on estimait cette immunité naturelle d après l Institut pasteur a a peu prêt 35% au niveau de l île de france.on doit être bien au delà désormais ainsi que dans tous les autres départements.Sachant qu il est prouvé d après plusieurs études dont une de l Institut pasteur que l immunité naturelle est efficace contre tous les variants et qu elle est toujours efficace même 15 mois après l infection cela semble être une donnée pour le moins cruciale n est il pas ?De plus il semble que les lymphocytes R toujours d après de nombreuses études ;qui sont les lymphocytes mémoire basés dans la moelle épinière peuvent a l’ envie, dès que le sujet déjà infecté rencontre de nouveau le sarscov2 , recréer les lymphocytes correspondant pour aller détruire les cellules infectées par le virus et donc empêcher la prolifération de ce virus.parceque c est bien beau l immunité collective avec le vaccin mais si y a déjà 50% des gens qui sont immunisés naturellement quel est l intérêt de vacciner ces gens là ???
    Cordialement.

     

    Répondre à ce message

  • #2777803

    Ce samedi 31 juillet 2021, le nombre réel de manifestants contre le pass sanitaire en France est monté à 11,4 millions dont 1,2 millions sur Paris, comme réellement comptés par la police et la gendarmerie.
    Cela prend des proportions bibliques.
    - D’après certaine source.-

     

    Répondre à ce message

  • Nous avons passé le cap symbolique des 1000 manifestants au Mans, ce qui est très encourageant. Et beaucoup de nouvelles têtes aussi.

     

    Répondre à ce message

  • #2777927

    Nous étions 1000/1500 au Havre, plus que samedi dernier et bien moins que le prochain... Il le faut.

     

    Répondre à ce message

    • En effet, beaucoup de monde tout au long du rassemblement.
      Et la semaine prochaine davantage, avec l aide de Dieu.
      Attention aux gauchistes, déjà présents...les camarades de ER et sympathisants sont bien là eux aussi !
      Salutations.

       
  • Pour Paris, les auteurs de la vidéo l’ont déjà expliqué, c’est pas un drone (est-ce seulement autorisé de survoler une foule comme ça en ville ?) mais une grande perche.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents