Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Les mercenaires israéliens piégés à Marioupol appellent le gouvernement israélien à l’aide

 

 

Cette vidéo est destinée à ceux qui nieraient la présence de soldats israéliens en Ukraine. Il semble, d’après nos vérifications, que les combattants qui font leur prière ne soient pas (ou pas tous) dans les rangs d’Azov... Mais à Marioupol, on retrouve des mercenaires de l’OTAN sous différents drapeaux, des Britanniques aux Israéliens.

 

Ici, un prisonnier britannique, parti combattre les Russes à Marioupol, explique pourquoi il se rend à l’armée de Poutine. Il pense et espère que les Russes traiteront bien leurs prisonniers. Une autre vidéo où il apparaît, blessé à la tête, une fois aux mains des Russes, a été supprimée par Twitter.

 

À ne pas manquer, sur E&R :

 






Alerter

55 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • La pleurniche, leur sport favori.

     

    Répondre à ce message

  • S’il ne tenait qu’à moi, je ferais sonner El Deguello nuit et jour...
    Au fait, le gars a téléphoné en PCV ou a utilisé le téléphone arabe ?

     

    Répondre à ce message

  • Cela a très bien été commenté, s’ils sont butés ce sera un crime contre l’humanité. Combien son mort en combattant ? En reste-t-il ? Ou ce n’étaient que des instructeurs ?
    *Une question a été posée à savoir si ce sont des mercenaires. Que neni, ce sont des soldats des forces spéciales de Tsahal.

     

    Répondre à ce message

  • Les mercenaires de l’OTAN et de Tsahal pris au piège comme des rats, par l’armée russe ! Poutine devrait appliquer la loi du Talion à ceux qui ont commis des crimes de guerre !

     

    Répondre à ce message

  • En tout cas, ces fanatiques tiennent toujours Azovstal et ça commence à devenir vraiment gênant pour l’armée russe. Vu que de sites comme Azovstal, il y en a un paquet en Ukraine... Je ne comprends pas comment les Russes permettent à la situation de se prolonger ainsi. Chaque jour passe est une victoire ukrainienne et remonte le moral de toute l’armée ukrainienne.

    L’armée russe est toujours aussi lente et même elle est parfois arrêtée comme à Bilorhorivka où elle vient de perdre 73 véhicules en échouant à franchir une petite rivière... les Ukrainiens commencent même à contre-attaquer... les défenses ukrainiennes devant Donetsk n’ont toujours pas bougé d’un centimètre (depuis 2015 le front est contigu à la ville et Pisky est toujours côté ukrainien)... détruire du matériel ukrainien ne sert pas à grand-chose, il en arrive sans cesse du neuf depuis l’ouest, et de meilleure qualité... et l’Ukraine est probablement plus « militarisée » aujourd’hui qu’au 24 février... Il semble que la Russie ne trouve pas de solution au problème posé par l’Ukraine.

    Ce qui manque à la Russie pour débloquer la situation, pour avancer, détruire ou repousser les soldats ukrainiens, et gagner du terrain, c’est des soldats russes, on y revient toujours. J’ai l’impression que maintenant, le commandement russe rêverait que l’armée ukrainienne entre sur le territoire de la Fédération de Russie, de manière à justifier la mobilisation, partielle ou générale, et envoyer des conscrits au front au nom de la défense de la terre russe (russkaya zemlya) et de la patrie... mais les otaniens ne feront sans doute pas cette erreur.

    La situation semble se dégrader et l’impuissance russe à régler le problème de Marioupol devient une sorte de synthèse de cette guerre : des Russes embarrassés par toutes sortes de contraintes face à des Ukrainiens ne se refusant rien (massacres de civils, viols, lynchages, otages et boucliers humains, tortures et exécutions de soldats prisonniers, etc.) et bénéficiant d’un soutien illimité de leurs alliés...

    On attend des signes positifs, des avancées décisives de l’armée russe, mais rien ne vient... sinon toujours plus de cargaisons d’armes en provenance des pays de l’otan.

     

    Répondre à ce message

    • Vois croyez que la guerre sur terre se gagne en claquant des doigts. Le front est erire sur des centaines de KM dans une région bunkerisees er les russes sont en minorité sur le terrain. Le travail de l’armée va porter ses fruits mais cela va prendre du temps et il y aura des pertes. Il faut l accepter sinon c est tzpis de bombes à la mode otanesque ce que les russes ne semblent pas vouloir.

       
    • les russes n’avancent pas pour protéger les populations civiles car s’ils voulaient vraiment percer, ils ont largement de quoi tout défoncer. De plus les ukrainiens , eux ont de véritables problèmes de personnel, plus personne ne veut venir se battre donc les renforts en armes ne servent pas à grand chose s’il n’y a personne pour les utiliser
      De plus les offensives ukrainiennes sont encouragées pour les faire sortir de leurs trous afin de les atomiser en pleine campagne. la guerre n’est pas un jeu vidéo. et au contraire de ce" que tu avances, les russes ont tout le temps. et la vie reprend dans les territoires libérés.
      quant à Azovstal, faire pourrir la situation est voulu par les russes plus longue sera l"agonie médiatique de ces porcs plus le moral des autres bataillons dans les autres villes sera perturbé.
      autrement cela fait longtemps qu’on les aurait passé au lance flamme. comme le disennt les russes, ils ne méritent même pas la vie d’un russe pour les déloger.

       
    • @paramesh



      et au contraire de ce que tu avances, les russes ont tout le temps




      Merci pour ta réponse, j’espère que tu as raison. Dans ma perception de cette crise globale entre l’Otan et la Russie, la guerre que se font la Russie et le proxy ukrainien de l’Otan a été voulue par l’Otan et est un facteur de déstabilisation de la Russie. Et plus la guerre dure longtemps, plus la Russie court toutes sortes de risques politiques, militaires, sociaux, économiques. J’aimerais penser que les Russes ont tout le temps et j’espère que l’avenir te donnera raison.

       
    • #2959018

      @Paramesh,en plus des 80 000 ukronazis (bataillons Azov,Dniepr,Dombass et Aïdar) il y a environ 100 000 mercenaires occidentaux qui se battent côté ukrainien (je vous laisse deviner d’où ils viennent) plus environ 150 000 hommes des forces "classiques" de l’armée ukrainienne contre environ 150 000 combattants russes sur le terrain (certes aidés par l’aviation et la logistique).
      Vous comprenez mieux j’espère maintenant pourquoi Kiev,Karkhov et même Marioupol ont si bien résisté ...
      Il faut savoir aussi qu’en combat urbain l’avantage est à la défense bien planquée et qui connaît par coeur le terrain,il faut en moyenne six ou sept assaillants pour éliminer un défenseur...

       
    • @Gauthier Perlouze.
      d’accord avec toi, mais quant aux mercenaires étrangers, leur moral est plutôt au raz des paquerettes car la logistique ne suit pas (il faut écouter les témoignages de ces mercenaires occidentaux revenus au pays (et je ne parle même pas de ceux qui ont été fait prisonniers) : l’ukraine est un piège à con pour ces soldats professionnels et ils s’en aperçoivent à leurs dépends, ils sont même souvent obligés de piller la population locale pour se procurer à bouffer.la paye n’est pas tout, il y a aussi les conditions de travail, comme dans tout métier.
      de toutes façons les russes ne sont pas encore en guerre mais dans une opération spéciale, toujours pas d’engagement réel des forces russes (à peine 10% des forces engagées sur le terrain vont au combat et l’aviation n’est pas utilisée (car l’aviation côute cher pour le même boulot que l’artillerie ou les missiles. Personne ne connait les vrais buts stratégiques des russes donc les retraites autour de Kharkov sont difficilement appréciables. lisez les journalistes russes, ils sont plus critiques que nous sur le déroulé des opérations, mais ils ont compris que la dynamique est à l’acceleration progressive de la puissance de frappe russe. les forces ukrainiennes aguerries sont décimées et les nouvelles troupes sont inexpérimentées et fort peu motivées.
      Et puis évitez de parler quantité sans penser qualité : 80% de l’aide occidentale sont des stocks souvent périmés et même datant de 1945 pour certaines livraisons.
      le ministère ukrainien de la défense a même dû interdire les critiques du matériel reçu (critiques qui fusent exponentiellement dans les médias sociaux ukrainiens). quant à la chute d’Azov, silence total, ils attendent ce soir pour informer la population (plus de 24h après les faits).

       
    • Ce text est le reflet exact de ce que se lit dans les médias occidentales en France ou ailleurs. "La Russie est prise au piège ils n’arrivent pas à avancer. Les Ukraniens contre-attaquent et reprennent les positions perdues"
      La réalité est bien différente et finira necessairement par s’imposer malgré la censure à l’ouest.
      J’ai vu cette semaine que Russia Today est inaccessible en Belgique. Bloqué. Tandis qu’en France on peut toujours y accéder.

       
  • Quelle patience ces russes...comment des petits romantiques rêvaient l héroïsme crapuleux d aller guerroyer et sévir sur des populations lointaines...ils sont tomber sur l âme libre des russes qui défendront leur sol et leur civilisation... le dernier des bergers de l Oural a plus de dignité et de force que ces chiens enragés....une chance pour eux ...qu ils se repentent et rejoignent les gens de bien .. il y en a partout...amin

     

    Répondre à ce message

  • ça chouine à Azovstal ! C’est quoi ces militaires débiles qui ne sont pas capables de déterminer par eux même qu’Azovstal est un piège à rats ? Comment en étant terrer dans des souterrains comptes-tu gagner ? L’ennemi à juste à couper l’alimentation électrique, en eau...les approvisionnements en vivres, munition...et après tu fais quoi ? Tu as des groupes électrogènes et des réserves ? Pour combien temps ? Et l’alimentation en air ? Il faut bien que l’air soit renouveler dans les souterrains, si les Russes te balances des gaz incapacitants là où l’air rentre, tu fais comment ? Et si les Russes en plein le cul d’attendre et décide d’en finir rapidement en balançant juste une bonne grosse bombe perce-bunker thermobarique ? Vous faîtes comment ? Sans déconner comment ces débiles mentaux ont pu un instant s’imaginer qu’en se terrant dans des souterrains dont la localisation est parfaitement connue de l’ennemi ils auraient pu gagner ?

     

    Répondre à ce message

    • Ce n’était pas prévu, l’OTANazie s’attendait à ce que les russes attaquent en force, traversent le Donbass, et se cassent les dents contre la défense échelonnée, préparée de longue date. La surprise du chef, c’est l’opération Zpécial ! C’est ce qui se passe quand des joueurs de poker menteur se lancent aux échecs.

       
    • #2958624

      Ça te vient pas à l’idée que tout militaire obéi à des ordres, car c’est son métier d’obéir en risquant sa vie pour ses chefs. Et si le but des chefs c’est de les envoyer à l’abbatoir, c’est pas au troufion d’y réfléchir normalement, exactement comme pour le covid, on a à faire aussi aux débiles mentaux de la population qui pensent que les gouvernants leurs veulent du bien.

      Quand je vois ces troufions s’ exprimer pour essayer de sauver leur peau maintenant qu’ils ont comprit qu’on les avait envoyé dans une voie sans issue, je ne peux que compatir, d’une car je ne suis pas militaire ni n’est eu à subir directement leurs actions sanglantes, et deuxio car tant qu’on ne s’est jamais retrouvé soi même face à la mort, on ne peut pas juger de la réaction des autres face à cette dernière, aussi nazis ou israëliens qu’ils soient.
      Faire la différence entre troufions et décideurs, c’est aussi se permettre la possibilité de ne pas finir un jour du côté des barbares ayant perdu toute notion d’humanité.

       
  • Ce qui signifie, que les prisonniers seront traités correctement mais aussi, que les pays occidentaux vont devoir rendre les 300 milliards de dollars, qu’ils ont volé à la Fédération de Russie, pour les récupérer.

     

    Répondre à ce message

  • Merci à E et R pour votre réinformation essentielle.

    Vous aviez fort justement relayé un reportage sur les "néo-nationalistes" d’Odessa, au cours de laquelle, entres autres choses, une militante révélait que, dans leur camp d’entrainement paramilitaire, ils étaient formés par des instructeurs israéliens.

    Cette guerre en Ukraine est une extension de la guerre contre la Syrie et l’Iran, soutenus par la Russie. Laurent Fabius le sait bien, et il a beaucoup d’influence dans le gouvernement.

     

    Répondre à ce message

  • Et si l’armée russe considérait et traitait ce retranchement de mercenaires dans cette usine comme une prise en otage terroriste ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents