Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le groupe Casino au bord de la faillite

Le groupe Casino est entré, ce vendredi 26 mai, dans « une procédure de conciliation » qui doit lui permettre de renégocier sa dette auprès de ses créanciers. Une dette colossale qui laisse peu d’espoir au géant de la distribution de sortir de l’eau. On vous explique les raisons de son naufrage.

 

Casino est criblé de dettes. Au total, le géant de la distribution, qui emploi plus de 50 000 personnes en France et 200 000 dans le monde, doit à ses créanciers une somme colossale de près de six milliards et demi d’euros, qu’il ne parvient pas à rembourser [...].

C’est pourquoi Casino est entré, ce vendredi 26 mai, dans une "procédure de conciliation" pour une période de quatre mois, qui doit lui permettre de renégocier sa dette avec ses créanciers.

[...]

Si la plus ancienne chaîne de magasin français, créé à Saint-Etienne en 1898, en est arrivée là, c’est à cause de plusieurs erreurs stratégiques. [...] c’est ainsi que, depuis l’arrivée de Jean-Charles Naouri à sa tête, à la fin des années 1990, Casino a fait feu de tout bois pour mettre la main sur un maximum d’enseignes, Monoprix, Franprix, Vival, Spar, Naturalia, Cdiscount ou Leader Price. À l’étranger, le groupe s’est déployé au Brésil, en Uruguay, en Argentine, comme en Thaïlande ou au Vietnam. Mais les résultats n’ont jamais été au rendez-vous.

 

Un mauvais positionnement sur les prix

« Le distributeur n’a pas compris que le prix est le contrat de base entre une enseigne et ses clients, que les chaînes qui se portent le mieux sont les moins chères. C’est un critère sur lequel Casino est aujourd’hui totalement dépositionné », explique Olivier Dauvers [journaliste, spécialiste de la grande distribution]. À cause de tarifs trop élevés, il n’y a pas assez de clients, donc les établissements ne sont pas rentables, alors on décide d’augmenter à nouveau les prix, et ainsi de suite...

Lire l’intégralité de l’article sur ladepeche.fr

À voir aussi :

 






Alerter

50 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #3184302
    Le 27 mai à 16:28 par Aloé
    Le groupe Casino au bord de la faillite

    Des golmons vénaux et de la dette abyssale et voila le résultat logique.

     

    Répondre à ce message

  • #3184346
    Le 27 mai à 17:26 par ruskov
    Le groupe Casino au bord de la faillite

    Je ne suis pas d’accord pour les prix ! Certains produits sont très chers à Casino, mais d’autres le sont beaucoup moins, comme le café par ex, et tout ce qui concerne la lessive, les jus de fruits et l’alcool. En plus les produits sont de qualité largement supérieure que dans un Franprix ou Leclerc, qui eux augmentent tous les prix sur leurs produits de qualité médiocre sans distinction.

     

    Répondre à ce message

    • #3184464
      Le 27 mai à 21:57 par Alençon
      Le groupe Casino au bord de la faillite

      c’ est pas faux , mais le problème est qu’ il n’ ont pas su garder la clientèle friquée allant avec ces prix élevés -bon , une grande part des mémés bourgeoise s’ en est allé voir St Pierre entre temps- ; il fallait renouveler vers le bobo , le tersio , le libéral pour maintenir ce niveau de gamme.. et surtout avoir un personnel adapté à ces clients ! ils n’ ont fait ni l’ un , ni l’ autre.. les responsables de la stratégie devraient être pendus haut et court !

       
    • #3184507
      Le 28 mai à 04:01 par kermit
      Le groupe Casino au bord de la faillite

      le café bio equitable est a 2.66 chez lidl
      il est tres bon
      chez casino cest plus de 4 euros

      le lait de soja bio le moins cher est a carrefour 1.49 le litre
      le sucre en poudre bio le moins cher 1.68 le kilo est à lidl
      le riz bio est 1.49 chez lidl il est tres bon
      le beurre bio le moins cher est à lidl
      la lessive est moins cher à lild qui a le sopalin le plus cher de tous

      oui le vin bio est moins cher chez casino que carrefours et encore moins cher chez lidl mais il y a peu de choix

      leclerc importe massivement des produits israeliens je n’y vais jamais

       
    • #3184549
      Le 28 mai à 06:24 par Alain Mince
      Le groupe Casino au bord de la faillite

      Kermit
      Tu vas nous faire toute a liste du bobo du tertiaire ?
      Le quinoa et le cidre nature du petit producteur bretonr qui propose les ateliers de permaculture, ils sont moins chers aussi ? Le bio, comme tu dis, est la plus grande escroquerie industrielle de la dernière décennie, qui ne vise qu’à augmenter les marges. Pour le reste, mêmes fournisseurs et mêmes usines.....y’a autant de bio là-dedans que de terroristes arabes dans les avions du 11 septembre...

       
    • #3184554
      Le 28 mai à 06:29 par GERARD R.
      Le groupe Casino au bord de la faillite

      Pour les cruciverbistes : (Beaucoup) plus cher, en trois lettres...

      B I O

       
    • #3184908
      Le 28 mai à 18:28 par Une binette dans ta gueule & un pulvé dans ton cul
      Le groupe Casino au bord de la faillite

      Quand tu achètes du bio, ça veut rien dire , parce que le cahier des charges en bio, n’est nullepart pareil dans le monde
      Il y a même des pays qui peuvent utiliser des phytos en bio que le cahier des charges interdit en France aux agriculteurs conventionnel
      Si en plus tu rajoutes le transport souvent par porte-conteneurs le produit n’est pas plus bio que Bilal Hassani est une gonzesse, quand tu sais combien consomme ces porte-conteneurs, je passerai sur les emballages plastiques
      Et pour conclure, même le bio français ne veut plus rien dire (alors qu’il a le cahier des charges le plus stricte, sévère sur les phytos, donc le meilleur bio du monde)
      Puisque on transforme des produits Bio étrangers, qui ne pourrai même pas être produit en conventionnel en France, et qui portent l’étiquette produits Bio français (puisque transformés en France)
      Donc les multinationales vous ont bien niqué, puisqu’elles vous vendent de la merde avec étiquette Bio plus chère que de la bouffe produite dans des exploitations agricoles conventionnelle française
      Un agriculteur sérieux qui traite le moins possible et que s’il a un risque de perdre toute sa production, c’est a dire, très rarement
      Et pour clore définitivement
      Bayer , et anciennement Monsanto avaient des gammes Bio
      Bien à vous

       
  • #3184375
    Le 27 mai à 18:33 par Gopfdami
    Le groupe Casino au bord de la faillite

    Casino, casino....ça n’est pas tout de jouer, il faut gagner !
    Prends ça Poutine !

     

    Répondre à ce message

  • #3184508
    Le 28 mai à 04:06 par kermit
    Le groupe Casino au bord de la faillite

    cest comme pour le groupe altice

    le management à l’israelienne

    ca fini toujours comme ca

     

    Répondre à ce message

  • #3184534
    Le 28 mai à 05:43 par montjoie
    Le groupe Casino au bord de la faillite

    Naouri..."champion du monde !"...Yallaaaah !!!

     

    Répondre à ce message

  • #3184573
    Le 28 mai à 07:49 par Pseudonyme
    Le groupe Casino au bord de la faillite

    J’ai vraiment pas de bol, dans les grandes surfaces CASINO j’aime faire mes commissions en France et non pas dans les souks de ses concurrents !? Mais à qui profite ce sabordage !?

     

    Répondre à ce message

  • #3184594
    Le 28 mai à 08:55 par FranceLibre
    Le groupe Casino au bord de la faillite

    Encore le coup d’une chance pour la France

     

    Répondre à ce message

  • #3184597
    Le 28 mai à 08:58 par anonyme
    Le groupe Casino au bord de la faillite

    ...c’est à cause de plusieurs erreurs stratégiques...



    Jean Charles Naouri, sorti dans la « botte » de l’École nationale d’administration...

    En 1986, il quitte la fonction publique et rejoint Rothschild & Cie Banque en tant qu’associé-gérant.

    C’est le premier associé-gérant à ne pas appartenir à la famille Rothschild. Pour cela, la banque est transformée en société à commandite dont tous les associés-gérants sont responsables sur leur biens personnels.

     

    Répondre à ce message

    • #3184718
      Le 28 mai à 13:20 par anonyme
      Le groupe Casino au bord de la faillite

      Un énarque, ancien associé-gérant chez Rothschild, conduisant son groupe au bord de la faillite avec près de six milliards et demi d’euros de dettes...

      C’est un très mauvais signe pour celui qui a le même profil et qui se trouve face à une dette de 2 950 milliards d’euros, alors que les dépenses publiques vont continuer à croître pour financer notamment la transition environnementale...

       
  • #3184728
    Le 28 mai à 13:37 par HORACE
    Le groupe Casino au bord de la faillite

    J’ai fait moi même le test, j’ai ouvert le site du drive leclerc et du drive geant-casino. J’ai fait une liste de course alimentaire habituelle de 18 articles chez le drive leclerc et une autre liste des mêmes (même marque même contenance)produits chez le drive casino.

    Résultat des courses : 87€ chez Leclerc et 102€ chez casino, soit 17% plus cher.

     

    Répondre à ce message

  • #3185012
    Le 29 mai à 04:59 par chockjo
    Le groupe Casino au bord de la faillite

    Le gros problème c’est pour concurrencer les grandes distributions qui ont tout racheter sa devient extrêmement difficile.
    Casino a voulu se faire une clientèle mais avec les prix des produits alimentaires qui se sont envolés depuis le Covid a fait fuir les clients du casino. Il y a deux ans les prix des produits alimentaires du casino étaient similaire à ceux d’aujourd’hui des grandes chaînes de distribution).

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents