Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Fin programmée du pass sanitaire : les Français vaccinés se sont fait couillonner

Nous sommes sur LCI, dans Les Indispensables, le 8 octobre 2021. Ce qui va être dit ici doit résonner douloureusement aux oreilles des millions de Français qui ont paniqué après le discours de Macron du 12 juillet 2021 mettant en place sa dictature sanitaire par un incroyable chantage « vaccin contre vacances », des Français qui se sont rués dans les centres de vaccination pour survivre à une épidémie bidon, c’est-à-dire saisonnière.

 

 

La dictature se met en place juste avec des mots, la majorité des Français ne bronche pas, obtempère, se fait piquer, obtient un pass, peut partir en vacances.

Trois mois plus tard, le Conseil scientifique, la caution scientifique du gouvernement qui ne sert qu’à justifier et planquer la répression sanitaire et l’agression néolibérale, annonce que le pass ne sert à rien, que seule la vaccination compte (pour le Big Pharma, mais ça, ce n’est pas dit), et que des gens tombent malades en hiver.

Une immense découverte scientifique, qui ne surprendra que les naïfs qui ont marché au discours présidentiel et qui ignorent la réalité très tranquille de la situation sanitaire, si l’on met de côté la saturation programmée de l’hôpital depuis des décennies et sa destruction au profit de la santé privée, qui intéresse prodigieusement Big Tech et Big Pharma, sans oublier celle qui trône au-dessus de tout, la Big Banque.

D’abord, confirmation par le Pr Bertrand Guidet qu’il n’y a plus un poil d’épidémie ni de saturation en réanimation, malgré la fermeture scélérate et continue des lits par le pouvoir néolibéral :

 

 

Ce même 8 octobre, Amélie et Justine relayent l’information oligarchique.

Amélie  : Ce que l’on retient du dernier avis du Conseil scientifique qui a été remis au gouvernement, c’est très clair, il se prononce d’une manière générale pour la fin du pass sanitaire.

Justine  : Oui, l’objectif est très clair, sortir du pass sanitaire. Il y a deux scénarios effectivement. Le premier c’est une sortie rapide, voire immédiate du pass sanitaire, en clair d’ici deux ou trois semaines dans un contexte où l’épidémie reste à un niveau très bas. Et cette suppression, elle pourrait être globale, c’est-à-dire pour tous les lieux où le pass sanitaire est exigé aujourd’hui ou alors une suppression pour certains lieux, ceux où le risque de transmission est le plus faible.

En clair il serait levé pour les terrasses, pour les trains, pour les trains, pour les centres commerciaux, mais il serait conservé pour les concerts, pour les discothèques ou encore à l’intérieur des restaurants. Et pour justifier une sortie immédiate le Conseil scientifique met en avant que l’efficacité est limitée du pass sanitaire comme mesure de protection. En clair il a été très efficace pour inciter à la vaccination, mais il n’a pas d’impact significatif sur l’épidémie aux yeux des experts.

Amélie  : Qu’en est-il du second scénario maintenant ?

Justine  : Le second scénario c’est une sortie différée, c’est-à-dire plus prudente entre le 15 novembre et la fin de l’année 2021, un délai qui permettrait d’accélérer le rappel de la troisième dose et de constater si l’épidémie repart à la hausse avec une baisse des températures. Car sur les 12 derniers mois le Conseil scientifique et l’institut Pasteur ont mesuré que la transmission du virus était 33 % plus importante en décembre et en janvier qu’au cœur de l’été. Et justement, dans ce deuxième scénario, comme dans le premier, le Conseil scientifique préconise une suppression globale ou au moins pour tous les lieux où le virus a une faible transmission.

 

Le 1er octobre, sur la même chaîne, la journaliste de Sud Radio Hala Oukili montre qu’il y a encore des radicalisés du pass et du vaccin.

Hala Oukili  : Bénis soit ceux qui ont rattrapé le gouvernement avant qu’il n’aille trop loin dans le relâchement, parce qu’au contraire, en fait, en maintenant finalement le pass sanitaire, il me semble que on pourra effectivement pendant cette campagne parler d’autre chose que « attention, on sature les hôpitaux ». Je m’explique : il est inévitable, et je parle sous votre contrôle professeur, que l’immunité va baisser pour les personnes à risque, à comorbidités, etc...
L’étude israélienne nous disait que après 8 mois de vaccination on baissait à 16 % d’immunité et on peut se dire donc qu’après 10 mois, ben on n’est plus vacciné. Ce qui serait peut-être même intéressant, c’est d’aller plus loin dans le sens de la prévention. Pourquoi ne pas imaginer envoyer des SMS automatiques aux gens pour leur dire : « Attention, en fait à telle date votre pass expire ». Parce que logiquement, il expire. Si on n’est plus protégé, je ne comprends pas pourquoi on aurait encore un pass valide.

Philippe Val : C’est peut-être ce qui va se passer.

Hala Oukili : Exactement. Et donc en maintenant la pression avec un pass, l’éventualité du pass qui reste maintenu jusqu’à l’été, il n’est vraiment pas je pense de trop aussi de faire le travail de dire aux gens : « Attention ! Vous allez risquer de devoir vous soumettre au pass encore jusqu’à l’été, vous avez une date d’expiration, vous devez vous faire vacciner, une troisième dose, etc ».
Et il faudrait peut-être commencer à communiquer très rapidement là-dessus pour expliquer aux gens que les deux doses, c’est bien, mais à un moment, il n’y a plus rien, plus de protection. Comme ça, ils vont peut-être aussi aller de l’avant et aller vers la vaccination, parce que je vous le rappelle, c’est vraiment en juillet qu’on a eu le plus grand élan de vaccination, malgré une campagne de cinq mois qui était pas vraiment efficace par rapport à plein d’autres pays qui ne fonctionnent pas comme nous et donc, c’est possible que les gens aillent vers la vaccination très vite.

Cliquez ici pour découvrir l’exemple type de la soumission journalistique au pouvoir profond
 

Ça tombe bien : le bon docteur Blachier évoque l’impact psychiatrique de la crise sanitaire :

« Il y a un papier qui est sorti récemment et qui montre que, potentiellement, l’impact le plus important au niveau mondial de cette crise, c’est pas forcément l’impact sanitaire, c’est l’impact psychiatrique... »

 

Le mot de la fin tient en trois lettres

 

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

126 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2825748
    Le 12 octobre à 21:20 par Tout est dans les starting bloc
    Fin programmée du pass sanitaire : les Français vaccinés se sont fait (...)

    Attention à l’ingénierie....
    Tout bouge rien n’est fixe, tout est en mouvement
    L’homme, la femme, le trans, le fluide...
    La famille traditionnelle, la famille homo, le pacs, le concubinage, la famille monoparentale...
    IVG , PMA, GPA, Adoption...
    Un coup à 90 kilomètres heure, un coup 80, puis on revient à 90, puis c’est le préfet du département qui choisit...
    Majorité 21, puis 18, puis détournement de mineurs , puis majorité sexuelle à 15 ans, puis consentement...
    Masque puis pas masque, confinement, obligation vaccinale, puis plus de masque école primaire....
    Variant, puis chute des contamination, puis hausse, puis nouveau variant....
    Droite, gauche,....
    La mode...
    La monnaie....
    Les lois, les droits, les libertés, la crise, la dette....
    Les normes...
    On skizophrénise la société
    Il n’y a plus de socle commun, le wokisme, l’histoire...
    Ils disent blanc un jour, aujourd’hui c’est noir, demain c’est gris...
    Il n’y a jamais eu autant de dépressions , de suicides, de dépendances aux antidépresseurs, anxioletiques , d’alcoolisme, de toxicomanie....
    Le manque de stabilité, de fondation, de structure fixe, traditionnelle est un facteur de déstabilisation psychique, morale, psychologique
    La société est de plus en plus violente à cause de ce manque de socle commun
    C’est le
    Gouverner par le chaos
    Tout le monde se méfie de tout le monde
    Un état de paranoïa s’installe dans la tête des gens
    La confiance, l’entraide, sont remplacé par la peur et l’individualisme
    Le manque de dialogue, l’anonymat, l’individu au milieu d’autres individus anonymes est anxiogène
    Faites attention aux joies et aux colères que vous procure les médias qui ne servent que l’état qui lui sert le Kapital (Mammon )
    Cordialement camarades E&R

     

    Répondre à ce message

  • S’ils enlevaient le pass, ça détruirait toute la doxa complotiste anti-covidiste (anti-pass surtout). Alors, complot, pas complot ? Je préférerais que les anti-complotistes aient raison (et vous tort).

     

    Répondre à ce message

    • Ils ne suppriment pas le pass sanitaire puisqu’il sera toujours obligatoires dans divers lieux fermés de divertissement. (Et pas de mot concernant la vaccination obligatoire qui nécessite un pass sanitaire pour travailler) Au passage, ils font quand ce nouveau relâchement* ? Avant la mi-novembre et la saison de la grippe, ils pourront justifier de recommencer juste après. Comme d’habitude, ils relâchent la pression pour mieux serrer la vis au prochain coup. Le masque et les confinement ont été fluctuant également.

       
  • La dictature sanitaire c’est tout simplement une dictature "bas carbone " : dictature car les populations doivent être contraintes " quoiqu’il en coûte" au prétexte de l’urgence "climatique " . Les masques , les "respirateurs", le confinement , parlent du manque d’oxygène si les taux de carbone ne baissent pas ; les restrictions complètes de déplacements , de transport etc ont fait l’objet de bilans carbone . etc ...Le Grand reset est largement commencé et déjà en phase de planification active , car tous les secteurs de la vie ont été passés au peigne fin pour leur donner une solution "bas carbone . Dire aux humains de toute la planète "qu’ile ne retrouveront jamais leur vie d’avant " c’est leur dire que le taux de carbone viable pour l’humanité est dejà dépassé et que même en freinant à fond on n’est pas sûr de sauver le monde ! Et je crois que nos gouvernants pourraient avoir à nous dire que tout "ça" c’etait du flan mais l’enjeu terrible n’en valait’il pas la chandelle .. ? Et on remerciera qui ?

     

    Répondre à ce message

  • Concernant le pass sanitaire il est possible qu’il puisse ne plus être un outil nécessaire étant donné que tous les secteurs à réformer c’est à dire à mettre en énergie "bas carbone" ont été tellement touchés qu’ils sont en ordre de bataille pour la nouvelle guerre de l’Energie . Tout est en place toutes les concertations ont eu lieu et "tous" - syndicats entreprises ingénieurs décideurs etc - tous savent assez exactement ce qu’ils ont à faire . C’est pour ça que ça marche si bien et qu’on a l’impression qu’ils parlent tous d’une même voix .

     

    Répondre à ce message

  • Ok pour la levée du pass. Mais est-ce une suppression définitive ? Le Gouvernement veut-il, en période préélectorale affaiblir la vigilance des français ? Va-t il créer une loi qui autorise un Pass sanitaire à vie ?

     

    Répondre à ce message

  • Un pass pour se soumettre au sionisme est l’objectif final.

     

    Répondre à ce message

  • et la fin du masque ?

     

    Répondre à ce message

    • @anonyme : les bons citoyens, tous les connards gavés au 20 h depuis des lustres, abrutis, châtrés, anesthésiés , le portent avec conscience, presque avec fierté : des vieux cons de ma génération (la soixantaine) nombrilistes, consuméristes au cerveau lavé, des paroissiens soumis, modernistes papolatres estimant que la"vaccination" est un acte d’amour, religieuses investies dans l’accueil des migrants, mahométans de préférence, mais aussi (ce qui m’afflige et ecorne mes principes de bienveillance), des jeunes lycéens obsédés par la...liberté de consommer, d’aller au ciné ou au MacDo...A 16 ans-17 ans je manifestais (romantiquement) contre la Loi Habib, le Nucléaire, les vieux cons de la politique : j’étais sans doute manipulé, influencé mais j’étais réactif, désintéressé, dégouté par la société de consommation ; aujourd’hui une bonne part de la jeunesse, collee aux réseaux sociaux, abrutie, gavée, hors-sol est désormais prête pour l’abattoir et c’est vraiment ce qui m’attriste le plus dans cette tragi-comédie !

       
  • Bonjour, j’entends en effet que beaucoup de vaccinés, l’ ont été pour garder leur emploi. Malheureusement, je pense que n’est qu’une illusion ou un sursi.
    Si l’on tient compte du fait qu’ils veuillent mettre en place leur nouvelle Ère Numérique ou Quatrième Révolution Industrielle, il va de soit que piqué ou pas l’employé sera dégagé d’une façon ou d’une autre à plus ou moins long terme, soit par licenciement économique, faillite ou restructuration d’entreprise soit en invalidité dûe aux effets secondaires du produit. Pour ces démons transhumanistes, un salarié n’est qu’une donnée numérique substituable parmi d’autres qui coûte du temps, de l’argent et s’il pouvait être remplacé par un algorithme/machine/androïde/cyborg, le "rêve". Le "vaccin" associé au passe serait-il alors les premières phases de tests de ce fameux marquage Numérique (et en même temps faisant une pierre deux coups pour réduire et/ou stériliser les 3/4 de la population) ? On a tous constaté qu’il était possible de falsifier un QR code. Et ils le savent très bien. Donc la seule façon d’être sûr que c’est bien VOUS qui êtes bien à cet endroit à l’instant T, c’est par un marquage de génie génétique injectable, détectable avec un système de radio fréquence ou de lecteur optique par exemple.... Si on va voir sur les Sites de technologie de sécurité, surveillance, médicales, de Thales, MIT, Boston Dynamics... On se rend compte que c’était dans les cartons depuis un certains temps. Ce que nous subissons n’en sont que les prémices. Ils n’en n’ont pas fini avec nous. Ces démons jouent avec nos vies tels des pions sur un échiquier... Passe sanitaire, marqueur génétique, puce RFID, marque de la Bête, appelons cela comme nous le voulons. Ce qu’ils veulent c’est le contrôle total des corps et des esprits. Le vrai danger pour nous, c’est qu’ils iront jusqu’au bout.

     

    Répondre à ce message

  • #2826565
    Le 14 octobre à 12:46 par Tortue géniale participative
    Fin programmée du pass sanitaire : les Français vaccinés se sont fait (...)

    Fin programmée du pass sanitaire ??
    Ba non, c’est même tout le contraire d’après la ministre du Travail :
    https://www.lefigaro.fr/actualite-f...

    Sinon pour la petite anecdote, le couple de boomers qui me sert de voisins est impatient de re-veaux-ter Macron parce que "quand même il a fallu qu’il gère la pandémie et que c’était pas facile".

     

    Répondre à ce message

  • #2829065

    Suite à un refus d’entrer à l’hôpital pour un contrôle,je suis allé voir un vétérinaire.Dans ce monde,il y a les baptisés au sécateur et les vaccinés les autres les non vaccinés et les animaux.Je doute que ce monde puisse durer !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents