Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Dis, Manu, tu la sens monter, la révolution ?

 

 

Aussitôt connue la décision du Conseil constitutionnel, qui n’est évidemment pas allé contre le Système, c’est-à-dire la stratégie mondialiste qui s’abat sur la France, le Net a explosé sous la colère et des gens sont descendus dans la rue. On peut dire que le Petit Dictateur, avec sa loi scélérate, a mis le feu au pays. Pour l’instant, ce n’est qu’au sens figuré.

 

 

La décision de la première institution juridique, cette espèce de Cour suprême à la française, n’est pas surprenante. Au départ, elle devait être « une arme contre la déviation du régime parlementaire », celui de la IVe République, selon les propres mots de Michel Debré, le premier Premier ministre du général de Gaulle.

Soixante ans plus, tard, le régime parlementaire a disparu, il ne reste que le régime présidentiel, et le CC n’est même pas une arme contre ce dernier. C’est pour cette raison que nous sommes en dictature : il n’y a plus de frein institutionnel au délire présidentiel, l’homme des puissances occultes, c’est-à-dire de la Banque, des réseaux maçonniques et de la clique mondialiste qui rassemble les tordus du réseau Epstein, le Big Pharma, le Big Tech et les fonds de pension. Toute cette armada, avec sa puissance financière incommensurable, a lancé une attaque atomique sur la France, affaiblie depuis 20 ou 40 ans – selon qu’on est de droite ou de gauche – par l’attalisme qui en ronge les institutions.

 

 

Pour ne rien arranger, et par un miracle des symboles, le CC est tenu par Laurent Fabius, l’oligarque communautaire pro-Daech qui sucre les fraises avec du sang contaminé.

 

Le rouge est la couleur du moment

 

Les Français lucides ont vu rouge et réagi sans modération à l’écroulement de tout l’édifice politique français, qui tenait bon an mal an depuis 60 ans. Il y a de la colère, mais aussi le soulagement de voir la maison vermoulue s’effondrer sous nos yeux, dans une symbolique que les lobbyistes et francs-maçons adoreraient, si elle ne les concernait d’aussi près.

 

 

Nous vivons un moment historique de l’histoire politique française, et comme l’écrit Youssef Hindi, l’État de droit est aboli :

 

 

Ce qui ouvre toutes les perspectives : déjà, des Français remontés comme des pendules parlent de saboter les radars, d’autres de ne pas envoyer d’impôts à ceux qui, du haut de leur chaire oligarchique, trahissent chaque jour les intérêts du peuple.
Il fallait que cette nuit du 4 août soit celle d’une nouvelle révolution, et nous sommes en plein dedans. Mais la révolution, ce n’est pas le peuple en colère qui envahit son Capitole – ce qui en est le signe ou le symbole –, c’est une montée de conscience qui gagne des couches de plus en plus profondes de la population. Une contamination de l’esprit de résistance, de liberté et de salut. Le bon virus, il est là.

Après la France périphérique dite des Gilets jaunes en 2018, place aux anti-vaccin en 2020, puis aux anti-pass sanitaire en 2021, qui seront probablement rejoints par les restaurateurs et les indépendants, qui sont dans le viseur du gouvernement. Les catégories attaquées par le mondialisme devenu politique nationale ne peuvent pas ne pas réagir à leur normalisation, leur assujettissement, leur éradication.

Parce qu’on en est là : la guerre que Macron nous promettait, elle est lancée, on est en plein dedans. Le Français qui a encore une jugeote doit changer son esprit et passer en mode combat, sinon il y passera.

Voici la jolie phrase qui circule en ce moment :

« Ne pas confondre “on n’a pas le choix” avec “on n’a pas de couilles”. »

 

 

Injections : la der des der...

 

Ce n’est pas le moment d’abandonner le combat : la lucidité ne doit pas être un frein à l’action, bien au contraire. Ceux dont la volonté n’est pas brisée auront une volonté de plus en plus forte, car la résistance se nourrit de la violence oligarchique. Celui qui a aura, et celui qui n’a pas, même ce qu’il a lui sera enlevé : ceux dont la volonté a été brisée peuvent la retrouver, s’ils se rendent compte de leur erreur. C’est le cas des « double vaccinés » qui commencent à se poser des questions sur la troisième dose, « troisième » d’une longue série...

 

 

Dans la guerre désormais ouverte entre une oligarchie déchaînée et le peuple de France, nous disposons de plusieurs armes :

- le nombre : la plupart des Français vaccinés ne l’ont pas fait pour des raisons sanitaires ou parce qu’ils croyaient à la propagande politico-médicale, mais bien parce qu’ils voulaient continuer à vivre normalement ;

- les réseaux sociaux : même s’ils sont soumis à une censure inégalée, ils sont acquis à la résistance ;

- la rue : les manifestations maintiennent la pression et entretiennent le sens du collectif ;

- le travail de conscientisation politique.

 

 
 

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

82 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2780644
    Le 6 août à 18:18 par zef
    Dis, Manu, tu la sens monter, la révolution ?

    ok tous dans la rue, mais surtout pas à l’elysée, si on y entre en arme, c’est une atteinte à la représentativité, et c’est la loi martiale qui nous attend derrière avec les force de l’otan. C’est ce qu’il veulent, les plein pouvoirs de la loi martiale, SVP pas à l’élysée !!!!

     

    Répondre à ce message

  • #2780664
    Le 6 août à 18:42 par SoulPhysician
    Dis, Manu, tu la sens monter, la révolution ?

    sars cov 2 vaccin inventé en laboratoire

    https://odysee.com/@TheMagicWhisper...

     

    Répondre à ce message

    • #2780898
      Le 7 août à 09:17 par Foutu
      Dis, Manu, tu la sens monter, la révolution ?

      Oui ça a été dit dans un documentaire très bien réalisé dont les médias mainstream ont parlé en très mal l’année dernière. Depuis ce professeur a été interné en psychiatrie, et comme tout les internés sauf exceptions qui confirment la règle, ensuite les français l’ont apparemment laissé crever tout seul dans sa merde. A croire que la folie c’est contagieux .

      Affaire suivante.

      https://www.lequotidiendumedecin.fr...
      PS : bien regarder les commentaires en bas de page, apparemment ils viennent de "ses confrères" .
      C’est les seules infos sur lui que j’ai trouvé depuis décembre 2020.

      Comment ça se fait à part qu’ils en ont rien à foutre les français ?
      Ils ont peur d’y finir aussi ? Je vous rassure, on survit à la solitude post internement, et être classé fou ça permet de ne plus avoir aucune relations hypocrites avec qui que ce soit : plus personne nous invite.

      Et il y a des rencontres que l’on ne fait qu’en psychiatrie, je suis certain que les internés qui y ont croisé le prof Fourtillan ne regrette pas du tout leur séjour.
      Pensez y.

       
    • #2780931
      Le 7 août à 10:03 par Tufou
      Dis, Manu, tu la sens monter, la révolution ?

      En gros ce que je dis c’est n’ayez pas peur, c’est quand on pense avoir tout perdu qu’on trouve quelque chose de vrai en soi meme.
      Nous ne sommes jamais seuls, les autres sont plus ou moins comme nous, quelques qualités parfois apparentes, et beaucoup de defaults plus ou moins bien cachés. Satan et ses sbires polymorphes nous baladent tous plus ou moins tout les jours que Dieu fait, mais ils ne peuvent que nous balader sur le chemin, et non créér le chemin, qui toujours et quoi qu’il arrive , est dans les mains de Dieu. Comme nos destinés individuelles et collectives. Paraissons tel que notre sommes , tout le monde est fou à différents degrés, ce qui ne l’est pas c’est qu’on doit tous mourir un jour. En attendant, tout est possible pour aimer vivre, et aimer le Vivant c’est à dire Dieu. Notre souffrance est surtout d’endurer une vie que nous n’avons pas souvent choisi en notre âme et conscience, mais toujours de là où nous sommes il y a moyen de bien faire, et ainsi d’être heureux. Car le bien rend la vie bonne, et toute chose faite avec amour est agréé de Dieu, car l’amour n’a nul autre origine.
      Ca paraît con, mais en réalité c’est une clé qui ouvre les cœurs, même si parfois au fond de ces coeurs on réalise que l’on est pas toujours prêt à continuer d’aimer ce qu’on y découvre. Alors que l’amour ne mène qu’à la vérité sur soi même.
      Caïn a tué Abel, et Caïn vit en nous, ainsi qu’Abel.
      Pardonner et donc aimer Caïn, c’est vivre utilement les révélations pour soi même. Personne ne sait ce qu’il aurait fait à la place de Caïn, ni si il aurait été aussi bon qu’Abel. Tout ce que l’on sait, c’est que l’on en souffre toujours, de cette préfèrence élective et de cette jalousie maladive, qui cohabitent en nous, car Caïn comme Abel, sont frères et fils d’Adam. Et la pomme d’Adam, tout les hommes en portent le poids du reflux de la désobéissance au niveau des cordes vocales. Pas les femmes, qui n’ont pas de pomme d’Adam. Ève n’a pas recraché la pomme, elle est donc passée dans toute sa descendance, la connaissance du pêcher originel.
      Pêcher par la connaissance qui nous poursuit jusqu’à aujourd’hui...le connaissant doit donc souffrir de sa connaissance , sauf les enfants, pour qui la connaissance innée est gracié jusqu’au passage difficile mais nécessaire à l’âge de la perte de l’innocence. Aucun adulte n’est donc innocenté, jusqu’à ce qu’il se repente de sa culpabilité.
      Et quand il s’en repend, commence le chemin vers le vrai, qui jamais ne confine à la folie.

       
  • #2780860
    Le 7 août à 08:26 par Tryphon
    Dis, Manu, tu la sens monter, la révolution ?

    Il y aura bien une révolution avant la fin de l’année, mais ce ne seront pas les non vaccinés qui la feront, ce seront les piqués qui, victimes d abord de leur propre cupidité et égoïsme auront compris ce qu’on leur aura foutu dans le corps de manière irréversible...

     

    Répondre à ce message

    • #2781108
      Le 7 août à 15:25 par La fin des temps
      Dis, Manu, tu la sens monter, la révolution ?

      C’est probable ,sylvano trotta avait annoncé la fin de la vaccination en septembre-octobre et cette info a été reprise par un journaliste d’Europe 1

       
    • #2781377
      Le 8 août à 07:47 par Tarek
      Dis, Manu, tu la sens monter, la révolution ?

      Je n’y crois pas du tout...
      Les piqués sont incapables de faire la moindre des révolutions...ils avaient voulu eviter la guerre et ses restrictions ( voyages, resto, ciné...) au prix du déshonneur ( la vaccination). Ils auront le déshonneur et la guerre.

       
  • #2781408
    Le 8 août à 08:57 par Liste de pfitzer
    Dis, Manu, tu la sens monter, la révolution ?

    Quand les piqués vont se rendre compte de l’arnaque des vaccins, avec des variants à l’infini et des 5ème et 10ème dose et vont s’apercevoir qu’ils sont tout le temps malades, ils vont devenir des révolutionnaires enragés !

     

    Répondre à ce message

  • #2781608
    Le 8 août à 17:06 par philippe
    Dis, Manu, tu la sens monter, la révolution ?

    Ce garçon est atteint d’une pathologie clinique, il ne sent rien.
    Le moindre fait contraire, la gifle de réalité (ou retour du concret) comme celle qu’il a prise physiquement, et il dégoupille en faisant enchrister le type.
    C’est pas que ça manque de classe, ça manque d’humanité au sens psychologique, d’amour propre démesuré ou de compréhension du réel.
    Le pire c’est qu’on va devoir à faire avec lui 5 ans de plus.
    Je fantasme un Philippot (et largement avant son engagement contre la dictature sanitaire) mais il fera 3.5%.Il a un discours 100% cohérent, autant sur le plan social que sociétal. Quel gâchis. Et je lui trouve une stature vraiment présidentielle en plus.

     

    Répondre à ce message

  • #2781692
    Le 8 août à 18:38 par LiliDesBellons
    Dis, Manu, tu la sens monter, la révolution ?

    Ultra taquine la Véronique Lévy avec son "QUI ?" !
    _ :))

     

    Répondre à ce message

  • #2782710
    Le 9 août à 17:37 par Alain Bispol
    Dis, Manu, tu la sens monter, la révolution ?

    Je pense qu’il la sent car le concept de révolution est un concept très pénétrant. Et comme toute dialectique avec des va et vient permanents entre l’intérieur du concept et son monde extérieur

     

    Répondre à ce message

  • #2784566
    Le 12 août à 01:25 par Clem4484
    Dis, Manu, tu la sens monter, la révolution ?

    Donc BHL ne dialogue pas avec sa soeur. Raphaël Enthoven ne dialogue pas avec son fils...

     

    Répondre à ce message

  • #2786158
    Le 14 août à 10:17 par Palestiniens dans notre propre Pays
    Dis, Manu, tu la sens monter, la révolution ?

    Je souhaite préciser qu’à Milan, la police italienne a catégoriquement refusé de suivre les consignes et de malmener les manifestants, s’est rangée de leur côté, et s’est fait applaudir. Il existe une police avec cette conscience qu’elle est issue du peuple et qu’elle doit le protéger.

    Regardez ces lâches en uniforme brutaliser leurs concitoyens. Qu’ils aillent se faire...
    Vacciner !

     

    Répondre à ce message

  • #2786228
    Le 14 août à 13:14 par josee
    Dis, Manu, tu la sens monter, la révolution ?

    Les gens doivent créer leur propre économie et s’affranchir de ce système qui les maintient en laisse. Créez une crypto-monnaie basée sur l’unité travail où chacun devient sa propre banque avec régistre décentralisé et conservé sur les ordinateurs de chacun des membres. On n’a pas besoin des banques.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents