Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Comment la politique d’Emmanuel Macron a mené à ce désastre énergétique

Avec le conflit en Ukraine et le vieillissement du parc nucléaire français, la conjoncture est exceptionnellement mauvaise et inquiétante en prévision de l’hiver prochain.

« C’est une tempête parfaite. Si on prenait individuellement chacune des causes, ce ne serait pas très grave. Mais là, tout cela arrive en même temps et crée une situation très compliquée. »

Cette « tempête » dont parle Thomas Pellerin-Carlin, directeur du Centre énergie de l’Institut Jacques Delors, c’est celle du secteur énergétique en France. Depuis plusieurs mois, tous les voyants sont au rouge. Les centrales nucléaires sont à moitié à l’arrêt, les prix du gaz atteignent des records et les dirigeants comme les spécialistes du secteur alertent sur l’urgence de consommer moins. Pour comprendre l’ampleur de cette crise, franceinfo fait le point, énergie par énergie, infographies à l’appui.

 

La production nucléaire au ralenti

2022 risque d’être une année noire pour le nucléaire. « C’est un facteur très structurant de la crise actuelle », insiste Nicolas Goldberg, expert énergie pour Colombus Consulting. Au 5 juillet, d’après les données transmises à franceinfo par EDF, seule la moitié des réacteurs français étaient disponibles à la production. Soit 28 des 56 équipements, répartis dans 18 centrales. Sur les 28 réacteurs à l’arrêt, il y a d’abord les visites décennales qui en paralysent sept. Ces interruptions planifiées interviennent du fait de la prolongation du parc nucléaire, dont la moyenne d’âge a souvent dépassé la trentaine d’années.

Treize autres réacteurs sont à l’arrêt pour des raisons de maintenance. En fin d’année dernière, l’électricien français a découvert des problèmes de corrosion et des risques de fissure dans la tuyauterie du circuit primaire de certains réacteurs. Trois autres sont en arrêt pour rechargement de combustible, et les cinq derniers le sont pour d’autres raisons techniques.

Le planning inédit de ces indisponibilités permet de visualiser la production prévue pour l’année 2022. A partir des données publiées par EDF, nous avons représenté la production estimée pour chaque centrale. La barre grise représente la puissance maximale des réacteurs de chaque centrale ; l’aire bleue permet de visualiser la production attendue (mais susceptible d’évoluer).

[...]

À en croire les prévisions de l’électricien français pour 2022, jamais le nucléaire français n’aura produit aussi peu depuis trente ans. Les dernières estimations, abaissées plusieurs fois depuis janvier, se situent actuellement entre 280 et 300 térawatt-heure (TWh) pour l’année. Et 2023 risque d’être dans la même veine : en février, EDF estimait la production entre 300 et 330 TWh.

[...]

Conséquence de cette baisse de production nucléaire : jamais la France n’a acheté autant d’électricité à l’étranger. « Normalement, la France importe pendant l’hiver, et exporte pendant l’été. Là, le pays est importateur net au mois de juin. C’est ultra exceptionnel », s’exclame Thomas Pellerin-Carlin. En plus de l’âge des réacteurs français et des problèmes de corrosion observés sur certains équipements, le gestionnaire du réseau de transport électrique français (RTE) explique à franceinfo que « cette situation est due à une période de transition qui voit la fermeture de certains moyens de production émetteurs de CO2 (centrales au fioul et à charbon) alors que d’autres nouveaux moyens de production ont du retard (EPR de Flamanville, énergies renouvelables terrestres ou maritimes). »

 

Le marché du gaz bouleversé par la guerre en Ukraine

Autre facteur qui aggrave cette crise énergétique : l’envolée du prix du gaz. Celle-ci avait déjà commencé à la mi-2021, dans un contexte de reprise économique liée à l’amélioration de la situation sanitaire. Mais ces records ont encore été dépassées après l’invasion des troupes russes en Ukraine. Le Dutch TTF, indicateur de référence, a plus que doublé pour atteindre 200 euros quelques jours après le début de la guerre. Depuis, le prix du gaz varie entre 80 et 150 euros le KWh, un niveau historique.

 

 

Ces prix sont d’autant moins prêts de redescendre que Moscou a coupé les robinets. Dans un contexte de sanctions européennes et d’ultimatum russe pour payer les livraisons de Gazprom en roubles, plusieurs pays européens, comme la Pologne, la Finlande ou les Pays-Bas, se sont vu couper les vannes fin avril. Le 17 juin, le principal gestionnaire français, GRTgaz, a annoncé à son tour ne plus recevoir de gaz russe par gazoduc.

Résultat : « On se détourne du gaz de Poutine, acheminé par gazoduc, qui n’est pas cher, pour se tourner vers du gaz naturel liquéfié (GNL), plus cher. On va devoir vivre avec un prix du gaz très élevé », alerte Thomas Pellerin-Carlin. Si la France ne s’approvisionnait en gaz russe qu’à hauteur de 17 %, ses voisins européens en sont beaucoup plus dépendants. À l’échelle de l’Union européenne, cette part atteignait plus de 40 % avant la crise ukrainienne.

Le système gazier, qui plus est, est très connecté au système électrique. Un tiers du gaz en France est utilisé pour produire de l’électricité, et cette part devrait augmenter cette année pour compenser le ralentissement du nucléaire. De quoi déclencher une hausse du prix de l’électron et s’inquiéter pour les stocks à venir. « Tout le gaz qu’on est en train de brûler pour produire de l’électricité, c’est autant de gaz dont on va manquer à l’hiver. Notre gaspillage d’électricité risque de créer une pénurie », s’inquiète le directeur du Centre énergie de l’Institut Jacques Delors.

[...]

Pour Nicolas Goldberg, la situation est « catastrophique » et comparable au choc pétrolier de 1973. « Les prix régulés de l’électricité vont exploser l’an prochain, et on ne pourra pas tenir le bouclier tarifaire éternellement. Je ne sais pas comment on va faire ». Comme d’autres acteurs, le spécialiste appelle à passer, d’urgence, la vitesse supérieure sur la baisse de consommation d’énergie.

Lire l’article entier sur francetvinfo.fr

 

Après sa politique énergétique catastrophique, il demande de la « responsabilité » et de la « sobriété » aux Français

 

En 2017, cet irresponsable annonce la fermeture de 12 réacteurs

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

59 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Si je tenais les enculés qui ont prôné l’abstention..

     

    Répondre à ce message

    • On les reconnait, c’est ceux qui l’ouvrent le plus et critiquent le RN !

       
    • #2994313

      J en suis un, je peux te donner mon adresse en privé si tu veux. Tu devrais lire Proudhon, et Céline aussi, qui lui non plus ne votait pas. Je suis sur que tu en dis du bien habituellement.

       
    • #2994364

      Présent !

      Dispo. pour mise à l’amende histoire de voir à qui j’ai affaire mais à priori j’ai déjà ma petite idée, irl y a plus personne, c’est comme les électeurs lrem...

      Voter c’est consentir à maintenir ce système corrompu jusqu’à la moelle.
      Tu ne changeras rien en appliquant ses propres règles.
      (Depuis 2008, législatives et présidentielles sont gérées depuis des serveurs situés dans les locaux de la NSA. Cette année la magouille a eu lieu localement avec la complicité des médias. Lrem aux régionales c’est grosso modo 2%, étonnant , non !)

      Libre à toi de croire en cette pièce de théâtre sous prétexte que t’aurais le droit de donner ton avis une fois tous les cinq ans voire sept et de bien la fermer, surtout d’obéir, de passer à la caisse sans omettre de dire merci ponctué par un "Vive la raie publique ! A bas les dictateurs et préservons la liberté si cher à notre démocratie !" le reste du temps.
      Je sais pas où t’étais ne serait-ce que ces deux dernières années mais en être rendu à trouver son salut par un vote qui au mieux finit à la poubelle ou au pire est comptabilisé en faveur du candidat, en l’occurrence, sortant, c’est même plus un jeu de dupes à ce niveau là. Autant jouer au bingo dans un asile d’aliénés, ça sert à rien.

      Commençons déjà par interdire les partis politiques ; éradiquer la FM ; abroger la dette ; bannir la bi/triple/x nationalité ; recouvrir notre souveraineté et surtout rétablir le crime de forfaiture sanctionné par la peine capitale après 20 ans de travaux forcés sans délais de prescription et ensuite on pourra commencer à travailler sereinement.

      Un nom de candidat sélectionné au préalable par nos maîtres à me soumettre pour qui veauter et qui remplierait les conditions susmentionnées dans son programme qu’il ne manquerait pas de ne pas appliquer, Monsieur Démocrassie ???

      Bien sûr que non, alors en attendant, t’es gentil, tu retournes te branler l’ego devant ton netflix politicomique hypnotique et tu me mêles pas à tes fantasmes d’un monde imaginaire, bien que manifesté, qui n’est autre qu’une des pires dystopies jamais mise en oeuvre et qui ne tiens que par ta servilité aveugle et dénuée de tout examen de conscience pour ne pas dire de spiritualité pragmatique.

      On a plus le temps pour ces conneries...

      Aide-toi, le ciel t’aidera comme on disait chez nous.

      Cordialement comme on dit chez vous.

       
    • #2994417

      à Enculé#00000312
      Je rajouterai que ceux qui crachent sur les abstentionnistes ont le même profil que ceux qui tondaient les femmes après 45 : au lieu de charger les vrais responsables, que vous décrivez très bien dans votre commentaire, ils cherchent des boucs émissaires sur lesquels ils déchargent leur lâcheté déguisée en ressentiment.

      Le premier pas vers un vrai changement c’est un grand coup de pied dans la fourmilière, il viendra par les burnes et non par les urnes, qui ont maintes fois démontré leur totale inutilité, qui n’échappe qu’a ceux qui ont une mémoire de poisson rouge. On ne peut pas changer un système en étant respectueux de ses règles, aussi flexibles que la nécessité l’exige.

      Combien d’électeurs du FN sur le territoire français ? Combien de députés dans l’assemblée ? Elle est là la belle démocratie élective représentative.

       
    • @Enculé#00000312
      On se calme et on cesse de se sentir personnellement concerné et visé par ma petite provocation somme toute complètement anodine, il ne faut jamais sortir de ses gonds.
      Pour revenir aux choses sérieuses, il est bien évident que le système ne pourra pas être changé par la voie électorale, il faudrait que je sois le niais intégral pour le croire, je vous informe que je suis né en 1956 et que j’ai eu largement le temps de comprendre le fonctionnement du monde dans lequel je vivais, au moins autant sinon mieux que vous.
      Pour autant, à défaut de se débarrasser dudit système, on aurait très bien pu par la voie électorale, se débarrasser de son représentant patenté du jour, à savoir E.Macron, ce que vous n’avez pas cru bon de faire pour des raisons purement idéologiques assez faiblardes, il faut bien le dire.
      PS ; finalement, je me demande si vous n’êtes pas vraiment un enculé pour de bon.

       
    • Aux absents sionistes.
      Même mon poisson rouge, qui n’a jamais voté, a compris que l’abstention massive facilite la fraude et le trucage des résultats !
      Merci les abstentionnistes de renforcer le système !

       
    • @JL29. Le propre de l’abstentionniste c’est de prendre les autres (ceux qui votent) pour des cons qui n’ont rien compris ! Ils ne croient pas aux urnes mais attendent qu’il leur poussent des burnes !

       
  • #2993980

    Préparez un gros stock de bougies, bienvenue dans le XXIème siècle ! Grâce aux sanctions magiques de Macron, c’est l’économie toute entière de la France qui va être détruite. Ne me dites pas qu’il ne sait pas ce qu’il fait, je ne pourrais pas le croire.

    Et pendant ce temps là, la seule préoccupation des français c’est de partir en vacances. On est devenus un peuple de dégénérés dans un Occident mortifère , il faut bien le dire.

     

    Répondre à ce message

  • #2994016

    ça va être encore plus drôle , quand les Russes vont décréter un embargo sur l’uranium, à destination des pays hostiles....

     

    Répondre à ce message

  • Combien de décideurs français à peu prés sérieux ont compris que Macron n’est qu’un petit con ?

     

    Répondre à ce message

  • #2994064

    Je me pose plusieurs questions sur les graphiques utilisés. J’ai bien compris que le 1er représente les 18 centrales sur 56 mais je vois que finalement les rendements sont les même pour les périodes de janvier 2022 et novembre 2022, c’est quoi les problème.

    Pour le 2eme graphique, pourquoi la référence est l’Allemagne ? Est-ce que la France paye aussi 200 euro le Kwh (80 à 150 ) ? Ensuite, je remarque que depuis le 1 juin 2021 le prix était déjà en augmentation (en traçant une médiane, on s’en rend vite compte) dès lors pourquoi indiquer que c’est la guerre en ukraine qui fait augmenter les prix, c’est un peu contradictoire ? Si une bonne âme pouvait éclairer ma lanterne.

     

    Répondre à ce message

    • d’abord, il y a en France, non pas 56 centrales nucléaires, mais 56 réacteurs ( + les 2 de Fessenheim) repartis dans une vingtaine de centrales qui ont chacune entre 2 et 4 réacteurs .

      Le graphique montre le temps de sous activité de 18 centrales, lorsque les réacteurs sont en maintenance , si possible, l’été en saison creuse . C’est pour cela qu’en ce moment le nucléaire n’est même pas à moitié de ses capacités de production . EDF cherche à faire marcher ses centrales nucléaires à plein regime en hiver , mais visiblement une centrale comme Civeaux ne sera même remise en route pour l’hiver prochain..
      Mieux vaut ne pas imaginer un record de froid comme en fevrier 2012, on serait vraiment mal .

      Sur le graphique du prix du gaz, c’est celui du marché libre ou marché spot. C’est une référence pour que les fournisseurs fixent leur tarif en fonction des points de livraison ou pour que les acheteurs de gaz couvrent leurs achats

       
  • Le programme de Davos se poursuit avec la volonté de detruire les derniers bastions européens agriculture, energie.... Tout a ete préparé depuos des années, le linky, gazpar, les pseudos experts comme jancovici etc sur le net... Bref on est en plein agenda 2030...qui est une tentative despereee et machiavelique des elites de sauver le capitalisme.... Avec destruction des infrastructures par la pénurie et des surnuméraires par les vaccins... Objectif villes résilientes et trasnhumanisme.... Eux ou nous.... Et arretez avec poutine, la Chine ils sont complètement infeodes au NOM.....

     

    Répondre à ce message

  • Un peu facile de mettre sur le dos de Macron la politique gaullienne du "tout nucléaire", le manque d’entretien des centrales et le coût exorbitant des démantèlements ! Ce parc en ruine n’est pas d’aujourd’hui !

     

    Répondre à ce message

  • #2994269
    Le 17 juillet à 20:09 par Survivaliste ? Non, simplement rationnel.
    Comment la politique d’Emmanuel Macron a mené à ce désastre énergétique

    Je b…de presque de joie en imaginant les tronches des con…rds en Tesla, Kia, Mercedes ou BMW électriques, incapables de recharger parce que le courant sera coupé à partir d’une certaine puissance ! Avec dans mon garage une cuve de fuel de chauffage reconvertie au stockage de diesel que je remplis doucement depuis 2018 (1000 litres environ) je pourrai tenir un paquet de temps. Et on les en… tous, le grand ménage arrive enfin !

     

    Répondre à ce message

    • J’espère que tu as bien rincé la cuve, ou mieux, que c’est une cuve neuve, parce que la moindre trace de "rouge" peut transformer ton carburant taxé à 50% en carburant illégal.

      Maintenant, il faut que tu décides si tu le consommes maintenant parce que les prix sont suffisamment hauts, ou si tu n’y touche pas en attendant que les prix continuent de monter ... ou rebaissent pour 10 ans.

      Pour ton système de chauffage (y compris eau de douche) j’espère que c’est du solaire ou du bois.
      Moi je suis en appart’ , ça limite la liberté.

       
    • On va bien se marrer quand le con en voiture électrique voudra quitter la France, bloqué à sa borne de rechargement, et que le type en diesel va tracer sa route sans s’arrêter !

       
  • Gérer l’économie pour le mondialiste Macron se traduit par un vocabulaire tels que Uber, General Electric, Amazon, Gates, Pfitzer. En aucun cas EDF n’est dans son champ lexicale : trop franchouillard sans doute et certainement éloigné des intérêts de ceux par qui il a été mis au pouvoir. Les Français qui l’ont élu (et les autres) vont souffrir l’année prochaine. Juste retour d’un choix tragique qui a consisté à faire barrage malgré tout à Le Pen !

     

    Répondre à ce message

  • Ce type est un marqueur, comme une base constitutive virulente dans le ’’réacteur ontologique’’ de Francis Cousin (respect, encore un effort en ce sens SVP, vous y êtes presque...). Il catalyse la ruée hystérique vers la Machine, d’intérêts néfastes et fondamentalement stupides des serviteurs de la névrose qui le commanditent. Dans le monde des hommes comme vue de l’esprit, la machine n’est rien d’autre qu’une béquille de stropiat formaté, en dernière instance, dans la pensée magique. La ’’machinerie’’ ne fait que compenser sans succès, les irrémédiables lacunes de leurs adeptes imbéciles.

     

    Répondre à ce message

    • De plus, il faudrait quand même finir par comprendre un jour le distinguo entre l’indispensable ’’ rentabilité positive de l’investissement’’, qui est le mantra du producteur indispensable, et ’’la loi de l’offre et de la demande’’ qui n’est que celui du spéculateur parasite. Cette différence fondamentale, ajoutée au fait, qui ne l’est pas moins, que l’on n’a pas encore réussit à obliger les uns à acquérir tout ce que produisent les autres, suffit à oblitérer toute issue vers une forme quelconque d’équilibre, ce que les dévaluations délirantes de la monnaie comme indice des fluctuations délirantes de la valeur d’échange, démontrent suffisamment ici-maintenant...CQFD. à bon entendeur...

       
Afficher les commentaires précédents