Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Chantage social en Italie : le pass sanitaire sera exigé pour le RSA et l’accès à Pôle emploi

À partir du 1er février prochain, le pass sanitaire sera nécessaire pour l’équivalent italien du RSA français ainsi que pour l’accès à Pôle emploi et aux services publics.

 

En Italie, le gouvernement de Mario Draghi a procédé à un nouveau tour de vis sanitaire. À partir du 1er février prochain, les Italiens et les Européens basés en Italie et éligibles au revenu de citoyenneté, l’équivalent italien du RSA français, devront avoir leur pass sanitaire pour continuer à bénéficier d’une aide financière. Au même moment, l’entrée à Pôle emploi et aux services publics sera interdite sans celui-ci, comme le rapporte le quotidien italien La Repubblica.

Selon les derniers chiffres communiqués par le ministère de l’Emploi, environ 100 000 personnes non vaccinées bénéficient de cette allocation. Pour continuer à toucher leur chèque mensuel, les non-vaccinés seront dans l’obligation de se faire tester régulièrement, tests qui leur seront facturés. Les restrictions sont encore plus sévères pour les non-vaccinés de plus de 50 ans. Ces derniers seront exclus de leur lieu de travail et leur salaire sera suspendu après cinq jours d’absence, qui sera considérée comme non justifiée.

En Italie, les pouvoirs publics n’en finissent plus de durcir les restrictions sanitaires. Le 29 décembre, le gouvernement avait déjà décidé d’exiger à partir du 10 janvier le pass vaccinal dans les transports, les hôtels, les terrasses de restaurants, les foires et congrès ainsi que les piscines et salles de gym. Le 5 janvier, le gouvernement de Mario Draghi a décidé d’instaurer l’obligation vaccinale pour toutes les personnes âgées de plus de 50 ans.

De nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer le caractère discriminatoire des nouvelles restrictions sanitaires mises en place par le gouvernement. Le 14 janvier, Amnesty International Italie a exhorté le gouvernement italien à revenir sur certains aspects de sa politique sanitaire, afin d’éviter des discriminations envers les non-vaccinés. « Le gouvernement doit continuer à veiller à ce que l’ensemble de la population puisse jouir de ses droits fondamentaux, tels que le droit à l’éducation, au travail et aux traitements médicaux, en accordant une attention particulière aux patients non covidés qui ont besoin d’une intervention chirurgicale urgente », a déclaré l’ONG.

 

Le delirium tremens italien, sur E&R :

 






Alerter

81 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Une petite pensée à tout ces cons qu’extasiaient à l’idée d’un revenu universel versé généreusement par Big Brother...

     

    Répondre à ce message

  • S’ils appliquent ça ici, ce sera donc bien la preuve qu’ils cherchent le conflit armé afin d’instaurer la loi martiale.
    Les quartiers chauds où les aides sociales représentent 90% des revenus vont s’embraser, et ce ne sont pas des manifestants pacifistes scandant ’’ la police avec nous" ou encore ’’ surtout pas de violence" que les miliciens auront en face d’eaux cette fois ci, mais des bandes de lascars près à en découdre.

     

    Répondre à ce message

  • #2891514

    Bientôt les non-vaccinés seront condamnés à mourir de faim et personne ne bronchera et tout le monde, à part eux, dormira du sommeil du juste.

     

    Répondre à ce message

  • #2891515

    Toutes ces manifestations ne servent strictement à rien si ce n’est à faire pleurer de rire nos élites. Tant que les moyens utilisés ne seront pas plus efficaces et draconiens, rien ne se passera

     

    Répondre à ce message

    • #2891573
      Le 24 janvier à 11:33 par j’emmerde la raie privée et occulte !
      Chantage social en Italie : le pass sanitaire sera exigé pour le RSA et (...)

      Le problème est que le terme "manifestation" renvoie aujourd’hui dans les esprits à "défilé pacifique".

      En d’autres temps, il y avait d’autres moyens de manifester sa colère !

      Mais comme les gens ne veulent plus penser la révolution parce que ça ne serait pas assez "pacifique", alors on s’en tient à cette méthode féminine de défiler avec des tam-tam ou des enceintes, c’est pareillement indolore pour le Pouvoir.

       
    • @douxacuire : les manifestations, c’est mieux que rien ! Cela permet aussi de se connaître, s’entraider, remonter le moral aux plus fragiles et aux plus isolés, tisser des amitiés : la fraternité s’exerce sur le terrain, de façon humaine, incarnée ! Resté sur ton écran si cela te donne l’impression de nous mépriser de haut (comme nos élites) et réfléchis un peu à ce que tu fais, toi, concrètement !

       
    • #2892824
      Le 26 janvier à 05:00 par Désenculage intellectuel
      Chantage social en Italie : le pass sanitaire sera exigé pour le RSA et (...)

      Les manifestations ça permet de montrer qu’on est là et en désaccord
      Mais le lien c’est pas dans les manifestations, c’est autour de toi , un cercle proche
      Amis, Voisins, Village, Famille, Collègues de travail...
      C’est les gens que tu côtoies quotidiennement
      S’il y a un confinement, une loi martiale, une coupure des communications...ceux sur qui tu peux compter sont à côté, autour de toi, pas ailleurs.
      D’où l’importance de retourner dans les campagnes, villages, ruralité !
      Les gens se connaissent, se côtoient, vivent ensemble, même s’il peut y avoir des désaccords, les gens savent, qui est un cas-social, qui est un gros con, qui est un drogués, qui est un alcooliques, un mauvais type et qui est travailleur, honnête, correct, bien ..
      Le maire, le docteur, le marché, le bistrot du coin, la boulangerie, sont des lieux où on se voit, côtoie, où l’on parle
      Avoir un lien avec la société de chasse, la mairie, le petit club de rugby, le marché local, l’école, les parents, les paysans du coin, c’est super important
      L’image que l’on donne, elle est importante
      Là tout va bien, mais le jour où ça va se casser la gueule
      Les gens interagiront en fonction de comment tu étais, de l’image que tu as donné, de ton caractère, de ton honnêteté...les gens enracinés ne vont pas s’encombrer d’un gars violent, hystérique, drogué, menteur, voleur, queuetar... malgré tout ce que l’on dit sur les ruraux, il y a encore du bon sens, transmis par les anciens
      Rejoignez les campagnes
      Vite
      Mettez vos familles a l’abri

       
  • Et c’est "grâce" aux décisions délirantes et infondées scientiquement de l’Italie que l’on peut mesurer le degré d’aliénation d’un pays aux "soutiens" des mondialistes.

    L’Italie, la France et l’Allemagne sont en concurrence dans leur démonstration de soumission aux mondialistes qui les tiennent par les bolas.

    Les peuples ne se laissent pas faire, contrairement aux apparences balancées à jet continu par les médias mondialistes eux-mêmes. C’est par internet que l’on mesure également les très nombreux combats anti mondialistes un peu partout.

    Ce qui est certain c’est qu’un régime totalitaire, fut-il 2.0 et en intrication à presque tous les niveaux, ne peut pas durer très longtemps. 80 années de dictature "classique" du côté URSS ont été possibles parce que c’était un autre système propagande. L’avantage apparent de la mise en réseau du monde sera, à n’en pas douter, le talon d’Achille de la Bête.

    Et à supposer que la Bête parvienne quand même à instaurer son régime totalitaire (ce n’est évidemment pas à exclure, restons lucides), les divisions intérieures de ce Système de malveillance totale la tueront de l’intérieur.

     

    Répondre à ce message

  • #2891534
    Le 24 janvier à 10:24 par Un agriculteur sympa
    Chantage social en Italie : le pass sanitaire sera exigé pour le RSA et (...)

    Faudrait peut être penser à vivre dans des endroits calmes, plus tranquilles, que les milieux urbains
    Je sais qu’ici on apprécie pas beaucoup les agriculteurs, les chasseurs en général ,ni les gens des campagnes
    Mais ce sont des coins où on peut encore vivre sans émeutes, sans barres d’HLM, sans voitures qui brûlent, sans toxicomanes qui se choutent dans les cages d’escalier, sans agression dans les rues, sans vols à l’arracher , sans tournantes dans les caves....
    Même si vous trouvez qu’on est tous des cons , arriérés dans nos tracteurs, et nos C15, avec nos fusils de chasse et nos bérets...
    Il fait quand même meilleur vivre à Castelgaillard, Lilhac, Péguilhan qu’à Aulnay sous Bois, dans le 18éme, Mirail, Arnaud-Bernard ou aux Minguettes...
    Mais ce n’est que mon avis de con de rural
    On arrive encore à se garer dans nos campagnes sans se péter la gueule, ni descendre de la voiture avec couteaux et batte de base-ball, ma femme se rend au marché du coin sans qu’on lui propose du chit ou de la came, mes filles vont au village sans qu’on les viole et mes garçons ne se sont jamais fait braquer leur vélos, bon après c’est vrai qu’ils sont pas du genre à se laisser faire, mais tout de même
    Bon après je comprends que vivre chez les alcooliques consanguins armés c’est pas évident, mais vous savez les inconnus sur les chasseurs c’est un sketch, c’est pas la réalité (enfin pas tout à fait, on boit plus en fait..)
    Cordialement

     

    Répondre à ce message

    • #2891583

      Salut noble paysan, ici on déteste personne, au contraire on entend la France comme un ensemble, avec ses travailleurs, libres ou dépendants, de tous secteurs etc.

      Mais tu fais une erreur de diagnostic : si l’Empire arrive à imposer sa dictature dans les villes, il passera ensuite aux campagnes, donc c’est tout le pays qui est concerné à terme, il ne sert à rien de dire "venez à la campagne c’est plus calme" : oui, pour l’instant !*

      Donc si on se bat en ville c’est pas pour sauver notre ville, mais pour sauver la France, avec ses villes ET ses campagnes, et tout ce qui fait la France, comprends ?

      Bon courage à nous - un Parisien.
      _
      * attention à la position régionaliste ou survivaliste : il ne s’agit pas de "faire sécession" comme on le dit sur Breizh-info, ce qui fragmenterait le pays par le bas, mais au contraire de viser à toujours plus d’unité, c’est-à-dire de faire nation (nationalisme), et par extension de vouloir une Europe des Nations à la place de cette UE bancaire !

       
    • Ca veut dire quoi "vivre à la campagne " ? au milieu des pesticides avec pas un commerce à moins de 10 km et des marchés où on se fait escroquer ? Ou alors tu parles de la province tout aussi pourrie que la région parisienne (dans toutes les villes de France tu trouves insécurité, invasion migratoire, délinquance et quartiers pourris).
      Quant aux chasseurs, comme tu dis c’est les Inconnus qui en parlent le mieux !

       
    • @un agriculteur sympa
      "Je sais qu’ici on apprécie pas beaucoup les agriculteurs, les chasseurs en général ,ni les gens des campagnes".

      Du coup, vous ne savez pas grand chose. Je ne voudrais pas parler pour les autres sympathisants E&R, je ne vous parlerais donc que de ma petite personne sans importance. Bien que résidant dans le 93, j’ai heureusement une maison en baie de Somme. Une grosse partie des amis que je fréquente sont pêcheurs, agriculteurs, éleveurs, et bien sûr chasseurs (la somme est un gros département de chasse). Je ne suis jamais aussi heureux que lorsque je me retrouve au milieu d’eux. Un voisin a les clés de ma maison et veille dessus et lorsqu’il a un souci et que je suis sur place, je suis là pour lui (et pour les autres aussi), bref, esprit solidaire. Certains sont, il est vrai, "brut de décoffrage" mais n’en sont que plus hauts en couleur.
      Je ne sais pas qui vous a mis dans la tête qu’ici on n’aimait pas les campagnards mais à mon avis, c’est une fennec news, du coup une info qui pue....

       
    • #2891738
      Le 24 janvier à 14:37 par Un agriculteur sympa
      Chantage social en Italie : le pass sanitaire sera exigé pour le RSA et (...)

      @on lâche..
      Oui certes mais il est plus facile de lutter dans ma campagne qu’à Roubaix ou aux Minguettes
      Reprendre du territoire, créer du lien social, réinvestir les mairies, assoces, communes c’est plus simple vers chez nous
      Dans les villes, vous connaissez même pas vos voisins
      Dans mon patelin, les gens me connaissent par mon prénom, et connaissent mes enfants, mon travail et mon âge
      La lutte c’est aussi gagner du terrain
      Et sans vouloir être désagréable tu gagnes quoi comme terrain a Aulnay, Minguettes, Mirail ?
      En suite élever ses gosses au Mirail c’est pas pareil qu’à Fabas ou a Montesquieu-Guittaut
      Et pour finir la vie est plus agréable, et qui dit mieux vivre ,dit être plus serein
      Le matin je vois des champs a perte de vue, j’attends le chant des oiseaux, le bruit des feuilles dans les arbres, c’est autre chose que la ville, les bouchons, le périph, et le béton
      La campagne c’est encore dans plein d’endroits des terres facile à conquérir en tout cas moins dangereux que les Izards à Toulouse
      Et ça fait des hommes
      Mais comme déjà dit
      Ce n’est que mon avis
      Amicalement camarade

       
    • #2891986
      Le 24 janvier à 20:07 par Fascagat pauvret drôlé
      Chantage social en Italie : le pass sanitaire sera exigé pour le RSA et (...)

      Y’a pas de gens qui n’aiment pas les agriculteurs et les chasseurs ici... ???
      Lisez les commentaires
      https://www.egaliteetreconciliation...




      https://www.egaliteetreconciliation...
      A bon

       
    • #2892134
      Le 25 janvier à 05:50 par Jérôme Laronze présent
      Chantage social en Italie : le pass sanitaire sera exigé pour le RSA et (...)

      @VIVACHAVEZ et on lâche rien
      La réponse est entre vos deux messages
      Cordialement mme et bonne journée à vous tous

       
    • #2892279

      Détrompe-toi agriculteur sympa : moi j’adore la campagne et ses habitants.et suis d’accord avec tes propos.

       
    • #2892361

      @on lâche rien
      Il n’est plus le moment de penser mais d’agir
      En effet les campagnes sont encore des territoires disponible, accessible
      Il y a plus de cohésion à la campagne qu’à Nice, Paris, Toulouse
      Si le système s’écroulait, toutes les terres agricoles ne seraient plus travaillé, qui ferait des céréales si tu peux plus les vendre, qui travailleraient prairies si tu vends plus tes cheptels...donc des milliers de terres vides
      Si il n’y a plus de carburant, il n’y a plus de tracteurs
      On travaille pas 30, 50, 100 hectares à la binette ou à la traction animale
      Venir en campagne c’est une sécurité
      Les paysans regardent si tu es un nuisible, pas si tu es de gauche ou de droite, ils regardent si tu es sociable, polis, travailleur, et pas toxicomanes, hystérique ou cas-soce
      Il y a encore du bon sens, contrairement à l’autre excité de @anonyme (antichasseur, anti-agriculteur, anti-tout)
      On est plus serein, dans un village de quelques centaines d’habitants que dans une ville où l’anxiété, le stress, les incivilités sont pléthore
      La précarité dans un village d’Ariège et la précarité a Clichy se vit différemment
      Il est plus facile de cohabiter avec un peu de gentillesse, de savoir vivre à Esparsac qu’à Lyon Marseille ou Paris
      5000 m2 quelques poules, quelques clapiers à lapins un potager, une mini serre un puits et tu vis et mange pour bien moins cher et de meilleures qualités qu’à Grenoble
      Après est-ce qu’aujourd’hui on réfléchit à demain où on continue à espérer un bon président ?
      Le système électoral n’est pas fait pour proposer une sortie des banques, multinationales ou lobbie
      Le CRIF MEDEF CAC 40 UE ne vont pas te proposer de passer à la famille, à la préférence nationale, à l’arrêt de l’immigration, à la propriété, et au patriotisme (pas celui de Soral mais certainement celui de Zemmour)
      D’ailleurs à ce sujet, Soral nous a montré la voie, le chemin , non ?
      Zemmour c’est une impasse comme Mélenchon et tous les autres
      Demande aux anciens de 39/45 ceux de Paris et ceux de petits villages, qui a eu la vie plus facile ?
      Salut camarade e&r

       
    • #2892829
      Le 26 janvier à 05:34 par Un agriculteur sympa
      Chantage social en Italie : le pass sanitaire sera exigé pour le RSA et (...)

      Que les personnes de bonne volonté essaient de se rencontrer
      Rejoignez vos sections locales, rencontrez vos voisins, créez de petits réseaux autour de vous
      Amitié

       
  • Les prochains en ligne qui sont aussi très dépendants de l’état ? Les retraités. A mon avis, ils vont essayer de sucrer les retraités. Pas de piquouses, pas de retraite.
    Ils vont faire ça par “souci d’égalité de traitement par rapport aux personnes privées de RSA et de Pôle Emploi.”
    Le but étant de trouver n’importe quel prétexte pour ne plus rien avoir à nous payer du tout, quoique ce soit.

     

    Répondre à ce message

  • La guerre aux pauvres : voilà comment on pourrait résumer ca ! Qu’attendre de la part du banquier Draghi ?
    Et je ferais remarquer à tous que les deux pays européens dirigés par des banquiers et prompts à sortir des mesure vexatoires (alors qu’ailleurs, le reflux est bien avancé) sont l’Italie et ... la France. Deux pays catholiques, mais c’est sans doute un hasard hein ?

     

    Répondre à ce message

  • #2892260

    La Ligue fait elle toujours partie de ce gouvernement de coalition de fous furieux mondialistes ?

     

    Répondre à ce message

  • #2892608

    Il y a environ un mois, un australien non vax désespéré s’est immolé par le feu devant des restaurants à Melbourne ou Sydney. Voilà, le genre de désespoir dans lequel les gouvernements jettent leurs citoyens. C’est le vaccin ou la mort au sens propre.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents