Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Autonomie, automédication, autodéfense, auto-éducation…

En reprenant une à une ses prérogatives perdues, volées, l’individu autonomisé retrouve peu à peu sa santé, sa force, sa décision, sa lucidité, et sa sécurité. C’est ce changement, qui s’est matérialisé dans les années 2000 avec l’accélération de la circulation de l’information horizontale via l’Internet, qui a rendu tout ou partie de sa souveraineté à l’individu qui avait été étatisé, collectivisé, dépouillé, en un mot domestiqué.

 

Vingt ans après cette mutation politique, l’oligarchie, qui a perdu trop de pouvoir sur ces nouveaux individus, a élaboré des instruments et des process de re-domination. La fausse pandémie en est un, le faux terrorisme islamiste, en vérité celui des services secrets, en est un autre. La presse, qui faisait encore son travail d’information à la fin des années 90, a sombré dans l’aliénation à la pensée dominante, qui est celle de la bourgeoisie d’affaires, c’est-à-dire la Banque et son extension, le CAC40.

Ce double mouvement, d’une part l’auto-information par les réseaux sociaux, de l’autre l’uniformisation et la confusion des médias en un Média unique, a élargi le fossé entre les élites et le peuple. Soyons précis : par peuple on entend la partie lucide, pro-active de la masse des gens d’en bas, de ceux qui n’ont pas de pouvoir comme on l’entend. Mais ils ont celui du nombre, plus encore s’ils s’organisent. Et ce sont justement ces organisations naturelles sur des bases informationnelles que le Système dénonce, censure, pourchasse et démolit.

Le pouvoir craint une organisation non conventionnelle – et donc incontrôlable – des autonomisés organisés, autonomes au sens que l’on vient de décrire, pas celui que lui donnent les gauchistes (ceux-là sont infiltrés et manipulés pour devenir une police politique parallèle). Ce fut le cas des Gilets jaunes, qui ont été neutralisés in extremis, d’abord par la violence policière (cette institution ne s’en remettra sans doute jamais, car elle a perdu l’appui du peuple), ensuite par l’infiltration gauchiste. Naturellement, le mouvement s’est aussitôt reformé à l’occasion de la résistance au pass sanitaire, ce passeport intérieur qui signe une dictature et met un terme à toute illusion de démocratie.

 

 

Si le grand public pense à une ferme de survivalistes quand il entend « autonomie », cette dernière est d’abord celle des individus qui vivent en marge d’une société codifiée. On peut dire que les indépendants et à plus forte raison les autoentrepreneurs sont des quasi-marginaux, parce qu’ils sont hors-la-loi, et plus spécifiquement hors les lois du travail. Ils ne comptent plus sur le Système et la protection sociale qu’il incarnait mais n’incarne plus, ou de moins en moins, pour survivre. Ils cumulent les activités, travail au noir, troc, trafics, échanges plus ou moins intéressés. C’est le royaume de la débrouille sous les radars, et en ce sens ces individus, qui ne payent pas tous Urssaf ou impôts, ne sont plus détectables par le pouvoir. Qui les a de toute façon lâchés en pleine nature, en pleine jungle.

 

 

L’autodéfense résulte, elle, nous en avons parlé dans le financement participatif de la Rédaction, d’une politique du fait accompli et d’un programme d’État alliant une police rendue passive par le manque de moyens et de volonté politique, plus une justice véritablement antifrançaise : la violence augmente logiquement, les individus agressifs produits par une école déconstruite à dessein, racailles, djihadistes ou migrants, étant les plus sûrs alliés de l’oligarchie, car ils diffusent une inquiétude permanente dans une société qui était habituée à la paix civile, à un vivre-ensemble harmonieux. L’autonomisé doit donc pratiquer l’autodéfense, un sport de combat ou au moins un entretien physique de bon niveau pour faire face à toute éventualité.

Nous en arrivons à l’automédication, qui est un tournant majeur : les Français délaissent, grâce au Net et au croisement des données, les médecins allopathes qui ne font que délivrer les produits de consommation des grands labos, ces drogues légales qui neutralisent la volonté et la colère de millions de personnes.

 

 

Ces agents mondialistes qui ont fait main basse sur la santé publique font partie d’une chaîne de profit, et ont intoxiqué des millions d’innocents, parfois sciemment, parfois par faiblesse. On pense aux gigantesques et meurtriers scandales du Mediator, du sang contaminé, de l’hormone de croissance, du distilbène, sans oublier les « dons » pour le cancer ou l’arnaque du sida, dont plus personne ne parle depuis le lancement de l’arnaque du covid. En prenant en charge leur santé, les autonomisés ont porté un coup dur à la médecine oligarchique, qui s’est perdue dans la vénalité, la corruption et le goût du pouvoir.

 

 

On le voit avec les ignobles (au vrai sens du terme) Véran, Delfraissy, Hirsch, Buzyn, Pialoux, tous ces responsables de la crise de la santé publique qui devraient être en prison, jugés pour haute trahison, abus de confiance et dangerosité publique. Heureusement, de plus en plus de Français se méfient de ces menteurs inféodés aux puissances financières, et préfèrent se soigner en douceur, à la chinoise, en écoutant leur corps et les conseils d’homéopathes, d’herboristes, tout en expérimentant les jeûnes plus ou moins prolongés et plus ou moins récurrents. Ne plus voir (trop) le médecin, aujourd’hui, est le signe d’une bonne santé pour un individu qui a recouvré sa souveraineté métabolique. Bref, pour Casasnovas et contre Buzyn, pour Toussaint et contre Pialoux.

 

 

Naturellement, avec l’automédication vient l’auto-alimentation, sur laquelle on ne va pas s’épancher, tant les concepts essentiels ont pénétré le corps social. Aujourd’hui, quelqu’un qui achète des produits ultratransformés en hypermarché pour ses enfants est impardonnable : c’est presque un crime. Trop de sucre, de sel, d’aliments bidon, alors qu’il suffit d’acheter des produits frais au marché et de les cuisiner, ce qui demande un effort, mais qui produit moins de cancers et de maladies cardiovasculaires, ces premiers facteurs de décès. Inutile de revenir sur tous les bienfaits des compléments alimentaires, doublés de repas plus légers, moins dogmatiques, moins réguliers, le dernier des crétins sait qu’il vau mieux manger une ratatouille avec du riz complet qu’une pizza industrielle fabriquée avec des aliments qui n’en sont plus. Passons.

On a déjà passé l’auto-information en revue, l’auto-éducation, elle, a deux branches : c’est celle de l’individu qui retrouve le plaisir d’apprendre, majoritairement par les livres, et c’est aussi s’occuper d’instruire ses enfants quand l’école publique faillit. Plus l’individu devient son propre élève tout en étant, de fait, son propre prof, plus il avance vers une ouverture d’esprit qui est le sens de la vie. Et s’il peut partager ses connaissances avec son entourage, c’est tout bénef. Tous ces développements ou changements « auto » produisent un individu pour le coup réellement augmenté, qui rayonne, qui vit plus fort, et qui détecte mieux les pièges et les tentations de la dominance.

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

49 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2786355

    Le mieux pour briser ses chaînes et de ne pas se laisser enchaîner. Le survivalisme n’a aucun sens s’il n’est pas lié à votre activité ou votre culture. L’auto détermination plurielle est aussi une forme de coaching de l’individualisme marchand. C’est toujours une façon de cacher ou déresponsabiliser les autorités sur leur manque de contrôles et de moyens hospitaliers, policiers, alimentaires.

    Pourquoi ne pas avoir mis une pub pour Au bon Sens ou Prenons le maquis ?

     

    Répondre à ce message

  • #2786362

    Le survivalisme c’est d’abord la prise de conscience que notre mode de vie actuel s’apparete a de l’élevage d’êtres humains. On nous nourrit grassement en restant a la maison. Mais la vie c’est pas ça. Un homme a besoin d’interagir avec son environnement. Il a besoin de sa liberté. Le survivalisme est produit par la prise de conscience confuse qu’il n’est plus dans son biotope.

     

    Répondre à ce message

  • #2786495
    Le 14 août à 23:00 par goy pride
    Autonomie, automédication, autodéfense, auto-éducation…

    L’automédication est devenu un gros mot dans le monde de l’infantilisation de l’humain. Or tout comme l’organisation de sa propre survie économique, prendre soin de soi, se soigner quand nécessaire a toujours été en premier lieu de la responsabilité de l’individu souverain de son corps. D’ailleurs quand j’étais petit je pouvais encore voir des personnes du "monde d’avant", qui n’allaient jamais chez le médecin ni à l’hôpital mais se soignaient seul ! Caries dentaires, plaies, perforation, bronchites, grippes...les gars traitaient eux mêmes leurs maux ! Ces mecs là pour qu’ils aillent à l’hosto il fallait vraiment qu’ils soient affligés par un truc impossible ou très difficile à gérer soi même comme une fracture ouverte, une perforation des viscères, un infarctus...encore aujourd’hui dans mon coin les chasseurs pratiquant la chasse au sanglier avec des meutes de chiens traitent ces derniers eux mêmes. Ils recousent les plaies de leurs chiens eux mêmes...et ils ont en particulier depuis des décennies découvert l’extrême efficacité de l’ivermectine capable de traiter presque toutes maladies infectieuses (virales, parasitoses...) ! C’est bien simple : si tu as un klébard qui tombe malade, devient léthargique, passe ses journées couchés en chien de fusil dans un coin, ne mange plus... sans raisons apparente, il suffit juste de lui donner de l’ivermectine, et 8 fois sur 10 le klébard en 3 à 7 jours se rétablira. Un matin tu te lèves et tu découvriras le chien debout, t’accueillant tout content en frétillant de la queue... ! Le pouvoir de l’ivermectine est un petit secret gardé par Big Pharma ! Les vétos à l’ancienne doivent savoir aussi qu’en dehors des quelques parasitoses pour lesquelles l’ivermectine est officiellement prescrite en médecine vétérinaire, il y a plein d’autres applications possibles, mais se gardent bien d’en informer les gens ! Pouvoir presque tout traiter juste avec un cacheton de quelques centimes d’euros, ce n’est pas sérieux ! Hein !
    Mon propos n’est pas de dire que le médecin/véto ne sert à rien, il a indéniablement des compétence irremplaçables, c’est quelqu’un très hautement qualifié et éminemment respectable... c’est juste que notre dépendance est devenu exagérée et aliénante. Il n’est pas normal d’aller chez le toubib pour le moindre pet de travers. La souveraineté concerne aussi la connaissance de son corps, des mécanismes de guérison, la capacité d’identifier des maux et de les traiter.

     

    Répondre à ce message

  • #2786497

    L’ambition d’ER pour ses auditeurs et lecteurs : la réappropriation de soi par l’esprit et par le corps, en responsabilité et en conscience.
    La somme d’informations qu’ER a proposé et propose encore, depuis toutes ces années, a déconfiné nos cerveaux, les rendant plus libres, et moins disponibles...
    Pour ne plus pouvoir dire : on ne savait pas.

     

    Répondre à ce message

  • #2786606
    Le 15 août à 08:14 par Aide-toi. Le Ciel t’aidera.
    Autonomie, automédication, autodéfense, auto-éducation…

    Oui, les femmes doivent prendre des cours d’auto-défense, de 7 à 77 ans, aussi longtemps qu’elles arrivent encore à maîtriser leur corps. On peut trouver facilement des cours ou des profs de judo ou autres en cherchant bien. Elles ne devront pas trop compter sur le secours des zombies effemines, body-buildes, tatoués et masqués pour prendre leur défense en cas d’agression. Ils prendront plutôt la fuite. J’avais un collègue et "ami’ qui a réussi une fois (mais une seule) à m’envoyer dans le passé à une manif à sa place (Monsieur avait trouvé des prétextes vaseux pour ne pas y aller). Notre héros se contentait de suivre les événements sur le Net et de me laisser à la merci d’éventuels casseurs.
    N’étant pas maso, je n’ai pas récidivé.

     

    Répondre à ce message

  • #2786734

    auto médication pour le covid, car il y a une plante miracle : la chirette verte.
    pour le covid, les médecins traditionnels thais traitent avec l’andrographis paniculata ( fa tha lai jon en thai, la chirette verte en français) c’est hyper efficace , mieux que l’artésisia de Chine. Le traitement est généralement associé au Ginseng thai, le gingembre noir ou Kaempferia parviflora
    les médecins ayurdédiques indiens eux usent d’un cocktail de 15 plantes (dont l’andrographis) c’est le très utilisé Kabasura Kudineer : toutes ces plantes ont des principes actifs redoutables reconnus par la science moderne :
    (tamil) nom scientifique (nom commun)
    (Kalamegha,siruthekku) andrographis paniculata (la chirette verte)
    (Chukku) Zingiber officinale, Zingiber zerumbet (gingembre)
    (pippali) piper longum (poivrier long)
    (lavangam) Syzygium aromaticum. (girofle)
    (cirukancori ver) Tragia involucrata, Tragia Cannabina Linn
    (Akarakarabha) Anacyclus pyrethrum DC (camomille d’espagne)
    (mulli ver) Hygrophila auriculata ( Hygrophile auriculée )
    (kadukkaithol) Terminalia chebula (le Myrobalan chébule )
    (adathodai elai) Justicia adhatoda (la noix de Malabar)
    (Karpooravalli) Trachyspermum ammi - (carvi d’ajowan, graines de thymol, herbe de l’évêque, carambole)
    (kostam) Saussurea costus (racine d’ Aucklandia)
    (seenthil thandu) Tinospora cordifolia
    Bharangi (Siruthekku) Clerodendron Serratum (blue glory)
    (Vattathiruppi) Cissampelos pareira (le faux pariera brava)
    (korai kizhangu) cyperus rotundus (le souchet)

    autre préparation ayurvédique pour le covid plus centrée sur l’andrographis : (appelé ici de son nom tribal Nilavembu)
    Nilavembu Kashayam
    Ingredients :
    Nilavembu – ¼ cup
    Vetiver – ¼ cup
    Vilamichai Ver – ¼ cup
    Korai Kizhangu – ¼ cup
    Black Peppercorn – 1 tbsp
    Ginger – 1 inch
    Sandal Powder – 2 tsp
    Water – 2 cups

     

    Répondre à ce message

    • #2787652

      Un bon jeûne et une cure de nigari pour booster ses défenses immunitaires

       
    • #2789143

      attention aux effets secondaires si les gens ne sont pas en bonne santé (problèmes de régulation)
      le Nigari c’est quand même aussi un additif industriel : leE51, on est dans la chimie, pas dans l’organique.
      manque de magnésium ? mangez plutôt de la Corète potagère(Corchorus olitorius), la mauve des juifs.
      La poudre de corète ou Meloukhia (bien connue dans la cuisine musulmane) a aussi un profil nutritif remarquable. Cette plante donne l’épice la plus riche qui soit en calcium. Elle contient 2000 mg de calcium pour 100 g. C’est également l’herbe la plus riche en magnésium : 600 mg de magnésium par 100 grammes d’épices. Elle est également riche en fer (87 mg pour 100 g). C’est aussi une bonne source de vitamines (vitamine A, vitamine E, vitamines groupe B).

       
    • #2789706

      Le nigari est un cristal, source naturelle du chlorure de magnésium marin non purifié
      Le professeur Delbet le teste pendant la première guerre mondiale pour soigner les plaies des blessés sans abîmer les tissus, il développe alors l’idée que plutôt que de lutter contre les infections microbiennes, il vaudrait mieux renforcer les défenses immunitaires
      En parallèle, le docteur Auguste Neveu s’en sert pour soigner la grippe à partir de 1935
      C’est le chlorure de magnésium de synthèse qui est utilisé pour l’industrie alimentaire sous le code E511
      Merci pour vos références sur les plantes, je m’intéresse depuis l’âge de 14 ans à la medecine naturelle, grâce à une grand-mère d’adoption qui m’a transmis son savoir, c’est un vaste domaine où l’on apprend sans cesse et je découvre chaque jour

      Bien cordialement

       
    • #2789725

      D’ailleurs, les huiles essentielles sont dans le collimateur de Bruxelles....

       
  • #2786804

    Je touche du bois, à plus de 40 ans je ne me suis jamais servi de ma carte vitale, ne vais jamais chez le médecin, ni le dentiste (toutes mes dents sont d’origine), ni chez l’ophtalmologiste (toujours 12/10 aux yeux), j’essaie de préserver ma forme physique en faisant de l’activité au minimum 3 fois par semaine). Aucune vaccination à mon actif, sauf les vaccinations infantiles bien sûr. Idem pour l’alimentation à part quelques alcools et sodas, je ne consomme que très peu d’aliments transformés. Je me préserve du mieux possible.
    Ce qu’ils veulent, c’est contrôler les corps. NE LEUR OFFRONS PAS CETTE OPPORTUNITÉ PAR LA PEUR DE LA SOUFFRANCE ET DE LA MORT.
    En se maintenant en bonne santé de manière autonome (notamment par les plantes), on peut leur "échapper". Et cela les emmerde au plus au point.
    Je reste invisible au système de Santé predateur. Je ne reçois jamais de courrier ou mail de l’assurance maladie/retraite/sécurité sociale ou tout ce que voulez.
    Vivre, vieillir (sans assistance) et mourir (sans assistance) dans la simplicité me conviennent, je ne crains ni la souffrance, ni la Mort, j’en accepte les Épreuves. Au nom de la Liberté.

     

    Répondre à ce message

    • #2788340

      « Je suis fort car je sais jeûner ! ».
      Siddhartha - Hermann Hesse

       
    • #2789055

      Je pratique le jeûne de 40 jours au moment du carême catholique non-conciliaire (je précise).
      Cette alliance du corps et de l’esprit est très salutaire à la santé en général. Mais il faut savoir maintenir cette alliance, bien évidemment, au-delà de ces quarante jours. Et pour ceux qui n’en auraient pas la force, la liturgie est parsemée de moment de jeûne et de prières remarquables.

       
  • #2787074

    Et lien entre le sucre raffine et l’explosion du diabete qui fait la fortune de l’entreprise Americaine Aboot. Le sucre est de partout. De plus en plus d’enfant ont du diabete.

     

    Répondre à ce message

  • #2787476

    Devenir autonome est un travail colossal avec la population contemporaine. J’ai eu des amies qui balançaient leur steak haché surgelé encore emballé dans le micro onde ! Qu’est ce que tu veux faire à partir de là ?
    C’est un travail colossal car on a presque plus d’anciens qui ont les connaissances a transmettre, des mamies qui faisaient leurs mixtures pour soigner.
    La majorité des femmes ne savent même pas allaiter leur bébé parce que oui ça s’apprend... Les survivalistes risquent surtout de se prendre une vague de pillage de la part des con sommateurs dans leurs potagers et autre vu ce qui nous attends.

     

    Répondre à ce message

  • #2790788

    Voir la proposition de loi 4212 visant à l’encadrement du survivalisme. Alain Soral est cité dans cette loi.

     

    Répondre à ce message

    • #2791031

      Les auteurs de cette proposition constituent un panel représentatif des cancers qui rongent notre pays, dont l’incapacité à penser et à maîtriser la langue française : « supposée défaillance des pouvoirs publiques »... osent-ils écrire. Premièrement, la défaillance des pouvoirs publics n’est pas supposée, les Français la constatent chaque jour dans leur quotidien, et c’est avant tout la défaillance de leurs représentants qui ont la volonté de détruire la nation et le bien commun, et deuxièmement « publics » s’accorde avec « pouvoirs » qui est masculin... Défaillance de la pensée et de la langue...

      Je précise que le survivalisme ne m’intéresse pas du tout et me ferait plutôt rire. Mais ce projet, lui, ne m’amuse pas du tout. Et cette conclusion par la proposition de « la création d’une taxe additionnelle », représentant bien le pire de la politique politicienne, est une vraie une caricature.

       
Afficher les commentaires précédents