Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Les prochaines étapes de la dictature : entretien avec Lucien Cerise

Rébellion : Succession d’annonces visant à réduire les libertés et de démantèlement des acquis sociaux (assurance chômage et retraite), qu’avez-vous pensé de l’allocution d’Emmanuel Macron du 12 juillet 2021 ?

Lucien Cerise : Je ne l’ai pas vue sur le moment, mais j’ai lu des résumés. Je ne vais commenter que ce qui concerne la dictature sanitaire. La disproportion entre les mesures annoncées et la réalité épidémiologique de terrain est stupéfiante. Le réseau de médecins généralistes Sentinelles estimait le taux de positivité au coronavirus à 3 individus sur 100 000 dans la semaine précédant l’allocution d’Emmanuel Macron, du 5 au 11 juillet : « En semaine 2021s27, le taux d’incidence des cas d’IRA [inflammation respiratoire aigüe] dus au SARS-CoV-2 (COVID-19) vus en consultation de médecine générale a été estimé à 3 cas pour 100 000 habitants (…) » [1] Le même rapport de Sentinelles ajoute que seulement 5,4% de ces 3 cas positifs sur 100 000 habitants ont été hospitalisés après leur consultation.

À ces chiffres insignifiants, il faut ajouter que « positif » au test ne veut pas dire « malade », ni a fortiori décédé. De fait, le variant Delta n’est pas mortel. [2]

Autrement dit, quand Macron prend la parole, la « crise sanitaire » est simplement terminée. Or, c’est sur cette base d’un problème réglé que l’obligation vaccinale et le « pass sanitaire » sont lancés. Avec ces annonces délirantes qui ne trouvent aucune justification dans le réel, je peux faire le commentaire que Macron et ses patrons ont commis une erreur. Ils sont allés trop loin, ce qui s’est traduit immédiatement par l’émergence d’un nouveau mouvement de contestation populaire, une vraie lame de fond, bien plus puissante que les Gilets jaunes, et qui ne s’arrêtera pas.

Ce type d’erreur commise par Macron a déjà été analysée par Sun-Tzu il y a près de 2500 ans dans son Art de la guerre, ce qui prouve que le pouvoir en France est mauvais stratège et ne connaît pas ses classiques. Sun-Tzu recommande en effet de toujours laisser une porte de sortie à l’ennemi, une possibilité d’échappatoire, pour qu’il ne soit pas acculé et forcé de se battre avec l’énergie du désespoir, ce qui le rend plus déterminé et plus fort. La dictature informatique de dégénérés qu’on veut nous imposer à cause du Rhume-19 sent la mort. L’erreur du 12 juillet a réveillé l’instinct de survie, l’instinct de conservation des Français. Nous voulons vivre ! La réaction française massive qu’on attendait tous depuis un an est enclenchée.

 

Le traçage numérique et le contrôle social se renforcent avec le pass sanitaire. Quelles sont les conséquences pour les libertés collectives et individuelles de cette mesure ?

Le programme de traçabilité électronique de la population a commencé d’être implanté en France vers 2005 par le lobby du numérique regroupé autour du GIXEL (Groupement des industries de l’interconnexion des composants et des sous-ensembles électroniques). Son « Livre Bleu » énumère un certain nombre de stratagèmes pour fabriquer le consentement de la population à sa propre traçabilité informatique complète. [3]

Plus récemment, ce « pass sanitaire » – en fait un passeport sanitaire – est développé concrètement par l’Union européenne depuis 2018, comme on le voit dans le document officiel en date de mai 2019. [4] La feuille de route est planifiée jusqu’en 2022, raison pour laquelle le pouvoir a dit à plusieurs reprises que la « crise sanitaire » durerait jusqu’en 2022. C’est donc un projet politique dont le prétexte est sanitaire.

Ce nouveau passeport est conçu sur le modèle du passeport intérieur imposé aux Noirs sous l’apartheid en Afrique du Sud. Son objectif est de limiter nos déplacements et de nous enfermer dans un statut de sous-citoyen. C’est plus grave qu’une atteinte aux libertés puisque cela créé une rupture d’égalité dans l’accès aux services publics, notamment de santé, avec une discrimination dans l’accès aux soins. Ce passeport intérieur est donc tout simplement anticonstitutionnel, hors la loi, et fait peser une menace sur la santé publique. Si l’État et les services publics mettent désormais ma vie en péril, je n’ai pas d’autre choix que de me défendre contre eux. À situations comparables, méthodes comparables : nous pouvons, et nous devons, nous inspirer des méthodes de lutte de Nelson Mandela et de l’ANC afin de faire tomber le régime d’apartheid ségrégationniste instauré en France au prétexte d’une « crise sanitaire » essentiellement virtuelle.

Pour faire écho à mon dernier livre, tous les modèles de résistance doivent servir d’exemples, sans préjugés identitaires. [5] Les Français de souche peuvent et doivent donc s’inspirer aussi des minorités ethnico-culturelles présentes en France car elles entretiennent par atavisme une méfiance à l’égard de la parole politique, qu’elles considèrent comme étrangère à leur propre loi (Talmud Torah, Coran, etc.). Un certain nombre de médecins appartenant à ces minorités connaissent la vérité sur le caractère fictif de la « crise sanitaire », mais aussi sur le danger réel des « vaccins », et ils accepteront par solidarité communautaire de délivrer le « pass sanitaire » à leurs coreligionnaires sans les avoir piqués avant, ce qui les sauvera de l’hécatombe. Les Français autochtones doivent apprendre à s’organiser sur ce modèle communautaire de méfiance à l’égard de la parole officielle s’ils ne veulent pas être les dindons de la farce.

 

Quelle pourrait être la prochaine étape de la dictature ?

Les prochaines étapes ont été annoncées par le Forum économique mondial (forum de Davos) et ses diverses publications. Il faut parvenir par étapes à la dictature transhumaniste et à l’abolition de la propriété privée.

Cette fin de la propriété privée ne signifie pas l’avènement du communisme ou du socialisme. En effet, elle ne concernera pas le sommet du capitalisme. Elle signifie la fusion des structures de contrôle social de l’État avec un capitalisme monopolistique. Autrement dit, la bourgeoisie libérale-conservatrice va se faire dépouiller par les super-riches. L’opération psychologique pour expulser François Fillon de l’élection présidentielle 2017 – qu’il aurait gagnée haut la main sans ce coup d’État médiatique – a démontré que cette grande bourgeoisie française « bon chic, bon genre » n’était déjà plus compatible avec le sommet du pouvoir, car elle a encore trop de valeurs. Valeurs immatérielles, mais surtout valeurs matérielles, c’est-à-dire des biens, du capital, du patrimoine, et elle y tient, et en plus elle a des relais et des réseaux puissants pour les défendre. En outre, la garde rapprochée de Fillon était issue de la Manif pour tous. Il existait donc un risque réel que le « mariage homo » soit abrogé pendant son mandat, mettant ainsi en échec l’agenda LGBT transhumaniste. La chaîne CNews est le média par excellence de cette bourgeoisie qu’on appelle parfois « versaillaise », qui est de plus en plus sur la défensive car elle commence à comprendre qu’elle va se faire manger par un poisson plus gros qu’elle.

De nouvelles crises économiques planifiées sont à venir, qui permettront de recomposer tout l’édifice socio-économique par la suppression de l’argent liquide et la méthode du bail-in, consistant pour les banques à se servir sur le compte de leurs clients, induisant un transfert des richesses vers le haut et une paupérisation générale. Toutes les classes sociales vont être impactées, comme pour le passeport sanitaire. Il faut considérer cette situation comme une opportunité de réaliser une « coagulation » politique de la bourgeoisie, des classes moyennes et du prolétariat contre l’oligarchie parasite.

 

Pensez-vous qu’un mouvement de résistance s’organise avec les manifestations contre le pass sanitaire ?

C’est évident. D’ailleurs, face à l’ampleur et au succès des manifestations, l’anti-France commence à s’inquiéter, elle essaye donc de diviser et affaiblir le mouvement avec des accusations d’opposition contrôlée contre Florian Philippot ou d’autres, ou en nous crachant dessus, comme le fait Tristan Mendès France dans un tweet angoissé :

« Le nombre de manifs annoncées est assez flippant. Ce qui me semble évident c’est que ces manifs vont bien au-delà du pass. Elles sont une nébuleuse de contestations et de frustrations instrumentalisées par certains extrémistes. » [6]

Toutes ces réactions fébriles sont des « boussoles sud » et prouvent que nous allons dans le bon sens. Le parti des Patriotes est à l’avant-garde de ce mouvement de contestation, qu’il a lancé en septembre 2020. À l’époque nous nous sentions un peu seuls, mais les rangs n’ont fait que grossir, en dépit des attaques des agents démoralisateurs et diviseurs. Depuis bientôt un an, j’essaye donc de ne pas être spectateur mais acteur de la situation. Par conséquent, je ne « pense » pas qu’un mouvement de résistance s’organise, j’en suis, j’en fais partie, je le fais vivre concrètement, non seulement en me rendant aux manifestations à Paris et en province, mais aussi en faisant du collage, ou dans le champ institutionnel en participant aux dernières élections départementales avec une liste des Patriotes. J’envisage aussi de monter un nouveau syndicat sur mon lieu de travail.

Je suis donc dans l’action et je n’ai jamais eu autant la pêche qu’en ce moment ! J’ai l’impression que je me prépare à la situation présente depuis toujours. Ma vision du monde n’est ni de gauche ni de droite mais nietzschéenne, ou héraclitéenne, c’est-à-dire intrinsèquement conflictuelle. Le conflit, le polémos, est père de toutes choses. Dans le contexte actuel, je suis comme à la maison et mon système immunitaire est au sommet de sa forme. « La lutte à mort nous rend joyeux », dixit Jean-Eudes Gannat dans un texte magnifique. [7]

Je ne me pose donc aucune question sur la victoire ou la défaite, je fais ce que je dois faire sans états d’âme et je trouve ma joie dans le combat pour lui-même. En effet, nous sommes dos au mur, c’est quitte ou double, y compris pour le pouvoir, qui joue sa survie lui aussi. Il faut relire L’insurrection qui vient, du Comité invisible, et les publications de Tiqqun sur la cybernétique et la « Jeune-Fille ». Ces textes d’obédience situationniste ont pour intuition fondatrice que le pouvoir ne règne plus par l’ordre mais par le désordre. Nous sommes dans une anarcho-tyrannie, ou tyrannie anomique, selon le concept de Samuel T. Francis. Le capitalisme a mis au point une ingénierie sociale du chaos, une stratégie du choc, un sabotage organisé, méthodique et planifié de toute « décence commune » ; l’anticapitalisme cohérent est donc en fait un sabotage du sabotage, donc un rétablissement de l’ordre et de la justice, thèse qui m’avait inspiré Gouverner par le chaos. [8]

Il existe donc un vrai risque que le pouvoir décide de provoquer une guerre civile. Les « forces de l’ordre », c’est-à-dire les forces du désordre, nous tireront dessus sans hésiter : elles ne sont pas là pour nous protéger mais pour protéger le pouvoir, ce sont des mercenaires, qui n’ont ni foi ni loi, et qui se font acheter facilement.

Pour les fidéliser, le gouvernement va les préserver de l’obligation vaccinale, ce qui leur donnera le sentiment de faire partie d’une élite, celle qui échappera à l’injection létale. Ce marché faustien ne suffira pas à protéger le pouvoir. Ses chiens de garde et autres prostitués sont largement en infériorité numérique par rapport au peuple. Toujours se rappeler qu’entre nous et Macron – et la banque Rothschild – il n’y a qu’un mince cordon de CRS, sur les corps desquels nous marcherons s’il le faut. Notre avenir, nous le voyons dans le tableau de Delacroix, La liberté guidant le peuple. Quand il comprendra qu’il a perdu, le pouvoir va chercher à provoquer un bain de sang, avec des cadavres dans les rues, y compris de nombreux cadavres de « forces de l’ordre », ce qui va désorganiser son programme. Au final, par une accumulation d’erreurs stratégiques et de maladresses tactiques, c’est le pouvoir lui-même qui va se tirer des balles dans le pied, puis dans la tête, et faire s’effondrer le régime qu’il cherche aujourd’hui à nous imposer. L’idiocratie mondialiste est suicidaire. Aidons-la à aller jusqu’au bout.

 

Formez-vous dès la rentrée avec Lucien Cerise et E&R !

 

Notes

[1] « Situation observée pour la semaine 27 de l’année 2021, du 05 au 11/07/21 » https://www.sentiweb.fr/document.ph...

[2] « Rien à craindre du variant Delta : il donne le rhume, curable par traitements précoces » https://www.francesoir.fr/opinions-...

[3] « Livre Bleu du Gixel, les BBA republient la version originale (et non censurée) » http://bigbrotherawards.eu.org/Livr...

[4] « Roadmap for the implementation of actions by the European Commission based on the Commission Communication and the Council Recommendation on strengthening cooperation against vaccine preventable diseases », Commission européenne, 23/05/19. https://ec.europa.eu/health/sites/h...

[5] « Le suprémacisme blanc : Peuples autochtones et Great Reset » https://www.cultureetracines.com/es...

[6] https://twitter.com/tristanmf/statu...

[7] https://www.breizh-info.com/2020/09...

[8] « Gouverner par le chaos – Édition augmentée » https://www.maxmilo.com/produit/gou...

En lien, sur E&R :

 






Alerter

77 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2783812

    ce qui prouve que le pouvoir en France



    Ce n’est pas le pouvoir français mais une cabale internationale avec des exécutants particulièrement zélés en France. La même erreur est au même moment commis aux USA, Australie, Grande-Bretagne (de manière plus subtile avec la levée de toutes les restrictions), au Québec, en Allemagne, Italie...D’ailleurs on peut voir nettement les pays où les fanatiques du nouvel ordre mondial sont ancrés le plus profondément dans les structures profondes du pouvoir. La liste de pays ci-dessus énumère ces pays avec une petite anomalie qui est me semble-t-il l’Italie. Quand à des pays comme l’Espagne et le Portugal on voit que si la scène politique est occupée par les branquignoles du New World Order, la Justice est en revanche encore entre les mains des réseaux "conservateurs". Les récentes décisions de justice en Espagne et Portugal confirment cela.
    Mais je me demande si c’est une erreur ou une stratégie réfléchie de l’escalade. Il semblerait que face à l’échec de leur délirant Great Reset, le travail de sape et les audits des réseaux Trump aux USA...ils sont entrain d’essayer cette stratégie consistant à agiter le peuple afin de susciter un chaos qui justifierait l’instauration de la loi martiale avec tout ce que cela implique : tir à balles réelles sur les réfractaires, exécutions sommaires de personnalités dérangeantes que l’on pourra dans le chaos généralisé camoufler en règlement de compte entre factions, communautés opposées (musulmans vs chrétiens, gauchistes vs droitards, covidistes vs anti-vax...)
    Toutefois cette stratégie est à double tranchant car il n’est pas assuré que le chaos suscité soit contrôlable. Il y a en particulier le risque de voir une partie des forces de police, l’armée...faire sécession et se jeter dans la mêlée au côté du peuple. Car la grande faiblesse de ce système c’est que personne n’y croit ! A part quelques zozos authentiquement transhumanistes, pro-gender...il n’y a pas d’enthousiasme populaire pour ce système. Les exécutants obéissent n’ont pas par conviction et fanatisme idéologique mais par habitude et surtout pour garder leur gagne-pain. Mais dès lors où ce qui leur sera demandé sera trop atroce, nombreux de ces exécutants obéissants feront sécession et n’obéiront plus, et voire même se retourneront contre leurs donneurs d’ordre. Or les prémisses de ce scénario commencent à apparaître en France...

     

    Répondre à ce message

    • #2783939

      Votre analyse est fonctionnelle. Macron jette de l’huile sur le feu pour attiser les colères, toujours de mauvais conseil. C’est pourquoi, les manifestations doivent rester pacifiques. Ne surtout pas « monter à Paris » comme j’ai pu le voir sur des réseaux sociaux pour la fin d’août ! Il faut gagner du temps, gagner en nombre et mener une guerre de mouvement, ouvrir de toutes parts des fronts nouveaux, harceler le système en respectant la légalité même si nous savons que la loi est maintenant illégitime. Bref, à nous d’amener chaque samedi une personne supplémentaire sur les manifestations, d’être dans le combat au jour le jour tel que décrit par Lucien Cerise. Viendra ensuite le temps de la Vérité puis de la Justice.

       
    • #2783955

      Oui, il faut aussi articuler avec l’international. Si le vent tourne en France et pas ailleurs il y aura des sanctions internationales, le blocage de tout import-export... Ceci dit, la France est un pays agricole...

       
    • #2783959

      (Suite et fin) Le deuxième option, c’est qu’ils sont complètement cons et brutaux tout en se pensant supérieurs (option qui a ma faveur) ! Cela ne change rien pour nous : la stratégie à adopter reste la même.

       
    • #2784008

      "Ce n’est pas le pouvoir français".
      - Vous savez lire ? Eh bien lisez l’extrait que vous avez vous-même cité ! Est-ce que je parle du "pouvoir français" ? Non, j’ai écrit le "pouvoir en France" ! Et vous le savez puisque vous citez cette phrase. Oui, je sais que le cerveau humain fonctionne de manière clivée et compartimentée, mais là ça dépasse tout.

       
    • #2784258

      d’accord avec vous @Marco, pas de montée à PAris ! Ca ne sert à rien, c’est une souricière, et un résultat... nul comme on l’a vu avec les GJ. Maintenons les manifs partout en France.

      @bromelia
      Sérieusement, vous y croyez à ce genre de scénario ? Tout le monde en a marre de ces corona-conneries ! Voyez les Italiens, qui appliquent les directives quand ca leur chante. Je ne sais pas pour les Espagnols, mais si on leur demandait leur avis.... Idem pour nos autres voisins. La France isolée, vraiment ? Et puis merde, c’est la France quoi, tout le monde nous regarde ! Menace d’embargo de la part de qui ? Voyez le cas russe, ce serait à mourir de rire !

       
    • Paul 82,
      je trouve que Bromelia a raison, un blocus et des sanctions internationales (hum) sont envisageables si un pouvoir nationaliste s’établit en France.
      Il faut envisager cette possibilité sérieusement.
      Et oui, regarder ailleurs (Russie et autres) ça donne espoir et permet de mesurer le prix de l’indépendance.
      Car elle en a un.
      Bien amicalement.

       
  • #2783840
    Le 10 août à 22:34 par Jérômeproudhon
    Les prochaines étapes de la dictature : entretien avec Lucien (...)

    Dans tout les livres, dans tout les films du futur, dans toute les dystopies, les forces de l’ordre travaillent pour le système en place. Oui, seul les combattants peuvent les vaincres, mais pourquoi ils n’ont plus aucune consciences ?

     

    Répondre à ce message

  • #2783851

    Difficile de répondre à la question des prochaines mesures.

    Il y aura certainement une fusion des différents réseaux de surveillance et d’information avec une interface unique concentrant toutes les informations sur l’individu : travail, santé, argent, parcours pénal, politique, religion... et un maillage du territoire couvrant l’intégralité des actions quotidiennes de l’individu : maison, transports, vacances, etc. Une première phase achevant donc le déploiement de la surveillance.

    Ensuite, il y aura ce que le régime pourra faire de son nouveau pouvoir absolu. Et là, c’est plus difficile à prédire... Abolition de la propriété privée ? Destruction des vestiges du monde d’avant (architecture, musées, bibliothèques, antiquaires, etc.) ? Obtention de l’unanimité en exerçant une pression illimitée sur les derniers réfractaires ? Instauration d’une religion planetiste obligatoire ? Elimination physique des séparatistes ? Dépopulation ? Obligations vestimentaires et alimentaires ? Ou bien rien tout cela, rien de visible ?

     

    Répondre à ce message

  • #2783856
    Le 10 août à 23:34 par Roland de Roncevaux
    Les prochaines étapes de la dictature : entretien avec Lucien (...)

    très bonne analyse ! Notamment sur l’évolution du capitalisme actuel vers un socialisme oligarchique, et l’abolition de la propriété privée des petites gens... "Elle signifie la fusion des structures de contrôle social de l’État avec un capitalisme monopolistique." Cette phrase est très juste. Même Hayek dénonçait cela : le socialisme-par-le-haut ce serait "comme l’esclavage" disait-il plus ou moins. Quant à Emmanuel Todd il disait : "il reste à nos élites le mode Aztèque" c’est-à-dire de dévorer leur propre peuple.

    Il me semble que le pharma, le numérique, ou l’énergie verte sont avant tout destinés à nantir la valeur du dollar en cette période de planche-à-billets. Ce sont parmi les derniers secteurs industriels à peu près en expansion (quitte à forcer un peu la vente !). Je ne pense pas qu’il faille toujours prendre au pied de la lettre les annonces mirobolantes sur le transhumanisme ou l’IA (même si il faut rester vigilant). On cherche à nous sidérer avec ça, pour nous faire accepter une bonne vieille domination monétaire et politique.

     

    Répondre à ce message

  • #2783929

    Pour les fidéliser, le gouvernement va les préserver de l’obligation vaccinale, ce qui leur donnera le sentiment de faire partie d’une élite



    J’y avais pensé mais j’en ai conclue que cela sera impossible à mettre en place. En effet il ne s’agit pas seulement de protéger les forces de l’ordre de l’injection mais aussi leur époux, parents, grands-parents, enfants, frères, sœurs, cousins, beau-frères, belle-sœurs, neveux, nièces...et pourquoi pas leurs amis, un voisin qu’ils aiment bien...enfin bref c’est impraticable car ces flics n’appartiennent pas à une caste fermée hermétique mais ont des liens familiaux et d’amitié qui se projettent bien au delà dans leur fonction sociale. Comment un flic pourrait accepter et se satisfaire que lui ne soit pas injecté mais que son frangin boulanger ou infirmier le soit ? Que son gosse soit contraint à l’injection pour poursuivre des études à l’étranger... ? Que sa mère se fasse piquer en EHPAD ? Ou alors il faudra magouiller à mort ! Cela serait un bordel ingérable !

     

    Répondre à ce message

    • #2784152

      Vous savez, plus je croise des flics en manif, plus j’ai le réel sentiment qu’ils sont pour la plupart déconnectés de tout lien social. Comme si ils appartenaient à une seule et même caste : celle d’être flic. Je suis persuadé que beaucoup viennent de la DDASS ( c’était déjà le cas dans les années 80 m’a-t-on raconté ) donc pas de parents, et pas vraiment de lien du sang. Ils ont sans doute des gosses, une femme ( quand ils la voient ) mais allez savoir ce qu’on leur raconte, ou promet. Peut être croient-ils qu’ils seront épargnés par le pouvoir. Beaucoup picolent pour oublier. Et, la cocaïne circule à plein régime, ça croyez le bien. Ca leur permet de se sentir pousser des ailes, et de ne pas se rendre compte qu’ils sont les pantins du mal, et que tôt ou tard, cette même main qui venait les nourrir, viendra se poser sur leur gueule afin de les écraser.
      Samedi dernier, alors que je venais de me faire agresser par une petite salope de la BAC qui n’a pas aimé que je le fixe droit dans les yeux alors qu’il me hurlait de tomber le regard et je cite " d’arrêter de le brancher ", ce que je ne fis pas, je suis ensuite allé voir le commissaire pour lui signaler cet acte, en lui disant qu’on avait besoin des forces de l’ordre avec nous, le peuple, et non pas de retomber une énième fois dans le jeu du pouvoir à se déchirer les uns les autres. Sa réponse fut glaçante : " c’est trop tard " . Je lui ai tout de même rappelé que cela fait presque trois ans que le peuple se soulève, se bat, et qu’il n’était pas "trop tard" à l’époque, et que depuis le début des GJ, ils n’ont eu de cesse d’obéir aux ordres de terreur et de fracas. Ainsi, qu’ils avaient eu le temps de choisir leur camp. Le commissaire a baissé le regard, puis, dans la foulée, à une 10aine de mètres du lieu de conversation, j’ai vu la petite armada de la BAC foncer sur les manifestants, et les CRS se sont mis à gazer partout d’une manifeste réjouissance .

       
    • Oui, et à moins que je me trompe, et pour compléter votre réponse, les flics sont épargnés pour l’instant dans les cafétérias à côté du commissariat, mais ils sont comme nous et ne peuvent pas aller au bistro de quartier, si ?

      Parce que si les flics peuvent aller au restaurant et que lorsqu’ils sont scannés, il est écrit : "policier, vaccination non nécessaire" , ça va rapidement faire jaser et créer un gros bad buzz. Leur régime a tellement de contradictions en même temps... ceci dit ça va commencer à peser lourd dans la balance... déjà que la défiance est au plus haut...

       
    • #2784216

      Oui la question est de savoir à QUOI servent ces injections ? Je ne comprends pas.

      Est-ce que ce sont de simples traitement expérimentaux qu’ils veulent vendre de force ? Mais ça semble trop d’efforts juste pour quelques sous.
      Est-ce que c’est un produit quelconque qui sert de prétexte juste pour mettre en place le passeport sanitaire ?
      Est-ce que ce sont des produits volontairement dangereux qui vont tuer ceux qui sont vaccinés ? Mais ça va se voir, et c’est assez contre productif car ca tuerait les cons et soumis, et donnerait raison aux complotistes...
      Est-ce que ce sont des produits qui affaiblissent l’organisme pour provoquer des pandémies vraiment létales ? Mais pareil, ca toucherait d’abord les moutons dont ils ont besoin.
      Est-ce que cela sert à provoquer de plus en plus de variants, de sorte qu’il faille vraiment avoir un traitement pour survivre, comme pour le bétail qui à force d’être vacciné est devenu dépendant aux traitements chimiques ?
      Est-ce que cela va baisser la fertilité et donc faire baisser la population tranquillement et discrètement ? Mais pourquoi avoir piqué massivement Israël en premier, avec des résultats sur les décès aussi mauvais en plus ?

      Bien sûr il doit y avoir un mélange de plusieurs raisons, mais on se demande s’ils ont un plan précis préparé, ou s’ils paniquent et font un peu n’importe quoi...

       
    • #2784488

      @truthion
      Il faut savoir que dans les écoles de formation de base de la police , les" meilleurs " choisissent les CRS. essentiellement pour des raisons pécunières , car une fois affectés , ils sont en déplacement les 2/3 du temps , ça donne une idée des valeurs morales qui peuvent les animer .Ensuite , la formation est dispensée par desgens qui leur ressemblent et qui sont présentés comme des modèles .On leur "bourre le mou " : ils sont les meilleurs , les plus forts, l’ennemi c’est le manifestant , quelle que soit la cause qu’il défend, ils sont là pour le casser Ils n’ont pas de conscience politique , humanitaire , morale . Leur seule véritable communauté , c’est la compagnie, les collègues avec lesquels ils ont un vécu commun en MO ( ils ont des moyens disproportionnés par rapport à la mission ), dans les cars , en sport , à la compagnie , des souvenirs de cuite....L’alcoolisme y est fréquent , comme la drogue , beaucoup se shootaient déjà dans le civil .Bref , ce n’est vraiment pas l’élite de la Nation .Pour avoir souvent participé en préfecture à des commissions , des exercices , ou des cellules de crise, je doisdire que parfois on est également surpris par le niveau de certains officiers et commissaires qui sont taillés sur le mème moule que " la base ", donc pas grand chose à espérer de ce coté là , surtout que , dans l’action , ils sont couverts par la hiérarchie et l’IGPN ( des flics qui enquetent sur les dysfonctionnements des collègues ....on croit rèver , en plus la légalité de cette organisme n’est pas conforme aux lois internationales !)

       
    • Choc à pic, c’est certainement un mélange de tout ce que tu cites.
      Mais si on essaye de prendre du recul d’un point de vue plus eschatologique , c’est un moyen pour l’humanité piquousée par un matériel de génie génétique conçu sur la base de fœtus humains avortés , de signer d’elle même avec l’Ennemi de l’humanité. Elle l’a déjà fait en utilisant Google et Windows et en signant le contrat de mise à disposition de toutes ses données personnelles, aujourd’hui elle le fait en offrant son corps en acceptant de changer sa génétique en offrande à ses dieux de la socialisation controlée...quelqu’en soit les raisons invoquées, l’humanité piquousée a été informée que ces pseudos vaccins allaient la transformer en ogm, sans aucune certitude de l’absence de risque pour sa santé.
      Donc que cela soit de la flotte ou du poison confectionné par les alliés de laidezébute, les vaccinés sont tous consentant à son programme de guerre contre Dieu et ses alliés. Donc quoi qu’il en soit pour la majorité de l’humanité actuelle, le mal est fait et il n’y a plus de retour en arrière possible. Elle a signé en chair et en os. C’est dramatique mais c’est la réalité actuelle, d’un point de vue "spirituelle", voir métaphysique.
      De ce point de vue , le commissaire qui dit que c’est trop tard à donc en partie raison. C’est trop tard pour la grande majorité, ils ont déjà choisis leurs camps. Leur âme ne leur appartenait déjà plus depuis longtemps, aujourd’hui c’est leur corps et leur système immunitaire. Ils ont préféré tout remettre dans les main du diable. Qu’ils en crèvent immédiatement ou non n’est donc pas le véritable fond du problème, le fond du problème est qu’ils prouvent par leur soumission aux forces occultes qu’ils n’ont aucune confiance en leur Créateur, car ils décident d’eux même de changer leur propre ADN pour des promesses de pouvoir jouir du reste de leur courte existance dans d’éphémères plaisirs socialos mondains. Si ça n’est pas là comble de la bestialité et de l’absence totale de crainte du jugement divin, je ne sais pas ce que c’est. En bref, de la piquouse au satanisme il n’y a qu’un pas. N’en déplaise aux collabos.

       
  • #2784022

    Ce qui est à craindre est une scission au sein des forces de l’ordre avec deux camps opposés comme dans le civile et là on est vraiment dans le chaos total.

     

    Répondre à ce message

  • #2784132
    Le 11 août à 12:02 par ANGE GILET JAUNE
    Les prochaines étapes de la dictature : entretien avec Lucien (...)

    Plutot qu’entrer dans l’Élysée ou toute institutions (les salopards là haut n’attendent que ça pour parachever leur délire psychopathe), le peuple devraient plutot encercler pacifiquement et protéger ces bâtiments qui après tout sont les leurs. Evidemment hors manifs du samedi sinon les flics sont déjà là.

    Ensuite filtrer ou interdire toute entrée à ces fonctionnaires véreux (qui selon moi ont déjà pris la fuite), de la plus simple mairie, caserne ou commissariat, dans l’attente d’élections non truquées. Pour finir dénoncer toute charge des CRS visant à reprendre possession de ces bâtiments comme une tentative de Putsch déguisé.

     

    Répondre à ce message

  • #2784138

    « Sun-Tzu recommande en effet de toujours laisser une porte de sortie à l’ennemi, une possibilité d’échappatoire ».

    Le pouvoir en a prévu une Mr Cerise : Rester dans l’électoralisme de manière bien sage.

     

    Répondre à ce message

    • #2784332

      L’électoralisme n’est pas particulièrement sage et peut vraiment déranger le pouvoir suprême. La preuve avec toutes les élections que ce pouvoir a été obligé de truquer (aux USA l’an dernier), ou de renverser après coup par une "révolution colorée" (Ukraine 2 fois), ou dont il dénigre les vainqueurs en refusant parfois de les reconnaître (Biélorussie, Russie, Syrie, etc.) quand le résultat des urnes ne lui convient pas, ou dont il assassine les vainqueurs quand leur dispositif de sécurité est trop faible (récemment plusieurs dirigeants anti-covid).

       
    • #2784882

      @Lucien Cerise,
      Dans le cas de la France, l’élection ne représente pas un danger pour le système. Pas besoin de truquer les élections ; il n’y a qu’à voir le résultat des dernières régionales et départementales en France : Le front républicain pour faire barrage au fascisme (dans le discours) a encore fonctionné et ce depuis plus de 30 ans.
      Si un candidat non voulu arrive au second tour, ce qui m’étonnerait, nous aurons la même sérénade du front républicain et ça repartira comme en 40 avec Macron au commande ou un autre.

       
  • #2784161

    Il faut envisager la possibilité d’un génocide 2.0. Le vaccin étant en cours de mise au point on peut penser que des lots à compostions variables sont utilisés. Chaque can didat au vaccin a une identité numérique pouvant compoerter des centaines de données. Il suffit d’associer les lots et les cohortes de candidats triés pour organiser un empoisonemnt sélectif. Il faut enquêter sur les protocoles et les compositions.

     

    Répondre à ce message

    • On peut tout imaginer. Un massacre massif reste possible. Ce qui est sûr c’est qu’en acceptant l’injection on "donne les clefs" de son système de défense.
      D’ailleurs le logo utilisé dans la communication gouvernementale est le même que celui de l’anti virus intégré à Windows... qui ne sert à rien sauf à ménager l’accès par les back doors à votre système informatique afin que les services puissent s’y introduire.
      Sens de l’humour tordu à la geek du Bilou.
      Toujours est-il qu’avec le cocktail dans le système immunitaire, une modification environnementale, peut être infime ( légère augmentation d’une constante physiologique) pourrait déclencher un syndrome fatal.
      L’élimination ciblée d’individus, d’organisations, de familles. Dans le film Dune, il y a une scène dans laquelle le baron Harkonnen pour passer sa rage arrache une valve artificielle placée à l’extérieur du corps d’un serviteur, lequel se vide de son sang.
      J’imagine que certains psychopathes ont du trouver l’idée intéressante et surtout réalisable.
      L’idée de la vulnérabilité absolue du bétail, dont ils n’auront plus rien à craindre.

       
    • #2785577

      Seules 2 remarques.
      Lucien Cerise n’est pas de l’avis de Youssef Hindi qui doute que Philippot soit un dissident authentique.
      Pourquoi Israël est en pointe dans l’administration du vaccin à sa population s’il est mortifère ?

       
  • #2785362

    Tout scenario est possible, ils l’adaptent en fonction de nos reactions.

    Que pensez-vous que nous arretions de nous occuper de ce QU"ILS veulent instaurer et que nous nous focalisions sur ce que NOUS voulons pour nous ?

    Mettre toute notre belle energie au service de la création au lieu de la colère et destruction

    Leurs valeurs sont inversées, ils n"ont aucun pouvoir sur de la création positive.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents