Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Adieu l’ancienne époque, bonjour la nouvelle époque

Le plus difficile, lorsqu’on vit une période de profonds changements, c’est que personne ne se soucie de vous informer que les temps ont changé et que rien ne sera plus comme avant. Certainement pas les têtes parlantes à la télévision, qui sont souvent les dernières à le savoir. Vous devez vous en rendre compte par vous-même, si vous le pouvez. Mais je suis là pour vous aider.

 

Tout est lié à l’énergie. Rien à la technologie – c’est accessoire -, rien à la supériorité militaire – c’est éphémère et largement imaginaire – et certainement rien à une quelconque forme d’autosatisfaction politique ou culturelle – c’est illusoire. Il n’y a pas de substitut à l’énergie. Si vous en manquez, vous ne pouvez pas faire fonctionner votre économie industrielle avec des baguettes de bois. Elle s’arrête tout simplement. Pire encore, les sources d’énergie ne sont même pas particulièrement substituables les unes aux autres. Si vous manquez de gaz, vous ne pouvez pas passer au charbon ou au fumier sec, même si vous en avez jusqu’au cou. L’industrie moderne fonctionne au pétrole, au gaz naturel et au charbon, dans cet ordre, et les substitutions sont très limitées.

De plus, l’énergie doit être très bon marché. Le pétrole doit être le liquide le moins cher que vous puissiez acheter – moins cher que le lait, moins cher même que l’eau en bouteille. Si l’énergie n’est pas assez bon marché, toutes les industries énergivores qui en dépendent deviennent non rentables et ferment leurs portes. C’est le stade auquel nous sommes actuellement dans la plupart des pays du monde. Alors, que s’est-il passé ?

Il fut un temps où les États-Unis produisaient la plupart du pétrole dans le monde. Mais les puits prolifiques de l’ouest du Texas se sont épuisés et l’Arabie saoudite a pris le relais en tant que plus grand producteur de pétrole. Mais les États-Unis n’allaient pas se laisser faire et ont élaboré un plan ingénieux : l’Arabie saoudite vendra son pétrole en dollars américains imprimés, puis rendra aux États-Unis la plupart de ces dollars en les « investissant » dans la « dette » américaine. Tous les autres pays ayant besoin de pétrole devaient trouver un moyen de gagner des dollars américains pour l’acheter, et tous les dollars américains qui leur restaient après avoir acheté du pétrole devaient également être utilisés pour acheter de la dette américaine, juste parce que… « Belle économie que vous avez là ! Nous ne voudrions pas qu’il lui arrive quelque chose de mal, n’est-ce pas ? »

Quelques personnes n’ont pas compris le message (Saddam en Irak, Kadhafi en Libye) et leurs pays ont été bombardés. Et tout un tas d’autres pays sans défense ont été bombardés juste pour faire peur aux autres. Mais ensuite, la Syrie, qui refusait elle aussi de recevoir le message, a demandé l’aide des Russes. Les Russes ont aidé la Syrie, et maintenant personne n’a plus peur des États-Unis. Pendant ce temps, les États-Unis ont été gâtés par tout cet argent gratuit, sont devenus gros, paresseux, dégénérés et faibles et ont amassé le plus gros tas de « dettes » (entre guillemets parce qu’il n’est pas question de les rembourser un jour) de toute l’histoire de l’humanité.

Puis vint le temps où la Russie, qui est le plus grand pays producteur d’énergie au monde, décida qu’elle en avait assez. Dans le cadre de l’ancien système, la Russie exportait ses ressources à bas prix, dépensait 1/3 des recettes en importations et laissait les 2/3 sortir du pays, dont une grande partie était également utilisée pour acheter la « dette » américaine. Au début, elle n’a rien pu faire à ce sujet et a donc passé la dernière décennie à développer son armée à un point tel que les États-Unis et l’OTAN ont peur de s’en approcher, et son économie à un point tel qu’elle n’a plus besoin d’une grande partie des importations, du moins pas avant quelques années. Et puis une chose stupide s’est produite : les États-Unis ont confisqué les avoirs de la Russie en « dette » américaine, ce qui a attiré l’attention de tous les pays du monde, qui ont commencé à s’en débarrasser – même les Japonais – et a entraîné tout le système financier dans une chute libre.

Entre-temps, la Russie a commencé à passer de la vente de ses exportations d’énergie en dollars et en euros, qui quittent ensuite le pays où ils peuvent être confisqués, à la vente en roubles, qui restent dans le pays. Vous voulez acheter de l’énergie russe ? Eh bien, trouvez comment gagner quelques roubles ! Et si vos propres sanctions anti-russes vous empêchent de le faire, eh bien, la-di-da, à qui la faute ? De plus, étant donné qu’il y a maintenant une pénurie mondiale d’énergie, les Russes se sont demandé : Pourquoi vendre beaucoup de pétrole et de gaz pour un peu d’argent quand on peut en vendre moins pour plus d’argent ?

Il ne s’agit pas de développements projetés ; ils se produisent maintenant et en temps réel. Les « nations hostiles » (c’est-à-dire l’ensemble de l’Occident) ont désormais besoin de roubles pour acheter du gaz naturel russe et il est prévu d’étendre ce système aux exportations de pétrole. Il y a quelques jours, le ministre russe des Finances, Anton Siluanov, a annoncé que la Russie n’avait pas vraiment intérêt à exporter quoi que ce soit contre des dollars ou des euros, puisqu’elle n’en a pas besoin, et a conseillé aux exportateurs de commencer à utiliser le troc à la place. Le troc n’est pas très pratique, mais si le fait d’offrir des dollars (ou des euros) ne vous vaut qu’un coup de poing dans les dents, c’est tout ce qui reste.

Quelles sortes d’accords de troc ? Eh bien, par exemple, il y a une très belle usine chimique gigantesque en Allemagne, le complexe chimique de Ludwigshafen, propriété de BASF, qui est sur le point de fermer en raison d’une pénurie de sa principale matière première, le gaz naturel russe. Cet équipement pourrait être mis en caisse et expédié en Russie en échange de certains produits énergétiques, d’engrais et d’autres fournitures essentielles dont les Allemands auront besoin pour rester unis corps et âme au cours de l’hiver prochain. Les sanctions anti-russes font-elles obstacle ? Eh bien, la-di-da encore ! Elles ne sont pas le problème de la Russie ; quelqu’un d’autre doit trouver un moyen de les contourner.

Pendant ce temps, beaucoup d’idées, de systèmes et d’institutions morts s’accumulent à l’Ouest. Sont morts le Green New Deal (un plan concocté par des gens qui ne connaissent ni la physique ni même l’arithmétique), le Great Reset, le Build Back Better (peu importe ce que c’était), l’ordre international fondé sur des règles et la destruction mutuelle assurée (si vous la demandez, la Russie le fera, mais en quoi est-ce mutuel ?) Et nous nous tenons tous prêts, attendant le cri de « Timber ! » lorsque la pyramide des dettes en dollars, euros et yens commencera à s’effondrer.

Le monde attend également avec impatience qu’un grand nombre d’hommes d’affaires pompeux mais inutiles disparaissent de la scène publique. Se débarrasser de ce vantard pompeux qu’est Boris Johnson était un bon début, mais qu’en est-il de Scholz, Macron, Duda, von der Leyen, Zelensky et d’une foule d’autres ? Biden fait partie d’une catégorie à part, car il est clair que l’identité du président des États-Unis, ou même l’existence d’un président, importe peu.

Le monde a changé, mais la réalité sociale n’a pas encore rattrapé la réalité politique et physique. C’est l’été de l’anticipation. L’hiver du mécontentement est à suivre. Au printemps prochain, nous vivrons tous sur une planète étrange et différente.

Dmitry Orlov

Comme prévu, sur E&R :

 
 






Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2995267
    Le 19 juillet à 14:37 par Charles
    Adieu l’ancienne époque, bonjour la nouvelle époque

    Et l’électricité, donc le nucléaire, n’est-elle pas une énergie de premier plan ?

     

    Répondre à ce message

    • #2995608
      Le 20 juillet à 10:13 par Anonyme
      Adieu l’ancienne époque, bonjour la nouvelle époque

      Il y a une marge de manœuvre pour le reste du monde, mais pour la France, on est au taquet.
      C’est à dire : les 2 tiers de l’électricité, ce qui correspond à un tiers de l’énergie totale consommée (véhicules + réactifs chimiques).

      Dans certaines branches de l’industrie, le charbon ou ses substituts ne devrait pas être considéré comme de l’énergie mais comme des réactifs chimiques (pétrole=plasturgie, charbon=désoxydation/réduction du minerai).

       
    • #2995630
      Le 20 juillet à 10:43 par Sedetiam
      Adieu l’ancienne époque, bonjour la nouvelle époque

      Non : additionnelle mais pas de premier plan. Cela ne se déplace pas comme cela... dans le même temps que c’est une part infinitésimale du transport. Un mois sans pétrole et les grandes villes crèvent de faim en regardant ses camions à l’arrêt.
      Et puis Le pétrole c’est tout, du moindre bout de plastique, aux cachetons, etc. Tout...

       
  • #2995274
    Le 19 juillet à 14:52 par en direct de Paris
    Adieu l’ancienne époque, bonjour la nouvelle époque

    « Au printemps prochain, nous vivrons tous sur une planète étrange et différente. »

    ...et nous fêterons l’avènement de l’Être suprême ! Enfin pour ceux qui auront survécu.

     

    Répondre à ce message

  • #2995303
    Le 19 juillet à 15:43 par anonyme
    Adieu l’ancienne époque, bonjour la nouvelle époque

    Écoutez les discours de poutine , tout est dit..

     

    Répondre à ce message

  • #2995332
    Le 19 juillet à 16:46 par Azerty
    Adieu l’ancienne époque, bonjour la nouvelle époque

    Je ne suis pas économiste mais personne ne parle d’un vrai problème pour la Russie : la montée du rouble face au dollar.

    Avant le conflit, en arrondissant, il fallait 100 roubles pour obtenir 1 dollar. En arrondissant toujours, si aujourd’hui 50 roubles seulement équivalent à un dollar alors c’est une catastrophe.

    La Russie s’est fixée comme stratégie majeur d’être exportatrice au maximum et d’importer le moins possible.

    Ainsi, avec 1 dollar vous pouviez acheter 1 bonbon à 100 roubles. Désormais vous pourrez en acheter 2 à 50 roubles. Pour la vodka, le blé, les pièces d’industrie, les kalachnikov, les Lada, les poupées matriochka c’est pareil : vous devriez pouvoir en théorie en acheter 2 pour le prix d’un.

     

    Répondre à ce message

    • #2995420
      Le 19 juillet à 19:47 par Tetar 1er
      Adieu l’ancienne époque, bonjour la nouvelle époque

      j’ai trouvé plus bille que moi en économie
      si 1 dollar vaut 50 roubles, il te faudra bien 2 dollars pour acheter un truc à 100 roubles, quand il t’en fallait 1 auparavant. Donc il te faudra deux fois plus de dollars pour acheter la même chose.
      Une monnaie qui monte peut seulement fragiliser tes exportations car elle peut détourner tes acheteurs vers d’autres pays avec des monnaies plus faibles.. sauf si ton exportation est basée sur des produits rares et dont tes acheteurs ont extrêmement besoin, ce qui est bien le cas pour ce qui concerne les ressources énergétiques dont il est question ici .
      Et si ton acheteur s’est mué en ennemi et qu’il est obligé de s’endetter encore plus pour pouvoir t’acheter les mêmes choses, tu vas pouvoir t’amuser un peu.

      Enfin, ça c’est dans un monde normal. Mais dans un monde où les élites jouent un jeu bizarre d’autodestruction consentie et semblent ravies de prendre des décisions idiotes qui précipitent leurs pays dans le chaos, la méfiance nous oblige à voir plus loin qu’une chute apparente de l’état profond caché sous l’occident. Et il ne faudrait pas que Poutine se laisse entraîner dans un jeu qu’il ne mène peut-être pas autant qu’il le croit (en pariant sur le fait qu’il n’est pas "complice" de la chose).
      Car un monde instable et totalement déséquilibré ne bénéficie à personne sur le long terme. Personne n’est plus à l’abri.

       
    • #2995423
      Le 19 juillet à 19:50 par Mich
      Adieu l’ancienne époque, bonjour la nouvelle époque

      Oulà, vous confondez devise et inflation...

       
    • #2995426
      Le 19 juillet à 20:00 par JohnCarpenter
      Adieu l’ancienne époque, bonjour la nouvelle époque

      C’est plutot l’inverse....
      Si il fallait 1 dollar pour acheter quelque chose à 100 roubles, il en faudra maintenant 2

       
    • #2995430
      Le 19 juillet à 20:09 par Patrie Haute
      Adieu l’ancienne époque, bonjour la nouvelle époque

      Mais que racontez vous ???

      Comment réussissez vous à inverser la proportion en 1 phrase ??

      Si le dollar valait 100 roubles et qu’il n’en vaut plus que 50 aujourd’hui, ce n’est pas 2 bonbons que vous achetez avec 1 dollar mais il vous faut 2 dollar pour acheter un bonbon. Et si le bonbon passe à 50 roubles tel que vous le prédisez mais tel qu’il n’y a aucune raison car je pense que les russes font leur propres bonbons, vous ne pourrez en acheter qu’un.

      Pour l’amour de Dieu, des enfants qui ont appris à multiplier par 2 et même pour l’amour de la reproduction des libellules en milieu hostile ou pour tout autre raison, ARRÊTEZ la THÉORIE.

      Ah et aussi un petit conseil, faites vous placer en curatelle...

       
    • #2995445
      Le 19 juillet à 21:00 par Adrien
      Adieu l’ancienne époque, bonjour la nouvelle époque

      Ce n’est pas plutôt l’inverse ? Le bonbon coûte toujours 100 roubles et il faut maintenant 2 dollars pour l’acheter. La valeur du rouble étant plus haute qu’avant, la Russie est moins compétitive comme pays exportateur.

       
    • #2995573
      Le 20 juillet à 08:33 par toto l’asticot
      Adieu l’ancienne époque, bonjour la nouvelle époque

      J’ai lu l’ensemble des posts suite au votre.
      Il manque une notion tout à fait cruciale ; la capacité d’un pays à vivre en autarcie !
      Sur les quelques 330 pays dans le monde, seuls une dizaine peuvent vivre en autarcie alimentaire, dont la France, c’est à dire que la surface agricole suffirait à nourrir l’ensemble de la population. C’est une raison pour laquelle la France et la Russie sont les cibles de la QUI ? internationale et apatride. Rapidement ; 1789 et 1918 ont été fomentés par QUI ? et ont eu des résultats comparables.
      La première action importante de Poutine a été de récupérer le port de Sébastopol car quoiqu’immense la Russie n’avait pas d’accès à une mer chaude ( c’était le problème du couloir de Dantzig ).
      Aujourd’hui, avec son gaz et son pétrole, avec sa surface agricole, avec son armement qui a 30 ans d’avance, libéré des dettes Rothschild et avec son or à foison, la sainte Russie peut se passer du reste du monde pendant un temps ... le reste du monde peut il se passer de la Russie aussi longtemps ? Non.La preuve dans 4 mois.
      Rouble fort ou faible ... les Russes s’en moquent, d’autant que 2 fois par le passé la City a fait chuter le rouble, la première fois Poutine en a profité pour racheter les énergies aux oligarques, la seconde fois Poutine a taillé 12% de part de marché international de céréales à l’Amérique.
      .
      L’autarcie d’un pays, voilà la clef !

       
    • #2995875
      Le 20 juillet à 18:25 par Surnom
      Adieu l’ancienne époque, bonjour la nouvelle époque

      Et si c’était une stratégie juste pour affaiblir le dollar et de faire une pierre 2 coups, éloigner la planète de ceux qui ont enrichi l oncle sam grâce à sa monnaie et ainsi réduire, voire effacer sa puissance aux yeux du reste du monde.

       
    • #2996041
      Le 20 juillet à 23:42 par Sedetiam
      Adieu l’ancienne époque, bonjour la nouvelle époque

      J’ai cru pleurer : seulement je ne savais pas si c’était de rire ou de désespérance.

      Apprenez deux choses en préambule et cela suffira pour toute une vie et pour toutes les vies des uns et des autres et toutes les matières nécessitant une analyse logique : deux ; les tables de multiplication selon Pythagore (jusqu’à 10, cela ira bien, quoique 12 et 15 soient très utiles en base 60), par cœur, comme un benêt retiendrait une publicité inutile. Et les règles de trois : avec toute la jugeote qu’il convient de leur offrir.
      De l’arithmétiques en s’élevant aux mathématiques modernes, jusqu’à calculer ce qu’il vous en coûte au resto ou que votre voisin vous a spolié 10m² de terrain rien qu’avec la largeur de ses parpaings, en passant par Maths Sup Maths Spé, jusqu’au comptage des morts par Salomon, de la soumission aux cas qui ne sont pas des malades, ni même des morts, tout en jonglant avec les tranches d’âge et celles d’ananas et le fait que l’on vous enfile de 15% d’usure de votre monnaie que l’on appelle inflation et que vous considérerez comme augmentation des prix dans le rayonnage, alors que vous ne pensiez pas être passé par celui des Quenelles, ce sont ces seules bases-là qui prévalent. Ce sont les racines et la sève du tronc : vous mettrez l’écorce, les feuilles et les fruits qui vous conviendront.

      Ah, au fait : pas de bons points, pas de bonbons !

       
  • #2995521
    Le 20 juillet à 06:08 par L Éléphant
    Adieu l’ancienne époque, bonjour la nouvelle époque

    Pour nous, la nouvelle époque a précisément vu son top-départ le 11 septembre 2011 a 8:46:40 (heure locale).
    Pour d autres, quelques uns seulement, elle a commencé quelques temps auparavant.

     

    Répondre à ce message

    • #2995568

      L’acte qui a précipité le monde dans cette dystopie pour reprendre le terme à la mode.
      Le monde depuis lors accepte une réalité créée qui est battue en brèche par le bon sens le plus élémentaire. WTC7 qui s’effondre tout seul, notamment. Depuis tout est à l’avenant. Reste à espérer que des preuves irréfutables de ce qui s’est réellement passé puissent être encore trouvées et montrées à tous. Cette révélation pourrait être salvatrice.

       
    • #2996823
      Le 22 juillet à 17:03 par Ezra
      Adieu l’ancienne époque, bonjour la nouvelle époque

      @L Éléphant
      N’avez-vous pas 10 ans de retard ?
      Vous faites allusion au 11 septembre 2001, il me semble.

       
    • #2996824
      Le 22 juillet à 17:04 par Lardenoy
      Adieu l’ancienne époque, bonjour la nouvelle époque

      11 septembre 2001 !

       
  • #2995614
    Le 20 juillet à 10:23 par bruno
    Adieu l’ancienne époque, bonjour la nouvelle époque

    Tout est lié à l’énergie...
    Mais avant il y a la marchandise.
    Tout est lié à la marchandisation du monde ne serait-il pas plus approprié ?

     

    Répondre à ce message

  • #2996572
    Le 22 juillet à 07:02 par christophe nicolas
    Adieu l’ancienne époque, bonjour la nouvelle époque

    L’énergie représente 10% du PIB mondial mais sans elle 99,9% du PIB mondial disparaît et le pire est qu’on n’a plus de chevaux car n’oublions pas que l’énergie a remplacé le cheval, le désherbant a permis aux enfants et aux femmes de se libérer de la corvée de désherbage aux champs pour étudier.
    L’argent est important pour les rapports économiques mais l’énergie est littéralement le sang de l’économie. Un état peut créer de l’argent mais pas de l’énergie, en tout cas, pas encore car n’oublions pas que la force électromagnétique vaut 1.000.000.000.000.000.000.000.000.000.000.000.000.000 de fois la gravité.

     

    Répondre à ce message

  • #2999558
    Le 27 juillet à 16:21 par crachetonvenin2
    Adieu l’ancienne époque, bonjour la nouvelle époque

    La nouvelle époque c’est la démocratie à Moscou et pas le stupide gaz russe vendu pour Poutine et ses amis.
    Les gens qui commentent tout le volume actuel avec encore des liens à un passé qui se révèle de plus en plus douteux au Kremlin ne pourront pas se libérer de la malhonnêteté russe actuelle.
    Même s’ils ont l’air intelligent en écrivant !

     

    Répondre à ce message