Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Un dieu, un roi, un père – Conférence de Damien Viguier

Le 17 juin 2021, Damien Viguier a donné une conférence en ligne intitulée « Un dieu, un roi, un père – Réflexions sur l’histoire des rapports entre religion et droit ».

 

La présentation de la conférence

 

Le contre-révolutionnaire Louis de Bonald (1754-1840) faisait l’hypothèse d’une « conformité secrète » entre la religion, l’État et la famille. Cette question n’a cessé d’intriguer et depuis Carl Schmitt on la resume sous l’expression de « théologie politique ». L’Occident est au cœur d’un conflit de civilisation entre le droit romain, droit d’un Empire païen puis chretien, et la religion juive, qui est temporelle et juridique, comme en atteste sa dimension communautaire.

Plusieurs angles d’attaque seront envisagés tour à tour dans cette conférence en ligne :

- concurrence au Moyen Âge entre théologie et droit
- l’Empire romain dans le plan de Dieu (Auguste, Constantin, Justinien)
- le Talmud (droit juif) au miroir du droit romain
- droit canon (Église) et public (État) dans le droit romain de la famille (mariage dotal, tutelle des fous, des mineurs et des femmes, successions)
- concurence du Digeste (droit romain) et de la Bible
- Etc.

 

La conférence en vidéo

Soutenez E&R avec odysee.com

 

Retrouvez Damien Viguier sur E&R !

 






Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2820966
    Le 4 octobre à 23:33 par Mohamed Larseni
    Un dieu, un roi, un père – Conférence de Damien Viguier

    Belle leçon de modestie et de simplicité et neanmoins de la matiere à reflexion, ça nous change des merdias.

    Merci cher Maître

     

    Répondre à ce message

  • #2820979

    C’est marrant que vous ne citiez jamais Giorgio Agamben, c’est quand même la référence en archéologie du droit. Mais merci de de parler de droit et de religion car l’origine du droit se trouve dans la coutume puis dans la religion en effet.

     

    Répondre à ce message

    • #2824087
      Le 9 octobre à 21:09 par Bébert le chat qu’a pas eu froid au Danemark
      Un dieu, un roi, un père – Conférence de Damien Viguier

      Agamben est une épave intellectuelle. Il ne vaut rien et ne pèse rien.

      Les références sérieuses sur les origines religieuses du droit sont Arthur Maurice Hocart (Au commencement était le rite), Ernst Cassirer (La pensée mythique) et René Girard (La violence et le sacré).

       
  • #2821125
    Le 5 octobre à 08:53 par Saint Empire Germanique vs les Crackers de Saint Germain :-/
    Un dieu, un roi, un père – Conférence de Damien Viguier

    Maître Viguier, instigateur de la Conscience Historique...

    - C’est toujours un plaisir de vous écouter.

     

    Répondre à ce message

  • #2821199

    Effectivement, le scénario divin du plan de Sa Création est irréprochable que Dieu se soit servi d’innocents, de pieux ou d’impies, puisqu’il a permis d’expliquer diverses morales jusqu’au site unavocatdallah.com synonyme de compréhension profonde de l’identité divine avant de la rencontrer au Paradis et d’accès rapide à l’Eden terrestre complété si l’humanité en prend connaissance et le transmet.

     

    Répondre à ce message

  • #2821420

    M. Viguier oublie Simone Weil (concernant l’empire romain, le rapport entre la romanité et le christianisme)...
    D’ailleurs le christianisme dont parle M. Viguier est le christianisme totalement exotérisé (cf. René Guénon).
    Dommage que M. Viguier semble méconnaître ou ignorer ces deux auteurs fondamentaux qui sont encore au dessus de ceux qu’il cite...

     

    Répondre à ce message

    • #2821855

      Le catholicisme a toujours été « exotérique », pour employer un grand mot. Les papes ont toujours affirmé, jusqu’à Vatican II, que l’Eglise et l’Etat étaient inséparables. Voir notamment l’encyclique Immortale Dei de Léon XIII. Le pouvoir laïc doit être subordonné au pouvoir religieux, le rôle de l’Etat est de faire respecter la loi de Dieu, le bien commun.

       
    • #2821978

      Entre la grande, voire sainte, Simone Weil, et sa majesté François 1er, chacun peut choisir... dès lors, tout est dit.

       
  • #2821702
    Le 5 octobre à 21:54 par le fils de la nourrice
    Un dieu, un roi, un père – Conférence de Damien Viguier

    Il ne faut pas considérer le droit romain antique comme monolithique. Il y avait 2 esprits, le latin et le Grec. Avec le Grec où on légitime les enfants d’une esclave, même si on est marié avec une femme libre (quasi polygamie).
    Pour le latin, la légitimité de l’enfant né d’une esclave est inconcevable. De là, les liens avec le christianisme oriental du 7e siècle et l’islam, mais pas avec le christianisme latin. Également, aussi, les eunuques, et la confusion de l’empereur et de l’église (césaro-papisme).
    C’est une profondeur temporelle qui remonte au moins au 3e siècle avant JC.

     

    Répondre à ce message

  • #2821847

    Merci pour cette vidéo, M. Viguier, c’était passionnant !

     

    Répondre à ce message

  • #2821878
    Le 6 octobre à 09:08 par Olivier_8
    Un dieu, un roi, un père – Conférence de Damien Viguier

    La mécanique suprême est, effectivement, et très certainement, une mécanique des symboles.

    Les symboles sont bien des abstractions de haut niveau. Et les abstractions, quand elles sont justes, forment les plus fortes clés de compréhension du réel, ainsi que les plus forts leviers d’action sur lui.

    Trouver les véritables symboles, les symboles cachés, c’est donc comprendre et maîtriser le réel.

    Les hauts symboles se trouvent ainsi au carrefour du pouvoir, de la religion, de l’intelligence, de l’intuition, de la transmission, du secret, de la mystique, etc.

    Le catholicisme est bien un système de symboles : la Sainte-Trinité, la Croix, l’Ascension, l’Assomption, etc., etc.

    Ne pas, ou ne plus, avoir la foi catholique, c’est donc croire que le système de symboles catholique est erroné, inadéquat, inajusté au réel.

    Et si, au contraire, ces symboles sont justes, adéquats et ajustés au réel, alors ils n’ont jamais cessé d’être à l’œuvre ; alors ils ont animé l’Histoire, et continuent de le faire.

    Si le Saint-Esprit a insufflé le droit romain, et même qu’il a toujours insufflé et soufflé, alors il est crucial de nous interroger :
    - Que l’Esprit saint insuffle-t-il aujourd’hui ? Et où souffle-t-il ?

    — 

    Merci infiniment, Me Viguier, pour m’avoir permis de comprendre cela.

     

    Répondre à ce message

    • #2822594
      Le 7 octobre à 10:45 par Damien Viguier
      Un dieu, un roi, un père – Conférence de Damien Viguier

      Intéressant.

       
    • #2822793

      L’Esprit Saint continue de souffler à l’Homme d’aujourd’hui : "Choisis la Croix, plutôt que le Monde !"
      Les institutions étant toutes colonisées de l’intérieur (Etats, Clergé de toutes les religions, ONG, Médias, ...) vient nécessairement le temps apocalyptique des "Apôtres des derniers temps".
      Des "anawins" modernes, pauvres de cœur chers à Jésus, refusant les compromissions de la modernité et prêchant la Foi en la Résurrection qui vient après la grande épreuve.

       
  • #2823559
    Le 9 octobre à 04:25 par Subtilité
    Un dieu, un roi, un père – Conférence de Damien Viguier

    Un exemple sur l’héritage, chez les anglais on prépare les donations avant sa mort, en France c’est l’égalité (républicaine) en droit islamique la personne est protégée de son vivant (contre l’usurpation des enfants envers leur parent), de même que la donation est proscrite et le partage est vraiment égal dans une société (patriarcale) où l’homme reste soumis à ces obligations.
    Merci maître.

     

    Répondre à ce message

  • #2824092

    Viguier est monstrueusement brillant quand il dit : « ne rendant pas le même son que ceux qui écrivent avant la révolution »... C’est archi brillant, d’un goût parfait... la très grande classe française...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents