Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Santé, tradition et modernité – Conférence de Béa Bach à Nantes

E&R Pays de la Loire recevra Béa Bach près de Nantes le dimanche 11 septembre 2022 à 15h pour une conférence sur le thème « Santé, tradition et modernité ».

 

La présentation de l’événement :

Alain écrivait : « La différence qui existe entre bourgeois et ouvriers, c’est que l’ouvrier travaille une matière qui ne se laisse pas persuader ». Il en va de même pour les corps humains : un corps ne se laisse pas persuader si facilement par la doctrine médicale ! C’est sans doute la raison pour laquelle le domaine médical reste un lieu de tension intense, de friction et de résistance entre modernité imposée et aspiration à plus de liberté thérapeutique.

Ce qui débouche sur le tableau anachronique actuel où, à l’époque du règne mondialiste de la médecine fondée sur les preuves (Evidence Based-Medecine), des territoires entiers, très peuplés de notre planète continuent d’enseigner et de se soigner d’une façon traditionnelle.

À l’opposé de la propagande qui associe la médecine « d’avant Pasteur » à de l’obscurantisme médical, il nous faut questionner le passage d’une médecine traditionnelle – considérée au mieux comme obsolète – à une médecine moderne. Comment dater ce passage, puisque personne ne le conteste ? Sur quels critères, valides ou non, s’appuie-t-il ? Quels en sont les avancées et les progrès réels ? Et pour finir, les différences entre médecine traditionnelle et médecine moderne sont-elles conciliables pour le mieux-être des malades ?

 

Informations

- Entrée : 5 euros

- Inscription obligatoire par e-mail : pdll@e-r.fr (Indiquez nom et prénom)

- Présence d’un stand Kontre Kulture

- L’adresse exacte vous sera communiquée la veille par e-mail

 

 

Retrouvez Béa Bach sur E&R !

 






Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #3014853
    Le 22 août à 09:01 par retour au Classicisme
    Santé, tradition et modernité – Conférence de Béa Bach à Nantes

    Date hautement symbolique !
    Perso c’est grâce au 11 Septembre que j’en suis venu à ER...

     

    Répondre à ce message

  • #3017936

    Rencontre avec la belle voix féminine de ERFM. Rencontre avec la femme animatrice de l’excellente émission médicale au malicieux générique. Mention spéciale aux deux émissions consacrées à Yvan Illitch et son livre Néméris médicale. Je salue le retour des conférences Pays de Loire qui plus est avec Béatrice Bach

     

    Répondre à ce message

  • #3023584

    le problème c’est que depuis notre plus jeune âge nous avons été vaccinés et les dégâts que cela a pu faire sur certains organismes sont irréversibles.

     

    Répondre à ce message

  • #3027427
    Le 11 septembre à 07:14 par pleinouest35
    Santé, tradition et modernité – Conférence de Béa Bach à Nantes

    Le message du Général d’armée Christian Blanchon qui rend hommage aux non-vaccinés :

    « Ce sont des êtres au-dessus de la moyenne de leurs sociétés, ils sont l’essence des peuples qui ont construit toutes les cultures et conquis les horizons. Ils sont là, à vos côtés, ils semblent normaux, mais ce sont des super-héros.Ils ont fait ce que les autres ne pouvaient pas faire, ils ont été l’arbre qui a résisté à l’ouragan des insultes, de la discrimination et de l’exclusion sociale. Et ils l’ont fait parce qu’ils pensaient être seuls, et croyaient être seuls. Exclus des tables de Noël de leurs familles, ils n’ont jamais rien vu d’aussi cruel. Ils ont perdu leur emploi, ils ont laissé leur carrière sombrer, ils n’avaient plus d’argent… mais ils s’en fichaient. Ils ont subi d’incommensurables discriminations, dénonciations, trahisons et humiliations… mais ils ont continué. Jamais auparavant dans l’humanité il n’y a eu un tel « casting », nous savons maintenant qui sont les résistants sur la planète Terre. Des femmes, des hommes, des vieux, des jeunes, des riches, des pauvres, de toutes races et de toutes religions, des non vaccinés, les élus de l’arche invisible, les seuls qui ont réussi à résister quand tout s’est effondré. C’est vous, vous avez passé un test inimaginable que beaucoup des marines, commandos, bérets verts, astronautes et génies les plus coriaces n’ont pu surmonter. Vous êtes fait de l’étoffe des plus grands qui aient jamais vécu, ces héros nés parmi les hommes ordinaires qui brillent dans l’obscurité ».

    https://www.medias-presse.info/le-m...

    https://www.profession-gendarme.com...

    Mais en fait, une Résistance, pour qui ou quoi en vérité ? Je n’ai pas le sentiment d’avoir été un « Résistant », j’ai simplement considéré que j’étais resté psychologiquement sain dans une société qui collectivement devient cinglée ... ou l’a toujours été avant que ça n’apparaisse en plein jour ! Je serais donc un être humain comme ceux qui portent encore un « masque » en voiture ? N’est-pas aussi un viol de ma nature ontologique, me rappeler de force que moi aussi je peux être pris contre mon gré pour un mouton que l’on conduit à l’abattoir ? En 2020, je me suis réveillé animal de boucherie !

     

    Répondre à ce message

  • #3028061
    Le 12 septembre à 08:33 par FaridDominique
    Santé, tradition et modernité – Conférence de Béa Bach à Nantes

    La conférence était érudite et accessible à la fois, des concepts clarifiés, une vision philosophie et historique de la santé et de la maladie de haute volée.
    Merci à Béa Bach.
    « Même et surtout les révolutionnaires doivent veiller à leur santé. »

     

    Répondre à ce message