Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Metaverse ou la surveillance généralisée

La fabrique d’esclaves volontaires

Que des entreprises avides d’argent usent de procédés les plus dégueulasses pour voler leurs clients et violer leur intimité, ce n’est que la rançon du système capitaliste qui favorise l’hyper-compétition et donc la survenue puis la conservation des narcissiques, des égoïstes et des pervers. Mais, ce qui est troublant et a été pourtant analysé depuis des siècles, c’est l’étonnante capacité de l’humain à se placer en servitude dans un système qui manifestement l’exploite et finit par le broyer.

 

Metaverse, la dernière saloperie en date de Facebook, est un univers entièrement virtuel où les utilisateurs viendront d’eux-même offrir sur un plateau l’ensemble de leur vie, leur santé, leurs secrets ou leur intimité. Peut-être même finiront-ils par payer pour se faire exploiter, ce qui est le raffinement ultime d’un système totalitaire.

 

 

Parce que le monde risque de vous rattraper et que de toute façon l’on combat mieux un ennemi que l’on connaît, nous vous conseillons fortement de regarder cette longue vidéo de présentation de Metaverse par Mark Zuckerberg lui-même (déjà mise en ligne sur E&R le 14 novembre dernier).

Face à ce nouveau monde que l’on nous promet, fait d’abrutissement, de futilités, de marchandisation totale et qui annonce la réalisation définitive du spectaculaire intégré debordien, toute personne saine devrait instinctivement ressentir une angoisse profonde.

 

Meta-verse et méta-dystopique :

 






Alerter

45 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2847770
    Le 21 novembre à 11:52 par bha voyons
    Metaverse ou la surveillance généralisée

    Un super univers pour covidés que Greg qui tapait la manche rue de la roquette devant le Picard du 11 ème ne connaîtra pas, il a succombé il y a 2 jours, à 40 ans et des brouettes d’une rupture d’anévrisme ,officiellement à cause de sa consommation de vodka, officieusement pour d’autres raisons dont on n’a pas le droit de parler et dont évidemment personne ne parle même parmis ses amis de la rue.
    Il avait toujours le sourire Greg, tout le monde l’aimait bien.
    Quelque part je l’envie, il ne connaîtra pas toute cette merde.
    Il était à la rue suite à une rupture conjugale, son ex femme et ses enfants lui crachaient à la gueule. Il aimait beaucoup mon chien, qui l’aimait beaucoup aussi.
    Je leur souhaite une vie magnifique dans le metavers à son ex et ses enfants, comme je souhaite une vie magnifique a Greg au Paradis, le vrai. Pas le factice.

     

    Répondre à ce message

  • #2847780
    Le 21 novembre à 12:10 par Nicolas
    Metaverse ou la surveillance généralisée

    Au bout de cinq minutes, j’ai craqué...ce mec est comme son front : plat et lisse. Il se prend pour le centre du monde, me semble, avec sa technologie. Je ne pense vraiment pas que l’humain est besoin de cela, il en a assez avec la métaphysique, son cerveau est déjà fait de connexions, et aucune machine ne peut rivaliser, mais malheureusement beaucoup vont adhérer...C’est la misère numérique : ils colonisent le monde.

     

    Répondre à ce message

  • #2847801
    Le 21 novembre à 12:47 par Jeff le gueux
    Metaverse ou la surveillance généralisée

    Bon le metaverse existe déjà.

    Decentraland, Somnium Space, CryptoVoxel, The Sandbox, OVR. Facebook n’a rien inventé et ils sont déjà très en retard.

    C’est un peu comme Second Life ou Habo hotel à l’époque.

    Le metaverse dans l’industrie du jeu video vous permet d’utiliser une arme ou un objet acheté ou obtenu gratuitement d’un jeu à l’autre. Plus besoin d’acheter vos armes tous les ans sur Call of Duty, vous pourriez même les utiliser dans Mario kart, si celui-ci vous l’autorise. Vous pouvez coder votre propre jeu pour qu’ils utilisent ces ’NFTs’ . Donc on est plutôt dans un système de libération contre tous ces ’DLC’ et pratiques commerciales limites.

    Pendant que vous chouinez que Facebook ou Google vous censurent, mais continuez d’utiliser leurs plate-formes, vous pouvez créer une scene anticoronafolie dans Decentraland, et elle y reste, pas de censure. Donc ca peut aussi être utilisé pour le media, l’enseignement, etc. Il y a même des casinos qui s’ouvrent, avec des employées qui au lieu de vous conseiller via une interface 2D vous conseillerons via une interface 3D.

    Maintenant oui, si vous utilisez le Metaverse Facebook, c’est de la cochonnerie, comme le reseau social. Rien ne vous empêche d’utiliser un autre reseau social (Diaspora, Gab.com, etc) .

    Si vous utilisez le Metaverse décentralisé, c’est autre chose et vous ferez même parti du project (via DAO). Après c’est marrant une heure par jour ou par semaine, mais de là à y passer toute sa journée...

    Il y aura toujours un pourcentage d’accros, mais le Metaverse ne sera pas une Matrix, ce sera juste un monde ou vous pourrez utilisez votre épée de Decentraland à The Sandbox (même blockchain Ethereum) sans passer deux fois à la caisse, vpus pourrez même la vendre pour de l’argent réel (contrairement à World of Warcraft et autres).

    Ce que présente Mark Zuckerberg a très peu de chance d’aboutir, je vous aurais dit ça il y a quelques mois, mais maintenant que je vois l’abrutissement générale de nos pairs... vos avertissements peuvent être bien fondés.

     

    Répondre à ce message

    • #2848052
      Le 21 novembre à 19:26 par bha voyons
      Metaverse ou la surveillance généralisée

      Si on peut créer une scène anti coronafolie dans décentraland, que dire à part que c’est merveilleux.
      On peut y être père et avoir des droits aussi une fois par semaine ? Ça serait tellement fantastique !
      Je sais quoi faire des mes millions de tokens que j’ai à plus savoir quoi en foutre tellement j’adhère à ces nouveaux monde, je vais créer un monde merveilleux dans décentraland et je vais y inviter tout ceux qui m’aiment.
      Bon on sera pas très nombreux, mais comme on sera tous tout seul chez nous à bouffer de la merde pendant les pires plaies de l’Apocalypse c’est déjà mieux que rien.
      Ça me rappellera ma première petite amie suisse virtuelle sur ICQ avec mon pseudo superfrog en référence à une marque de surf style bic et parceque j’étais déjà très con à l’époque. J’avais appris que ma première petite amie était en fait un vrai tapin virtuel, mais sans faire payer personne c’était le bon temps. Et puis elle etait gentille, même si je devais être le seul à pas lui avoir envoyé ma dickpick en même temps elle me l’avait pas demandé.
      E l’epoque déjà j’avais compris que le virtuel même si c’était un moyen de sortir momentanément de la solitude, c’était quand même de la merde.
      Merci quand-même pour ta lumière ô grand prêtre qui est capable d’opposer ses mondes virtuels à ceux du grand shaman multi milliardaire de metavers.
      J’achèterai un casque virtuel uniquement pour venir acheter des hôtels de paternité avec putes pieuses a volonté pour tout mes amis (riches en tokens uniquement mes amis)

       
  • #2847829
    Le 21 novembre à 13:38 par René
    Metaverse ou la surveillance généralisée

    Bonjour. La servilité volontaire n’est pas le fait de l’humanité, elle est une conséquence de la domestication (même étymologie que domination, domaine, etc...) qui est elle-même, en partie, une conséquence de la capacité qu’a développer l"humain de comprendre et donc de prévoir. Et donc également de se projeter. Le futur, c’est quelque chose qui n’existe pas chez les chasseurs-cueilleurs. L’invention du futur et ses corollaires, angoisse, réussite, échec, etc...lorsqu’un chasseur-cueilleur décoche une flèche sur un animal il accomplit quelque chose. Si le grand Esprit le décide, sa flèche touchera son but et il mangera, si non, c’est que l’Esprit a décidé autre chose pour lui et pour cet animal. Ici pas de réussite, pas d’échec mais un accomplissement. Au pays des bergers et des moutons c’est pas la même chose. Nous vivons aujourd’hui un temps où la mentalité "domesticatoire" fait un saut qualitatif de plus. Les moutons exigent la protection des bergers et le droit de vivre dans un monde idéal où tout les moutons sont égaux à tout les autres et vivent dans un paradis. Et toutes personnes, attention je dit bien toutes personnes qui aimeraient la réalité (devenu intolérable imperfection) devra être mise aux arrêts ! Beaucoup trop...dangereux !
    Le fétichisme de la réussite fini obligatoirement en haine du réel, de tout accomplissement. Cette "servilité volontaire" n’est que la solution la plus radicale à l’angoisse du futur (qui je le rappelle n’a jamais existé... !)

     

    Répondre à ce message

    • #2847942
      Le 21 novembre à 17:03 par gulliver
      Metaverse ou la surveillance généralisée

      "Les moutons exigent la protection des bergers et le droit de vivre dans un monde idéal où tout les moutons sont égaux à tout les autres et vivent dans un paradis"

      les moutons n’exigent pas cela , puisque dans leurs mondes pixelisés ils se déguisent en guerrriers en magiciens etc ... ils reproduisent une hiérarchie qu’ils ne peuvent pas vivre dans le réel.
      ils sont frustrés et les maitres qui les QR codes et les fichent dans le réel , leur laissent juste un bac à sable numérique pour fantasmer et décharger le trop plein de frustrations.

      beaucoup de ces moutons souffrent rééllements et s’anesthésient avec le consentement de ceux qui leurs fourguent cette mauvaise came , qui coute pas cher et rend docile la jeunesse (chichon et gaming) .

      ce virtuel est un outil qui permet à l’oligarchie de détourner l’attention douloureuse des humains de ce qui les fait souffrir, pour que ces humains aient le sentiment de la porte de sortie à cette condition diffusément absurde ( tu rentre chez toi , tu te confine et tu dégage dans le pays des lutins cyborgs et ça ira bien pour toi...).

      c’est un moyen de gestion nouveau et non un monde égalitaire . le mouton n’est pas un étre égalitaire sinon il ne serait pas fan de warhammers et autres jeux avec des guerriers et des soldats d’élites ...
      le mouton n’éssaierait pas de taper les meilleurs scores etc.. le besoin de se conformer est un besoin de sécuritée et non un besoin d’égalité.
      le mouton se conforme pour ne pas se faire repérer , il feint de demander l’égalité quand il est en situation défavorable.
      donnez lui "l’égalité" du virtuel et il en fait un champ de bataille ou un projet de construction d’univers ou il est roi.

      il singe zuckerberg , et zuckerberg les fait entrer dans sa boite en les flattant.

       
  • #2847894
    Le 21 novembre à 15:46 par Gabriel
    Metaverse ou la surveillance généralisée

    Adrien Sajoux avait totalement raison : comme les ressources de la planète s’épuisent, l’oligarchie luciférienne (rappelez-vous que Marina Abramovic fait la promotion des jumelles virtuelles) veut maintenant rendre les peuples consommateurs et esclaves de l’univers virtuel qui sera entièrement sous son contrôle et pourra peaufiné son génocide en venant nous tuer en plein rêve virtuel...
    Leur plan est brillant mais il échouera...
    Il suffit d’un astéroïde ou d’un cataclysme pour balayer leur empire d’un seul coup.
    Notre royaume n’est pas de ce monde...

     

    Répondre à ce message

  • #2847895
    Le 21 novembre à 15:47 par abdel
    Metaverse ou la surveillance généralisée

    La croyance aux catégories de la raison est la cause du nihilisme.

    C’est être mal instruit ou appartenir au troupeau le plus bruyant - ceux qui ont justement le plus besoin de discipline - que de reprendre cette affirmation selon laquelle la religion est la cause de ce rejet de ce monde au profit d’un monde imaginaire... Ok, vous êtes libérés de ce mensonge mais pourquoi vous fuyez encore votre monde ?

     

    Répondre à ce message

  • #2847989
    Le 21 novembre à 18:00 par Rien que la gueule…
    Metaverse ou la surveillance généralisée

    Cette pourriture satanique avec sa gueule de con « très significative » (comme on dirait sur Rivarol) ne ment pas : « Vous aurez l’impression », « Çà vous semblera »…
    On notera le brasier en arrière plan ou la gonzesse aux yeux « d’enfer » à un moment… Si ce type n’est pas le diable, il en est proche, très proche. Il a dépassé les niveaux de ceux qui nous emmerdent en Terre Chrétienne, Attali, Minc et autres académiques ou philosophes auto-proclamés. Là, on est au dessus du soleil, dans le virtuel, quoi ! La vérole, le virus, le merdier ? Un seul foyer…

     

    Répondre à ce message

  • #2847994
    Le 21 novembre à 18:07 par agarin
    Metaverse ou la surveillance généralisée

    La majorité vit déjà enfermée dans le bateau de ses pensées, où le mental est à la barre. Sans jamais se rendre compte de l’existence du vrai capitaine, qui reste silencieux.
    Quand le "divoc-A1I9" se chargera pour elle de la pensée, alors comment le capitaine pourra-t-il se rendre compte qu’il évolue dans une réalité virtuelle ?

     

    Répondre à ce message

  • #2848787
    Le 22 novembre à 19:23 par Enrico Machiasse
    Metaverse ou la surveillance généralisée

    Mark Zuckerberg on dirait un réplicant Nexus 6

     

    Répondre à ce message

  • #2849820
    Le 24 novembre à 14:35 par Archibald
    Metaverse ou la surveillance généralisée

    Le film Ready Player One de Spielberg assez parlant sur le sujet...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents