Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le chef de la Marine allemande obligé de démissionner après des propos non russophobes !

Le ministère allemand de la Défense a peu goûté les récentes déclarations du chef de la Marine. Celui-ci a qualifié d’« ineptie » les allégations occidentales selon lesquelles Moscou envisagerait d’envahir l’Ukraine – avant de revenir sur ses propos.

 

Alors que l’Occident multiplie les accusations alarmantes quant aux intentions de la Russie vis-à-vis de l’Ukraine, les propos du chef de la Marine allemande, Kay-Achim Schönbach, ont détonné. Au point de provoquer une mise au point de Berlin, ainsi qu’un rétropédalage de l’intéressé puis sa démission un peu plus tard dans la journée.

Ce que Vladimir Poutine veut, « c’est être respecté », avait notamment déclaré le vice-amiral dans une vidéo circulant sur Internet, filmée lors d’une réunion d’un groupe de réflexion qui s’est tenue le 21 janvier à New Delhi, que cite l’AFP. « Il est facile de lui accorder le respect qu’il veut, et qu’il mérite aussi probablement », avait-il également dit. L’idée selon laquelle la Russie voudrait envahir une partie de l’Ukraine serait, selon ses déclarations, « une ineptie ».

 

Le chef de la Marine allemande rétropédale puis annonce sa démission

Ces déclarations « ne correspondent en rien à la position du ministère allemand de la Défense », a commenté un porte-parole de ce ministère, contacté par l’AFP. Le vice-amiral va devoir « prendre position », en clair s’expliquer « auprès du chef d’État-Major des armées », le plus haut gradé dans la hiérarchie de la Bundeswehr, d’après la même source.

Après avoir dans un premier temps posté un tweet précisant que ses propos n’engageaient que lui, Kay-Achim Schönbach a qualifié ses déclarations « d’irréfléchies ». « Il n’y a pas à ergoter : c’était clairement une faute », a-t-il écrit.

Selon des informations de Der Spiegel, également citées par l’agence de presse française, les propos du haut responsable militaire ont fortement irrité jusqu’aux plus hauts échelons du gouvernement allemand, dirigé par le chancelier social-démocrate Olaf Scholz. Selon le magazine, le ministre de la Défense Christine Lambrecht a organisé dans la matinée une vidéoconférence avec le chef d’État-Major Eberhard Zorn pour définir la voie à suivre afin de traiter cette affaire.

Le chef de la Marine a ensuite annoncé sa démission de ses fonctions a annoncé ce 22 janvier au soir un porte-parole du ministère de la Défense. Accusations occidentales quant aux intentions de Russie Depuis plusieurs semaines, Washington et certains de ses alliés accusent la Russie d’envisager une invasion du territoire ukrainien, ce que Moscou dément catégoriquement.

La Russie, de son côté, exprime ses craintes quant à sa sécurité, liée à l’extension de l’OTAN vers l’est et à la perspective de livraisons d’armements offensifs à l’Ukraine, pays voisin. Dans ce contexte, Moscou a proposé à Washington et à l’OTAN des traités prévoyant notamment un renoncement de l’Alliance atlantique à tout élargissement à l’est et un retour, en matière de sécurité européenne, à la configuration de 1997.

Les Occidentaux refusent à ce jour les exigences russes, arguant du caractère défensif de l’Alliance atlantique d’une part, et de la souveraineté des États, devant rester libres de choisir leurs alliances, d’autre part. Or, la Russie fait valoir que les Occidentaux avaient promis verbalement à Moscou à la fin de la Guerre froide de ne jamais élargir l’Alliance, promesse mainte fois rompue avec les élargissements successifs de l’OTAN aux pays anciennement dits « de l’Est »

En lien, lire sur E&R :

 






Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • UKRAINE

    1/ L’empire Americain a besoin de l’Ukraine (et la Crimée) car c’est un corridor d’invasion, et il faut couper la Russie d’un acces aux mers chaudes. C’est la théorie de Halford Mackinder toujours enseignée chez les élites militaires anglo-américaines (Théorie du Heartland, et théorie du Pivot Géographique de l’Histoire)

    2/ Cet Empire est toujours hanté par le souvenir du Traité de Rapallo de1922 (100 ans déjà !) : si les Russes et les Allemands sont amis, les Anglo-US sont foutus.

    3/ L’Ukraine, c’est le berceau d’un royaume juif du 10e siecle : le royaume Khazar. Considéré par certains Sionnistes comme le 2e Israel.

    4/ Dans l’eschatologie musulmane, "Sourate Al Rum" : à la fin des temps, un peuple du Nord vindrait délivrer la Palestine, à condition que ses navires puissent entrer en Méditerrannée par le Bosphore. Le Cheikh Imran Hossein cité par A.S. en parle.

    ...donc, vous pensez bien que le patron de la KriegsMarine ne pèse pas lourd...

     

    Répondre à ce message

    • Bravo pour votre analyse complète !

      Je rajouterai que l’alliance germanorusse s’inscrit dans la géographie et l’histoire de ces deux entités. Ce vice amiral a une vision géopolitique conforme aux intérêts de son pays. C’est peut-être ce que certains lui reprochent !

       
    • #2891201

      @Docteur Prolo,
      Excellente analyse à laquelle je rajouterai le Kazakhstan.
      Si le Kazakhstan tombe aux mains des EU, comme ce pays est parallèle à l’Iran, l’acheminement stratégique entre Russie et Iran serait terriblement menacé. Surtout si le Turkménistan est à son tour victime d’une révolution orange. Ce qui ne manquera pas d’arriver.
      Le risque existe donc pour la Russie et l’Iran qu’en cas de conflit avec les EU, seul le corridor sur la Caspienne reste à peu près ouvert.

      PS : si les EU s’attaquent à ce volet, c’est -à mon avis- qu’ils sont -pour le moment- rassurés par la politique d’Erdogan en Turquie.

       
    • Tu ecris n’importe quoi sur la sourate Al Rum... On y fait pas mention de ce que tu racontes.

       
  • Si tu démissionnes pourquoi rétropédaler ! Suppression de la retraite militaire ? Porte tes couilles mec

     

    Répondre à ce message

  • #2891103

    Que les Etats soient libres de choisir leurs alliances,soit,mais d’y installer des armes offensives à 5mn des villes russes,non,ainsi si chacune des positions admet ces principes essentiels,il ne devrait pas y avoir de problème.
    Ce bon sens est battu en brèche par les va-t-en-guerre:la perfide Albion,pour ne pas changer,connue pour son amour de la Russie,sa peur d’une Europe pacifiée et donc en paix avec la Russie,et dont elle ne ferait plus partie,n’ayant plus de prise avec sa diplomatie,et l’Etat profond américain gouverné par qui l’on sait qui n’est jamais en paix où qu’il soit.
    Notre Jupiter,au lieu d’attiser inutilement les braises,ferait mieux d’avoir une vision d’avenir plus pacifique et un sens de l’Histoire plus profond,ce qui correspondrait d’ailleurs au vouloir du peuple français.
    Surtout qu’il n’y a pas d’équivalent à Napoléon Ier,ni de Von Manstein,à l’Ouest,et que tous deux se sont cassés les dents à vouloir être trop gourmands.
    Les va-t-en-guerre essayent déjà de tout faire pour acculer les russes à la faute.
    La partie d’échec promet d’être intéressante,espérons qu’elle ne nous entraînera pas malgré nous dans le gouffre imbécile voulue par les anglo-saxons.

     

    Répondre à ce message

  • La tension entre la Russie et l’Ukraine fait monter le prix du gaz, du pétrole et du blé . 3 produits d’exportation des USA, comme d’ailleurs de la Russie.
    Pour l’instant ces 2 empires jouent gagnants-gagnants, contre l’ Europe, la Chine et un certains nombre de pays pauvres qui importent et du petrole et du blé .
    La tension entre la Russie et l’ Ukraine risque donc de trainer un certain temps.

     

    Répondre à ce message

  • A tous les niveaux, politiques, scientifiques, stratégiques, il éliminent ce qu’il restait de leurs opposants.
    Quand viendra l’heure tout sera bon à jeter !

     

    Répondre à ce message

  • La Russie joue le jeu du méchant qui fait peur puisque c’est le rôle que l’empire veut lui voir jouer. Mais Poutine est un réel stratège qui sait contre qui il se bat. "Ne pas détromper l’ennemie dans ses convictions à votre endroit afin de mieux le tromper et le vaincre au final".
    En fait il n’y a que les c...le peuple, qui ne sait pas que la guerre à déjà été gagnée et, ce, depuis qqes zannées déjà. Le plus long c’est l’éveil des peuples. Mais l’éveil complet des peuples va pas falloir y compter. Alors l’Apocalypse se fera malgré eux, et c’est d’ailleurs ce qui a toujours été prévu (cf. "Le bon grain et l’ivraie" qque part dans le nouveau testament) il y a les âmes qui vont encore devoir s’incarner dans des vies de vicissitudes dominées par l’empire du mal et celles prêtes à passer à autre chose de plus lumineux.

     

    Répondre à ce message

  • Il a démissionné ou on l’a poussé à la démission ? Je pencherai plutot pour la 2e option.

     

    Répondre à ce message

  • Dans sa déclaration, Schönbach mentionne également le fait qu’il est catholique et que la Russie est un pays chrétien. Sans doute la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, si besoin était.

     

    Répondre à ce message

  • c’était peut être pas nécessaire de faire " un groupe de réflexion "
    si le premier qui " réflexionne " doit démissionner..

     

    Répondre à ce message

  • quand tu commences à faire de la politique avec ta défense, tu commences à avoir un sérieux problème

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents