Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La Macronie panique : Darmanin annonce l’envoi en Guadeloupe du GIGN et du Raid

Des agents envoyés « pour rétablir l’ordre » après une nouvelle nuit de pillages et d’incendies, malgré le couvre-feu dû la dégradation de la mobilisation anti-pass sanitaire.

 

(...)

À l’issue d’une réunion de crise en fin de journée à Paris, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé l’envoi dans l’île d’une cinquantaine de membres des forces d’élite du GIGN et du Raid, tandis que son collègue chargé des Outre-mer, Sébastien Lecornu, annonçait qu’une réunion se tiendrait lundi soir autour du Premier ministre Jean Castex avec les parlementaires et les présidents des assemblées de la Guadeloupe, ainsi qu’avec le ministre de la Santé Olivier Véran.

Le président de la région Guadeloupe, Ary Chalus, a pour sa part « appelé à l’apaisement ». « Il faut qu’on retrouve un calme, il faut éviter le feu », a-t-il ajouté sur BFMTV. Mais l’Union générale des travailleurs de Guadeloupe (UGTG), en pointe de la contestation, a appelé « à poursuivre la mobilisation et à renforcer les piquets de revendications populaires », dans un communiqué.

Dans la nuit de vendredi à samedi, alors qu’un couvre-feu avait été instauré entre 18h et 5h, des pharmacies et des commerces de téléphonies ont notamment été visés. Selon le ministère de l’Intérieur, 31 interpellations ont été effectuées.

« La nuit a été très agitée » a confié une source policière à l’AFP, faisant état de « tirs à balles réelles sur un véhicule de police » au Gosier et « sur des gendarmes mobiles » à Pointe-à-Pitre. Au total, les forces de l’ordre déplorent, selon la même source, « l’usage d’armes à feu sur les forces de l’ordre sur quatre secteurs différents ». « Un effectif a reçu une pierre au visage » et a été légèrement blessé, selon la même source. Plusieurs véhicules ont été dégradés.

(...)

La mobilisation lancée il y a cinq jours par un collectif d’organisations syndicales et citoyennes contre le pass sanitaire et l’obligation vaccinale des soignants contre le Covid-19 se double désormais de violences commises par des émeutiers.

Après une nuit de jeudi à vendredi particulièrement violente, les écoles étaient restées fermées vendredi et, en raison de très nombreux barrages routiers, l’activité tourne au ralenti. Au CHU, les seuls véhicules autorisés à entrer restent les ambulances.

(...)

Alors que Darmanin et Lecornu ont « condamné les violences » et « apporté tout leur soutien aux forces de l’ordre », la candidate socialiste à la présidentielle, Anne Hidalgo, a jugé samedi sur TF1 les violences « insupportables » et appelé au « dialogue ».

« Rétablissons l’ordre mais écoutons la colère de nos compatriotes guadeloupéens », a pour sa part fait valoir Marine Le Pen, quand Jean-Luc Mélenchon a accusé Emmanuel Macron « de laisser la situation dégénérer » dans une « logique de pourrissement et de diabolisation », en demandant au gouvernement l’ouverture de « négociations ».

Lire l’intégralité de l’article sur huffingtonpost.fr

La Guadeloupe en éruption, sur E&R !

 






Alerter

115 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Le GiGN ? c’est beaucoup d’honneur.

    Plus sérieusement, ils vont faire quoi concrètement ?

     

    Répondre à ce message

  • #2848135

    On a le droit de mourir par balles, mais pas du covid.

     

    Répondre à ce message

  • Ce n’est plus les Gilets jaunes ! je doute que les forces de l’ordre (quasi 100% blanches) aient l’autorisation de tirer ou molester des émeutiers quasi 100% noirs...

     

    Répondre à ce message

  • Nous le peuple, nous sommes des dizaine de millions. Une énergie potentielle gigantesque, qui, si elle se transformait en énergie cinétique-révolutionnaire balayerait, même en pantoufles, toute cette extrême-droite qui est au pouvoir actuellement.

     

    Répondre à ce message

  • Certains commentaires confirment une impression forte que j’ai eue sur place, la FM semble bien pourrir toute cette société antillaise aussi.

    Que nos frères des îles prennent pour exemple les canadiens qui ont commencé à montrer aux loges à quel point ils les portent dans leur cœur.
    Plutôt que de faire partir en fumée ce que certain ont mis des années à construire, ils feraient mieux de se concentrer sur ceux qui vérolent le Monde par le progressisme fumeux qui nous a amenés là.

     

    Répondre à ce message

    • C’est évident, le problème c’est qu’elle est là bas aussi à tout les niveaux du système , et qu’elle à ses serviteurs zélés très bien payé pour empêcher toute union salvatrice entre les différents niveaux.
      La tradition là bas aussi est principalement l’anti tradition, et quand ça manifeste pour un retour au bon sens c’est l’anti tradition qui active tout ses leviers qui fait tourner tout les rouages... C’est assez désespérant mais tant que les gens de la tradition n’ont pas plus de pouvoir sur eux, on restera toujours tous dans l’impasse. Et les gens censé revenir à la tradition c’est chacun de nous, hors pour l’instant tout ce qui nous relie passe par leur contre tradition, sur laquelle ils ont donc un total contrôle. Et les coquilles vides ne marchant qu’avec leurs passions bestiales à combler tout les jours sans restriction choisiront toujours le camps de l’anti tradition , même si eux même ne sont pas forcément fm. Tout le problème est là. Ils sont ultra majoritaires à choisir l’anti tradition, même parmis les non vaccinés à l’anti tradition.

       
  • #2848202

    LA MACRONIE NE PANIQUE PAS. ELLE DONNE UN MAGNIFIQUE EXEMPLE DE GESTION. UN) on laisse se développer la contestation dans un abcès bien localisé et limité (une ile !) sans risque de contagion facile, avec une image différenciée (Antillais) pour la masse des compatriotes de l’hexagone DEUX) Dès qu’ils ont commencé à ramasser un peu de notoriété (pas trop longtemps), on laisse agir (voire on fait agir) la racaille disponible et autres antifa pour discréditer dans le public et essayer de créer la rancune chez gendarmes et pompiers (tirs et incendies) TROIS) On montre qu’on prend la chose au sérieux et on envoie des flics d’élite pour qu’on en parle (et parce que la gendarmerie territoriale, justement ça comprend aussi des territoriaux pas forcément zélés envers leurs amis et familles) QUATRE) On va mater sérieusement - qu’importent les bavures ! et ainsi "restaurer l’ordre républicain" ! Ainsi on aura rassuré les collabos ("voyez comme Macron gère bien"), empêché les bourgeois de critiquer les violences ("c’est les anti-passe qui ont commencé !") et pu donner un avertissement sans risque aux anti-passe des autres départements ( "la révolte ne sert à rien puisqu’ils savent la mater") BRAVO DARMANIN, T’ES UN VRAI MINISTRE DE L’INTÉRIEUR Comme Clemenceau contre les vignerons du Languedô ou Foch contre les Spartakistes de Strasbourg en 1919

     

    Répondre à ce message

  • Et pourquoi pas l’armée,tant qu’il y est... !!Jamais autant de baltringues ne se seront entassés dans un gouvernement !!

     

    Répondre à ce message

  • Assis là-haut, sur son nuage (de souffre) Hitler, goguenard, jouit du spectacle que lui offre cette putride union européenne. Derrière sa célèbre moustache, il ne peut réprimer un sourire narquois. Il doit penser que c’était bien la peine de le faire chier, comme on l’a fait, lui reprochant la moindre décision qui mettait cette foutue démocratie en danger. Il doit s’esclaffer lorsqu’il entend encore des crétins incurables s’exclamer : "Plus jamais ça !" Et puis en y réfléchissant un peu, il doit se sentir inutile en constatant qu’après tout, il lui aurait suffit d’attendre quelques décennies, pour que ses critiqueurs les plus farouches, ceux qui ne cessent de le diaboliser, finissent par faire eux-mêmes... le job. Et à l’échelle planétaire, qui plus est ! Maintenant, tu peux enfin trouver la paix, Adolf. Que tu le veuilles ou non, "ils" t’ont battu à plate couture...

     

    Répondre à ce message

  • Ce gign et ce raid qu’on attendait désespérément au bataclan ?

     

    Répondre à ce message

  • Tout ce que touche le petit visiteur médical de Pfizer se transforme toujours en merde !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents