Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La Corse s’embrase après la tentative d’assassinat d’Yvan Colonna par un djihadiste

Avant toute chose, le résumé des faits par La Provence :

Ce franco-camerounais de 35 ans est un ancien djihadiste qui a été condamné pour terrorisme, rapporte le JDD. Il a été capturé par les Américains en 2012. Il s’y était rendu un an auparavant seul et s’était radicalisé en prison à Bordeaux. Après deux ans de détention à la prison de Kaboul pour avoir combattu auprès des Talibans, il est remis à la France en 2014 et jugé en 2016. Il est condamné à 9 ans de prison pour association de malfaiteurs en vue de préparation d’un acte terroriste. (Midi Libre)

Hasard du calendrier, crime gratuit ou opération spéciale ?

 

 

Le nationaliste Gilles Simeoni (avocat d’Yvan Colonna) ne croit pas au hasard

« Manifestement, ce monsieur a été armé, il a été remonté comme un coucou. Qui l’a armé, qui l’a remonté, qui lui a permis de circuler librement dans la prison, qui lui a permis de s’introduire librement dans la salle qui lui a permis de frapper pendant plusieurs longues minutes jusqu’à la mort, ou pratiquement, Yvan Colonna sans que personne n’intervienne, ni les surveillants qui étaient présents à quelques mètres ni ceux qui étaient censés être derrière les caméras de vidéosurveillance ? Comment se fait-il que tout cela s’est passé ? Je n’ai pas tellement confiance dans l’enquête judiciaire ni dans l’enquête administrative qui seront menées... »

 

Incendies, manifs, blocages, la Corse est en ébullition depuis la tentative d’assassinat, en prison, du nationaliste Yvan Colonna par un djihadiste franco-camerounais emprisonné pour terrorisme. La solidarité corse n’est pas un vain mot. L’île se réveille, et Macron n’avait pas prévu ça. Comme en Guadeloupe, le pouvoir envoie des gendarmes et du matériel répressif au lieu de négocier. Encore faut-il que le ferry les achemine à bon port...

 

 

Des CRS qui sont toujours aussi appréciés en Corse :

 

 

À Corte, on dirait des scènes de banlieues d’octobre 2005, sauf qu’on n’est pas dans les cités de la métropole :

 

 

La tension monte à Calvi aussi :

 

 

À Bastia, les forces de l’ordre métropolitain n’ont plus de munitions :

 

 

Une banque du Crédit agricole y est passée.

 

 

France 3 a relayé la communication de la famille :

La famille Colonna indique souhaiter « travailler à un des plus grands rassemblements populaires que la Corse ait connu, digne, solennel, à la hauteur de la gravité de ce qui nous est fait, collectivement en tant que peuple, mais aussi, personnellement à nous, sa famille ».

Enfin, elle demande à la jeunesse corse de « prendre l’engagement que les prochains rendez-vous se dérouleront dans le calme, avec pour seule clameur celle des chants qui résonneront jusqu’à sa chambre d’hôpital à Marseille ».

La lettre de Christine Colonna a été distribuée lors d’une réunion de l’ensemble des organisations nationalistes qui se tient à Corte, ce mercredi, à l’appel des syndicats étudiants. Cette dernière doit permettre d’établir une stratégie pour le mouvement de soutien à Yvan Colonna dans l’île.

Le Figaro nous explique « pourquoi l’État rechigne à permettre le retour des membres du commando Érignac sur leur île » :

Le calendrier ne pouvait être plus mauvais pour la puissance publique qui, depuis 2018, refuse sans ciller aux principaux membres du commando Érignac, Alain Ferrandi, Pierre Alessandri et Yvan Colonna, toute levée de leur statut de détenu particulièrement surveillé (DPS) et tout aménagement de peine alors que leur période de sûreté est achevée depuis plusieurs années. (...)

« Par deux fois, en janvier 2020 et en octobre 2021, la cour d’appel de Paris s’est opposée à l’aménagement de peine de mon client Pierre Alessandri. Et par trois fois, en 2018, 2019 et 2020, le ministère de la Justice puis le premier ministre lui a refusé la levée du statut de DPS qui lui aurait permis d’être transféré à la prison de Borgo en Corse », souligne Me Éric Barbolosi, alors même que la commission pénitentiaire y a toujours été favorable, sauf le 18 février dernier. « Nous sommes au-delà de la période de sûreté qui a été infligée à Nordahl Lelandais, assassin d’enfant », affirme de son côté Me Françoise Davideau, dont le client, Alain Ferrandi, subit le même sort. Quant à Yvan Colonna, sa période de sûreté s’étant achevée en juillet 2021, ses avocats étaient au début de procédures similaires quand il a été sauvagement agressé par le terroriste islamiste Franck Elong-Abe.

Selon le quotidien, Emmanuel Macron aurait promis à la veuve du préfet qu’il n’y aura jamais de « rapprochement » du commando Érignac, c’est-à-dire de transfert de ces hommes à la prison de Borgo. En écoutant l’un des avocats, on comprend qu’il y a des morts plus importants que d’autres. La valeur symbolique du préfet, cet envoyé du pouvoir en Corse, explique l’intransigeance de l’État. Hélas, toutes les victimes de meurtre ou d’assassinat ne font pas partie de la haute hiérarchie de l’État...

Archive : 6 février 1998, la mort par balles du préfet Érignac

Non, rien.

 






Alerter

134 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2922825

    c’est possible,
    en prison, tout n’est pas si surveillé

    et puis, comme tu n’as que ça à foutre,
    tu apprends à vivre avec les règles imposées,
    et tu sais donc aussi comment les briser

    c’est facile

     

    Répondre à ce message

  • #2922834

    dans une cour de promenade, en prison,
    tuer, c’est facile

    le cadavre est ramassé, personne n’a rien vu

    mais tout le monde se souvient

     

    Répondre à ce message

  • Rien que la déclaration du proc’ Ricard : "l’exclusion de tout motif autre que celui résultant d’une conception religieuse extrémiste"... donc logiquement c’est l’inverse, le mobile est tout sauf un motif religieux.
    On pourrait imaginer qu’on se sert de la haine ancestrale entre les corses et les musulmans pour maquiller une tentative de passage sous silence (commandée par qui ?)
    Bien sûr que la famille est en colère contre l’Etat français, depuis quand peut-on se faire passer à tabac dans une centrale sécurisée sous les caméras sans que personne donne l’alerte ? Le surveillant était parti pisser ? Ou il dormait, comme avec Epstein ?
    Depuis quand, dans cette même grande centrale, y’a qu’un seul détenu à faire de la muscu de bon matin... ? Depuis quand un surveillant est tout seul à gérer plusieurs ailes ? Est-ce que la tête d’Yvan est franchement reconnaissable sur vidéo ?
    Dans un univers complotiste, on pourrait même pousser le vice à imaginer que le djihadiste camerounais "traqué pendant des années par la DGSE" s’est avéré être un pion bien pratique (sinon il n’aurait même pas pu toucher la serpillère).

     

    Répondre à ce message

  • Citation du proc’ : "l’exclusion de tout motif autre que celui résultant d’une conception religieuse extrémiste"... on peut en déduire que c’est l’inverse, le mobile est tout sauf religieux ?
    Si on ajoute qu’au lendemain des faits, il existe déjà 3 versions différentes dans les médias mainstream, on pourrait penser que ça sent l’enfumage.

    On peut imaginer qu’on se sert de la haine ancestrale des corses et des arabes pour maquiller une tentative de passage sous silence d’un élément gênant (faudra revenir sur Erignac et les éventuels dossiers brûlants dont il avait connaissance)... par un pseudo-djihadiste grand-remplacé bien connu de la DGSE, ravi de porter le chapeau sous un prétexte fallacieux...

    Bien sûr que la famille est remontée contre l’Etat français... Depuis quand est-il possible de subir une agression quasi-mortelle sous caméras ? Le surveillant dormait, comme pour Epstein ? Depuis quand on laisse deux détenus enfermés dans une salle commune ? Est-ce qu’on a des images où les visages sont clairement reconnaissables ?

    Dans un univers complotiste, on pourrait même aller jusqu’à penser que la salle de muscu, c’est du petit théâtre organisé, pendant qu’Yvan se fait régler son compte ailleurs... situation ironique du type enfermé pour rien qu’on réduit au silence par un autre qui ne sera jamais incarcéré...

     

    Répondre à ce message

  • Un "frade" aura payé le barbu pour passer à tabac Colonna. Il va s’échapper de l’hôpital, c’est sûr !
    C’est le coup du berger corse, bien vu !
    Les arabes, très nombreux sur l’île, vont devoir se faire tout petits, les "pins" aussi d’ailleurs.

     

    Répondre à ce message

  • Mussolini disait à propos de la Corse : « je veux bien de la cage mais pas des oiseaux » ! On peut pas lui donner tort

     

    Répondre à ce message

    • Si tu veux citer Bénito, tu pourrais ajouter qu,’ il pensait comme De Gaulle d’ ailleurs que les français étaient des veaux.

       
    • Personne ne voulait de la Corse ! Il a fallu ce benêt de Louis XV pour l’acheter ! La France a vendu l’Amérique et le Canada pour acheter la Corse !

       
    • Personne ne voulait de l’ Afrique noire non plus anonyme,à part les maçons laïcards de la 3ème république, et pourtant les Français en subissent tous les jours les conséquences néfastes.

       
    • Pour résumer succintement : la Corse était convoitée par l’Angleterre, qui voulait s’implanter en Méditérranée entre la France et l’Italie. L’Angleterre soutenait l’indépendantiste Paoli, qui avait déjà conquis pratiquement toute l’île (et fondé un port, une université, battue monnaie, écrit une constitution etc) raison pour laquelle la France est intervenue, officiellement au profit de Gênes, alors appauvrie, qui devaient en principe la récupérer quand elle en aurait les moyens.

      La Révolution a réhabilité la franc-maçon Paoli, redevenu gouverneur de Corse pour quelques temps, et annulé les traités avec Gênes. Plus tard, Napoléon III a imposé le français à la place de l’italien.

      A noter que Gênes fondait sa légitimité en Corse sur le fait de l’avoir libérée 6 fois des Sarrasins. Pise la revendiquait aussi pour l’avoir libérée 4 fois. La France, qui ne l’avait jamais revendiquée, l’a libérée 10 fois des Sarrasins depuis Charlemagne...

       
    • #2923738

      @Praxis
      T’es un guignolo , si tu connaissais l’histoire de France, tu ne parlerais pas ainsi
      Guerre de 100 ans, Charles Martel, Vercingétorix, Clovis, les mousquetaires Gascons, les Jacqueries, les croisades, la commune, les Chouans, la saint barthelemy, la révolte du 6 février 34, je passe sur Jeanne d’Arc, le Duc de Guise, les colonnes incendiaires, la bataille de Cholet, de Savenay, Mans, Nantes , Torfou, Bouvines, Crésy , Azincourt, 14/18, 39/45, les Camelots du roi, plus récemment CIDUNATI, les bonnets rouges, gilets jaunes.....et oui peu de peuples ont morflé aussi régulièrement tout le long de leur histoire, morfler c’est tellement normal que ça fait parti de l’ADN du français...et personne ne peut lui en tenir rigueur !
      Ce peuple a pris sur la gueule trop de fois Napoléon, l’Indochine, l’Algérie, on lui reproche tout et depuis toujours
      Pujadisme, révolte , répressives !
      Le peuple de France est un grand peuple a qui on a fait plier genou a coup de trique
      Viens pas nous faire chier avec tes commentaires bien au chaud dans ton salon, guignol !

       
    • @Praxis
      On dirait du Attali dans le texte

       
    • Le peuple français se fout royalement de toutes ces conquêtes
      Il n’a aucun intérêt personnel en Afrique ou ailleurs
      Les guerres, les conquêtes, la colonisation sont le fait des puissants
      Je n’ai vu aucun agriculteurs, aucun artisans partir en guerre ou essayer de conquérir l’Afrique, le Maghreb, les îles ou autres
      Je n’ai jamais vu de petits commerçants, ébénistes, charpentiers partir coloniser un autre pays
      Chacun chez soi les vaches seront bien gardées

       

    • Le peuple français se fout royalement de toutes ces conquêtes
      Il n’a aucun intérêt personnel en Afrique ou ailleurs
      Les guerres, les conquêtes, la colonisation sont le fait des puissants



      D’un côté vous avez raison, le peuple se fout de la politique, mais on vit sur terre et toutes ses choses sont omniprésentes dans l’histoire humaine et déterminantes pour les peuples...

      Vous savez, la mafia corse ne vous a pas demandé votre avis pour s’implanter sur le continent... On peut très bien renverser le paradigme...
      De toutes manières la conquète de la Corse par la France était légitime (du fait de l’Histoire et des circonstances), et ce qui a tué la Corse n’est pas la France mais la Révolution et les régimes qui en sont issus (République et Empire) auquels les Corses ont aussi largement participé...

      La vision binaire Corse contre continent est réductrice et situe la réflexion au niveau de la géographie - seule chose que la République n’a pas réussi à niveller...

       

    • Personne ne voulait de la Corse ! Il a fallu ce benêt de Louis XV pour l’acheter ! La France a vendu l’Amérique et le Canada pour acheter la Corse !



      Personne en Alsace ne voulait de l’allemagne, mais il a fallu ce benêt de Guillaume 1er pour la prendre et déclencher une guerre mondiale.

       
  • Salle se sport

    Tout le monde semble trouver normal qu’il y une ait "salle de sport" dans les prisons !

    10 heures à travailler dans les champs sous bonne garde serait bien plus utile pour la communauté nationale et fatiguerait sainement et utilement les "têtes fortes" dans les prisons, et leur apprendrait que le seul travail nécessaire ici bas est celui de la terre, ce que savaient parfaitement les hommes d’antan !

     

    Répondre à ce message

  • Les Corses n’ont absolument aucun intérêt, qu’il soit économique, financier, culturel ou spirituel à se séparer de la France, le reste c’est de la littérature.

     

    Répondre à ce message

  • En attendant les FDO de Borat-Macron tapent, blessent et mutilent au Lbd... de jeunes corses, des lycéens a Corté, Ajaccio...

    Et les médias annoncent que la Corse va réélire Borat-Macron. Va savoir.

    Demain la Corse, c’est Kiev et l’Ukraine de BFMTV.

     

    Répondre à ce message

  • J’ai remarqué que tout le monde critique la France sur le sujet Colonna et même l’Ukraine, alors que ce sont les fautes de la République !?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents