Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

L’hiver du mécontentement arrive

L’objectif stratégique des États-Unis mais aussi du Royaume-Uni est la destruction économique de l’Europe. Ces jours-ci, l’Europe est préoccupée par la canicule mais dans seulement quatre mois l’hiver va revenir sur l’Europe.

 

Les chauffages vont, alors, remplacer les ventilateurs. Mais, cet hiver, en raison de la crise énergétique, le prix pour se chauffer deviendra si insupportable qu’il sera impossible de le faire. Et, la locomotive de l’intégration européenne – l’Allemagne – risque de dérailler précipitant ses wagons de l’Union européenne dans le précipice.

D’Allemagne viennent les avertissements les plus forts. « Les installations de stockage de gaz dans ce pays se sont remplies « mieux que les années précédentes et sont plus remplies qu’au début du mois de mai », a déclaré Klaus Müller, le président de l’Agence fédérale des réseaux, à Deutschlandfunk, rajoutant : « Cependant, ils ne sont pas encore assez bien remplis si nous devions recevoir moins de gaz russe à court terme. Si les installations de stockage de gaz de l’Allemagne étaient effectivement remplies à 90 % plus X, comme prévu, le pays aurait un tampon pendant au moins deux mois et demi, dans des conditions stables, avec un hiver normal », a-t-il fait savoir. De son point de vue, ce serait « un très bon préalable pour l’industrie et les consommateurs », tout en soulignant que cela ne suffit pas.

L’Allemagne est actuellement encore dépendante à environ 35 % de l’approvisionnement en gaz naturel de la Russie. Pire encore, Klaus Müller avertit que « l’objectif d’un niveau de remplissage des réservoirs de stockage de gaz de 90 ou 95 % d’ici le 1er novembre est, finalement, irréaliste ».

L’hiver du mécontentement arrive. Les avertissements de Klaus Müller se déclinent déjà à travers la réalité conjoncturelle de l’Allemagne. Die Welt vient d’indiquer qu’en vue de l’hiver, l’Allemagne souhaite remplir au plus vite ses stockages de gaz, mais les installations de stockage ne seront pas complètement remplies. Pendant ce temps, la Chambre de commerce et d’industrie de Berlin considère les piscines extérieures comme un luxe non nécessaire. Les pouvoirs politiques décident déjà de couper le gaz. Le pipeline Nord Stream 1 a été rouvert le 21 juillet dernier.

Klaus Müller a déclaré, lors d’un sommet de crise du gouvernement du Land de Bade-Wurtemberg, que s’il ne reste qu’à seulement 40 % de la capacité de sa livraison de gaz russe, un maximum de 80 à 85 % peut être atteint au mieux. Il donne pour information que l’objectif du gouvernement fédéral et de l’agence du réseau est d’économiser 20 % du gaz pour se préparer à l’hiver, mais que « nous sommes actuellement à environ 14 % d’économies » et que « nous ne pourrons pas affronter l’hiver sans un effort supplémentaire ».

Lors de l’arrêt temporaire de l’approvisionnement en gaz russe via le gazoduc Nord Stream 1 de la mer Baltique en raison de travaux de maintenance, du gaz a été stocké en Allemagne, mais à un niveau très bas. Uniper – le principal importateur et stockeur de gaz outre-Rhin qui vient de recevoir une aide de l’État allemand pour éviter sa faillite à cause des sanctions occidentales – avait même commencé à retirer du gaz des installations de stockage, rapporte Die Welt. Il s’agit de la crise énergétique la plus extrême jamais survenue en Europe. L’Europe est vraiment menacée par une pénurie de gaz au moment où elle en a le plus besoin, c’est-à-dire à la période la plus froide de l’année.

La fermeture du gaz russe enverrait certains pays de l’UE en récession, a prévenu le FMI qui met en garde sur le fait que « le PIB de la Hongrie, de la Slovaquie et de la République tchèque chuterait jusqu’à 6 % », et que « l’Italie, l’Allemagne et l’Autriche seront également durement touchés ». Le FMI a déclaré : « Nos travaux montrent que dans certains des pays les plus touchés d’Europe centrale et orientale, il existe un risque de pénurie pouvant atteindre 40 % de la consommation de gaz et de réduction du produit intérieur brut pouvant atteindre 6 % ». The Guardian d’aujourd’hui écrit : « L’Allemagne est au bord de la récession alors que la crise énergétique ébranle la confiance ».

Alors que l’Allemagne est « au bord de la récession », Janet Yellen, la secrétaire américaine au Trésor, reste optimiste pour l’économie américaine. Même si elle vient d’annoncer que l’économie américaine ralentit et que, pour l’instant, contrairement à ce que l’UE devrait vivre, la récession aux États-Unis est évitée. « Une récession est une contraction généralisée qui affecte de nombreux secteurs de l’économie. Nous n’avons tout simplement pas ça », a lancé dimanche, dans un entretien à la chaîne NBC, la ministre de l’Économie et des Finances de Joe Biden, affirmant que « le marché du travail (qui) est maintenant extrêmement solide ».

Les prévisionnistes de la Bundesbank prévoient un effet domino en l’absence de sources d’énergie russes en expliquant que dans ce scénario il y aura une défaillance systémique dans les chaînes de production et d’approvisionnement qui à son tour amplifiera l’effet de choc initial de deux fois et demie. Dans ce contexte, le chancelier Olaf Scholz annonce son intention de redémarrer 16 centrales thermiques au charbon et au mazout qui avait été fermées et de prolonger la durée de vie de 11 autres polluants atmosphériques de ce type.

En conséquence, les Européens vont connaître un hiver difficile qui devrait provoquer des mécontentements au sein de la société. C’est qu’il est impossible d’éviter le rationnement de l’approvisionnement en électricité tant pour les ménages que pour les entreprises. Lorsque les gens vont être confrontés à devoir réaliser un choix en hiver entre manger ou se chauffer l’ampleur des manifestations de rue pourrait dépasser la récente révolte paysanne des agriculteurs néerlandais et celle des Gilets jaunes. L’explosion sociale est presque inéluctable. Surtout que les fournisseurs d’énergie de secours tels que la Norvège et l’Afrique du Nord ne parviennent pas à se mobiliser.

L’arrivée du septième paquet de sanctions contre la Russie est un pari risqué. Les responsables politiques en UE ne sont pas conscients que c’est le faible prix des énergies russes qui a permis l’enrichissement des pays européens et, en particulier, cette locomotive de l’économie européenne qu’est l’Allemagne qui est en passe de connaître sa plus grande crise d’après guerre en entraînant les économies des autres pays de l’UE dont la France en tête dans le précipice. En outre, le dernier voyage du président des États-Unis en Arabie saoudite n’a pas apporté le résultat escompté. Lors de sa visite, il lui a été promis que la production de pétrole passerait de 10 à 13 millions de barils par jour. Cependant, cette production ne peut croître que d’ici 2027 et, deuxièmement, seulement après l’obtention d’un accord avec les pays de l’alliance des producteurs de pétrole OPEP +, qui, par ailleurs, comprend la Russie.

La cible des sanctions américaines est l’économie allemande. Il n’y a pas de gagnants en UE dans la guerre des sanctions voulues par les États-Unis. Le grand perdant aujourd’hui est la première puissance de l’UE qui est la locomotive de l’intégration européenne : l’Allemagne. Le Royaume-Uni avec son Brexit semble se porter mieux. « Les usines britanniques ont signalé un ralentissement de la croissance et des nouvelles commandes, alors que la demande s’affaiblissait – tandis que les pressions sur les prix pourraient également diminuer à mesure que les prix des matières premières baissent », signale The Guardian, évitant le ton catastrophique pour l’Allemagne.

Pierre Duval

Ne pas manquer, sur E&R :

 






Alerter

52 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2999608
    Le 27 juillet à 17:25 par Geronimo
    L’hiver du mécontentement arrive

    Mécontentement ? Et alors ? C est l indignation peut être mais pas la révolte.. on fait pas la révolution avec des wokistes, des boomers, des fonctionnaires , des rentiers ou des jeunes anesthésié..

     

    Répondre à ce message

    • #2999824
      Le 28 juillet à 00:44 par Revolution
      L’hiver du mécontentement arrive

      Peut-être serez vous exaucé, car si le chauffage et l’eau chaude viennent à manquer il n’y aura pas que les blancos qui gueuleront. Les "chances pour la Fronce" risquent également de gueuler, et lorsqu’elles gueulent cela s’accomagne habituellemnt de beaucoup de casse.

       
    • #2999865
      Le 28 juillet à 05:38 par lôl
      L’hiver du mécontentement arrive

      Oui avec quoi d’ailleurs, c’est la question... avec ta bite et ton couteau ? On va pas au front comme si on allait en promenade, mets au moins un casque ;)

       
    • #3000153
      Le 28 juillet à 14:41 par toto l’asticot
      L’hiver du mécontentement arrive

      quand les chances pour la France vont commencer à réellement taper les flics ... je me demande s’ils comprendront enfin le rôlet que la république .’. leur aura fait jouer.
      Surtout s’ils doivent en plus se doucher à l’eau froide ...

       
    • #3000503
      Le 29 juillet à 06:40 par Ducegabbana
      L’hiver du mécontentement arrive

      @toto l’asticot les chances pour la france ne prendront pas de douches froides et leurs logements sociaux (attribués grassement au détriment des Français) seront bien chauffés. Pourquoi ? Parce que l’état a le traczir

       
    • #3000633
      Le 29 juillet à 09:54 par giustizia
      L’hiver du mécontentement arrive

      Y a pire que l’eau froide, c’est pas d’eau du tout !

       
  • #2999721
    Le 27 juillet à 20:23 par anonymous19
    L’hiver du mécontentement arrive

    "Une récession est une baisse du PIB deux trimestres de suite."

    - Quand tu perds, change les règles :

    « Une récession est une contraction généralisée qui affecte de nombreux secteurs de l’économie. »

     

    Répondre à ce message

  • #2999730
    Le 27 juillet à 20:40 par Radamanthe
    L’hiver du mécontentement arrive

    Finalement, c’est les Stark qui avaient raison...

     

    Répondre à ce message

  • #2999760
    Le 27 juillet à 21:18 par Jules
    L’hiver du mécontentement arrive

    En Allemagne, des saunas fermés dans les thermes de Freiburg ; les piscines avec un ou 2 degrés de moins. En attendant leur fermeture définitive

     

    Répondre à ce message

  • #2999768
    Le 27 juillet à 21:27 par FranceLibre
    L’hiver du mécontentement arrive

    Poutine, coupe le gaz, et entraine dans leur chute l’E.U et les mondialistes.
    Fait le, pour qu’éclate enfin ce monde diabolique, fait le pour nous, fait le pour le genre humain !

     

    Répondre à ce message

    • #2999858
      Le 28 juillet à 05:10 par Ducegabbana
      L’hiver du mécontentement arrive

      Poutine pourrait faire éclater Nuremberg pour nous libérer…mais en aura-t-il le courage ?

       
    • #2999935
      Le 28 juillet à 08:47 par Toubib
      L’hiver du mécontentement arrive

      @ Duceggabana... vous n’avez pas honte d’écrire pareille ânerie ?! Franchement... Poutine du courage il en a à revendre si vous en voulez.

       
    • #3000209
      Le 28 juillet à 16:25 par Ducegabbana
      L’hiver du mécontentement arrive

      Toubib vous n’avez pas bien saisi la teneur de mon message. Poutine est un homme courageux et qui m’est sympathique. Mais réfléchissez à la portée “atomique » s’il décidait de détricoter Nuremberg ! La température monterait tout de suite de 1000 degrés ( copyright Alain Soral)

       
    • #3000726
      Le 29 juillet à 12:17 par anonyme
      L’hiver du mécontentement arrive

      @Ducegabbana. Tu oublies que les soviétiques ont salement trempé dans Nuremberg en accusant notamment les Allemands de Katyn !

       
  • #2999817
    Le 28 juillet à 00:11 par Francois Desvignes
    L’hiver du mécontentement arrive

    Sur le conflit latent du fait de la pénurie énergétique entre l’UE, la France et l’Allemagne (parce que quand le pain va commencer à manquer, on va se disputer) :

    Et sur les intérêts opposés de l’UE, la France et l’Allemagne , même en dehors de toute pénurie énergétique :

    - L’Allemagne et la France sont les survivantes et les reliquats de la France carolingienne.

    - La capitale de la France n’est pas Paris (ou Berlin) mais Aix la Chapelle.

    - Sa langue n’est pas le français ou l’allemand mais le latin.

    - Sa religion n’est pas le protestantisme, le républicanisme ou le mondialisme hedoniste ou encore le nazisme mais le catholicisme.

    - Le Rhin n’est pas un fleuve européen mais Français.

    - L’Europe n’existe que par la France.

    - Le berceau de la France est à Tournai en Belgique, territoire français et les Belges les premiers Français.

    - La capitale historique de la France fut successivement Paris, Laon, Aix la Chapelle.

    - Le droit français régit l’Europe grâce aux " trois Emepreurs " : Charlemagne, St Louis, Napoléon.

    - Donc, le seul reproche à faire à l’UE c’est de ne pas avoir compris qu’elle ne pouvait être sans être française.c’est à dire francophile, francophone et francisante. : le latin devrit être sa langue, la fleur de lis son drapeau.

    - Et l’erreur des Français et des Allemands est de ne pas avoir admis qu’ils ne pouvaient être Français (et donc authentiques germains) sans la réunification de l’Allemagne à la France.

    On résume cette doctrine politique française (émise sur les fonts baptismaux de Reims en 496) par la formule bien connue :

    Le Saint Empire Franc Romain Germanique.

    - Saint : il croit
    - Empire : il federe ceux qui croient
    - Franc : il est libre parce qu’il croit
    - Romain : il est catholique
    - Germain : il est constitué à partir des Françs saliens et Francs germains

    L’Europe n’ appartient donc qu’ au Saint Empire Franc. germanique.

    Elle est terra nostrum.

    Et tous ceux qui ne sont pas Francs de naissance ou d’adhésion, c’est à dire tous ceux qui sont contre le Dieu trinitaire ou l’Empire, sont nos ennemis.

     

    Répondre à ce message

    • #3000000
      Le 28 juillet à 11:10 par anonyme
      L’hiver du mécontentement arrive

      Tu oublies simplement que le Saint Empire Romain Germanique, sous la direction des Habsbourg, a protégé l’Europe des invasions ottomanes, pendant que François 1er et Louis XIV étaient alliés des Turcs ! France, seul pays d’Europe a être absent à Lépante et au siège de Vienne !

       
    • #3000064
      Le 28 juillet à 12:28 par Aldébaran
      L’hiver du mécontentement arrive

      Prend toi un xanax, ou une tisane de camomille si t’es plus pour les produits naturels.

       
    • #3000136
      Le 28 juillet à 14:18 par Francois Desvignes
      L’hiver du mécontentement arrive

      @anonyme

      Le bréviaire de la République trois points : je l’attendais celle là....

      Nous ne sommes pas intervenus à Lepante parce qu’ils n’ont pas voulu reconnaitre le droit d’ainesse de la France.

      Pourtant en 1571, nous présidions déjà aux destinées de l’Europe depuis 1000 ans, puisque de l’unité de la France en 514 jusqu’à la bataille de Solférino en 1859, pratiquement tous les pays européens nous doivent leur fondation.

      L’ Angleterre, l’Allemagne, l’Espagne, la Belgique, l’Italie, Les Payx Bas,et même la Grèce en 1829.

      Que seraient ils devenus sans nous ?

      Rien puisqu’ils ne seraient même pas nés !

       
    • #3000141
      Le 28 juillet à 14:24 par Lazeby
      L’hiver du mécontentement arrive

      @ anonyme

      1)
      Si la France n’avait pas été l’alliée du grand Turc elle aurait été dissoute dans le Saint Empire, lequel représentait à peu près ce que sont les États-Unis aujourd’hui en tant que puissance hégémonique occidentale. La France joua plutôt en son temps le même rôle que la Russie actuelle, avec le même type d’alliance Trans-religieuse.
      2)
      Au moment du siège de Vienne, la France et le Saint Empire était officiellement en guerre ! Donc...
      3)
      Ah, Lépante ! La grande bataille fantasmatique d’un "conflit de civilisation" qui se résolva en fait à l’amiable à coup d’écus sonnants et trébuchants au large détriment des vainqueurs. Type même de victoire à la Pyrrhus !
      Venise et les espagnols, sur conseil du pape, dédommagèrent en effet largement le Turc pour mettre fin à la guerre et ce dernier pu reconstituer sa flotte dans les deux ans. Même l’objet du conflit -Chypre- fut cédée par les occidentaux !
      Quant aux autres participants, y compris les portugais, elle fut symbolique, et les français -empêtrés dans leurs guerres de religion attisées en sous-main par leurs coreligionnaires espagnols- se gardèrent bien de monter dans cette galère.
      À noter enfin que la flotte du Turc était commandée par des janissaires vénitiens. Comme quoi la réalité des conflits fait toujours moins rêver que les mythes qu’ils accouchent.
      Lisez "la bataille des trois empires" d’Alessandro Barbaro chez Flammarion / poche.

       
    • #3000334
      Le 28 juillet à 20:10 par VIVACHAVEZ
      L’hiver du mécontentement arrive

      @anonyme

      Les autres vous répondent ce qu’ils veulent mais moi, je commence à en avoir plus que marre de lire votre propagande. Je m’en tape de l’histoire des casques à pointe à travers les âges. C’est comme pour beaucoup d’autres choses du genre l’affaire des "six mille lions", on est en 2022, bordel !!!! Et qu’est-ce que je vois ? La Russie (et elle a bien raison) qui va couper les vivres à l’Europe. Si les boches n’avaient pas tant ferraillé pour couler notre nucléaire avec leur employé de l’Elysée, on aurait pu faire face. J’espère que vous aurez très froid cet hiver dans votre Volkswagen !!!! Si c’est le cas, je pourrai vous louer une chambre de Bonn pour vous réchauffer les Rhin.

       
    • #3000512
      Le 29 juillet à 07:21 par anonyme
      L’hiver du mécontentement arrive

      "La France "fille aînée de l’église " alliée aux ottomans pendant que les Habsbourg et le saint empire romain germanique luttaient pour l’Europe et la chrétienté !

       
    • #3000523
      Le 29 juillet à 07:33 par anonyme
      L’hiver du mécontentement arrive

      @VIVACHAVEZ. Ton nucléaire cocorico n’a pas été "coulé par les boches", il est en ruine (comme l’hôpital, coulé par les boches aussi ?), faute d’investissement, et des coûts exorbitants de maintenance, entretien, démantèlement et surveillance constante ! Sans parler des EPR cocorico, gouffre à fric qui n’ont encore jamais vu le jour ! Le nucléaire nous coûte un pognon de dingue, qu’un pays sous-développé comme la France cocorico ne peut pas assurer ! Voilà c’est tout simple !

       
    • #3000531
      Le 29 juillet à 07:44 par anonyme
      L’hiver du mécontentement arrive

      @Lazeby.
      "Si la France n’avait pas été l’alliée du grand Turc elle aurait été dissoute dans le Saint Empire".
      Et alors ? Tu t’en porterais plus mal ?
      Si le Saint Empire n’avait pas défendu l’Europe chrétienne, on serait musulman ou esclave chez les barbaresques ou eunuque dans un harem de Soliman !

       
    • #3000536
      Le 29 juillet à 07:55 par anonyme
      L’hiver du mécontentement arrive

      @desvignes. On a déjà réuni l’Alsace et la Moselle à la France et on a vu ce que ça a donné ! Régions sinistrées qui survivent grâce à l’Allemagne qui fournit du travail aux frontaliers et grâce au fric de l’UE donc de l’Allemagne ! Cocorico !

       
    • #3000824
      Le 29 juillet à 15:54 par Lazeby
      L’hiver du mécontentement arrive

      @ anonyme du 29 / 07 à 17h44

      Il y avait autant d’esclaves sur les galères chrétiennes que sur celles du grand Turc. C’est l’un des points du livre que je vous invite à lire. Comme toutes les batailles du temps le but premier était de faire du butin et des prisonniers -libérables contre rançon confortable pour les biens nés, vendus comme esclaves aux armateurs des galères pour les autres.
      Le reste c’est du fantasme bondieusard (je n’en respecte pas moins pour autant les croyants authentiques). Toutes les religions monothéistes se sont trés bien accomodées de l’esclavage, ce qui est logique, la première source d’énergie des civilisations ayant été l’énergie humaine. Il convenait donc de se procurer celle-ci au plus bas coût de maintenance possible, ni plus ni moins ce que nous recherchons aujourd’hui avec d’autres sources.
      Vous savez, durant le haut Moyen-âge les deux plus grands marchés aux esclaves d’Europe étaient Verdun et Kiev, et les musulmans n’avaient pas besoin de monter des expéditions guerrières pour venir y faire leurs emplètes. Les razzias bien sûr existaient aussi, comme aujourd’hui, sous d’autres formes.

       
  • #2999827
    Le 28 juillet à 01:19 par Sedetiam
    L’hiver du mécontentement arrive

    Sous un soleil radieux, je suis à la fraîche en villégiature au pied d’anciennes vallées glacières, aux abords des forges de Vulcain françaises, qui démontrent que les phases de réchauffement climatique ou de glaciation font partie de ce monde qui ne date pas d’hier et que rien ne se fait en un jour : et déjà je me frotte les mains de l’hiver qui point, tant le Bougnat est un exemple de préparation à devoir affronter la longueur de sa durée, tant tout est organisé pour le premier cercle et tant certains de mes contemporains hautains (en terme d’inoculation, de Gilets jaunes, de russophilie, etc.) vont enfin morfler, que l’on va leur prendre ce qu’ils vénèrent le plus, leur oseille de classe moyenne haute, aisée pour certains, macronistes pour l’essentiel d’entre eux. À défaut de PQ, qu’ils achètent des Kleenex : j’ai même quelques masques inutilisés qui m’avaient été « offerts », à défaut de pouvoir me les imposer, à leur refourguer quand ils auront besoin de se faire une gratte : ce sera pour acheter, pour vendre, pour acheter... ou de quoi leur réchauffer le museau.
    Bref, à la fraîche en pleine canicule hexagonale, je me réchauffe les mains pour parer l’hiver (voire deux) : l’idée étant de se faire cigale et de faire morfler les fourmis* quand la baise sera venue. Et déjà en leur empruntant, leur oseille ayant perdu 15% depuis l’intervention russe de février, ils sont bien content de faire du - 4. Et puis - 4, moi, ça me fait marrer : cela ma fait penser à Dieudo et son "Cancer". Comme ils le sont pour la société, l’on se soigne comme l’on peut...

    J’ai malgré cela une pensée pour ceux n’appartenant pas à ces castes condescendant et qui ramassent déjà, faute de mieux.

    *Fourmis déguisées en moutons.

     

    Répondre à ce message

  • #2999859
    Le 28 juillet à 05:21 par Pierre
    L’hiver du mécontentement arrive

    Il suffira de remettre un nouveau virus ou variant quelconque et un confinement pour calmer toute rébellion.
    Et ça fonctionnera parfaitement comme pour le Covid.

     

    Répondre à ce message

    • #3000006
      Le 28 juillet à 11:24 par anonyme
      L’hiver du mécontentement arrive

      Exactement ! Les gueulards "apolitiques" vont rentrer à la niche avec plaies et bosses ! Tant qu’ils ne prendront pas comme leader politique un Philippot et pas des gauchistes, ils vont au fiasco !

       
  • #2999911
    Le 28 juillet à 07:40 par meyer H
    L’hiver du mécontentement arrive

    Le problème, c’est que dans toute l’ Europe, je ne vois aucun chef d’état ou de gouvernement avoir une vraie personnalité politique de visionnaire ou même de simple lucidité ( à part Orban). Tous font du suivisme pro américain et pro OTAN, en essayant chacun d’ être un peu moins puni que les autres copains
    Nous n’avons plus de Mitterrand, Chirac, Kohl ou Tatcher, ni même de Merkel .

    Oui l’ hiver risque de trés mal se passer .........maigre consolation, nous attirerons moins les migrants

     

    Répondre à ce message

    • #3000331
      Le 28 juillet à 20:02 par Sedetiam
      L’hiver du mécontentement arrive

      Ce sont tous des Young Leaders, et même Young Global Leaders pour certains.
      Maintenant, quelle est la probabilité que dans un panel de volontaires pour le poste suprême, tous ces gugusses soient élus dans la même temporalité, ici et là en Occident ?

       
  • #3000835
    Le 29 juillet à 16:26 par Lazeby
    L’hiver du mécontentement arrive

    @ Anonyme du 29/07 encore

    Ne vous méprenez pas, j’insiste, sur "fantasme bondieusard".
    Si vous êtes incapable de voir un musulman autrement que comme un coupeur de bitte, vous êtes dans ce genre de fantasme.
    Je connais les horreurs de la traite musulmane (par le sénégalais Tidiane n’Daye et le martiniquais Maurice Laouchez entre autres) et aussi celles des autres formes de traite où nous avons notre part de honte.
    Etablir une hiérarchie des tortures dans ce genre de sujet me paraît scabreux.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents