Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Industrie stratégique des semi-conducteurs : pourquoi les Américains sanctuarisent Taïwan

En délocalisant une partie de l’industrie stratégique des semi-conducteurs de Taïwan vers l’Arizona, les Américains envoient deux messages :

- leur souci de protéger cette production,
- le peu de confiance qu’ils ont dans le fait qu’ils résisteront à l’avalement de Taïwan par la Chine.

Le sort de Taïwan en tant que république chinoise indépendante semble scellé.

– La Rédaction d’E&R –

 


 

Depuis plusieurs mois, la presse étrangère évoque la pénurie de semi-conducteurs et de micropuces. Les mesures Covid ont perturbé leur production. Ces nouvelles sont passées relativement inaperçues et n’ont pas soulevé beaucoup de réactions en France. Pourtant, l’enjeu est beaucoup plus important qu’on ne le pense.

 

Dans notre monde actuel dépendant des appareils informatiques, les semiconducteurs sont essentiels. Sans eux, nos ordinateurs ne pourraient pas être fabriqués. Ainsi, au début de l’année, Renault et PSA ont dû mettre à l’arrêt plusieurs chaînes de montage dans leurs usines durant deux à trois jours, amputant ainsi leur production.

Problème : leur production est concentrée à Taïwan, pays au cœur de l’affrontement entre les États-Unis et la Chine. Le futur des sociétés développées se joue désormais là-bas. Qui contrôle Taïwan et sa production de semi-conducteurs contrôle l’informatique et donc le monde.

 

Une concentration de la production à Taïwan

Selon CNBC, 63 % des revenus liés à la production de semi-conducteurs proviendraient de Taïwan. La société Taïwan Semiconductor Manufacturing Co (TSMC) représentait à elle seule 54% des revenus. Taïwan est suivi par la Corée du Sud (Samsung) avec 18 % et la Chine (SMIC) avec 6 %. La fabrication des semi-conducteurs se fait aux frontières de la Chine.

[...]

Taïwan en tant que point focal de la nouvelle guerre froide

Taïwan n’est pas un pays en position géopolitique paisible. L’État, officiellement appelé République de Chine a été créé par les nationalistes chinois qui s’opposaient aux communistes de Mao Zedong. Ce faisant, la République Populaire de Chine (la Chine communiste) considère que Taïwan fait partie de son territoire et ne cache pas son vœu de voir l’île revenir sous son contrôle.

Le secrétaire général de la Chine, Xi Jinping, a déclaré cet été et à l’occasion du 100e anniversaire du PPC que :

« Résoudre le problème de Taïwan et réaliser la réunification totale de la patrie constituent la tâche historique et immuable du Parti communiste chinois et correspondent également à l’aspiration commune de tous les Chinois. (...) Faire résolument échec à toute tentative visant à l’« indépendance de Taiwan » et créer ensemble un bel avenir pour le renouveau national »

Une situation qui, si elle se produisait, bouleverserait l’économie mondiale en donnant à la Chine des infrastructures essentielles.

Les États-Unis, forts de leur position géographique et de leur présence dans le Pacifique concentrent de plus en plus leurs efforts sur l’Asie. Leur retrait d’Afghanistan peut d’ailleurs s’interpréter comme une volonté de recentrer leurs forces sur la Chine et l’Asie.

De plus, TSMC a commencé la construction d’une usine en Arizona qui sera opérationnelle en 2024. Une situation gagnante aussi bien pour les États-Unis que pour l’entreprise taïwanaise qui sécurise leur infrastructure et production. L’entreprise informatique américaine Intel se développe elle aussi dans cet État américain.

Lire l’article entier sur contrepoints.org

Un autre regard sur la Chine, sur E&R :

 






Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Bravo les délocalisations avec transfert de technologie ! Lénine : " Les capitalistes nous vendrons la corde avec laquelle nous les pendrons " .

     

    Répondre à ce message

  • On voit bien l’impact de cette crise dans les pénuries de pc, d’imprimantes, de moteurs de volets, des retards de fabrication dans l’automobile....etc...etc...( mon métier permet de discuter avec beaucoup de pro)
    Si vraiment l’Europe était bonne pour nous, depuis le temps, on devrait être autonome sur ces composants au combien stratégiques.

     

    Répondre à ce message

  • Une bonne IEM a l’échelle mondiale et l’affaire est réglée ! On est trop dépendant de ces merdes... un retour à la vraie vie serait tellement bénéfique. Bon beaucoup deviendrait dingue sans leur smartphone ou leur PC ... mais ils feraient pas long feu !

     

    Répondre à ce message

  • Taïwan ne sera jamais envahi par la Chine car ça provoquerait une fuite des cerveaux et une condamnation unanime de l’ONU…

     

    Répondre à ce message

  • #2805475

    On imagine comment Trump aurait géré la crise de taïwan et l’Afghanistan ... en menaçant les Talibans et la Chine de la bombe atomique ... tout en finesse, comme un grand stratège !

     

    Répondre à ce message

  • #2805575

    De toute manière les USA ne se risqueraient pour rien au monde et certainement pas pour des semi-conducteurs qu’ils peuvent fabriquer eux mêmes (ils en ont les compétences) à un conflit chaud contre la Chine. Certes il est possible d’imaginer que les mondialistes pourraient voir d’un bon œil une guerre Chine/USA afin d’en finir une bonne fois pour toute avec les USA et affaiblir le colosse chinois. Mais les Chinois sont bien trop fins stratèges pour tomber dans ce piège grossier.
    Un conflit chaud contre la Chine signerait la fin des Etats-Unis d’Amérique, et l’état major américain en a parfaitement conscience. Les conséquences d’une telle aventure seraient disproportionnellement défavorables par rapport à celles qu’entraînerait la rupture momentanée des approvisionnement en semi-conducteurs.
    La question reste à savoir pourquoi la Chine n’a alors pas encore envahi Taiwan, exercice militaire qui nécessiterait pas plus de 3 jours ? Pour protéger l’industrie des semi-conducteurs ? Peut être un peu mais surtout parce que cela ne servirait à rien ! Un conflit armé contre Taiwan serait inutile mais aurait des conséquences diplomatiques et économiques potentiellement importantes ! Et pour quoi ? Pour mettre officiellement la main sur une île insignifiante qui de toute manière appartient déjà à la Chine ! Ce n’est pas comme si Taiwan était une super-puissance indépendante représentant une menace existentielle pour la Chine et le PCC ! Taiwan c’est peanuts ! Donc pourquoi effrayer et se mettre à dos ses voisins avec lesquels on a déjà des contentieux territoriaux (Inde, Japon, Vietnam, les Philippines...) dans l’action autant spectaculaire qu’inutile qui consisterait à envahir militairement Taiwan ? Une telle manœuvre servirait de prétexte idéal pour imposer des sanctions économiques et diplomatiques contre la Chine afin de juguler la montée en puissance de ce pays qui effraye absolument tout le monde ! Cela mettrait en péril les relations de confiance déjà précaires entre la Chine et ses partenaires commerciaux...
    En définitive personne ne veut et ne prendra le risque de grosses emmerdes juste pour un cailloux au large de la Chine ! Et c’est pour cette raison que le statu quo persiste depuis des décennies !
    Est-ce que le départ de l’industrie de semi conducteurs de Taiwan changera la donne ? Probablement pas. Ils feront probablement pourrir la situation politico-économique de Taiwan jusqu’à ce que les Taiwanais demandent eux mêmes d’être unifiés à la Chine !

     

    Répondre à ce message

  • xi jiping se torche le cul avec le principe de base du marxisme leninisme du droit des peuples a disposer d’eux même comme tous les néo maoistes occidentaux qui bavent d’admiration devant estasia ,son crédit social et ses dizaines de millions de caméras de surveillance .Ceux là ,bien qu’ils ne ratent jamais l’occasion de condamner l’imperialisme et le colonialisme occidental ,trouvent tout a fait normal que pekin empeche taiwan d’acceder à l’independance

     

    Répondre à ce message

    • #2806058

      On t’oblige à vivre en Chine ? Tu as souffert de l’impérialisme chinois ? Taiwan est peuplé de chinois et fait partie de la Chine, point barre ! Sinon, tu rends l’Alsace et la Moselle à l’Allemagne ou tu demandes son indépendance !

       
    • Pffff ! Les taiwanais sont en majorite des metis sino-japonais, du aux mariages interraciaux qui etaient la norme pendant la colonisation japonaise qui a duree un demi-siecle je le rappelle !

      Donc les taiwanais sont aussi chinois que moi je suis congolais, ou que les alsaciens sont allemands. L’histoire ne repasse pas les plats. Taiwan n’est plus une ile chinoise depuis longtemps, tout comme l’Alsace n’est plus allemande et ne le sera plus jamais, c’est un fait, qu’on le veuille ou non. Alors on imprime !

       
    • Cela permet à des pays d’acquerir du materiel (huawei) que les us refusent de vendre.