Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Embargo sur le pétrole russe : la Hongrie brise l’unanimité européenne

 

Dirigée par la folle Ursula, la Commission européenne fait entrer l’Europe dans une logique de guerre. Plus rien n’arrête cette poignée de hiérarques corrompus (Leyen, Scholz, Michel) qui appliquent les directives de l’Empire sans jamais consulter les peuples européens.

 

 

Orbán emmerde Leyen

L’UE montre son vrai visage, qui est celui d’une triste colonie américaine où les libertés se réduisent pour le plus grand plaisir de l’hyperclasse. Au milieu des décisions impopulaires (voir les conséquences des sanctions antirusses chez nous), la Hongrie fait figure de résistante à l’ordre euromondialiste. Orbán vient de refuser le 5e paquet de sanctions (il a accepté les quatre premiers) contre la Russie. Car la Russie fournit 65 % du pétrole nécessaire à l’économie hongroise. Cette dernière mesure, si elle était appliquée, mettrait à genoux la Hongrie.

« La présidente de la Commission a volontairement ou non attaqué l’unité européenne. J’ai dit oui aux cinq premiers paquets de sanctions, mais nous avons clairement signifié dès le début qu’il y avait une ligne rouge : l’embargo sur l’énergie. Ils ont franchi cette ligne (...), il y a un moment où il faut dire stop. »

Du coup, l’unanimité étant nécessaire pour appliquer la mesure, « une interdiction de tout le pétrole russe, brut et raffiné, transporté par mer et par oléoduc », tout est remis en question. Ou alors Orbán cherche à obtenir un avantage dans la négociation qui va s’ouvrir.

En France, on est à la traîne de l’Union qui est à la traîne de l’Empire. C’est la double peine, qu’incarne bien la marionnette Castaner.

 

 

Dernière chose, qui a son importance symbolique, soulignée par BFM TV  :

Viktor Orbán a également protesté contre l’inclusion dans le train de sanctions du chef de l’Église orthodoxe russe, le patriarche Kirill, soutien affiché à l’offensive. « Nous ne permettrons pas aux dirigeants d’églises d’être mis sur une liste de sanctions. »

La chaîne chinoise internationale en français s’est fait un plaisir de relayer le blocage hongrois.

 

La guerre économique USA/Russie

 






Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Question naïve : comment acheminer le pétrole russe jusqu’en Hongrie ?

    Il faut passer par l’Ukraine moyennant une petite commission au passage.

     

    Répondre à ce message

  • #2956435

    Victor Orban, voilà un homme avec des valeurs et des couilles en acier, violemment posées sur la table, jusqu’à la faire tremblée.

     

    Répondre à ce message

  • L’union européenne n’existe plus , maintenant on peut l’appeler L’union lgbt.
    Monsieur Orban a complètement raison et il n’y a pas que lui, il y aussi la Slovaquie

     

    Répondre à ce message

  • #2956445

    Va falloir qu’il fasse attention Orban.
    Révolution colorée, attentats ou
    un empoisonnement est si vite arrivé.
    L’oligarchie est sur les dents en ce moment.

     

    Répondre à ce message

  • Un article qui vient de passer relevait 5 pays s’opposant aux sanctions sur le pétrole et le gaz.

     

    Répondre à ce message

  • La France et les USA sont les deux principaux pays qui poussent les autres dans cet embargo contre le pétrole russe, comme ils considèrent qu’ils dépendent très peu de ce pétrole et qu’ils peuvent compter sur le nucléaire. Mais ces deux pays oublient qu’ils dépendent de l’uranium, et la Russie est le fournisseur principal, donc si la Russie utiliserait cette bombe contre eux, ce sera un coup grave contre ces deux pays, surtout que la France exporte son électricité dans d’autres pays européens. Justement les pays qui dépendent peu du nucléaire comme l’Allemagne, la Pologne et les pays Baltes ont insisté pour que l’uranium de Russie soit pris en compte dans les sanctions, mais ces deux pays ont refusé. Ce conflit met en lumière, dans ce bloc occidental ce sera chacun pour ses intérêts, et les pays les moins influents se feront écrasés par les autres. La France importe son uranium du Canada, du Nigéria, de la Russie et du Kazakhstan, mais celui du Kazakhstan est sur le contrôle de la Russie. Mais comme les ressources en uranium diminuent, la Russie est sur le point de mettre un projet de sanction pour bannir totalement l’exportation de cette ressource vers les pays non amicaux, car ce ne sera pas une grosse perte pour la Russie de ne pas l’exporter dans ces deux pays, surtout que d’autres pays dans le monde ont des contrats avec la Russie pour construire des centrales, ce sera surtout une perte importante pour ces deux pays. Ces sanctions sont en train d’être préparées par la Russie, d’ici quelques jours, ça se saura si l’uranium russe sera banni vers ces deux pays. Avec cette bombe, la Russie peut calmer les ardeurs du camp nucléaire pour les sanctions contre le gaz et le pétrole.

     

    Répondre à ce message

  • Le gars Vladimir va s’occuper de se rattacher la moitié « rentable » de l’Ukraine et il est une entité qui sait mieux que quiconque que, question terre (de l’accaparement ou du rattachement) cela vaut tous les avoirs au monde, puisque c’est le premier business à haut rapport, avant celui du complexe militaro-industriel, la bouffe, le cul (trafic d’êtres humains compris) ce dernier lié à Big-Pharma qu’il s’agisse de vrai-faux cachetons, de faux cachetons ou du trafic d’organes, voire de l’autre entité chimiste (toutes ramifications confondues) qui fournit tout type de dope, au quatre coins de la planète.
    Nous négligerons la Banque, celle qui imprime à qui mieux mieux quand elle veut, dans cette énumération.

     300 000km² avec accès total sur la Mer Noire, ça te dit bouffi ?*
    Ceinture noire contre Ceinture verte : dans l’os...

    Pour info, l’entité sioniste repose sur 22 000km².

     

    Répondre à ce message

  • #2956616

    Les peuples veulent sortir de l’UE mais personne n’aurait imaginé que c’est la Russie qui exaucerait nos voeux en faisant sortir l’UE de l’Europe en la "suicidant" :

    - les sanctions contre la Russie raréfient les matières premières au plan international
    - elles aggravent l’insolvabilité de l’UE déjà surendettée
    - et revalorisent le rouble.

    Le principal bénéficiaire des sanctions contre la Russie, c’est la Russie.
    La principale victime des sanctions contre la Russie, c’est l’UE.

    Mais :

    Le principal bénéfice du principal bénéficiaire c’est que l’UE exsangue deviendra le vassal de la Russie.

    Et le principal dommage de la principale victime c’est que l’UE éclatera ou implosera à cause des sanctions qu’elle a cru pouvoir décréter contre la Russie.

    A terme, l’Europe libérée sera sous "protection russe" ; car ce sont eux qui ont les robinets.

    Pour l’instant, on est sur les contrats et les stocks de la campagne 2021 2022 : il n’y a pas pénurie (et pourtant déjà une augmentation des coûts).
    Mais quand en octobre on sera sur les (non) contrats et les stocks de 2022 2023 , tout de suite on va voir "la différence".

    VDL et EM savent tout cela.
    Mais ils espèrent "l’appui US" : la protection que doit le suzerain à son vassal.

    Alors que la tradition anglo saxonne c’est de ne jamais mourir pour ses amis.
    Et la tradition US de toujours trahir ses alliés.

    L’UE impuissante, surendettée, sans armée, et divisée a donc déclaré la guerre à la Russie qui n’a aucun de ces défauts et toutes les qualités que l’UE devrait avoir : elle toutes les matières premières, aucune dette, est unie, a une puissante armée, n’a besoin de rien ni personne.

    L’Europe, libérée de l’UE par la Russie, changera bientôt de "famille" : la dernière manche de Yalta.

     

    Répondre à ce message

  • La Russie semble avoir menacé Musk ( voir son twitter ) donc soit il est nul en politique soit il fait le faux gentil ce qui est pire. Une chose est sure, ses milliards ne peuvent pas le protéger de Poutine et il devrait commencer à se calmer et bien choisir son camp.

     

    Répondre à ce message

  • L’UE mets tout en place pour arriver au Great reset... Sans pétrole, sans gaz, et le reste nous allons à la catastrophe... Comment vont ils gérer les centrales nucléaires ? L’UE est dangereuse est une machine à détruire et à tuer...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents