Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"Droits" LGBT : l’Union européenne lance une procédure contre la Hongrie et la Pologne

Après avoir frappé à maintes reprises du poing sur la table, l’Union européenne (UE) passe désormais à l’offensive. La Commission européenne a annoncé, jeudi 15 juillet, avoir lancé des procédures d’infraction contre la Hongrie, à propos de sa loi interdisant la « promotion » de l’homosexualité auprès des mineurs, et contre la Pologne pour les « zones sans idéologie LGBT » décrétées par certaines collectivités locales.

 

L’exécutif européen, qui dénonce le caractère discriminatoire de ces mesures à l’encontre des personnes LGBT+, a, comme escompté, envoyé aux deux pays une lettre de mise en demeure, première étape d’une procédure qui peut mener à la saisine de la Cour de justice de l’UE puis à des sanctions financières. Budapest et Varsovie ont deux mois pour répondre.

« L’égalité et le respect de la dignité et des droits humains sont des valeurs fondamentales de l’UE, consacrées par l’article 2 du traité de l’Union européenne. La Commission utilisera tous les instruments à sa disposition pour défendre ces valeurs », souligne-t-elle dans un communiqué.

Lire la suite de l’article sur lemonde.fr

 

La Hongrie et la Pologne non alignées, sur E&R :

 






Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • « L’égalité et le respect de la dignité et des droits humains" pour les homos,par contre les non vaccinés passez votre chemin

     

    Répondre à ce message

  • " L’égalité et le respect de la dignité et des droits humains sont des valeurs fondamentales de l’UE, consacrées par l’article 2 du traité de l’Union européenne. "

    C’est pour respecter ces droits humains, valeurs fondamentales de l’UE que Macron impose la vaccination ?

    Autre effarante contradiction : les vaccinés-Covid qui se sentent menacés par le virus, ont le droit de se protéger ; mais ceux qui se sentent menacés par le vaccin n’en ont pas le droit.

    Et toujours personne pour proposer un référendum sur la vaccination obligatoire des enfants ou des adultes !

     

    Répondre à ce message

  • La Hongrie et la Pologne devrait quitter cette Europe dégénéré qui est incompatible avec les valeurs chrétiennes, au train où vont les choses j’espère que le pape va pas nous dire que l’homosexualité est la même chose qu’un couple homme femme qui a existé de tout temps sinon le monde n’existerait pas !

     

    Répondre à ce message

    • #2765823

      La France , fille aînée de l’église , ne devrait elle pas également quitter cette UE guidée par la secte maçonnique ?
      Quant au pape , vous n’êtes pas sans savoir que depuis Vatican 2, ce Vatican est miné par la même secte jusqu’au plus haut grade ? ...Donc en plein accord avec ces perversités notoires !

       
  • on voit bien que c’est le financier d’origine hongroise qui dirige cette union de pacotille, les autres ne sont là que pour faire de la figuration.

     

    Répondre à ce message

  • « L’égalité et le respect de la dignité et des droits humains sont des valeurs fondamentales de l’UE... »
    sauf des enfants ?...

     

    Répondre à ce message

  • jamais les homosexuels de base n’ont demandé ces lois et idéologies de déstructuration de la société. D’ailleurs ils ne se définissent pas par leur sexualité, mais par ce qu’ils apportent humainement, professionnellement, patriotiquement.

    Les homosexuels de base se contentent très bien de la dépénalisation française de 1791... Verlaine et Rimbaud n’ont jamais eu de problèmes en raison de leur sexualité... d’ailleurs le sujet fait souvent sourire les français français, qui sont bien au-dessus de ces questions là.

    Ce sont les idéologues protestants anglo-germaniques, racistes, misogynes et homophobes qui ont des problèmes avec ça... ils passent sans cesse d’un extrême à l’autre... de la pénalisation à la promotion... en attendant le retour de balancier.

     

    Répondre à ce message

    • J’ai des bon potes homos , qui trouve tout ce cinéma et histoires de " droits "... mariage gay et tout le toutim ... parfaitement ridicule !!!

       
    • @ Pépé le Moko :

      les helleno-romains étaient très libéraux sur la question privée... c’était la vertu publique qui comptait. Le citoyen devait donner des enfants à la cité et les éduquer, remplir ses devoirs civiques et militaires (qui se confondaient avec la religion). De même pour les femmes, pour ce qui les concernait. Pour le reste, la vie privée du samedi soir, ou les arrangements internes, le libéralisme fonctionnait.

      Ce sont les peuples barbares de périphéries (sémites surtout, et germains un peu) qui ont entretenu un rapport conflictuel à l’homosexualité. Car ils ne savaient pas mettre chaque chose à sa place. Aujourd’hui encore on voit bien que les peuples latins, notamment la France, sont assez indifférents aux questions de sexualité, de race, de genre. Ils privilégient profondément l’aspect civique. L’homme et la femme se définissent dans la cité, et non dans leur sexualité, leur race ou leur genre. Même la répartition des rôles homme/femme y découle plus de l’utilité et efficacité civique, que d’une essentialisation mirobolante.

      Beaucoup d’homosexuels que je connais, depuis longtemps (il y en a beaucoup dans mon milieu professionnel) se fichent éperdument de ces question de mariage. Ils n’ont pas envie de singer le mariage. Le mariage est une institution civique et non pas privée : il s’agit de la famille hétérosexuelle reproductive comme cellule-base de la société. Ce n’est pas pour le confort privé des gens, mais pour le fonctionnement de la cité. Les homosexuels ont simplement besoin de ne pas être pourchassés (d’où le régime libéral, éventuellement complété au maximum d’une union civilo-fiscale spécifique dans notre société "moderne"). Mais c’est par leur apport à la cité qu’ils se définissent socialement. Et c’est par leur humanité singulière, que, comme tout le monde, ils se définissent intimement.

      J’ajoute que beaucoup d’homosexuel ont eu des enfants "de façon naturelle", avant, après ou parallèlement à leur vie homosexuelle. Et tout se passe très bien. Les enfants ne sont pas des crétins, les adultes non plus. On a un papa et une maman, même si papa est un homo par ailleurs, ou bien qu’il a eu une jeunesse folle, ou que maman a eu de bonnes amies. C’est pas très compliqué à comprendre. Et ça n’empêche nullement d’assumer le rôle de père pour un homme et de mère pour une femme.

       
  • Poutine doit se frotter les mains .

     

    Répondre à ce message

  • En revanche, contre le (tour de passe) Pass sanitaire qui entrave (en un mot) toutes les libertés et va jusqu’à obliger, par l’intimidation, la manipulation, la discrimination, à mettre l’intégrité des corps en danger, rien : pas même un pet... rien.
    Qu’ils aillent tous se faire inoculer, d’autant que l’immense majorité des porteurs du VIH issus de cette communauté LGBT+ n’ont jamais été discriminés de telle manière dans les années 80, quand bien même la propagande laissait entrevoir le pire, les montrant du doigts. Et ils ne le sont pas plus aujourd’hui, ni même les camés auxquelsl’on propose même des lieux de détente propices à leurs conneries..
    Et les responsables mais pas coupables d’avoir contaminé les gens sains par transfusions pourries, où sont-ils ?

     

    Répondre à ce message

  • Tres habile écran de fumée pour dissimuler le fait que les hongrois ont completement laissé tomber les restrictions sanitaires, ici on ne voit plus de masque partout meme en interieur, et le pass sanitaire local qui ressemblait a une maquette factice des le début, n’aura servi que 5-6 semaines pour les piscines, cinémas et les interieurs des restaurants. La vaccination a ralenti du fait d’une absence de coercition. Au meme moment, le gouvernement relance ces petits pseudo referendums en ligne pour réactiver encore le sujet des migrants.

    - Un francais en province hongroise depuis 7 ans -

     

    Répondre à ce message

  • J’ai rien contre les ’homos" par contre les "gays" commencent à me les briser menues ! Tout le monde a le droit de faire ce qu’il veut dans son plummard, mais je diférencie les homos des gays de cette façon : Un homo est une personne qui est attirée par des gens du même sexe, et c’est son droit ! Par contre les "gays" sont des personnes qui veulent imposer leur vision à tout le monde et obliger les gens à trouver ça normal ! Autant un homo à le droit d’aimer coucher avec des hommes autant j’ai le droit de trouver ça dégueulasse ! C’est quoi ces dégénérés qui veulent séxualiser nos gamins ? (J’ai bien ma petite idée...lang et cohn-bendit ne doivent pas être loin !) Je comprends la Hongrie et trouve normal de foutre la paix aux marmots

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents