Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Confinement des non-vaccinés en Autriche : un vent de fronde se lève

Le 14 novembre, Felix Gottwald, le sportif le plus décoré d’Autriche, champion olympique et président de la commission « sport amateur » de la Bundes-Sport GmbH a publié une lettre ouverte au ministre du Sport Werner Kogler pour annoncer sa démission avec effet immédiat.

 

Il a notamment déclaré : « J’ai rejoint la Commission afin d’œuvrer à ce que nos concitoyens vivent plus longtemps en bonne santé (…) Mais neuf mois après avoir pris ce poste, je constate que si dans notre pays il se passe effectivement beaucoup de choses, cela n’a rien à voir avec la santé ou les intérêts des Autrichiens (…) Diviser, attiser la haine, discriminer : voilà les maîtres-mots du gouvernement. J’ai honte pour mon pays et en tant qu’Autrichien, je suis à la fois triste et en colère (…) J’ai perdu toute confiance dans la politique, et avec la meilleure volonté du monde je ne trouve aucune raison de croire un seul mot de ce qu’on nous raconte. […] »

De son côté, le leader du Parti de la liberté (FPÖ), Herbert Kickl, a appelé à une « mégamanifestation », le 20 novembre prochain à Vienne.

Venons-en maintenant à la Bundesheergewerkschaft, le syndicat des armées, l’Autriche étant parmi les rares pays à permettre aux militaires de se syndiquer. La Bundesheergewerkschaft fait partie de la Freie Gewerkschaft Österreichs (syndicat libre autrichien)  ; elle vient de publier un communiqué, ainsi qu’une circulaire signée de son président Manfred Haidinger. Il est titré « Pour la liberté et la dignité de l’Homme ». Haidinger y donne pour acquis que les syndiqués se joindront à la manifestation prévue le 20 novembre à Vienne pour « tenir bien haut le drapeau », et souligne que suite à une décision du Tribunal administratif de Vienne, contre laquelle aucun appel du gouvernement n’est plus possible, on ne peut empêcher les citoyens d’y participer. Haidinger conclut avec un message aux policiers : « C’est pour vos libertés aussi que nous nous battons, lesquelles ont été massivement restreintes dans la vie professionnelle comme privée. »

Actuellement en tournée en Autriche, l’une des artistes de cabaret les plus populaires du monde germanophone, Monika Gruber, vient d’annoncer qu’elle ne se produira plus en scène en raison des mesures dites "anti-Covid".
[…] « Je n’ai pas envie de participer à la division de la société. » […]

[…]

Lire l’intégralité de l’article sur francesoir.fr

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

57 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2846402
    Le 19 novembre à 09:44 par JeanMichel HenriT.
    Confinement des non-vaccinés en Autriche : un vent de fronde se (...)

    Le gouverne-ment de l’Autriche vient d’annoncer ce vendredi :

    "Tout le monde en prison chez lui vax et non vax "

    Il appelle ça "un con-finement"

     

    Répondre à ce message

  • Je propose de renommer les « non-vaccinés » par « groupe placébo de contrôle » !

     

    Répondre à ce message

  • #2846422

    L’Autriche confine l’ensemble de sa population et impose la vaccination a partir du 1er février.
    Et, à mon avis, la France suivra bientôt ce type de décisions.
    Vaccination obligatoire pour tout le monde, enfants y compris.
    En marche vers le nouvel ordre mondial.
    Tous vaccinés.
    Emplois ubérisés.
    Crédit social à la chinoise où chaque citoyen note les autres. On en a déjà un aperçu avec les fameuses étoiles à cocher sur tous les sites de ventes et de services et qui n’a pas une fois au moins donné son avis lorsqu’un retour est demandé sur un achat quelconque ?

     

    Répondre à ce message

    • #2846898

      @pierre

      Mais quel serait l’intérêt pour la France, puisqu ’on compte presque 80% de piqués ? Bon ok le Macronnet dit qu’il n’y aura pas de confinement pour les non piqués, donc on peut s’attendre à ce qu’il nous fasse chier un peu plus, mais c’est tout. Je répète et je le répèterai encore jusqu’à ce que ca rentre dans le crâne : il n’y aura JAMAIS d’obligation vaccinale généralisée !

      Quant à cet avenir dystopique, libre à vous de le souhaiter... Mais moi j’en veux pas, pour rien au monde !

       
    • #2846918

      L’annonce de l’imposition de la vaccination vise sans doute à convaincre les réfractaires...
      Et à faire passer le message qu’ils sont décidés à aller jusqu’au bout.
      La généralisation des injections était aussi l’objectif des pass "sanitaires" et dans la pratique, on s’en passe

       
    • #2847016

      C’est pas en répétant comme un con "il n’y aura JAMAIS d’obligation vaccinale généralisée !", qu’on sortira de cette tyrannie ! Au contraire tu fais le jeu du gouvernement pour rassurer les réfractaires et baisser la garde ! Combien de naïfs clamaient "il n’y aura jamais de confinement ", "il n’y aura jamais de masque dans les rues ", "il n’y aura jamais 11 vaccins obligatoires pour les bébés ", etc...
      Les "il n’y aura jamais " peuvent se dispenser de manifester et de se battre ! Ce sont les pires complices du système !

       
  • Le vent de fronde se lève et un autre coup de massue tombe aussitôt :
    Le chancelier Schallenberg annonce dans une conférence de presse ce matin une vaccination obligatoire à l’échelle nationale à partir du 1. février 2022 ! Ainsi le premier pays de UE à vouloir imposer une telle mesure !

     

    Répondre à ce message

  • Le vaccin est obligatoire en février en Autriche

     

    Répondre à ce message

    • #2846847

      Attends, on n’est pas encore en février !
      Plus les foules protestent et manifestent et plus ces covidordures continuent et renforcent leur tyrannie !
      La Martinique et la Guadeloupe montrent l’exemple : grèves, blocages, barrages, insurrections et surtout, tous solidaires ! On ne s’en sortira pas autrement !

       
  • #2846432

    Le souci est que partout, les résistants sont presque aussi désespérants que les moutons. On leur propose des modes d’action bien concrets- et c’est comme ça que certains dans le passé ont eu gain de cause- mais ça, ça ne les intéresse pas. Ils préfèrent aller brailler en troupeau dans les rues. Totalement improductif mais comme ce sont des moutons-bis avec un chouïa de jugeote de plus que les moutons de base, ça leur convient. Du coup, eux non plus n’échapperont pas à leur sort. Tant pis pour eux. Je n’en éprouve aucune compassion.

     

    Répondre à ce message

  • #2846440

    A noter aussi le positionnement de la Police et de l’Armée :
    Le syndicat de la police s’est rebiffé contre Nehammer : il ne se considère pas en mesure de contrôler le confinement. La lettre du syndicat indique clairement que la manifestation ne peut être interdite. Le syndicat de l’armée autrichienne s’attend à ce que la police soit "coopérative" et qu’il n’y ait pas d’escalade.
    Après que le ministre de l’Intérieur Karl Nehammer (ÖVP) a fulminé dimanche à propos d’un "réseau de contrôles étroit", le syndicat de la police a clairement indiqué que cela ne se produira probablement pas comme le ministre l’imagine peut-être. Le président des syndicalistes sociaux-démocrates (FSG) du syndicat de la police, Hermann Greylinger, n’a laissé aucun doute dans une interview sur le fait que la police se sent incapable d’effectuer ces contrôles (selon le Wochenblick).
    L’obligation de contrôle imposée par le ministre de l’Intérieur a été rejetée par le syndicat de la police.
    L’Union des Forces armées annonce qu’elle participera au grand rassemblement de Vienne samedi prochain.

     

    Répondre à ce message

  • #2846519

    Et bien, c’est allé plus vite que prévu.
    https://www.bfmtv.com/sante/covid-1...
    Le chancelier conservateur Alexander Schallenberg a également annoncé l’instauration de la vaccination obligatoire à partir du 1er février, après des discussions avec l’ensemble des gouverneurs de régions. Là encore, le pays est le premier de l’UE à imposer la vaccination.

    C’est formidable ce qu’une visite du fils Soros pour « lutter contre l’antisémitisme » peut faire sur un pays.
    La mauvaise nouvelle, c’est que le fils Soros a fait une autre escale après l’Autriche.
    https://twitter.com/AlexanderSoros/...
    Si cela se matérialise, cette campagne de terreur biologique finira en guerre civile.

     

    Répondre à ce message

  • #2846672

    Bien comprendre que, malgré leur soit-disant esprit de discipline (qui n’est en fait qu’un penchant pour "l’ordre social" chez eux et pour ce-ceux qui sont censés le représenter) , les Allemands (et leurs "cousins" Autrichiens) sont, après la désastreuse expérience du nazisme, très à cheval (et c’est un euphémisme ! ) sur leur libertés individuels et leurs droits fondamentaux. Voilà pourquoi des personnalités de premier rang (médiatiquement) n’hésitent pas à monter au créneau, contrairement à chez nous !
    Je pense que leur manifestation va avoir du succès, à moins que le gouvernement autrichien fasse machine arrière. De toute façon, nos "grands" médias vont minimiser.

     

    Répondre à ce message

  • Le Père Toni Faber, recteur de la cathédrale de Vienne, a déclaré publiquement qu’il n’avait "aucune compassion" pour les êtres humains non vaccinés.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents