Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Babylone avant Hitler

La vérité sur Berlin sous la République de Weimar... Une traduction ERTV.

 

Soutenez E&R avec odysee.com

 

Toujours disponible chez Kontre Kulture :

À lire, sur E&R :

 






Alerter

55 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2767995
    Le 18 juillet à 21:59 par késako
    Babylone avant Hitler

    Conseil de Lecture :

    D’Ambroise Got - L’Allemagne après la débâcle
    (impressions d’un attaché à la mission militaire française à Berlin, mars-juillet 1919)

    Entre autre :

    Page 213

    Chapitre XXII

    LA DECHEANCE MORALE DU PEUPLE ALLEMAND

    Paris détrôné. — Les causes de l’immoralité. — La diffusion de la prostitution. — La proposition d’un communiste. — La jeune fille et le marquis de Sade. — Le Congrès des Conseils et le malthusianisme. — La réclame pour les livres immoraux. — La vitrine des offres et des demandes amoureuses. — Les feuilles pornographiques. — Les paragraphes ij5, 184 et 218. — Une adaptation des Avaries. — Un film en faveur des homosexuels. — La licence au theâtre. — La Boîte de Pandore. — Le rôle du Dr Hirschfbld, grand expert en matières sexuelles. — L’Institut des Sciences sexuelles. — Apparences et réalités.

    Un truc pour Kontre kulture çà... Libre de droits d’auteur.

     

    Répondre à ce message

    • #2768410
      Le 19 juillet à 14:11 par gallier2
      Babylone avant Hitler

      Je viens de lire la préface du livre. J’ai rarement lu plus de projection que dans cette préface. Tout ce qu’il accuse l’Allemagne d’être ou de faire s’applique parfaitement à la France jacobine de l’époque (l’accusation que l’Allemagne serait un état centralisé est ridicule maintenant et l’était aussi en 1920, par contre, en ce qui concerne la France...)

       
  • #2768036
    Le 19 juillet à 00:06 par Aiguiseur de guillotines
    Babylone avant Hitler

    Et dire qu’on a été faire la guerre a ces braves gars...

     

    Répondre à ce message

    • #2768196
      Le 19 juillet à 09:59 par Ardennais
      Babylone avant Hitler

      Les peuples ne voulaient pas. Les financiers et leurs exécutifs politiciens en revanche...

       
    • #2772057
      Le 23 juillet à 18:18 par Vincent
      Babylone avant Hitler

      Depuis ce qui se passe avec le Covid-19, on comprend que les peuples ne voulaient pas des 2 guerres mondiales qui ont frappé le monde. En revanche une minorité de gouvernants les voulaient (c’est bien la France et l’Angleterre qui ont déclaré la guerre à l’Allemagne en 1939 et non l’inverse). Ces guerres étaient diaboliques par leur intensité et leur destruction. Elles étaient tout sauf naturelles. Les peuples ont été manipulés et montés les uns contre les autres (les Français pendant 44 ans entre 1871 et 1914 par la propagande incessante de la 3ème République contre les Allemands). Selon saint Pie X, "les méchants triomphent par la non-vigilance des justes". Autrement dit, si les peuples s’étaient convertis, Dieu n’aurait pas permis qu’une certaine minorité (QUI ?) provoque ces deux guerres mondiales, le communisme et tous les maux que les hommes du XXème siècle ont subis. Certains hommes sont l’instrument du châtiment divin. Du moins je le crois. En même temps, ça arrange ces hommes de voir les peuples se corrompre. Ils encouragent la corruption (homosexualité, trafics de drogue, etc.) car ça leur permet de triompher et d’exercer leur pouvoir. Si l’Eglise revenait à avant Vatican II et que les peuples la suivait, leur pouvoir en prendrait un coup mortel. Mais ça malheureusement, les peuples sont trop aveuglés ou soumis pour le comprendre.

       
  • #2768079
    Le 19 juillet à 04:53 par Miville
    Babylone avant Hitler

    Qu’est-ce que c’est que cette utilisation systématique du mot de Babylone comme synonyme de ruine, de laideur et de dépravation ? Pour les auteurs bibliques il allait de soi que Babylone était parmi toutes les villes du monde le standard-or en fait de beauté architecturale, de splendeur, d’ordre, de culture et de morale religieuse ... sauf que ce n’était qu’une morale apparente, conventionnelle, non vécue intérieurement, presque parfaite vue de l’intellect mais non pas du coeur. Persépolis étant le standard argent, synonyme de perfection politique, et Athènes le standard-bronze, synonyme d’épanouissement intellectuel, artistique et commercial, Rome étant l’oeuvre de fer forgé dans l’affaire, synonyme d’efficacité. Le reproche fait à Babylone était de tromper les tenant d’une religion intérieure par quelque chose de bien plus splendide et plus moral en apparence, mais creux. Mais c’était tout sauf un lieu de décadence, de désespoir, d’hédonisme et de débauche. C’était plutôt un lieu de rigidité de moeurs mécanique, tout en cérémonies et en rituels, et dont la décadence fut une sclérose et une réduction du lieu à un pur objet de tourisme artistique. Comparer les villes ruinées par la débauche et le cynisme à Babylone, comme le Berlin des années 1920 ou le Paris de maintenant, est un non-sens.

     

    Répondre à ce message

    • #2768379
      Le 19 juillet à 13:26 par PL
      Babylone avant Hitler

      Votre critique est à côté de la plaque, ce n’est pas un documentaire sur l’histoire de la ville antique de Babylone.

      Dans le Bible, Babylone est présentée comme la ville de toutes les débauches, et c’est devenu une expression proverbiale.

       
    • #2776524
      Le 30 juillet à 04:49 par Miville
      Babylone avant Hitler

      Lisez plus attentivement votre Bible : Babylone était une ville idolâtre mais religieuse quand même (Bab-El, porte de Dieu), trop religieuse, qui tentait beaucoup les Hébreux trouvant soudain leur propre religion beaucoup trop miteuse en comparaison. La seule prostitution qui s’y trouvait était la prostitution sacrée, hautement ritualisée, dont le but était par cet acte de conférer au sujet les pouvoirs magiques de la divinité. Certains spécialistes assez sérieux affirment que l’essence la plus délétère de cette corruption mystique déchaînée aurait pris refuge dans le libellé même du Talmud de Babylone.

       
  • #2768099
    Le 19 juillet à 06:23 par Anonyme
    Babylone avant Hitler

    Ah je comprends mieux maintenant pourquoi le nazisme est aussi haï et critiqué.
    Et ils veulent faire de Paris cet endroit dégueulasse de déviances et de débauches en tout genre au nom de la liberté sexuelle, des droits de l’homme à jouir sans entrave. Ils vont faire leur propagande jusque dans les fêtes foraines qui grouillent de mômes ébahis et qui buggent complètement à la vue de tous ces drôles d’oiseaux en talons aiguilles.

     

    Répondre à ce message

    • #2770732
      Le 22 juillet à 06:33 par H. K. Daghlian
      Babylone avant Hitler

      Un peu égocentrique de votre part, vous pensez vraiment que leur propagande ne concerne que Paris ?
      Je me permets de corriger votre commentaire :
      « Et ils veulent faire du monde un endroit dégueulasse de déviances et de débauches en tout genre au nom de la liberté sexuelle, des droits de l’homme à jouir sans entrave »

       
  • #2768193
    Le 19 juillet à 09:56 par marc
    Babylone avant Hitler

    c’est plutot Sodome et Gomorre , avant Hitler

     

    Répondre à ce message

  • #2768253
    Le 19 juillet à 11:02 par anonyme
    Babylone avant Hitler

    Il manque un morceau de la séquence historique. Tout cela fait suite à l’écrasement de l’insurrection spartakiste de 1919. 500 000 insurgés réprimés au cours d’une "semaine sanglante" : l’écrasement du prolétariat berlinois par des milices paramilitaires patriotardes pour le compte du jeune pouvoir weimarien au nom de la lutte contre le communisme. La composante prolétarienne ayant été écrasée, la république peut accoucher de ce Berlin décadent, représentatif des élites sociales-démocrates bourgeoises. L’hitlérisme arrive bien plus tard pour réunifier la société et n’a absolument aucun mérite à ce niveau puisqu’il suffisait de ramasser les morceaux tellement la décomposition était avancée.

     

    Répondre à ce message

    • #2770791
      Le 22 juillet à 08:49 par vince133
      Babylone avant Hitler

      @anonyme Faire l’éloge des spartakistes. On aura tout vu.

       
  • #2768453
    Le 19 juillet à 15:04 par contempor
    Babylone avant Hitler

    On peut aussi rappeler qu’Hitler et les allemands
    ne voulaient pas du sang et de la merde bolchevique sur fond de ’’marxisme-léninisme’’ en importation directe de Russie soviétique, d’où parvenaient les récits de quelques rares survivants échappés des prisons et bagnes dés 1917 !
    De l’autre côté des frontières, à une heure d’avion de Berlin, c’était en effet le chaos chez les russes soumis à un régime génocidaire et tyranique.
    Relisez les épisodes de la fameuse ’’Kolyma’’ !

     

    Répondre à ce message

  • #2769823
    Le 21 juillet à 02:16 par Ca pue encore
    Babylone avant Hitler

    « L’expérience Kentler » à Berlin : quand des enfants étaient confiés sciemment à des pédophiles
    Pendant plus de trente ans, les services sociaux de la capitale allemande ont confié en toute connaissance de cause la garde d’enfants à des pédophiles, dans le cadre d’une « expérience » promue par un sexologue.

    Le concierge Fritz H. a pu violer au moins neuf garçons mineurs sans jamais être inquiété, pendant plus de trente ans. Et pour cause : les enfants, âgés parfois de 6 ans, lui étaient confiés directement par l’administration berlinoise chargée de l’aide sociale des mineurs. C’était entre 1970 et.....2020

     

    Répondre à ce message

  • #2770535
    Le 21 juillet à 20:16 par Louise
    Babylone avant Hitler

    Alors qu’aujourd’hui les corps sont tellement "sacrés"...
    n’y entrent plus que les vaccins.
    Asepsie générale.
    N’y a t’il un juste milieu entre le mépris de soi (genre samurais),la société sanitaire et la débauche totale ?

    Où se situent l’hédonisme et le plaisir aujourd’hui ?
    Quand à y laisser une partie de soi, physique ou spirituelle ...si c’est un choix personnel et conscient, voir même pécunier, pourquoi pas.

    N’importe quelle idéologie ou dérive ou fantasmes sont aussi sinon plus valable que la religion étatique.
    Religion qui veut seul l’Etat soit garant et comptable des outrages ou sacrifices individuels.

    Personnellement je préfère la société du dégénéré individuel à celle du
    dégénéré de groupe. (ou collectif)

    Au moins la société de la folie individuelle vous laisse quelques latitudes, et pourquoi pas le loisir d’y trouver voter bonheur, ou votre plaisir au passage.
    De nos jours, on se fait sacrifier gratuitement, sans ne plus en tirer ni bonheur, ni plaisir, ni jouissance..ni aucune gloire,avancement ou postérité.

    Sacrifiés involontaires sous la tutelle de l’Etat.
    Le nazisme n’a t’il pas plus que triomphé ?

     

    Répondre à ce message

  • #2772246
    Le 24 juillet à 01:22 par Cadillac
    Babylone avant Hitler

    Ce qui me choque le plus finalement...
    C’est que tout a été fait pour nous empêcher de retenir les leçons du passé ; et en particulier celle-ci. Merci à E&R pour le partage

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents