Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

24 Avril : masochisme des Français ou fraude de Macron ?

 

 
 

Il n’y a pas d’alternative. Soit les Français ont vraiment voté à 58 % pour le sortant, avec son bilan calamiteux, du jamais vu sous la Ve, soit l’élection a été truquée.

 

Une carte de France très Marine

Mais avant toute chose, voyons d’abord les cartes du partage des territoires entre Macron et Marine les 10 et 24 avril 2022. Cela donne une idée de la montée en puissance de la candidate du camp national.

 

 

 

 

Des territoires ultra Marine

Deuxième point en faveur de Marine, le vote des DOM-TOM, qu’on appelle aujourd’hui les territoires d’outre-mer. Fait marquant, la Martinique (60 %), la Guadeloupe (70 %) et la Guyane (60 %) ont voté massivement pour Marine au second tour. Le rejet du sortant est total, malgré une abstention de 50 % en moyenne, qui a profité à Marine. Le bond est énorme par rapport à 2017 où elle ne dépassait pas les 25 % des voix dans les collectivités ultramarines (!) au second tour.

Le point intéressant dans ce basculement, c’est que les Outre-mer ont toujours voté majoritairement pour le futur président : 63 % pour Hollande en 2012, 53 % pour Sarkozy en 2007, et bien sûr Chirac en 2002 avec des scores de dictateur (90 % et plus). Là, en 2022, le rejet de Macron est total, et beaucoup d’observateurs de la chose politique, en voyant depuis dimanche 24 avril à midi le renversement d’alliance, ont pensé que Marine gagnerait en métropole. C’est une tendance lourde, mais elle a été, exceptionnellement, démentie par les résultats... officiels.

Justement, la polémique, qui ne fait que commencer, porte, au vu des données précédentes (il y en aura d’autres), sur la réalité des résultats officiels, soit 58 % contre 42 %. Passons à l’étude des deux cas qui s’excluent l’un l’autre : des chiffres logiques, ou des chiffres illogiques.

 

L’alternative

Le premier cas – Macron réellement réélu – est plausible : la grande majorité de la catégorie la plus votante, les plus de 60 ans, a choisi Macron. Les 60-69 ans ont voté à 59 % pour Macron, les plus de 70 ans ont voté à 71 % pour lui (ou Brigitte, qui va sur ses 80 ans). Ces deux catégories forment le plus gros bataillon des votants (ou le plus petit des abstentionnistes), et représentent 15 millions de Français. Cela fait donc 10 millions de voix potentielles pour Macron, moins les abstentions, qui ne sont que 20 % chez les plus de 60 ans. Macron bénéficie donc d’un socle électoral de 8 millions de voix, les fameux boomers survaccinés dénoncés par les actifs qui ont voté en majorité Marine.

Dans le second cas, on parlera d’une Biden, puisque le 46e président américain a inauguré la fraude à grande échelle dans les swing states en novembre 2020.

De la base au sommet, c’est-à-dire du bureau de vote lambda aux chiffres officiels du ministère de l’Intérieur, au bulletin près, nous avons étudié la chaîne de froid des bulletins des Français, soit 35 923 707 papiers. Sur ce tas, 32 077 401 ont été exprimés, et Macron est sorti vainqueur avec 18 779 641 voix, contre 13 297 760 pour Marine Le Pen.
Ce qui nous intéresse est donc la transformation des bulletins physiques en chiffres, qui sont des entités virtuelles. Or, on va voir que si en bas on ne peut manipuler les bulletins physiques, ou alors très difficilement, il est plus facile de manipuler des chiffres informatiquement.

 

 

Les machines à voter Macron

C’est à moitié vrai, mais ça concerne 1 300 000 électeurs, parmi lesquels 67 % ont voté pour Macron, soit 10 % de plus que la moyenne nationale le 24 avril.

 

 

 

Avec une moyenne de 23,48 % dans ces 66 communes, Jean-Luc Mélenchon fait d’ailleurs aussi bien qu’Emmanuel Macron, augmentant également son score de 2,5 points par rapport au résultat national. Assez pour le faire passer devant Marine Le Pen (19,47 %, -3,5 pts).

Le phénomène n’a rien de surprenant. Les machines électroniques sont en effet particulièrement utilisées dans les communes d’Île-de-France, qui représentent à elles seules un tiers de celles dotées du dispositif. Une région dans laquelle le candidat de La France insoumise (LFI) est arrivé en tête (30,24 %), au coude-à-coude avec Emmanuel Macron (30,19 %).

En résumé, contrairement à ce qu’affirment certains internautes aux théories complotistes, les résultats des machines à voter ne prouvent pas qu’elles aient été déployées pour favoriser le président sortant. (tf1.fr)

E&R s’infiltre dans un bureau de vote

Flairant la possibilité d’une fraude, nous nous sommes inscrits dimanche 24 avril au matin dans un bureau de vote en tant que « dépouilleur ». Mais comme nous posions des questions un peu trop vicieuses au président du bureau, nous avons été bombardés « secrétaire », dont la tâche consiste à vérifier toutes les phases du processus, du comptage des bulletins à la signature finale du PV, qui partira pour l’un en mairie, pour l’autre à la préfecture.

C’est là que les choses se corsent : tous les habitués des soirées électorales présents, qui sont en quelque sorte des dépouilleurs semi-professionnels, ne savent pas ce que deviennent les PV une fois déposés en mairie et, surtout, en préfecture, qui est directement liée à l’Intérieur, et dont on peut imaginer qu’elle transmet les chiffres par téléphone à un central, et par un ordinateur. De ces 96 préfectures qui détiennent les milliers de PV des mairies partent les chiffres vers le ministère de l’Intérieur, qui centralise tout, par définition. Là encore, inutile de préciser qu’il n’y a aucun regard citoyen.

Or, on l’a vu pendant la répression des Gilets jaunes et la répression des antivax et anti-pass, la préfecture n’est pas l’amie des Français, le préfet Lallement montrant l’exemple frappant de la compromission avec le pouvoir bourgeois et du mépris du peuple. La préfectorale est un corps composé de commissaires et d’étudiants issus de l’ENA, de Saint-Cyr ou de la Magistrature, qui y font leur stage et leur carrière. Les préfets sont nommés par le conseil des ministres et restent trois ans en poste.

Le Préfet dispose de toutes les compétences de l’État en matière d’ordre public, d’organisation des élections, d’application des lois et des règlements ou encore de protection de l’environnement. Il gère également les différents organismes de secours et d’intervention du territoire sur lequel il a autorité : police, gendarmerie, pompiers, SAMU.

Rien à dire au niveau du bureau de vote (BdV), où les citoyens peuvent assister au processus de dépouillement, et éventuellement le contrôler. Ce regard, comme les plombiers parlent d’un regard sur une tuyauterie, s’arrête malheureusement au niveau 1 du processus, c’est-à-dire le BdV, et ils sont 66 000 en France. Ensuite, c’est une personne mandatée qui rapporte dans un sac et les bulletins et le fameux PV en deux exemplaires, signés par le président du BdV, ses assesseurs et son secrétaire. Le niveau 2 échappe donc complètement au regard du peuple. Mais on peut considérer que le comptage est encore infalsifiable en mairie, puisqu’il y a encore des témoins, qui n’appartiennent pas forcément au camp du vainqueur. La preuve, la plupart des 36 000 mairies sont PS ou LR, qui n’étaient pas représentées en finale. On pourra néanmoins arguer que PS et LR sont plus proches de Macron, le centre bourgeois libéral, que de Marine.

Si l’on considère que les agents administratifs de tous niveaux qui peuplent les préfectures sont des fonctionnaires honnêtes, qui font donc remonter les vrais chiffres vers l’Intérieur, soit Gérald Darmanin, le ministre sarkozyste poursuivi pour viol puis innocenté, alors c’est au plus haut niveau que la triche peut avoir lieu. Mais si elle a lieu, elle doit avoir lieu avec un minimum de témoins, et de témoins fiables, c’est-à-dire appartenant au camp dominant. Il n’y a plus, à ce niveau (Beauvau), ni regard de citoyens ni regard d’opposants. On n’est pas à l’Assemblée où des commissions sont présidées par des opposants ou des représentants de partis minoritaires. La transparence démocratique s’arrête là.

L’incroyable « bug » de France 2

Sachant maintenant comment fonctionne la remontée des bulletins, et des votes, qui peuvent être deux choses différentes, nous allons entrer dans le vif du sujet, avec la fameuse soirée électorale de France 2 et l’incroyable « bug » informatique du ministère de l’Intérieur, qui communiquait en temps réel ses chiffres, qui remontaient des préfectures, à la chaîne publique. On met bug entre guillemets parce que ce n’est peut-être pas un bug, c’est peut-être tout simplement la réalité à 21h15.

Il est donc 21h15 ce 24 avril 2022, nous sommes sur France 2 et les journalistes maison commentent les chiffres qui tombent. À 21h15, Marine Le Pen mène par 14 millions de voix à 13 millions pour Macron.

 

 

La vidéo qui fait débat

 

 

Le problème du bug, c’est qu’il ne concerne qu’un candidat sur deux.

 

 

Cette remontée subite de Macron s’apparente à celle de Biden à l’arrivée des derniers votes. Chez nous, il s’agit des grandes villes, dont les BdV ferment plus tard, et où Macron est nettement dominant. Aux USA, il s’agit des fameux États flottants, qui changent de favori d’une élection à l’autre.

 

 

 

 

 

Le RN s’est-il soumis à la Macronie ?

Nantis de ces informations factuelles et de ces événements insolites, sans nous perdre dans les détails, regardons maintenant les réactions officielles du camp perdant – ou lésé – à ces données. Visiblement, Marine Le Pen a admis sa défaite et ce, avant même l’annonce des estimations de 20 heures. Mais on sait en général, et depuis le 21 avril 2002, que les états-majors ont les estimations des instituts de sondages vers 18 heures.

 

 

 

Devant cette acceptation de la défaite, beaucoup d’internautes se sont interrogés en pensant qu’il y avait coproduction entre une candidate qui ne voulait pas de la présidence et un candidat qui voulait la conserver coûte que coûte, ou quoi qu’il en coûte.
Sans aller si loin, et en remontant au premier tour, le score du sortant a choqué par son ampleur, toutes les catégories de Français, sauf les supérieures, ayant été touchées par les « réformes » néolibérales depuis 2017.

 

 

Or, la classe moyenne supérieure, c’est-à-dire dont les revenus excèdent 2 300 euros par mois après impôts (pour une personne seule), représente 20 % des Français, les plus de 60 ans compris. Il y a donc une partie de la classe moyenne dite inférieure qui a voté pour Macron. C’est là où le Système fait intervenir la peur du « fascisme », ou du changement. D’où l’importance du battage médiatique autour de la Seconde Guerre mondiale, de Vichy, de la Shoah (la télévision publique a multiplié les rappels des « heures sombres »), et d’un mélange incohérent de tous ces événements pour faire gagner le camp du Bien, qui est celui de Macron, donc de la Banque.
Et tant pis si le peuple vote majoritairement contre, puisque les voix peuvent être trafiquées même en dernière instance, devant tout le monde, créant une sidération qui bloque l’esprit. Ce fut le cas sur France 2, malgré les dénégations puis les explications alambiquées de la chaîne.

 


 

Ceux qui veulent continuer à creuser le sujet peuvent consulter le travail de Momotchi.

 


 

 

Donc s’il y a une fraude, je dirais plutôt DES #fraudes. Il faudrait plusieurs actions qui semblent anodines si on les considère séparément, mais qui permettent ensemble d’avoir un impact suffisant pour faire gagner environ 1.649.000 voix, la différence entre Macron et Marine le Pen.

Pour résumer mes posts :

BACKGROUND :

Macron à 28%, pourquoi on doute ?
https://t.me/momotchiii/3542
LREM à 7% en 2021 aux régionales
https://t.me/momotchiii/3538

Abstention, vraiment ? Les médias l’annoncent alors qu’on a des files partout

https://t.me/momotchiii/3491
https://t.me/momotchiii/3493
https://t.me/momotchiii/3503
https://t.me/momotchiii/3505
https://t.me/momotchiii/3506
https://t.me/momotchiii/3510
https://t.me/momotchiii/3511

Bizarre ces scores de Macron de 40% à 48% à l’ouest de Paris ?
https://t.me/momotchiii/3536

Contraintes et stratégie si on voulait frauder : https://t.me/momotchiii/3545

Influence des médias (je sépare cela d’une fraude) : https://t.me/momotchiii/3544

Fact Checkers & Twitter veulent censurer les questions de fraude (rien que ça ça me convainc d’un truc louche)
https://t.me/momotchiii/3543
https://t.me/momotchiii/3546

AVANT LE VOTE

Possibilité de fausses procurations, faux électeurs ou usurpation de procuration ?
https://t.me/momotchiii/3561
https://t.me/momotchiii/3553

Fraude rendue possible par une mauvaise gestion de listes électorales, surtout depuis 2017 avec la fin des contrôles citoyens, du contrôle des communes des listes électorales (avec l’assouplissement des mandataires d’une autre commune) avec la centralisation à l’INSEE
https://t.me/momotchiii/3556

Pourquoi les militants EnMarche cherchent activement à obtenir des procurations ? https://t.me/momotchiii/3554

Procurations pour les seniors, contestation d’autorisation de récolte de celle-ci par les directeurs d’EHPAD, rejetée par le Conseil d’état
https://t.me/momotchiii/3559
https://t.me/momotchiii/3555

Machines de votes qui avantagent Macron de 2.5 points
https://t.me/momotchiii/3551 (attention au fake de Dominion
https://t.me/momotchiii/3548 )

500.000 personnes ont reçu 2 cartes de vote
https://t.me/momotchiii/3567

226.692 personnes radiées sans info
https://t.me/momotchiii/3566

PENDANT LE VOTE

Possibilité de grosse erreur qui fait annuler les votes de votre bureau
https://t.me/momotchiii/3560
https://t.me/momotchiii/3558

"La fraude est impossible il faudrait trop de complicité ?" Pas si problématique
https://t.me/momotchiii/3549

APRES LE VOTE

Résultats changés après dépouillement et PV, lors de l’envoi à la mairie/ministère (Hypothèse du méchant président du bureau de vote)
https://t.me/momotchiii/3547

Résultats changés lors du calcul des totaux remontés, au niveau de la mairie/ministère (#Hypothèse du méchant employé au ministère, cela peut aussi concerner les votes de l’étranger, comment sont-il contrôlés ?)
https://t.me/momotchiii/3547

Urne non scellée, votes de "procuration" ajoutés par après, bureaux de vote fermés quelques minutes (cela semble très risqué et anodin mais on a plusieurs échos du genre
https://t.me/momotchiii/3558)

La question, si on additionne ces possibilités, est-ce qu’on peut modifier 1.649.000 de votes ?

 

 


 

Voilà pour les pistes qui interrogent. Nous en profitons pour rediffuser la vidéo sur le changement de système de comptage (la réforme de la gestion des listes électorales) qui a eu lieu en 2017.

 

 

Notre conclusion : le système parfait de comptage des votes à la base (au BdV), avec regard citoyen, doit être répliqué à tous les niveaux du processus de remontée des voix jusqu’à l’Intérieur, sinon le doute subsistera toujours. Et ce ne sont pas les Français mais les hommes en place au cœur de l’État, ou nichés dans l’État profond, qui profiteront de cette faille démocratique opportune.

En attendant d’autres informations, qui vont sortir avec le temps, nous finirons sur la phrase prophétique de Staline, qui résume tout :

Les analyses de la Rédaction d’E&R et d’Alain Soral

 






Alerter

108 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2954763

    C’est curieux de se focaliser sur la fraude du deuxième tour.

    La fraude massive et grossière est intervenue au premier tour. C’est là qu’est le véritable enjeu : proposer un deuxième tour où les castors font barrage à l’esstraime droate".

    La démocrassie l’emporte : Les 3 gros partis au coude à coude mais LFI derrière.

    La partie était gagnée à ce moment.

    Tout s’est joué dans ce sketch de campagne électorale :
    - faire monter Zemmour pour siphonner des voix à MLP. Pas pour l’empêcher d’arriver au second tour mais pour semer le doute, décourager les natio et rendre possible la victoire de la banque vu que "la bataille est serrée"

    - qui peut croire que cette épicière/héritière ait la moindre crédibilité. Il suffit de voir la parodie de débat d’entre deux tour. Pas un putain de mot sur deux ans de covid...vraiment ?

    Puis bon, suffit de
    - discuter avec les 50 ans et plus, les moins de 25 ans
    - observer le nombre d’abrutis qui portent encore un masque ces temps ci
    - d’écouter les gens qui pensent en avoir fini avec "les mesures sanitaires"

    Après 2 ans d’ingénierie Covid (la brutalité, la grossièreté de l’opération) ceux qui ne voient pas la supercherie médiatico-politique ne la verrons jamais (abrutis ou pleutres)

    Ne pas avoir conscience que le premier mandat c’était une infime partie de ce qui nous attends. Ceux qui ont voté pour le champion ("mais moi Macron il m’a rien fait"), il s’occupera de vous également.

    Ah j’m’énerve

     

    Répondre à ce message

  • #2954780

    2300 euros seul c’est la classe aisée ?!
    On s’aise de pas grand chose décidemment !
    N’importe quel bricoleur ou vendeur de drogue touche plus que ça....

    En dessous de 1350 , ça ne vaut même pas le coup de travailler, si l’on prend en compte le coût du travail et la taxation du travail. (Et les assurances,mutuelles,etc).

    Le problème c’est la dette, il faut se garder de la dette qui vous retranche encore 10 à 20 % de salaire.
    Mais pour le quidam moyen, il travail objectivement pour payer des impots et des assurances, du transport, et de la dette...

    Une fois le tout réglé, il ne touche pas plus qu’au chomage ou au RSA !!

     

    Répondre à ce message

    • #2958939

      Je travaille au smic après avoir été cadre à 2500€ nets / mois (mais trop de responsabilité, trop de stress, je me suis craché en vol). Alors oui çà me fait chier d’être un esclave du système. Mais je me lève le matin avec un but dans la journée. Malgré tout je préfère çà au chomdu qui m’a mené à une bouteille de whisky par jour, un divorce, des potes que je ne vois plus parce que j’étais devenu l’alcoolo de service, 2 cures de désintox, la solitude. Je suis préparateur de commande pour une boîte bien connue dans le 29 qui livre des tomates, en gros j’arrive le matin, je prend mon chariot élévateur et mon terminal portable, je prend une commande client, je vais de rayon en rayon pour chercher les colis et construire ma palette, je la fais passer au contrôle, et rebelote pendant 10H (pleine saison = 2h sup par jour). Je rentre chez moi, j’enlève les pompes de sécu, je me douche je bouffe, je me mate un film ou une série, ou je me fais quelques parties d’échecs, ou je joue un peu de guitare. Vie de merde ? Pas tant que çà, je côtoie des collègues de boulot sympas et solidaires avec qui on taffe dans la bonne humeur (un gars renverse un rang de tomates, tout de suite, les 2/3 collègues les plus proches s’arrêtent et file un coup de main pour déblayer en rapide, et hop le chef n’ai rien vu, putain la solidarité ouvrière existe encore !). Bref, je fais çà et ma vie va mieux, je ne picole plus une goutte et j’ai des loisirs simples mais qui me plaisent, je vois ma copine le week-end + les 3 potes qui me sont restés fidèles régulièrement. C’est très nettement une amélioration après avoir bu une piscine de whisky qui ma trimbalé d’hôpital psy en centre de désintox...

       
    • #2958940

      Je travaille au smic après avoir été cadre à 2500€ nets / mois (mais trop de responsabilité, trop de stress, je me suis craché en vol). Alors oui çà me fait chier d’être un esclave du système. Mais je me lève le matin avec un but dans la journée. Malgré tout je préfère çà au chomdu qui m’a mené à une bouteille de whisky par jour, un divorce, des potes que je ne vois plus parce que j’étais devenu l’alcoolo de service, 2 cures de désintox, la solitude. Je suis préparateur de commande pour une boîte bien connue dans le 29 qui livre des tomates, en gros j’arrive le matin, je prend mon chariot élévateur et mon terminal portable, je prend une commande client, je vais de rayon en rayon pour chercher les colis et construire ma palette, je la fais passer au contrôle, et rebelote pendant 10H (pleine saison = 2h sup par jour). Je rentre chez moi, j’enlève les pompes de sécu, je me douche je bouffe, je me mate un film ou une série, ou je me fais quelques parties d’échecs, ou je joue un peu de guitare. Vie de merde ? Pas tant que çà, je côtoie des collègues de boulot sympas et solidaires avec qui on taffe dans la bonne humeur (un gars renverse un rang de tomates, tout de suite, les 2/3 collègues les plus proches s’arrêtent et file un coup de main pour déblayer en rapide, et hop le chef n’ai rien vu, putain la solidarité ouvrière existe encore !). Bref, je fais çà et ma vie va mieux, je ne picole plus une goutte et j’ai des loisirs simples mais qui me plaisent, je vois ma copine le week-end + les 3 potes qui me sont restés fidèles régulièrement. C’est très nettement une amélioration après avoir bu une piscine de whisky qui ma amené d’hôpital psy en centre de désintox...

       
  • #2955097

    En admettant qu’il y ait eu de la fraude, elle n’a pu se faire qu’à la marge. Les français ont voté majoritairement pour Emmanuel Macron.
    Vincent Reynouard a déjà expliqué cela en vidéo :
    https://www.bitchute.com/video/Qhfx...

     

    Répondre à ce message

  • #2955428
    Le 7 mai à 10:02 par Acceleration Nation
    24 Avril : masochisme des Français ou fraude de Macron ?

    Les francais votent pour les mêmes depuis plus de 40 ans, et a l’époque il n’y avait ni machines à voter, ni soupçons de malversation. Une partie du camp patriote est dans une posture de sidération, ces personnes ne peuvent pas croire qu’un peuple puisse voter pour ceux qui ont pour agenda politique de dissoudre le pays. C’est pourtant ce qui se passe.
    Pour lutter contre ce système qui est en train de nous tuer à petit feu, il faut changer radicalement d’approche.
    La démocratie est inopérante, les 65 ans et plus voteront toujours massivement pour le candidat du système. Ils ne sont certes pas biologiquement éternels mais seront remplacés d’ici deux ou trois élections par les francais issus de l’immigration, qui voteront également dans le sens du vent.
    Bref, la bourgeoisie nous méprise, l’éléctorat immigré nous déteste. La démographie fait qu’il n’y aura pas de ralliement électoral aux idées patriotes. Alors que faire ?

    Il faut agir en tenant compte des points faibles de l’adversaire. Et son point faible majeur, c’est qu’il marche sur des œufs.
    L’exercice du pouvoir dans les mains des mondialistes peut être comparé à un numéro d’équilibriste ; Les mondialistes n’avancent leurs pions que lorsqu’ils pensent que le peuple est prêt à avaler la pilule, et manœuvrent toujours de manière à éviter une révolte d’envergure, de façon à privilégier un lent pourrissement plutôt qu’un effondrement rapide.
    Et bien, moi je dis qu’il faut hâter l’effondrement et la décrédibilisation du pouvoir, en allant dans son sens et en multipliant les probabilités d’une erreur critique de sa part, pour déclencher la révolte tant attendue ;

    Réclamons la vaccination obligatoire !
    Réclamons la guerre contre la Russie !
    Réclamons le droit des enfants à changer de sexe !
    Réclamons le droit de tout un chacun de pouvoir s’identifier en tant qu’homme, femme, non-binaire, hélicoptère d’attaque ou géranium !
    Réclamons les militants LGBT dans les écoles !
    Réclamons 2 millions de nouveaux migrants par an !
    Réclamons le désarmement de la police !
    Réclamons le démantèlement des centrales nucléaires !
    Réclamons une hausse substantielle des taxes sur les carburants !
    Réclamons la fin du SMIC !

    Alain Soral a parlé de la nécessité de passer par la catastrophe pour espérer le redressement ; Déclenchons la réaction immunitaire du peuple francais, c’est une méthode qui est assurément préférable a un pourrissement étalé sur plusieurs décennies auquel le corps social ne pourra pas réagir.

     

    Répondre à ce message

  • #2955495

    Stockholm syndrome

     

    Répondre à ce message

  • #2956057

    La justice est corrompu, les fonctionnes sont corrompu, quelle institution en France n’est pas corrompu ?
    Il ne faut pas s’étonner si une fraude massive est possible dans notre pays.
    La vraie question, comment le prouver et le relever au plein jour ?

     

    Répondre à ce message

  • #2956638
    Le 10 mai à 05:12 par cabalaconcept
    24 Avril : masochisme des Français ou fraude de Macron ?

    ce thread est parfait , il montre l’évolution des résultats du début a la fin du dépouillement via la WayBack, il y a des moments c’est trop bizarre l’écart des voix , voila ce que je peux dire sur cette élection présidentielle 2022 .

    https://twitter.com/Cedric_BUENERD/...

     

    Répondre à ce message

  • #2957073

    Après observation des faits, j’ai la certitude intérieure qu’il y a eu fraude au second tour des élections présidentielles... d’autre part, l’attitude de Marine Le Pen qui accepte le décompte des résultats, sans exiger une vérification officielle, est étonnante et incohérente.

     

    Répondre à ce message

  • #2957472
    Le 11 mai à 19:11 par christophe nicolas
    24 Avril : masochisme des Français ou fraude de Macron ?

    Franc-maçonnerie...

     

    Répondre à ce message

  • #2958967

    Votre article dénonce enfin la fraude qui a eu lieu lors des présidentielles.

    Votre analyse du vote par machine est fausse. Elle se base sans doute sur votre source principale, "Momieotchi" (son pseudo d’ado attardé la dessert).

    Merluchon n’a pas fait le score que vous prétendez, Micron est a 63% et non pas 67% et les scores ahurissants ne sont pas uniquement en région parisienne, mais aussi en région. De plus, même en banlieue parisienne, les gens détestent Micron, ces scores dans le 92 ne tiennent pas la route.

    Vous allez vite en besogne pour éliminer cette piste et lâchez une insulte au passage pour ceux qui ont fait une analyse différente : "complotiste". Un moment j’ai cru lire un article du Monde ou de Libération, et ce n’est pas un compliment.

    Si "mamamotchi" avait fait un véritable travail de fond, elle saurait que Micron n’a pas atteind le second tour.

    La fraude au premier tour s’est faite sur :
    1. les machines a voter
    2. sur les résultats annoncés (transformés) par le ministères (non, on ne peut faire confiance a personne en préfecture)
    3. Sur les votes des français de l’étranger (aucun affichage en bureau de vote, bp de procurations et courriers donc fraude, seule l’ambassade (au service de Micron) contrôle les chiffres, et cerise sur le gâteau, les résultats sont envoyés par voie "électronique" (donc facile a falsifier). De plus il y a un décalage selon le pays (il est donc facile "d’ajuster" ces chiffres en fonction des résultats de la métropole).

    Le second tour s’était Lepen-Merluchon, Voire Zemmour-Merluchon...

    Pour finir, vu le niveau de HAINE, je ne parle pas d’impopularité, mais de haine générale contre Micron, il est impossible que les français l’aient réélu. Impossible.

    Son attitude lors du débat avec l’épouvantail Lepen (a peine s’il ne s’endors pas sur son siège) montre qu’il savait qu’il avait gagné. Il avait réservé le champs de Mars pour son discours de victoire plusieurs jours avant le 2nd tour.

    Ps : Oui Lepen sert de faire-valoir, c’est son rôle, celui de l’épouvantail, elle sert a faire élire les pires et les minoritaires comme Micron. C’est un commerce pour elle, c’est d’ailleurs pour cela qu’elle est en train de saboter les législatives pour le camp national en refusant les alliances.

    Malgré cela, elle a gagné le 24 avril et si elle était ce qu’elle prétend être, elle aurait réagi comme Donald Trump, pas comme elle l’a fait en félicitant un tricheur avant l’heure.

     

    Répondre à ce message

    • #2962471

      Non, Macron savait tout simplement que chacun des 11 autres candidats avaient fait la promesse de travailler pour lui en échange de leurs signatures. Il savait que MLP, non plus que Mélenchon et Pécresse, ne voulait pas de la présidence. À ce niveau de connivence ce n’est même pas la peine de discuter de machines à voter, bien qu’il soit tout à fait probable que MLP ait fait des transactions pour vendre des voix au pourcent en négociant directement avec le ministère avec une âpreté au gain de poissonnière toute particulière (« du genre vous me donnez comme promis les 300 millions que j’ai demandés pour atteindre vos 42% escomptés, si vous me laissez perdre à 46% sans me rétribuer je fais des esclandres et je me fais aider par Erdogan »).

      Macron a perdu aux régionales parce que payer tous les concurrents aux régionales pour faire de faux mouvements volontaires c’est un peu cher et compliqué, et parce que plus généralement cette élection ne rapporte pas gros. Mais au niveau national c’est facile, ils sont tous achetés depuis avant le jour de leur naissance. Non les Français n’ont pas en fait voté en majorité pour MLP : elle a tout fait pour leur prouver qu’elle n’était pas à la hauteur du job qu’elle briguait en faisant étalage de son manque (réel) de professionnalisme et de colonne vertébrale : elle a prouvé qu’elle est influençable au-delà de tout par les forces de l’argent. En fait s’il y a eu autant d’abstentions c’est que beaucoup de macroniens savaient le vote plié en leur faveur. Les gens ont beau le détester cela ne les empêche pas de voter pour lui.

       
Afficher les commentaires précédents