Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Élection présidentielle : analyse et synthèse d’Alain Soral

 

Analyse du scrutin et synthèse de l’échiquier politique français,
avec recul et hauteur !

 

Deux notions permettent de classer les tendances et les représentants principaux : le national et le social, et par opposition l’anti-national – le mondial – et l’anti-social, masqué par le sociétal.

 

Le représentant de l’antinational antisocial, c’est Macron.
Le candidat de la Banque et du woke, le mondial sociétal n’étant que l’extension du principe libéral libertaire, avec le libertaire au service du libéral, prophétisé par Michel Clouscard dès les années 1970 comme avenir et salut du Capital, soit de la droite d’affaire...

La représentante du national et du social – les deux étant aujourd’hui indissociables du fait du processus mondialiste –, c’est Marine.
Marine est donc la candidate du peuple, la candidate de gauche, selon la terminologie politique française classique, face au candidat de droite Macron, représentant des élites antipopulaires, donc démocratiquement illégitimes, puisque minoritaires et parasitaires.

 

À côté de ces deux candidats dans la cohérence, opposés et logiquement finalistes (la gentille Marine et le méchant Macron, soit l’inverse du mensonge médiatique), deux autres candidats incarnaient et incarnent l’attelage incohérent et inauthentique du national antisocial et du social mondial que sont Zemmour et Mélenchon.

L’antisocial étant logiquement et fatalement mondial, c’est la contradiction du libéral et de l’identitaire, ce qui fait de Zemmour un faux patriote, qui cache son absence de souverainisme profond par de l’identitaire de surface. Soit la stratégie symétrique de la confusion, à gauche, du social et de l’antiracisme, en réalité dumping social immigrationniste...

Cette confusion du social et de l’antiracisme – en réalité métissage forcé et tyrannie des minorités LGBT –, soit l’idéologie woke – sommet du mondialisme –, étant le fonds de commerce du social-traitre professionnel Mélenchon, qui appelle logiquement à faire barrage au vrai candidat social Marine.

 

Marine, en tant que candidate du peuple en souffrance sociale, et aussi logiquement la candidate des actifs, au contraire de Macron, candidat des parasites du haut, bénéficiaires de la finance, et du bas, que sont les assistés. Soit le vote des boomeurs enrichis par les Trente Glorieuses et des ados qui ne comprennent rien au sérieux économique de la politique.

Dit plus simplement encore : le vote Marine est le vote adulte. Le vote Macron, le vote sénile et infantile. Le vote mature face au vote immature, contrairement à ce qu’en disent une fois de plus les médias menteurs.

 

Pour creuser encore le sujet de l’authentique (cohérent) et de l’inauthentique (incohérent) sur les deux sujets sociétaux porteurs que sont l’écologie à gauche et l’identité à droite, l’écologie exigeant au fond plus d’arbres tandis que l’identité exige moins d’Arabes !

Notons déjà que l’écologie authentique, c’est le local, ce qui fait de Marine la candidate sociale, nationale et écologiste.
L’écologie inauthentique, soit l’alibi carbone du mondialisme inclus dans le package woke , étant, elle, parfaitement représentée par la figure infantile, fabriquée par le mondialisme, Greta Thunberg, déjà passée de mode ! Ce qui fait encore une fois de Mélenchon le suppôt de Macron et un traître à l’écologie comme au social.

Quant à l’identité, Zemmour, autre candidat de l’incohérence et de l’inauthentique, dont le rôle objectif était d’affaiblir Marine, il se révèle lui, symétriquement, le traître au national, donc à l’identité authentique, dont le nom sérieux est le souverainisme.

Compte tenu de son échec, nous n’insisterons pas sur la stupidité et la trahison que constitue la droite identitaire pro-zemmourienne à la Rochedy – soit la stratégie de l’union des droites –, dont la fonction, typiquement d’extrême droite, est, comme elle l’a toujours été, de mettre la jeunesse droitarde, facile à berner politiquement parce que peu sensible à la question économique, vue depuis son parasitisme étudiant adolescent, au service de la droite d’affaire, soit du libéralisme mondialisé, fondamentalement et fatalement anti-identitaire, mais qui a les moyens de financer les carrières ! En résumé : derrière un nietzschéisme de pacotille pour post-adolescents bourgeois, la volonté individuelle et forcenée – toute d’arrogance de classe et d’arrivisme petit bourgeois – d’échapper au travail productif !

 

Ajoutons pour finir que le destin de la France sous Macron 2, c’est l’Ukraine. Soit, avec un président tout aussi psychotique et fabriqué, de faire porter par la France, suite à l’échec ukrainien, la guerre que l’État profond américain mène contre la Russie de Poutine, pour sa survie. Ce qui ne peut conduire la France qu’à la pire catastrophe. Catastrophe par laquelle une France qui ne s’appartient plus doit peut-être passer pour espérer un redressement qui ne peut venir que de l’Est...

À suivre...

Alain Soral, président d’Égalité & Réconciliation,
plus que jamais de la gauche du travail et de la droite des valeurs !

À ne pas manquer, sur E&R :

 






Alerter

141 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2948609
    Le 25 avril à 14:33 par Roland de Roncevaux
    Élection présidentielle : analyse et synthèse d’Alain Soral

    merci pour cette analyse que je partage largement !

    Au passage, on a remarqué la ligne de C-News (Bolloré) et des médias dits de droite : atlantisme hystérique (sur l’Ukraine) et alignement macroniste (barrage du 2ème tour). L’attirail identitaire-conservateur a rapidement été jeté par-dessus bord. Un peu l’équivalent de Mélenchon à gauche. Et aujourd’hui, dès le lendemain de l’élection de Macron, ça reprend son petit ronron de critique de Macron. Exactement comme Mélenchon aussi. Un fond de commerce.

     

    Répondre à ce message

  • #2948729

    Merci Alain, toujours aussi juste et percutant.
    Attention on ne va pas tarder à voir un certain Éric Z. débiter des pans entiers de ce texte comme s’il était sorti de son cerveau de plagiaire compulsif.

     

    Répondre à ce message

  • #2948750

    Nous sommes, serons en 2027...

    Je me demande à quel point si dans 5 ans la tendance se confirme avec toutes les inconnues qu’il peut y avoir naturellement, que Manchon ne serait pas un espoir… Je m’explique : Attention ce n’est pas Manchon lui-même qui serait un espoir, mais, imaginez qu’au deuxième tour il y ait un Manchon contre une candidate d’extrême doigté… (extrême doigté voulant dire ici : nationaliste) ;
    et bien on en reviendrait un peu à la situation de l’Allemagne fin des années 20. C’est-à-dire que là, tous les possédants (dison notre droite molle française) ne voulant sûrement pas de Manchon – et – par peur de voir une sorte de « communiste » au pouvoir, serait obligé de voter « Nationaliste » !
    On arriverait à une radicalisation totale de la vie politique très rapidement ! Et je me demande si çà ne serait pas une possibilité qu’il y aurait justement pour que la société bouge enfin ?
    Le fait qu’on ait fait voter la population émigrée qui vote d’ailleurs d’avantage Manchon, lui donnant une sorte de pouvoir, de force politique, sachant qu’il y aurait toujours en face des nationalistes… et bien il pourrait y avoir quelque chose de complètement imprévu dans 5 ans ou même avant. Macron étant le dernier rempart, avec les anciennes droites, centres et gauches liquidées, il ne resterait que 2 extrêmes…

     

    Répondre à ce message

  • #2948760

    Mes chers amis, par rapport à la fraude, voyons-le un peu différemment. Certes, ils ont triché mais certainement pas pour faire gagner Emmanuel Rothschild mais pour asseoir un peu plus leur domination et nous envoyer un message du genre "On vous pisse à la raie, on fait bien ce que l’on veut". Je prends les transports en commun tous les jours (train de campagne et tram urbain) et le nombre de zombies qui continuent à porter la muselière est proprement lamentable. On doit être en moyenne 3 ou 4 à ne pas le mettre (et encore, on décompte le woulah de cité qui ne le mets pas juste parce qu’il na pas envie et dont ça n’a rien de politique). Si vous pensez que ces mous-du-bulbes sont capables de mettre un bulletin Marine dans l’urne, vous êtes loin du compte. On est mal-barre...

     

    Répondre à ce message

    • #2949742

      D’accord avec votre commentaire, on entre même dans un fonctionnement malsain quand on laisse un bourreau faire de nous sa victime, implicitement on accepte et on rentre dans une boucle sado-masochiste (ou le fameux Triange Dramatique : bourreau - victime - sauveur).

      D’ailleurs je ne pense pas que ce soit un hasard si cette Elite majoritairement gay qui traine dans le Marais et pratiquant l’inceste à tout va méprise le peuple et viole le peuple comme elle viole ses propres enfants, plus on laisse faire plus nous sommes nous aussi des victimes consentantes, et de plus en plus consentantes.

       
  • #2948808

    Rien d’étonnant que ce mec ait été réélu avec 60% des voix.
    Alors même que tous les français le détestent et qu’ils courent comme des poulets sans tête à se demander quels imbéciles parmi eux ont réélu ce conn...

    Rien d’étonnant que celle qui aurait mis l’UE à la porte et fait pencher la France dans le camp de l’est ait été battue.
    Alors même que la 3ème guerre mondiale opposant est et ouest vient de débuter en 2022.

    Le changement ne passera pas par les urnes.
    La destinée que notre génération doit affronter la tête haute

     

    Répondre à ce message

  • #2948870

    A propos de l’inauthentique, cet article est à mettre en miroir avec la dernière video exhumée où vous aviez décrit avec pertinence l’esprit bourgeois, c-à-d. sa laideur morale.
    Peut on supposer l’attraction bourgeoise, ou simplement le désir de s’élever socialement, comme le piège par excellence ? Désir légitime mais payer au prix fort de l’aliénation - video de de Brague sur les instagrameuses. Nous avons connu des petits cons prolétaires fascinés par Sarko. Combien d’autres petits cons ont usé de leurs talents et de leurs temps dans des start-up, pour en être recrachés, lessivés ?
    A une autre échelle c’est la Pologne, certes catholique, mais aussi, bêtement pro USA, et sa version burlesque qu’est l’Ukraine.
    Nous avons un président burlesque (MK Ultra) qui va nous sacrifier. C’est évident. De part l’histoire des acquis sociaux CNR/ PCF-DeGaulle, des quelques entreprises nationalisées, et de la forte tendance égalitariste, la France était une puissance- contre modèle que l’Empire devait détruire coute que coute. Âgé, nous assistons éberlué aux soldes Attaliennes de notre si beau pays. Il est, en cela, même étonnant que Marine, malgré la meute, réussisse un tel résultat. A Dieu ne plaise.

     

    Répondre à ce message

  • #2948872

    Très juste. Le plus inquiétant est de constater qu’une majorité de gens souscrive à nouveau au projet de l’inauthenticité et de l’incohérence en restant convaincue du bien-fondé humaniste de son choix. Puisque tout est fondamentalement question de cul, je perçois maintenant le rapport de l’hypnotiseur Macron à son peuple comme étant une relation proprement sado-masochiste, où le maître jouit de la détestation qu’ils suscite chez les uns et l’asservissement qu’il induit chez les autres. Et ces derniers en redemandent ! Souhaitons-nous du courage et n’oublions pas de nous marrer.

     

    Répondre à ce message

  • #2948917

    Elle aurait du sortir le grand jeu d’un requin redoutable au (colin) lieu de faire la carpe, la poissonnière.
    Tout ce qu’elle a trouvé comme argument directeur à sa campagne, c’est un foulard de dames.
    Vachement percutant.

     

    Répondre à ce message

  • #2949161
    Le 26 avril à 09:49 par Fautquecachange
    Élection présidentielle : analyse et synthèse d’Alain Soral

    Implacable pertinence ! Merci Mr Soral.

     

    Répondre à ce message

  • #2949504
    Le 26 avril à 19:04 par Serge ULESKI
    Élection présidentielle : analyse et synthèse d’Alain Soral

    En tant que candidate à une élection, présidentielle qui plus est, il serait temps que tous reconnaissent ce qui suit : MLP n’a pas le niveau ; elle est très moyenne, dotée d’un nombre de qualités très réduit ; ses aptitudes sont très limitées ; elle n’a pas de facilités ; tout semble difficile chez elle ; tout est laborieux...

    Aucun sens de la rhétorique, de sa nécessité ; aucun sens de la dialectique, pas d’esprit de synthèse... force est de conclure ceci à son sujet : MLP n’a aucun don ; pour cette raison, elle n’aurait jamais dû reprendre "l’entreprise" de son père.

    MLP n’a pas de destin. Elle n’en a jamais eu ; et ceux qui l’entourent non plus ; eux tous assez médiocres dans l’ensemble.

    Nouvelle illusion, nouvelle attraction, nouveau produit médiatico-politique, chez les médias, aujourd’hui, grande est la tentation de nous vendre une Marion Maréchal comme nouvelle animatrice du camp d’une droite bien à droite ; une Maréchal qui a pourtant la bêtise, la naïveté ou l’aveuglement idéologique de penser que la France c’est la Pologne, la Hongrie, l’Albanie ou Israël, en se situant à la droite de sa tante. Or, il n’y a pas de destin politique pour ce type de positionnement : positionnement ethnique ; pas en France  ; pas au pays de Descartes, de Pascal, de Hugo et de de Gaulle ; pas dans un pays qui a colonisé la moitié de la planète. Jamais !

     

    Répondre à ce message

    • #2949711

      Serge, Oui.
      Marine n’aurait jamais dû sortir de son cabinet d’avocat, si ce n’est pour se rendre au tribunal et y défendre des causes pourries qu’elle aurait gagnées.
      Je n’ai pas suivi les résultats des élections. J’ai écouté de la musique classique à la place, surtout des opéras.
      Le spectacle d’une Brigitte complètement décharnée et de son sinistre époux m’aurait retourné les tripes, déjà suffisamment retournées depuis des mois.
      A présent, il ne nous reste plus qu’à trouver le moyen de sauver égoïstement notre peau.
      Les gens ne sont solidaires que dans la bêtise.
      Je suis "éveillé", mais en dix ans, je n’ai pas réussi à contribuer à l’éveil des gens de mon entourage.
      J’ai perdu inutilement beaucoup de temps et des amis qui prient encore pour le salut de mon âme.
      En revanche mes amis "éveillés" me sont restés fidèles mais ils sont en tout aussi mauvais état que moi et désespérés.
      Donc les prières restent les bienvenues pour les gens qui ont défendu vaillamment des causes perdues, donnant des coups d’épée dans l’eau et nageant à contre-courant.

      J’ai déjà écrit dans un commentaire que le père Le Pen était impardonnable d’avoir "placé" sa fille et non Bruno Gollnisch qui aurait fait de l’ombre à JML, contrairement à sa cruche de fille, totalement incompétente et stupide.
      Les fruits ne tombent pas loin de l’arbre. Je m’en voudrais beaucoup d’avoir engendré une Marine et la tante de Marion, fille naturelle d’un journaliste dont on avait beaucoup parlé il y a plusieurs décennies lors de son enlèvement, médiatisé pendant des mois.
      JML aurait dû leur flanquer des raclées et les déshériter.
      Il est impardonnable. Je ne veux plus le voir ni l’écouter.

      Un candidat qui n’avait pas au moins 18-20 ans en 1989, à la chute du Mur de Berlin, est incapable de comprendre la situation internationale. Donc Macron et ses comparses quadragénaires, qui ont grandi en jouant aux guerriers sur des consoles, n’y sont pas à leur place.
      Il ne nous reste plus qu’à prier et à cultiver notre jardin.
      Les enfants des boomers sont les pires, avec leurs masques sur leurs tronches, leurs piercings et leurs tatouages.

       
Afficher les commentaires précédents