Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Les médias occidentaux contrariés : les Russes résistent aux nouvelles armes américaines

Il faut chercher longtemps une information non pas pro-russe mais tout simplement neutre sur la situation militaire dans le Donbass, lieu de confrontation principal des forces russes et otano-ukrainiennes. Si on lit, regarde ou écoute les médias mainstream, les Russes reculent à Kherson, subissent des pertes effroyables dans le Donbass, et leurs armées sont exsangues.

 

Derrière cet écran de propagande – les nouvelles armes occidentales livrées à l’Ukraine rappellent celles qui devaient renverser le cours de la Seconde Guerre mondiale au profit de l’Allemagne – se profile une réalité plus inquiétante pour le camp du Bien, celui de l’OTAN, du Pentagone, de la CIA et de leurs roquets européistes : la suprématie russe est totale dans le ciel, la supériorité en artillerie est écrasante, et à moins de frappes tactiques nucléaires en Russie même, ce que l’Amérique s’interdit, les Russes ne reculeront pas.

De plus, les sanctions sont sans effet sur le déroulement de la guerre, même si à long terme, elles peuvent faire mal au peuple russe, comme elles ont fait souffrir le peuple irakien dans les années 90. Mais la Russie de Vladimir Poutine n’est pas l’Irak de Saddam Hussein. Les Russes ont apparemment prévu leur coup, ou leurs coups, à la manière d’un joueur d’échecs. Poutine rumine sa revanche depuis longtemps, et personne de sensé n’osera dire que l’OTAN n’a pas voulu étrangler la Russie. Et la Chine.

 

 

Les Américains, trop sûrs d’eux et de leur domination éternelle, n’ont pas vu qu’ils ne pourraient pas toujours tenir sur tous les fronts, à la fois l’Europe de l’est et la mer de Chine. C’est pourquoi ils ont lâché le Proche-Orient, laissant Israël se débrouiller avec ses voisins.
Aujourd’hui, profitant de l’affaiblissement – car tout conflit est un affaiblissement mutuel – des Américains et des Russes, la Chine avance ses pions vers Taïwan. C’est bien l’esprit chinois, tout en calcul fin, en jeu de go. La moindre faiblesse est exploitée, mais sur le temps long, les Chinois ne tombant pas dans le piège des Américains, qui connaissent de courtes victoires et de profondes défaites. Ce sont toujours des « général Custer » : on fonce avec tout l’armement moderne, et on finit par se prendre une déculottée, fuyant en hélico Saïgon ou Kaboul.

 

 

 

La fuite des Américains lors de la chute de Saïgon en 1975 et la chute de Kaboul en 2021 :

 

Une archive d’Europe 1 en direct et en français (notez l’animateur qui ne sait pas compter) :

 

C’est donc RFI qui s’est distinguée en révélant que les Russes ont encaissé le choc des nouveaux armements de l’OTAN à l’Ukraine.

Max [commandant adjoint de l’une des compagnies de l’armée séparatiste pro-russe de Donetsk] l’assure : le nouvel équipement d’artillerie occidental aux mains des Ukrainiens, ça fait bien longtemps qu’il le voit à l’œuvre : « Depuis mai-juin environ, je ne peux pas vous dire avec certitude quand, mais j’ai remarqué, et je n’étais pas le seul, que l’artillerie ennemie avait commencé à fonctionner différemment. Au début, nous ne comprenions pas ce que l’ennemi utilisait, vu qu’il ne produit pas lui-même ce type d’arme, c’était clairement quelque chose de nouveau. » (...)

La vigilance est de tous les instants, mais ici, on assure s’être largement adapté aux nouveaux équipements du camp d’en face, y compris avec l’appui de l’infanterie en première ligne : « Ça se passe très vite. Si les gars sur la ligne de front ont vu d’où vient le flash ou entendent le son, ils transmettent rapidement les communications au quartier général. Là-bas, ils ont une carte devant les yeux. Ils regardent rapidement et dirigent l’artillerie sur les points désignés. »

Tout le monde ici répète cette phrase : « L’artillerie est le dieu de la guerre ». Les forces russes et pro-russes gardent de toute façon une maîtrise écrasante du ciel. Dans la région, il n’est pas rare de voir des avions de combat voler à basse altitude.

Illustration avec les viseurs laser fournis par les Américains au bataillon Azov, armes qui devaient tout changer :

 

 

Arte, qui a évalué les grandes puissances militaires, essaye ici de faire croire que l’armée russe recule et se replie sur l’est et le sud de l’Ukraine... comme si ce n’était pas le choix stratégique de l’état-major russe !

 

 

Le point sur le terrain au 12 août 2022

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

60 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Rappel :
    - Les armes américaines servent à gagner de l’argent ;
    - Les armes Françaises servent à défiler ;
    - Les armes Russes servent à tuer des ennemis ;
    Tout le reste en découle.

     

    Répondre à ce message

    • Que voulez-vous...On aime la gloriole,les parades et les musiques,et surtout les repas qui vont avec,les causeries,le coup dans le nez...la drague,le pince-fesses,les beaux mots,les élans universels...
      Tout le reste en découle:l’architecture,le mobilier,la mode,la french touch,le bordel généralisé,les gauloiseries,tout,tout,tout...

       
    • Scribe
      C’est très vrai.

      Le moine vengeur
      Oui mais même ça devient le passé. Les musiques : on entend bien plus du RnB et du raï que des fanfares ou de la chanson dans les rue de France, le coup dans le nez coûte 135e...le pince-fesses le procès, les beaux mots sont à surveiller et restreindre en permanence pour éviter de choquer un.e minorité offensé.e. Et pour les élans universels les gens sont de plus en plus résignés et individualistes... D’ailleurs la parade du 14 juillet j’ai entendu dire qu’elle a de moins en moins de gueule.

       
    • @le moine vengeur c’est oublier que la France est le pays qui a gagné le plus de guerres dans l’histoire. Ce qui est sûr c’est que nous avons un pays riche et complexe.

       
    • @Bref, oui, mais ça c’était avant, maintenant notre jeunesse a gouté à des choses qui font qu’elle ne voudra plus se sacrifier pour ce pays. Ne vivons plus dans le passé, ouvrons les yeux sur ce que nous sommes devenus.

       
  • #3010378

    Le docu sur Custer commence mal en mettant colons et indigènes sur un pied d’égalité. Il y eut 315 morts côté tuniques bleues, très peu côté Sioux (oglalas et hunkpapas majoritaires, avec Crazy Horse et Gall comme chefs de guerre).
    En Ukraine la résistance à l’avance russe semble farouche (malgré quelques légères pertes territoriales), ils tiennent depuis 6 mois, le publi-reportage sur Azov semble tourné loin du front.

     

    Répondre à ce message

    • Légères pertes territoriales ? Comme le quart de leurs territoires ? C’est à quoi que vous carburez ? Le déni de réalité ou le bourrage de mou ?

       
    • #3010731
      Le 16 août à 10:02 par Tortue Géniale Participative
      Les médias occidentaux contrariés : les Russes résistent aux nouvelles armes (...)

      @John Titor

      Les pertes territoriales pour l’Ukraine ne s’élèvent pas à un quart du territoire mais à environ 18-19% avec les régions de Lougansk, une partie de l’oblast de Donetsk, Kherson et les 2 tiers de la région de Zaporijia, Soit moins d’un cinquième, soyez précis.
      Vos approximations douteuses répétées nuisent à la bonne compréhension du déroulement du conflit.

       
    • @Tortue Géniale Participative

      Et donc ? Pour la plupart des gens, 25 ou 20% cela revient au même. Dans tout les cas ce n’est en rien insignifiant comme le prétendait le précédent intervenant.

      Je ne vois absolument pas en quoi pinailler sur ce genre de détails apporte de la clarté à la compréhension du conflit, encore moins comment vous arrivez à vous en servir pour tirer des conclusions. Généralement on fonde ses analyses sur des informations générales.

       
  • C’est marrant de voir une gonzesse, sur Arte, animer un "reportage" sur les difficultés que rencontreraient l’armée Russe. C’est un peu comme lire un reportage dans l’Équipe sur la crise des sub-primes.

     

    Répondre à ce message

  • Quelles sont l’origine et la date de la carte d’encerclement de la Russie et de la Chine ?

     

    Répondre à ce message

  • #3010402
    Le 15 août à 14:52 par Tortue Géniale Participative
    Les médias occidentaux contrariés : les Russes résistent aux nouvelles armes (...)

    "la suprématie russe est totale dans le ciel"
    Faux, rien n’est plus éloigné de la vérité, hier encore un hélicoptère de combat russe Ka-52 "Alligator" a été abattu près de Ugledar.
    https://southfront.org/russian-ka-5...

     

    Répondre à ce message

  • Donc les russes résistent ?? Et ils avancent presque plus ( si ils voulaient avancer ?) ,qui devinera la suite est très fort.

     

    Répondre à ce message

  • #3010448
    Le 15 août à 16:41 par Tortue géniale participative
    Les médias occidentaux contrariés : les Russes résistent aux nouvelles armes (...)

    Le QG des mercenaires du Groupe Wagner vient d’être détruit à Popasnaya.
    L’enlisement pour la Russie se fait de plus en plus prégnant.

    https://southfront.org/hunt-for-pri...

    L’Ukraine ne sera jamais soumise sans une mobilisation générale du côté russe.

     

    Répondre à ce message

    • Sauf qu’une mobilisation générale serait un aveu de faiblesse de Poutine.
      Aveu à l’occident mais aussi à son propre peuple.
      Son propre peuple qui ne cesse d’’entendre depuis le début que son président Poutine est le boss.
      Ça risque bien de lui faire bizarre à Poutine si son peuple comprend qu’ il va envoyer tout le monde au casse pipe.

       
    • Déjà c’est un QG locale et temporaire, est ce que sa destruction avec 1/2 mort va changer stratégiquement qqchose ? La mobilisation générale, a mon avis n’aura pas lieu tant que l’initiative sur le terrain reste aux mains des Russes. Tes objectifs souhaites ne sont pas nécessairement ceux de la Russie. Pourquoi se presseraient ils ? Leur but final est de changer le monde et de sécuriser la Russie (et Russes) , ils s’en branlent des gesticulations du sioniste de kiev.

       
    • Faux, la situation semble au contraire se décanter. On est dans une période de "broyage de viande" selon les termes ukrainiens. Les Russes bombardent intensivement sans se presser ni prendre de risques. Les troupes ukrainiennes sont massacrées impitoyablement sans pouvoir rien faire à part bombarder des civils et des centrales nucléaires. La seule raison pour laquelle ca n’avance pas, c’est que le commandement ukrainien envoie sans arrêt des nouvelles troupes au massacre pour tenir les positions. Sauf qu’ils n’en peuvent plus, les meilleures troupes ont été détruites, ils envoient des conscrits non formés, les désertions augmentent. De nombreux bataillons ont perdu plus de 50% de leurs effectifs et donc leurs capacités de combat.

      Les positions les plus renforcées et solides du pays autour de Donetsk sont en train d’être percées, ce qui a surpris tout le monde car ils pensaient qu’elles seraient prises en dernier. Pisky vient d’être capturée, Marinka est en train d’être prise. Une fois que cette ligne super solide sera détruite, les Ukrainiens seront foutus, ils ne pourront plus que se retrancher dans les villes à la manière de Marioupol.

      Quand au QG détruit, c’est une grosse erreur tactique de Wagner apparemment, mais ça ne change rien au cours de la guerre.

       
    • Sojo39
      Certes, mais la Russie n’a pas besoin de mobilisation générale en ce moment. Ce n’est pas le plus efficace militairement ni politiquement. Ils la lanceront si il y a une attaque plus directe de l’Otan ou une grosse raison qui le justifie. Les Russes ont le sens du sacrifice comme les Ukrainiens mais sont encore plus patriotes, avec un sens de l’armée plus développé, et avec des ressources énormes. Faut se méfier des opinions des médias occidentaux. Actuellement je suis en Russie et je vois que le soutien est très majoritaire. Bien sûr il y a des bobos qui refuseront de se battre, mais globalement s’ils doivent le faire ils le feront. .

       
    • #3010741
      Le 16 août à 10:13 par Tortue Géniale Participative
      Les médias occidentaux contrariés : les Russes résistent aux nouvelles armes (...)

      @Banania
      "Les positions les plus renforcées et solides du pays autour de Donetsk sont en train d’être percées, ce qui a surpris tout le monde car ils pensaient qu’elles seraient prises en dernier. Pisky vient d’être capturée, Marinka est en train d’être prise. Une fois que cette ligne super solide sera détruite, les Ukrainiens seront foutus, ils ne pourront plus que se retrancher dans les villes à la manière de Marioupol."

      Je ne partage pas ton enthousiasme, une fois que les lignes de défense ukies sur les fronts Nord et Sud de Donetsk seront enfoncées (avec la prise d’Avdeevka), l’état-major ukrainien donnera l’ordre de se replier de l’autre côte du Dniepr pour tenir de nouvelles positions. Les Ukies recommenceront à bombarder les zones nouvellement conquises par les Russes et tout sera à refaire.
      Pour sécuriser totalement les gains russes et en finir une bonne fois pour toutes avec le leadership otanesque en place à Kiev, il va falloir que les Russes décapitent le gouvernement en ciblant les ministères, les infrastructures du SBU, le palais présidentiel (avec Zelensky à l’intérieur), peut-être même les aéroports militaires polonais et roumains d’où partent les armes fournies par l’OTAN. Dans les 2 cas, une mobilisation générale me semble inévitable.

       
    • #3010756
      Le 16 août à 10:35 par Tortue Géniale Participative
      Les médias occidentaux contrariés : les Russes résistent aux nouvelles armes (...)

      @swz
      Certes, les russes progressent très lentement mais surement dans le Donbass, mais il reste encore la région de Kharkov à conquérir ainsi que Nikolaïev puis Odessa pour compléter la prise du littoral de la Mer Noire et ainsi faire la jonction avec la Transdniestrie moldave (peuplée de Russes). Odessa sera extrêmement difficile à prendre à cause la présence de groupes anti-russes fanatiques du genre Azov/Pravy Sektor ; on se souvient du massacre de Odessa en mai 2014.
      De plus, si je ne me trompe pas, Odessa comptent plusieurs centaines de km de souterrains sous la ville, propices à des tactiques de guérilla.
      6 mois après l’invasion, les Russes n’ont toujours pas achevé la conquête du Donbass, Slaviansk et Kramatorsk (QG de l’armée ukie dans l’oblast de Donetsk) sont défendues par environ 50.000 hommes aguerris et la bataille pour ces 2 villes n’a même pas encore commencée. Alors oui, je le repète : l’enlisement guette.

       
    • Le QG en question , une cave quelconque éventrée montrée comme preuve ! Tu en as une autre ?

       
    • Tortue Géniale Participative

      Certes, ce ne sera sans doute pas si simple, les Ukrainiens referont une ligne de défense en arrière. Mais ce sera avec des troupes encore plus faibles et démotivées, et des infrastructures de défense moins solides. Donc logiquement ca sera beaucoup plus facile.
      Les méthodes que tu préconises impliquent une guerre directe avec l’OTAN, ce qu’aucune des parties ne semble vouloir. Difficile de savoir comment ça va tourner mais un coup d’état est très possible. Le gouvernement était déjà impopulaire avant la guerre, surtout dans les régions du sud. Le peuple a fait front, encouragé par l’occident, mais c’est assez artificiel, comme l’état Ukrainien lui-même. L’enthousiasme ukrainien et le soutien occidental s’épuisent avec le temps. Plus les pertes et défaites vont augmenter, plus la contestation de Zelinsky va grandir.

      Mais de toutes façons on n’est pas au bout de nos surprises, les USA et Britanniques ne laisseront pas la Russie gagner comme ça.

       
    • quel blague !!!...on paris que les ukronazies ne passe pas l’année et que l’ukraine se rend dans les mois qui arrive ??

       
  • A quand un article sur le détachement russe Rusich ?

     

    Répondre à ce message

  • Cette guerre a toute son importance.

    Souvenons nous : l’invasion de l’Union Soviétique en Afghanistan en 1979 devait marquer le début de la chute de la Révolution d’Octobre. La CIA avait déjà préparé ce piège en renversant le gouvernement local. On connait la suite : le monde a basculé d’Est en Ouest.

    La scène se répète en 2022 avec l’opération militaire spéciale. Mais là, tout est différent à commencer par le relief : montagneux et imprenable en Afghanistan, plat et ouvert exception faite des coupures d’eau (fleuves) en Ukraine. D’autre part, Poutine est prudent et pragmatique. Il ne s’obstine pas et s’adapte à partir de l’emploi massif de l’artillerie. S’il gagne cette guerre, ce qui est probable contrairement à ce que disent les médias toute la journée, le monde basculera à nouveau.

    L’autre différence entre la guerre russe d’Afghanistan et celle de l’Ukraine est d’ordre géopolitique : la Chine, désormais puissance installée, va arbitrer le conflit à son profit. Ce que n’admettent pas les Américains en la provoquant à longueur de semaines avec Taïwan.

    La grande perdante sera l’Europe et la France qui porte une lourde responsabilité de sa propre défaite en n’ayant pas fait respecter ni respecté elle-même les accords de Minsk.

    Les médias savent ils seulement tout cela ?

     

    Répondre à ce message

    • Les médias ne servent pas à savoir aujourd’hui en France ou en Europe, mais sont un outil de propagande ou de psyop.

      Censure ou subir le name & shame si pas à l’unisson de la doxa.

      Mais à un moment cela devient tellement gros que le réel va revenir en mode boomerang.

      Pour ce qui est de l’Afghanistan, en me renseignant un peu, les soviétiques avaient réussi à maîtriser les choses, mais les américains ont appuyés sur les divisions afghanes, les plus radicaux pour pourrir ce pays devenu ingérable.

       
  • La facture de l’armement occidental grimpe, l’Ukraine n’a pas un radis, l’hiver à Kiev sera difficile, sans électricité, l’économie est à l’arrêt, la population est sous perfusion occidentale, quand Zelenski va se barrer au pays, en nous laissant l’addition, va plus beaucoup avoir de pro-Kiev en occident...

     

    Répondre à ce message

    • C’est à se demander si l’objectif de Zelinsky ne serait pas de faire éliminer le plus d’homme ukrainiens possible, pour garder le pays sous sa coupe.

      Quand les ukrainiens vont décuver, et comprendre ce qui leurs a été fait, ça va faire mal, la question va être est ce qu’il en restera à la fin du conflit, et comment ils apprendront la nouvelle. Si c’est les russes qui vont la leurs apprendre, où s’ils le découvriront eux même en voyant le champ de ruine en bas de leurs porte.

       
Afficher les commentaires précédents