Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

L’Union européenne entre en guerre contre la liberté d’expression

Ce n’est pas une analyse, c’est un fait, et complètement assumé par les tyrans ennemis des peuples que sont les membres de la Commission européenne. Les deux personnalités à la manœuvre dans cette volonté d’éradiquer la liberté d’expression sont Thierry Breton et Ursula von der Leyen, le techno et la hyène d’une UE en perdition morale. Avec eux, le géant économique qu’est (ou qu’était) l’UE est devenu un nain politique, et le valet masochiste de l’Amérique, ce grand pays qui est en train de perdre, un à un, tous ses appuis dans le monde non aligné.

 

L’explication de cette infamie est simple : sans résistance ni organisation de la résistance sur les réseaux sociaux, les tyrans de l’UE auront la voie libre pour imposer leur passeport numérique intrusif et policier, et ils pourront continuer à acheter des centaines de millions de doses de faux vaccins à leurs amis du Big Pharma, dont ils sont les VRP et les virus au cœur même de l’Europe.

D’abord, pour bien comprendre l’opération liberticide en cours, on écoute Joron plutôt que Breton :

 

« Ceux qui ne respectent pas le droit européen paient les amendes, et s’ils continuent, eh bien, ils sont tout simplement interdits d’accès au marché européen » (Thierry Breton, commissaire européen au marché intérieur)

Ensuite, les menaces de Thierry Breton sur les 12 millions d’utilisateurs de Twitter en France (dont 8 millions vraiment actifs) et les 80 millions d’utilisateurs européens (on a fait le calcul à partir des données nationales) :

 

 

Face à cette attaque en règle, les internautes qui viennent de retrouver une partie de leur liberté d’expression sur le réseau social d’Elon Musk, réagissent avec lucidité. L’ennemi de la liberté d’expression est tout désigné, puisqu’il se désigne lui-même :

 

 

Toute la pyramide oligarchique se montre au grand jour, sans complexe, des pieds à la tête, des agents de la base aux organisateurs du sommet. Le combat qui se joue est vraiment celui de la liberté d’expression, de la résistance au mondialisme (ou à l’européisme) et de son organisation, car les RS sont le moyen pour le bas de s’organiser horizontalement, sans l’imprimatur du haut.

Curieusement, le multimilliardaire Elon Musk, qui a pourtant été un soutien des démocrates aux USA, appuie les défenseurs de la liberté d’expression, et devient une cible à abattre pour l’oligarchie mondialiste. Comme quoi on peut être milliardaire et ne pas faire partie de la dominance, voir le cas Trump. Ne se laissant pas impressionner, Musk vient d’annoncer, sur Twitter évidemment, via ses 22 millions d’abonnés, la chose suivante :

« Je vais créer un site où le public pourra noter la vérité fondamentale de n’importe quel article, suivre la note de crédibilité de chaque journaliste, rédacteur en chef ou publication. Je songe à l’appeler Pravda »

Du fact-checking contre les fact-checkers autoproclamés ! Pas étonnant que du côté de notre Pravda nationale, Le Monde, le journal des Lobbies et des Marchés, mais pas du peuple, on s’inquiète de la tournure des événements !

Et maintenant un article du site lebigdata.fr qui nous explique le contenu du Digital Services Act.

Tout savoir sur la loi européenne qui veut censurer l’Internet

Afin de lutter contre la désinformation et les Fake News sur Internet, l’Union européenne s’apprête à adopter la nouvelle loi Digital Services Act. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur le DSA, ses règles, ses conséquences et ses zones d’ombre…

Le Digital Services Act (DSA) est une loi proposée par l’UE en décembre 2020, parallèlement au Digital Markets Act. Cette loi présentée comme « une première mondiale dans le domaine de la régulation du numérique » vise à contraindre les entreprises de la tech à prendre contrôle de la modération de contenu. (...)

Après 16 heures de négociations entamées le 22 avril 2022, un accord a finalement été trouvé. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, estime sur Twitter que « cet accord historique va protéger les utilisateurs en ligne, permettre la liberté d’expression et de nouvelles opportunités pour les entreprises ». De même, Amnesty International estime qu’il s’agit d’un cap pour la régulation de l’industrie technologique. (...)

Qu’est-ce que le Digital Services Act ?

 

 

Lire l’article entier sur cette loi scélérate ici.

Le Monde en PLS !

 






Alerter

50 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • L’Union Européenne vire au totalitarisme, ces abrutis de haut fonctionnaires qui se croient "oints du Seigneur" n’ont même pas la lucidité de réfléchir quelques instants aux conséquences de leurs déclarations. La guerre en Ukraine les a rendu dingue et l’Europe risque d’être la grande perdante de cette sombre affaire avec un Euro qui a déjà perdu 5% de sa valeur face au Dollar US pourtant lui-même moribond. Le gel des avoirs Russes en Euros est déjà en soit un acte suicidaire mais bannir officiellement la libre expression du continent Européen va faire fuir un grand nombre de résidents extra-Européens de l’UE et des banques Européennes. Les US vont tout faire pour couler l’Europe et l’Euro pour que les fonds en Euros se convertissent en Dollars. Si ils y parviennent, c’est la famine assurée en France puisqu’une grande partie de ce que nous nous procurons dans les supermarchés pour vivre au quotidien est aujourd’hui acheté à l’étranger en Dollar. La BCE est dans un corner, ou bien elle laisse filer l’Euro et il s’effondre ou bien elle remonte les taux et réduit le QE et les pays du sud dont la France sont en faillite. Bonne chance à tous.

     

    Répondre à ce message

  • Pas glop ! C’est tellement pas troisième millénaire, ça : Interdire...
    Le brave petit matelot qui rame pour faire décoller un nouvel ordre mondial sans moteur ni ailes tout en klaxonnant le mur du cimetière planté en face...
    Un bien lourd karma pour les thuriféraires du diable.

     

    Répondre à ce message

  • Tout à fait Thierry.

    Si l’expression libre l’était totalement, est qu’une auto-modération ne pourrait pas se faire naturellement ?
    C’est plutôt sur cet aspect qu’il faut plancher. Celui qui insulte finira par se lasser... Ou inventer un système de notation collective où les meilleurs com’ se retrouveraient en tête encourageant les nuls à se dépasser...

     

    Répondre à ce message

  • Tristan a un culot sans limite , et autour de lui les chien-chiens de la plage arrière qui hochent la tête , pour faire mine d’ acquiescer à son outrancier cynisme "une minorité qui phagocyte la parole publique".
    la liberté d’ expression ne peut se vivre qu’ avec des gens capables de supporter la critique , voire la moquerie ; si la communauté que représente ce garçon , ne supporte ni l’ une , ni l’ autre , qu’ elle se trouve une autre civilisation d’ accueil , qui acceptera sa dictature et ses privilèges moyen-âgeux .

     

    Répondre à ce message

  • #2952342
    Le 1er mai à 23:44 par Francois Desvignes
    L’Union européenne entre en guerre contre la liberté d’expression

    - l’UE n’a pas les moyens de se mettre à dos un parti qui compte 220 000 000 d’adhérents actifs.

    - l’avantage de la censure c’est qu’elle désigne clairement l’ennemi aux naifs, et contraint la résistance à se radicaliser.

    - la seule riposte appropriée à l’occupation c’est la guerre de libération : quand Dieu a voulu sauver Noe de ces serpents de Breton et Von der leyen de l’époque , il ne leur a pas envoyé des smarties, il a déclenche le déluge. retenons bien cela : Dieu est contre les bites molles, les tièdes et les sucrés.

    - Surtout, n’allez pas voter aux législatives : nos maitres prendraient cela pour un blanc seing.

    - Au club de tir de votre ville, demandez à ce que les cibles soient à l’effigie de Von der leyen.et envoyez lui les cartons par la poste.

    - Soyons toujours odieux avec nos maitres parce que la Justice et notre libération commencent par leur peur physique.

    - Quand on vous demandera pourquoi vous avez traité EM d’assassin, au lieu de vous excuser d’un crime inexistant, répondez : " c’était un euphémisme".

     

    Répondre à ce message

  • #2952356

    On pouvait s’y attendre après la publication d’un rapport de 2021 à propos de l’humour sur internet et des « extrémistes de droite ». Nous sommes dans un théâtre démocratique depuis que ces voyous sont passés en force au sujet de leur « Union européenne » en s’asseyant sur les référendums dans les années 2000.

    Entre le flicage avec le passeport intérieur et sanitaire, les piqûres, Macron et le torchon « européen » sous l’Arc de Triomphe, et la propagande de guerre, tous les indicateurs sont mauvais pour les gens amoureux de la liberté.

     

    Répondre à ce message

  • Mendès : "c’est pas seulement un marché dérégulé de l’information"
    "Désintermédié" ajoute une voix feminine. Apparaît alors Anne Rosencher.
    Aïe, des intermediaires autres que...vous voyez.
    C’est vrai, Enthoven fils et neveu, voilà des intermédiaires convenables. En plus ils sont sympas et on peut discuter calmement avec eux de tous les sujets

     

    Répondre à ce message

  • Pendant que la Russie progresse, l’Union Europe&Haine régresse.

    Souvent d’ailleurs les pires saloperies sont inspirées par les traîtres français, soumis eux-mêmes à des mafias bruyantes.

    Alors Macron, Breton ... Les français ont tranché, ils aiment souffrir par le fion, faut s’faire une raison.

    Et n’oubliez pas les filles, un bonheur ne vient jamais seul. Que ce soit pour les injections pro-US, les sanctions pro-US, la censure pro-US ou l’Ukraine pro-US, vous pouvez compter sur "3615 URSS-Ulla" à la commission. Vive la cooptation, vive la prostitution, let’s go Brandon !

     

    Répondre à ce message

  • #2952581

    ces gens vont mal finir... je propose de demander notre rattachement à la Fédération de Russie, et d’appeler les chars russes à l’aide. Il faut absolument expurger cette racaille euro-atlantiste.

     

    Répondre à ce message

  • Chacun se signifie comme il le peut. La soumission, comme la trahison, est un des moyens utilisé par la stupidité pour cela. Comme nuisances, ces deux moyens n’apportent rien, ne font que freiner ou détruire. Sans jamais influencer les fondamentaux il s’agit d’égratignures superficielles, de démangeaisons passagères. Ce breton est un de ces innombrables étrons de trottoir qui se dissoudront sans laisser de traces. Les enjeux les dépassent complètement. On pourrait déjà dire que les jeux sont faits, nous allons assister à la défaite des USA, empoisonnés par leur propre venin.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents