Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Pendant que les Palestiniens crèvent sous les bombes, le CRIF fait bombance

Indécence et cynisme sont les mots qui vont bien pour ce raout mondain qui se félicite du génocide des Palestiniens, qui ne s’en offusque pas, ou qui le justifie.

 

 

Le Premier ministre a fait son discours, on ne savait pas trop s’il était de la République ou du CRIF, au fond, ça semble être la même chose. On ne savait pas non plus trop si à ce dîner de gala, auquel nous n’étions curieusement pas conviés, nous étions en France ou en Israël. Au fond, ça doit être la même chose. Gabriel le dit à sa façon, avec beaucoup d’émotion, et très peu d’informations.

« C’est un document qui ne me quitte jamais, il est encadré dans mon bureau, c’est un document un peu jauni par le temps, à l’encre légèrement effacée mais dont le sens et l’horreur intacte ont traversé les années. Sur ce document, je lis un nom, celui de ma grand-mère Janine Weil. Je lis cette phrase : le commissaire de police donne acte qu’il a ce jour satisfait à la loi du 2 juin 1941 portant recensement des Juifs.

Car ce document c’est le récépissé qui lui a été donné après avoir retiré son étoile jaune au commissariat en juillet 1941. Cette étoile c’était une condamnation à mort et ce récépissé en était le visage froid, technique, administratif. Ce récépissé je le garde toujours dans mon bureau, comme un rappel, le rappel de l’infamie qu’a commis notre pays en se rendant complice et coupable d’antisémitisme, car dans ces heures notre pays a tourné le dos à son histoire et s’en est pris au siens, aux Français juifs, ostracisés, humiliés, spoliés, déportés.

Le rappel que la haine est sans limite, qu’elle est une machine infernale qui emporte et broie avec elle toute trace d’humanité, le rappel de ce qu’est l’antisémitisme de ce qui a été accompli au grand jour en son nom, de ce qui se passe quand on ne le condamne pas, quand on ne le combat pas, alors pour moi, pour moi qui suis né en 1989, pour moi qui n’ai pas connu la guerre, dont les parents n’ont pas connu la guerre, pour moi, pour ma génération qui a peut-être cru trop vite que le progrès était éternel, que la paix était durable par principe, que la liberté et l’égalité étaient acquises, pour moi comme pour ma génération ce document est un rappel nécessaire, salutaire.

C’est aussi un vertige, vertige de se dire qu’il y a 80 ans seulement on forçait en France des femmes, des hommes, des enfants à porter l’étoile jaune dans la rue. Vertige de comprendre que la mémoire est mortelle à mesure que les voix des derniers survivants s’éteignent, Isabelle Choco, Magda Hollander-Lafond, Claude Bloch, ces derniers mois ont encore été cruels et chacun d’eux portait une part de la vérité qu’il nous appartient de perpétuer.

Mais le plus grand des vertiges c’est celui qui me saisit en regardant l’actualité. C’était il y a huit décennies, mais soyons lucides, cela pourrait être demain. Souvent l’histoire trébuche, elle n’en serait pas à son premier bégaiement, car oui je le dis sans ambage, nous faisons face à une vague d’antisémitisme, une vague d’une ampleur rare, plus forte, plus violente, plus relayée, plus établie qu’elle ne l’a été au cours de ces dernières années.

Cette vague puissante, chacun connaît l’onde qui l’a réveillée, c’est le 7 Octobre. Il faisait beau en Israël ce jour-là, dans des villages, des kibboutz, les fêtes, des familles ne demandaient qu’à vivre ensemble, des enfants à grandir, des jeunes à profiter de l’insouciance de leur âge, des personnes âgées à vieillir en paix, ils ne demandaient rien que de vivre, mais la barbarie en a décidé autrement, mais la monstruosité du Hamas s’est interposée.

L’horreur du terrorisme, de l’islamisme, les a emportés. Ce jour-là, plus de 1 200 personnes ont perdu la vie. Ils avaient tous les âges, toutes les opinions, tous les avenirs. Parmi eux 42 Français, 42 de nos compatriotes emportés dans ce qui est l’attentat le plus meurtrier pour la France depuis le Bataclan. »

La fonction du CRIF est d’être inquiet

 






Alerter

96 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Tous ce ramassis de malfrats sont les "saints de Satan" comme aurait dit René Guénon ; ils sont les pires des hommes, ceux dont le Prophète disait qu’ils dirigeraient les peuples à la fin des temps . Ce sont les plus aveuglés des hommes qui ne pensent à la mort que pour les autres n’ayant pas une once d’intelligence qui pourrait leur faire réaliser qu’ils vont eux aussi ( dans peu de temps ) se trouver devant le Juge suprême . Et il ne fait aucun doute qu’une cravate de président ou de ministre, qu’une robe de juge, qu’une étiquette de philosophe et pas même une tenue de gendarmes ou de militaire ne leur sera un secours contre ce qui les attend....Qu’ils se bâfrent en attendant car comme dit le Coran :

    " Nous avons préparé pour les injustes un feu dont la chaleur intense les cernera de toute part"
    " Leur seule nourriture sera faite d’amers épineux qui jamais ne nourrissent et n’apaisent la faim "
    "La Géhenne sera leur couche et, par dessus eux, couvertures . C’est ainsi que nous payons les iniques ."
    Ce jour là il n’y aura " ni marchandage, ni amitié, ni intercession "

    PATIENCE !

     

    Répondre à ce message

  • Le premier ministre à la gauche de BHL et l’ancien premier ministre à sa droite, le diable est donc au centre, triste message, appuyé d’un Tweet menaçant, traduction "Rafah sera rayée de la carte" et ses habitants par la même occasion. Comment ce type peut avoir autant de pouvoir, comme Habib, c’est un non sens et complètement hors la loi. Pire encore, Attal est le joker dans ce jeu macabre, celui qui a été imposé et qui cumule toutes les facettes requises pour achever le plan et qui va placer la France comme leader dans la perpétuation du génocide en cours, tout cela autour d’un Dîner qui s’inscrit dans une période très symbolique et qui semble préluder, il faut le croire de manière intentionnelle ? le 8 mai et la libération de la France par les États-Unis, où bien l’ascension, le 9 mai ? ce qui crée une symbolique sinistre et clairement sataniste, entre destruction, prise de pouvoir et domination par le chaos, c’est le mal absolu, venant d’une organisation qui a tout d’une loge, ou des décisions sont prises avant d’être imposées par de subtils jeux de pouvoirs.

     

    Répondre à ce message

  • #3360335
    Le 8 mai à 07:10 par ProtégeonslaPalestine
    Pendant que les Palestiniens crèvent sous les bombes, le CRIF fait (...)

    Les chars de l’armée sioniste viennent d’entrer dans Rafah, ville où plus de 100 000 Palestiniens survivants s’entassent sous des tentes.

    Évidemment, le Hamas ne se trouve pas en treillis sous ces tentes, à lutter pour sa survie face aux pénuries d’eau potable et de nourriture de base. Quel intérêt Netanyahou a t-il donc à envoyer ses blindés terroriser des femmes, enfants et vieillards en situation de péril humanitaire ?

    Il s’apprête à faire réaliser la boucherie dont il est coutumier. Rouler sur Rafah, un camp de civils vulnérables, n’est pas un acte de guerre : c’est un populicide en vue.

    Une prière pour la Palestine.

     

    Répondre à ce message

    • qu’il le sache ou non, il travaille pour le NOM. Le NOM veut que la haine d’Israel augmente dans le monde, que les sionistes soient excessifs comme ils en ont l’habitude, il faut qu’une révolution colorée ou qu’une guerre mette ce pays à feu et à sang (le peuple juif encore sacrifié pour les intérêts de son oligarchie), il faut qu’Israel soit démantelé, et que surgisse des ruines l’embryon du futur NOM.

      Les grands savent (Attali..), pas Netanyaou (qui peut-être ne suit que ses intérêts personnels, la pression des milieux ultras, etc) et ils savent, les grands, qu’Israel doit finir pour que le NOM (et sa capitale Jerusalem) advienne. Ils n’ont pas de lien charnel avec ce pays, ils vivent à New York, à Paris, à Londres, Israel n’est qu’un laboratoire, la matrice du NOM, comme on l’a vu pendant la crise COVID.

      La cause pro-palestinienne est romantique, car ces gens incarnent une lutte éternelle, et l’on a envie de les soutenir, les louer, leur transmettre nos forces. Mais ce n’est plus une lutte politique pertinente, car si demain nous sommes tous des palestiniens, c’est parce que Israel sera tombé, et que la mécanique du NOM pourra se mettre en place, tous les pays d’occident tomberont comme des dominos (opposition gauchisme / identitaire jusqu’à la guerre civile, et arbitrage par le NOM).

      Donc OUI pour soutenir les palestiniens par principe (comme tout peuple courageux et oppressé) mais pas en léchant les couilles de LFI ou autre antisionistes mis en avant, car ils font partie du scenario : le wokisme international s’attribuera cette victoire illusoire (la fin d’Israel au nom des droits de l’homme) et servira à imposer l’esprit du NOM partout dans le monde (la fin de l’ancien temps, l’IA pour la paix, etc). Tout doit changer pour que rien ne change...

       
    • A part LFI qui a encore du courage politiques dans ce pays et qui ne soutient pas le sionisme génocidaire....

       
  • Voilà une partie de nos impôts et taxes transformées en confiture pour cochons affamés !!!

     

    Répondre à ce message

  • Donc ce sont bien les enfants palestiniens qui payent pour un crime supposé s’être passé en Europe dans les années 40 ??? La dernière partie du discours d’Attal est tout simplement odieuse et mensongère... sans parler des propos du philosophe aux mains recouvertes de sang... Abjectes.
    En réponse à cela, Je vais m’offrir L’Affaire Israël de Roger Garaudy, en espérant que ces monstres lisent mon commentaire.

    Toutes mes larmes et mes prières sont pour les enfants de Gaza.

     

    Répondre à ce message

  • #3360419

    Ils sont entre eux, dans leur ghetto de riches privilégiés, certe, mais seuls, seuls avec tous leurs crimes, leur génocide du peuple palestinien, seuls face à presque deux milliards de musulmans qui ne sont pas près de pleurer leur shoah. Dans un monde où tout va de plus en plus mal économiquement, énergétiquement, écologiquement et où leurs soutiens (nous les occidentaux) s’affaiblissent, à leur place, mais heureusement je ne le suis pas, je m’inquièterai beaucoup pour l’avenir.

     

    Répondre à ce message

  • #3360582

    Tout çà, ce document "effrayant", cette ambiance détestable, bref, d’accord ! Mais, tout çà pour accoucher d’une tapette qui prétend aujourd’hui que sa "fierté" est d’être 1er Ministre et pédé. Impossible de se ranger dans ce cloaque. Chaque chose à sa place. Et ce cloaque, ce merdier, cette mascarade est "juive". Chacun voit, chacun assume... Tout le monde s’en branle de ces discours, c’est contre-productif, et c’est bien.

     

    Répondre à ce message

  • CRIF : Comité communautaire Répressif des Institutions financières de France.

     

    Répondre à ce message

  • #3360963

    Elles en pensent quoi les organisations
    "laïcardes" maçonniques de ce dîner
    communautaire payé à nos frais dans lequel
    viennent se pavaner les élites politiques
    garantes de la laïcité ?

     

    Répondre à ce message

  • Dans CRIF il manque le J entre le I et le F comme ce groupuscule s’appelait il y a quelques années (CRIJF), manière de faire oublier qui se trouve derrière.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents