Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Les services de renseignement américains ne sont toujours pas en mesure d’identifier les origines du Covid-19

Ces services, qui comprennent le FBI et la CIA, ne sont toujours pas en mesure d’identifier la source du Sars-CoV-2, et accusent la Chine de retenir des informations importantes pour cette enquête internationale.

 

Le brouillard persiste. Dans un rapport rendu le 24 août à Joe Biden, les services de renseignement américains ont fait état de leurs difficultés à identifier précisément les origines du Covid-19. La Chine, foyer présumé du virus, est notamment pointée du doigt pour son refus de coopérer dans cette enquête internationale.

 

L’hypothèse d’une « arme biologique » écartée

Très peu de détails ont fuité concernant ce rapport top secret rédigé par le National Intelligence Council (NIC), une organisation qui fédère la communauté du renseignement américain – dont font notamment partie la CIA et le FBI. Dans une note déclassifiée publiée le 27 août [1], le NIC déclare toutefois que le nouveau coronavirus « n’a pas été développé en tant qu’arme biologique », et penche plutôt pour l’hypothèse d’une apparition naturelle.

« Le conseil du renseignement estime que [le virus] a probablement émergé et a infecté des humains lors d’une première infection à petite échelle », détaille ainsi le résumé du rapport, qui situe ce foyer initial à Wuhan (Chine) « pas plus tard qu’au mois de novembre 2019 ». Le NIC déclare aussi que le gouvernement chinois n’avait vraisemblablement « pas connaissance du virus avant l’apparition de l’épidémie initiale de Covid-19 ». Le conseil juge ainsi « plausible » la piste de la contamination naturelle au contact d’un animal infecté par le virus, ou par un virus « proche à 99 % du Sars-CoV-2 ».

Quid de l’hypothèse d’un virus échappé malencontreusement d’un laboratoire, comme cela a pu être évoqué par des scientifiques ? Cette piste est elle aussi jugée « plausible » par le NIC, qui cite même l’Institut de virologie de Wuhan dans sa note déclassifiée. Le ton du texte reste toutefois prudent : une seule agence membre du conseil penche pour ce scénario, avec un degré de confiance « modéré ».

 

Le rapport souffre de plusieurs contradictions

Si le NIC peine à être affirmatif sur les pistes étudiées, c’est en grande partie parce que les agences de renseignement américaines ont eu accès à des informations bien différentes, et ne travaillent pas de la même manière. Cela pose par exemple problème au sujet de l’hypothèse d’une création du virus par l’homme, que le conseil réfute en majorité, mais que deux agences refusent encore de rejeter, « faute de preuve ».

Le NIC disposait de 90 jours pour rédiger ce rapport, a rappelé Joe Biden dans un communiqué publié vendredi [2]. En réclamant cette enquête, le président américain cherchait notamment à se distinguer de son prédécesseur, Donald Trump, qui avait affirmé en mai 2020 avoir des preuves que le coronavirus est lié à un laboratoire chinois – sans jamais les révéler au public. Une déclaration qui avait fait bondir le gouvernement chinois, compliquant davantage la coopération dans l’enquête sur le virus.

« Nos efforts pour comprendre les origines de cette pandémie ne faibliront pas », a assuré Joe Biden après avoir reçu ce rapport peu concluant.

Lire la suite de l’article sur francetvinfo.fr

 

Biden accuse la Chine de dissimulation,
Pékin évoque une « manipulation politique »

 

Joe Biden a accusé la Chine de dissimuler des « informations cruciales sur les origines de la pandémie », après la publication du résumé d’un rapport du renseignement américain ne tranchant pas sur la question, et dont Pékin rejette les conclusions.

 

Si les renseignements américains sont divisés sur la question des origines du Covid-19, Joe Biden a pour sa part accusé la Chine de dissimulation. « Des informations cruciales sur les origines de la pandémie existent en Chine, et pourtant depuis le début, des responsables gouvernementaux en Chine œuvrent pour empêcher les enquêteurs internationaux et les acteurs mondiaux de la santé publique d’y accéder », a écrit le président américain dans un communiqué.

Ce rapport classé top secret a été remis cette semaine à Joe Biden, qui avait donné 90 jours aux services de renseignement américains pour « redoubler d’efforts » afin d’expliquer l’origine du Covid-19. Le virus du Covid-19 n’a pas été développé « comme arme biologique », et n’a « probablement » pas été conçu « génétiquement », ont conclu ces derniers selon le résumé rendu public. Mais les renseignements américains sont toujours divisés entre l’hypothèse d’un premier cas causé par une exposition naturelle à un animal infecté ou bien ayant résulté d’un accident de laboratoire.

L’ambassade de Chine à Washington a vivement réagi : « Le rapport de la communauté du renseignement américain montre que les États-Unis sont déterminés à emprunter la mauvaise voie de la manipulation politique. » « Le rapport de la communauté du renseignement se fonde sur une présomption de culpabilité de la part de la Chine, et seulement pour faire de la Chine un bouc émissaire », précise le communiqué.

Dans le détail, côté américain, quatre agences de renseignement et le Conseil national du renseignement estiment avec « un bas degré de confiance » que la thèse animale est la plus « probable ». Ils s’appuient notamment, pour justifier leur verdict, sur « les nombreux vecteurs pour une exposition animale » existants, ainsi que sur l’ignorance par la Chine de l’existence du virus avant son apparition. « La communauté du renseignement des États-Unis juge que les responsables chinois n’avaient pas connaissance en amont du virus avant le début de l’épidémie », est-il en effet écrit dans ce résumé.

Toutefois, une autre agence de renseignement estime au contraire avec « un niveau de confiance modéré » que la thèse d’une fuite de laboratoire est à privilégier, « probablement [via] des expérimentations, la manipulation d’animaux ou des prélèvements par l’Institut de virologie de Wuhan ». Enfin, « des analystes de trois agences » ne se prononcent pas entre l’une ou l’autre des hypothèses.

Les services de renseignement s’estiment « incapables de prodiguer une explication plus définitive » pour l’origine du Covid-19 sans « de nouvelles informations » fournies par la Chine, écrivent-ils. « À ce jour, la Chine continue de rejeter les appels à la transparence et de cacher des informations, alors même que le bilan de cette pandémie continue de grimper », a ajouté Joe Biden dans son communiqué.

(Source : francais.rt.com)

 

À revoir : Alain Soral avait déjà tout annoncé dès le mois d’avril 2020

 

En lien, sur E&R :

 






Alerter

50 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Relire l’histoire du logiciel Promis (qui a agi comme un virus) : les USA qui l’ont développé (CIA / Wackenhut Company et quelque chose qui ressemble à la NSA), l’ont vendu aux Israéliens (qui l’ont traficoté de leur côté pour espionner l’OLP via la France qui s’est faite manipulée alors...) mais qui l’ont surtout vendu à l’URSS avec qui ils ont toujours des rapports commerciaux (...)
    donc les USA ont pu placer le mouchard qui était dans le logiciel chez les Russes...

    C’est raconté dans "L’Oeil de Washington" (Thierry Pfister)
    que j’ai eu immédiatement envie d’adapter en film (il y a 15 ans) tant c’est un polar
    Le logiciel Promis est en gros un ancêtre des navigateurs de recherche, de Google... il a été développé au départ pour les bases de données du Ministère de la Justice US pour repérer les délits fédéraux, inter-états (genre Ted Bundy qui commet des meurtres dans différents états, très difficile de repérer sa trace) et pour les systèmes de navigations d’avions... civils et surtout militaires...

    La CIA/Mossad a agi comme les poupées russes : "la CIA dans la CIA, le Mossad dans le Mossad, le logiciel dans le logiciel"...

     

    Répondre à ce message

  • Qu´en est-il des animaux d´élevage, également “vaccinés” ? Une étude sur les conséquences désastreuses de la nouvelle génération de vaccin (graphène, etc. ?), par ex. dans l´élevage de volaille (poules, etc.) est accablante ! Les vaccins, i. e., ses composants sont-ils ensuite transmissibles à l´homme ?

    https://www.healthline.com/health-n...
    (2019)

    Un autre article sur ce que nous infligeons à nos animaux d´élevage, cette fois-ci de 2015  :

    Leaky Vaccines Enhance Spread of Deadlier Chicken Viruses https://www.nationalgeographic.com/...

    … rien trouvé en français sur le sujet !

     

    Répondre à ce message

  • « Ces services, qui comprennent le FBI et la CIA, ne sont toujours pas en mesure d’identifier la source du Sars-CoV-2, » Tiens, tiens ! Les services secrets peuvent-ils enquêter sur eux mêmes ?

     

    Répondre à ce message

  • Accuser la Chine , tout en faisant du business avec , plus pervers tu meurt !

     

    Répondre à ce message

    • Vous êtes naif ou c’est une blague ? Un ex : dans le salon annuel des vendeurs d’armes, tous les pays sont là, les amis et les ennemis, tout le monde se serre la paluche en passant commande de leur matériel militaire , et chacun rentre chez soi pour aller se faire la guerre. Business is business toujours...

       
  • ’’Les services de renseignement américains ne sont toujours pas en mesure d’identifier les origines du Covid-19’’...
    Mettons-les sur la piste...Labo franco-américain P4 de wuhan, Institut Pasteur. Directeur : lévy, époux buzin ex-ministre de la ’’santé’’ qui a interdit la commercialisation de l’hydroxichloroquine comme traitement précoce, en début d’attentat sanitaire (guerre biologique). France, QG opérationnel, centralisation et synchronisation internationale de l’opération, appareil d’état noyauté instrumentalisé, corruption/collusion. Séquestration générale, coercition, viols de la Constitution, sabotage/ruine économique et social. Merci qui ?

     

    Répondre à ce message

  • "Les services de renseignement américains ne sont toujours pas en mesure d’identifier les origines du Covid-19"

    Encore faut-il prouver que ce virus existe bien :

    Un citoyen canadien demande la preuve de l’existence du SARS-CoV-2 au tribunal, une semaine plus tard toutes les restrictions sont levées - 6 August 2021

    https://cv19.fr/2021/08/06/un-citoy...

    Le patriote Patrick King s’est représenté lui-même devant le tribunal après avoir été condamné à une amende de 1 200 dollars pour avoir protesté contre l’arnaque du Covid-19. Il a assigné la ministre provinciale de la santé à prouver l’existence du soi-disant virus, et ils ont été forcés d’admettre qu’ils n’avaient aucune preuve. Le virus n’a jamais été isolé, et le gouvernement n’avait donc aucun fondement juridique pour imposer les restrictions sévères qu’il a imposées à la société. Depuis que cette confession choquante a été révélée, la province a annulé toutes les restrictions sur le Covid et traite désormais officiellement le Covid-19 comme une simple grippe !

    - L´oxyde de graphène provoque les mêmes symptômes que le covid-19

    - La 5G a été lancée en nov. 2019 en Chine ; En 2019, 130 000 antennes relais ont été installées à travers le pays. Un nombre qui devrait passer à 600 000 d’ici la fin de l’année 2020, malgré la pandémie.

    - Les ondes EMG influent sur les canaux calciques cellulaires
    Exposé du Pr Martin Pall : L’exposition aux champs électromagnétiques agit via l’activation des canaux calciques voltage dépendants de type L.
    https://www.robindestoits.org/Expos...

    ... phénoméne également observé auprés du porcine deltacorona-Virus (PDCoV) = favorise la réplication du virus
    https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/316...

    - Les régions les plus touchées par la pandémie étaient particulièrement "riches" en relais 5G
    https://www.usine-digitale.fr/artic...

    - La vaccination massive contre la grippe saisonnière - Il est confirmé que les personnes vaccinées contre la grippe saisonnière étaient prônes à développer une forme grave de covid.
    https://peerj.com/articles/10112/
    ...

     

    Répondre à ce message

    • Regardez les 2 vidéos citées par Chicky, et vous comprendrez la différence entre l’assertion : le SARS-COV 2 n’a pas été isolé et le SARS-COV 2 n’a pas officiellement été isolé.

      Les propriétés de l’oxyde de graphène sont à mon avis autres que celles que vous présentez, l’oxyde de graphène est présent avant tout pour créer un stress oxydatif, stress oxydatif qui a des conséquences sur l’immunité, sur les cellules cancéreuses, sur le cerveau aussi, c’est le compagnon idéal et effectivement celui-ci a pu faire l’objet d’injections précédentes (vaccin contre la grippe)
      Si vous regardez les vidéos, au tout début de la première vidéo, le Dr Flemming présente les 3 altérations sur la protéine spike, la 3ème est de loin la plus importante, renseignez-vous sur cette fonction, et étudiez le rôle du stress oxydatif vis à vis de cette fonction. Etudiez les tests faits sur les animaux. Plus simple, regardez les 2 vidéos et vous comprendrez.

       
  • Il est vrai que ces services de renseignements avaient été bien plus rapides et efficaces pour découvrir les armes de destructions massives de Saddam Hussein.... Ou le gaz sarin de Bachar El Assad.... Ou le "génocide" de Benghazi en Lybie ou celui des Ouïghours et tibétains en Chine.
    Quant à la rétention de renseignements, on attend toujours que les américains devoilent leurs données radar et satellites sur le Boeing MH17 abattu au dessus de l’Ukraine en 2014 !

     

    Répondre à ce message

  • #2798413

    On attendra le temps qu’il faudra qu’ils déclassifient l’information sur le site de la CIA...

     

    Répondre à ce message

  • Les américains sauvent le monde et trouvent des solutions que dans leurs films et séries ! Les images d’Épinal américaines la réalité est toute autre.

     

    Répondre à ce message

  • #2798633

    Rappel nécessaire , car au bout d’un d’un an et demi , on peut aisément ne plus se souvenir du principal : virus élaboré par des chercheurs à la solde des americano ...,
    sur un terrain étranger qu’a certainement bien monnayé ce labo dont le responsable est Lévy . Où c’est plus difficile à conclure , c’est la diffusion de ce virus : est-ce volontaire ? ( et tout à fait plausible politiquement , afin d’accomplir les vœux de la tribu des cinglés comme Gates et compagnie , et donc le Mondialisme , ou c’est un accident involontaire pour ces scientifiques qui jouent avec le feu ? ) ... personnellement mon choix est depuis longtemps la 1ère solution . Surtout après tout ce qu’on a vu après, dunpoint de vue politique et ses directives sociétales .

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents