Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le champion de surf Kelly Slater défend Djokovic

Le covid est une pandémie de "vieux, malades et obèses"

Kelly Slater, onze fois champion du monde de surf, s’est rangé du côté de Novak Djokovic quant à la décision des autorités australiennes de refuser au joueur de tennis serbe sa participation au prochain Open d’Australie. Slater a répondu via son compte Instagram au post publié par le New York Times dans lequel il rapportait ce qui s’était passé avec le numéro 1 de l’ATP.

 

La réponse de Slater est allée au-delà du cas Djokovic et a complètement remis en question la politique de santé de l’Australie pour contrôler la pandémie, ainsi que la vaccination. « Peut-être que le syndrome de Stockholm peut être renommé syndrome de Melbourne, Australie. Il est bien triste de voir comment les vaccinés « vertueux » célèbrent la division. Si vous êtes vacciné, pourquoi vous inquiétez-vous de l’état de quelqu’un d’autre ? À moins, bien sûr, que le vaccin ne vous protège pas. Peut-être avez-vous peur d’attraper le covid ou êtes-vous en colère d’avoir été vacciné ? Trop de lavage de cerveau et de haine dans le cœur des gens concernant la vaccination », dit-il.

Ces propos ont rapidement trouvé une réponse de la part d’autres utilisateurs de ce réseau social qui valorisaient les vaccins et leur rôle dans l’atténuation des effets du coronavirus. Slater a poursuivi son allégation avec des phrases telles que « jusqu’à cinq personnes que je connais sont décédées dans les deux semaines suivant la réception du vaccin, deux ont été autopsiées et les familles en sont convaincues, mais les médecins disent que c’est une pure coïncidence ». « Les vaccins ne vont pas résoudre ça » ou « J’ai le droit de remettre en question tout ce qui concerne mon corps, surtout avec quelque chose qui a touché plusieurs amis et qui en a même tué certains », sont quelques-uns des points de vue controversés de l’athlète.

La décision prise avec Djokovic laisse également Kelly Slater presque sans possibilité de surfer dans les tests qui se déroulent dans les eaux australiennes quand il voit à quel point sans être vacciné il sera difficile d’entrer dans le pays. Ce n’est pas la première fois que Slater parle ainsi de la pandémie et des vaccins. Il y a quelques mois seulement, il a ajouté qu’« il s’agit clairement d’une maladie d’obèses, de malades et de personnes âgées si l’on étudie les statistiques officielles. Et pour ceux qui disent écouter les médecins, je suis sûr que j’en sais plus sur la santé que 99 % des médecins. La plupart de mes informations sur le covid viennent directement d’amis médecins, dont beaucoup sont en désaccord avec la science officielle. »

 


 

Ces autres sportifs qui partagent le scepticisme de Djokovic à l’égard du vaccin anti-covid

 

Novak Djokovic, qu’un juge a ordonné lundi de libérer du centre de rétention où il avait été placé en Australie en raison d’un imbroglio autour de son visa, n’est pas le seul sportif à s’être montré sceptique à l’égard du vaccin anti-covid.

 

Aaron Rodgers

L’emblématique quart arrière de l’équipe de football américain des Green Bay Packers a été l’une des principales voix contre la vaccination issues du monde sportif aux États-Unis. Critiqué après un test positif, Rodgers, 38 ans, se complaît depuis dans le rôle d’une victime de la « mafia woke » et de la « cancel culture ».

Avant cela, le vainqueur du Super Bowl 2011 avait déclaré être « immunisé » après avoir cherché un traitement alternatif, car il affirmait que deux des vaccins disponibles contenaient un ingrédient non spécifié auquel il était allergique et qu’un troisième avait, selon lui, causé chez de « multiples personnes » de nombreux « effets indésirables ».

[…]

 

Bryson DeChambeau

La covid lui ayant coûté sa place aux Jeux olympiques de Tokyo l’été dernier, le vainqueur de l’US Open 2020 de golf, musculeux en temps normal, a révélé qu’il avait perdu 4,5 kilos à cause du virus, mais il n’était toujours pas convaincu par l’intérêt de se faire vacciner.

« Le vaccin n’empêche pas nécessairement la contamination », a déclaré le joueur américain de 28 ans aux médias américains en août.

« Je suis assez jeune, je préfère le donner aux personnes qui en ont besoin. Je suis un individu jeune et en bonne santé qui va continuer à travailler sur sa santé. »

Dechambeau, dont les parents sont eux vaccinés, a affirmé qu’il envisagerait de les imiter s’il estimait qu’un nouveau vaccin répondait à ses critères.

 

Kyrie Irving

L’une des vedettes des Brooklyn Nets est de retour sur les parquets de NBA après avoir passé les deux premiers mois de la saison sur la touche en raison de son refus de se faire vacciner.

Le meneur de jeu de 29 ans a assuré que sa décision très critiquée n’était pas due à son opposition à la vaccination dans son ensemble, mais qu’il s’agissait simplement d’une décision personnelle.

« Je ne suis l’avocat d’aucun camp », avait-il expliqué en octobre. « Je fais ce qui est le mieux pour moi. J’en connais les conséquences et si cela signifie que je serai jugé et diabolisé pour cela, tant pis. »

Irving, champion NBA avec les Cleveland Cavaliers en 2016, ne peut toutefois disputer que les matches à l’extérieur, car, tant qu’il n’est pas vacciné, il ne peut évoluer à domicile en raison des règles sanitaires de l’État de New York.

[…]

Lire l’intégralité de l’article sur lenouvelliste.ca

 

Djokovic en absurdie, sur E&R :

 

Sport et roulette russe, sur E&R :

 






Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2883337
    Le 12 janvier à 12:28 par Zagor
    Le champion de surf Kelly Slater défend Djokovic

    Le syndrome de Melbourne ? Je dirais plutôt le syndrome du nouveau converti. Dans les Balkans, après l’invasion Ottomane,la plupart des chrétiens qui se sont convertis à l’islam ne l’ont pas fait par adhésion sincère à cette religion mais pour conserver leur "liberté", ne pas se retrouver comme citoyen de seconde zone (dhimmi).Ils ont été une fois leur profession de foi faîte les plus intransigeants envers leurs anciens coreligionnaires. Quel type de réaction peut on attendre de gens qui se sont vaccinés,non par conviction, mais pour conserver un semblant de"liberté". Djokovic n’est que leur "mauvais inconscient".

     

    Répondre à ce message

    • #2884078
      Le 13 janvier à 11:35 par Adrian
      Le champion de surf Kelly Slater défend Djokovic

      C’est faux, c’était en Bosnie seulement qui est entrée sous la coupe de l’Autriche (catholique) et qui a multiplié les taxes seulement pour les orthodoxes, là ils se sont convertis à l’islam...

       
    • #2884621
      Le 13 janvier à 22:06 par RetourAuxSources
      Le champion de surf Kelly Slater défend Djokovic

      Adrian , non il a raison , l’empire ottoman promettait d’enlever les grosses taxes si vous vous convertissiez à l’islam. Il y a une phrase dans les balkans qui dit : prodajes veru za veceru : vous vendez votre religion pour un diner.
      Il y a beaucoup de similitude avec le passe vaccinal : je vous laisse aller ou vous voulez en échange du vaccin.
      Cela prouve que beaucoup sont capable de se vendre pour peu.
      Au final , beaucoup n’ont pas la force mental de dépasser les difficultés. C’est comme ça , chacun évolue à sa manière.
      D’ailleurs ces converti ont finit par être des musulmans encore plus féroce que les turcs.
      Ca rapelle ces vacciné par dégout qui au lieu d’attaquer ceux qui les ont amené à se vacciner,ils attaquent ceux qui ne le font pas fait : surement car ils sont frustré de ceux qui resistent.
      _

       
  • #2883353
    Le 12 janvier à 12:46 par voxpop
    Le champion de surf Kelly Slater défend Djokovic

    Je l’aime bien Kelly Slater, il ne me déçoit pas et son discours est simplement et tout bonnement de bon sens.
    Rien que le fait que si t’es vacciné pourquoi aurais-tu peur d’un non vacciné. Mais les provax (ardent défenseur de la politique vaccinale) sont stupides, et plus d’être stupide, ils n’ont aucune mémoire.
    Et dans sa situation vue sa notoriété c’est quand même courageux de rester droit dans ses basques.

    D’ailleurs..... quelqu’un à des nouvelles de Yannick Noah ? On ne l’entend plus LOL.

     

    Répondre à ce message

  • #2883355
    Le 12 janvier à 12:47 par Mich
    Le champion de surf Kelly Slater défend Djokovic

    Attention mon p’tit Kelly, les vaccinés outrés te répondront que eux ils pensent aux autres en se vaccinant, et que les gens comme Djokovic ce sont des criminels !!
    Beaucoup parlent de la connerie humaine, mais moi ce je trouve que là il y a encore plus d’infini dans l’infini, c’est la lâcheté...

    Sincèrement je n’en peux plus de tout ça...

     

    Répondre à ce message

  • #2883368
    Le 12 janvier à 13:08 par Henri
    Le champion de surf Kelly Slater défend Djokovic

    Djokovic est en train de subir la dictature subtile dont parle AS. Tous les jours, ils lui disent demain pour savoir si tu pourras jouer l’Open d’Australie, avec l’appui de L’Equipe et d’une armée de troll.
    Ce type d’agissement est signé.
    Honte sans surprise aux lâches du tennis français. Djokovic est un héros.

     

    Répondre à ce message

  • #2883375
    Le 12 janvier à 13:23 par derf
    Le champion de surf Kelly Slater défend Djokovic

    L’affaire "Novax" Djokovic est double ! Le tennisman est l’une des figures qui s’oppose à l’implantation en Serbie de la compagnie minière Anglo-AUSTRALIENNE : Rio Tinto qui veut venir polluer la campagne Serbe en y extrayant du Lithium. Si l’Australie emmerde Le joueur c’est aussi parce qu’au même moment, la serbie, après toutes les manifestations qu’il y a eu de la part des Serbes à décider de ne pas accorder les droit d’exploitations. Rien n’arrive sans rien...

     

    Répondre à ce message

  • #2883393
    Le 12 janvier à 14:04 par Snouppiou
    Le champion de surf Kelly Slater défend Djokovic

    On est d’accord que si le gueu de base peut faire un faux pass alors un sportif mondial comme Djoko pourrait également le faire encore plus facilement non ?

    Peut-être que Djoko ne veut pas jouer le jeu des pass et c’est tout à son honneur ! Mais combien de sportifs ont du faire des vrais fausses injections ? Mon petit doigt me dit beaucoup..

     

    Répondre à ce message

  • #2883485
    Le 12 janvier à 16:42 par Greg
    Le champion de surf Kelly Slater défend Djokovic

    Ça fait plaisir de voir une des stars de mon enfance être du même côté que moi...
    Un surfer pro des années 90 toujours dans le circuit à 50 ans ne peut pas être devenu une merde, forcément.
    Surfers, boxeurs, il y a des sports qui rendent définitivement moins con que les autres...
    Ça me rappel POINT Brake avec Patrick Swaez qui attendait la vague des 50 ans...
    Si on m’avait dit que c’était cette vague de merde qu’on se prendrait sur la gueule un jour....j’aurais définitivement préféré surfer un raz de maré venu engloutir cette civilisation de connards.

     

    Répondre à ce message

  • #2883488
    Le 12 janvier à 16:43 par 234f324f32
    Le champion de surf Kelly Slater défend Djokovic

    de ce que j’ai lu, Aaron Rodgers va plus loin en disant que la NFL soigne ses athletes en douce à l’ivermectine...

     

    Répondre à ce message

  • #2883562
    Le 12 janvier à 17:59 par Martin Gale
    Le champion de surf Kelly Slater défend Djokovic

    Sans oublier le cas Kyle Warner, champion de VTT, aujourdhui dévasté par le vaccin et porte parole des sceptiques aux USA.

     

    Répondre à ce message

  • #2884107
    Le 13 janvier à 12:11 par pan0z
    Le champion de surf Kelly Slater défend Djokovic

    Ce type est une légende, je le regardais dans les années 90 en compétition de surf, c’est une bête.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents