Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La dictature en difficulté ?

À lire, sur E&R :

 






Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2770176
    Le 21 juillet à 13:44 par Nord-Homme
    La dictature en difficulté ?

    Je ne crois pas du tout à l’isolement de Macron, la France a les élites les plus soumises au NOM alors on est à l’avant-garde mais ça viendra ensuite chez les autres nations satellites du NOM.
    Pour le Royaume-Uni : https://www.zerohedge.com/covid-19/... (d’ailleurs il y avait une vidéo de Paul Joseph Watson sur la page qui a sauté). Pour l’Allemagne et les autres pays ça se fera peut-être de manière plus feutrée, plus souple, mais ça se fera. Il y a toujours des annonces délirantes venant de l’Australie, le sketch des JO de Tokyo...

    C’est simple, grâce au covid les pays de la zone euro sont plus endettés que jamais, plus sensibles que jamais à la moindre hausse des taux. Maintenant la question à plusieurs milliers de millards c’est QUI choisit d’allouer ou non de la nouvelle dette (depuis le covid la BCE achète directement la dette étatique), QUI choisit le montant des taux d’intérêt ? Pour nous c’est la BCE. Et QUI contrôle la BCE ?
    Bref le NOM n’a qu’à menacer les nations de les mettre en faillite par manipulation des marchés pour faire accepter toute les mesures anti-humaines qu’il désire. Pour Macron je ne sais même pas s’il y a eu besoin de menaces...
    Comme il l’a dit lui-même il n’est même pas sûr de pouvoir se représenter...c’est clair que ce n’est pas lui qui décide. Je ne crois donc pas du tout aux considérations électorales de notre pantin en chef.

     

    Répondre à ce message

    • #2770367
      Le 21 juillet à 17:15 par Papouin
      La dictature en difficulté ?

      Entièrement d’accord. Mais on peut se dire que la France sert de test. Si Macron réussit, les autres suivront. S’il échoue, un aitre test sera peut peut-être tenté ailleur.

       
    • #2770796
      Le 22 juillet à 08:56 par Nord-Homme
      La dictature en difficulté ?

      Papouin > Pour moi le covid a déjà échoué, au moins à fournir une peur permanente à la population (et donc un moyen de contrôle permanent).
      Leur solution ce sera soit un covid 2.0 réellement dangereux, possible mais risqué, surtout alors que l’origine humaine du premier est quasiment une info mainstream, soit une faillite bancaire (au moins en zone euro) provoquée.

      Le système financier est tellement boursouflé de dettes qu’il suffirait d’une minuscule remontée des taux d’intérêt pour mettre nombre d’états en faillite. Quel serait leur intérêt là-dedans ?
      Déjà anticiper l’inévitable parce que les dettes infinies ça ne marche que jusqu’à ce que la confiance ne soit plus là (dans la monnaie ou la capacité de remboursement), ensuite imposer un réel contrôle, qui sera bien mieux accepté car la population va avoir peur pour sa survie (bah oui comment s’acheter à manger si la CB ne fonctionne plus ?).
      Effondrement puis renaissance de l’euro, peut-être sans l’Allemagne et ses sattellites. Dévaluation massive, baisse du pouvoir d’achat gigantesque parce qu’on ne produit rien en France et qu’on achète tous les biens de consommation à l’étranger et tout ça applaudit par les moutons qui ne seront que trop heureux de retrouver une vie "sûre" grâce à la BCE toute puissante qui leur proposera une échappatoire toute prête.

      Peut-être que je délire mais en tout cas l’exemple libanais montre qu’un pays peut "vivre" (survivre plutôt) durant des mois ou des années avec des banques fermées et un contrôle absolu des capitaux (limitation drastique des retraits, etc...).
      D’ailleurs intéressant de noter que la crise libanaise a clairement été provoquée par les Américains qui ont interdit les transferts de dollars vers le pays, test ? exercice préparatoire ?

      Le choc du covid est en train de retomber, le capital a besoin d’un nouveau pour sidérer la population européenne et lui faire accepter une baisse jamais vue de son niveau de vie, tout en maintenant les privilèges de la super-classe.
      Je ne vois pas ça arriver avant les élections de 2022, mais ensuite, dans les 2-3 ans, ça me parait une hypothèse crédible.

       
  • #2770229
    Le 21 juillet à 14:45 par Mick
    La dictature en difficulté ?

    Mon compte Ameli, où l’on peut consulter que je n’ai pas été vacciner.
    On y est..

     

    Répondre à ce message

  • #2770352
    Le 21 juillet à 17:04 par Picrok
    La dictature en difficulté ?

    On sent que la dictature met un coup d’accélérateur qui n’était pas prévu.Les rassemblements de samedi 17 (entre 1 et 2 millions !)et la remontée par les RG du mécontentement et du début d’une union sacrée du peuple doit les faire flipper eux qui ne vivent que sur le sacro-saint "diviser pour mieux régner" ; d’ailleurs la mayonnaise d’une opposition provax/antivax ne prend pas, surtout que les vaccinés double dose ont appris qu’il y en aurait une 3ème !
    Le nombre de "cas" n’a pas augmenté pendant les deux premières semaines de juillet où le temps était pluvieux et maintenant qu’il fait 35° c’est" l’explosion des cas" en 24h, trois jours après la manif et comme par hasard là où il y a plus de touristes et en bords de mer là où le virus déploie ses quartiers d’été.
    Tout ça sent le bricolage , je suis sûr qu ils doutent de plus en plus...

     

    Répondre à ce message

    • #2771033
      Le 22 juillet à 14:19 par Paul82
      La dictature en difficulté ?

      "Le nombre de "cas" n’a pas augmenté pendant les deux premières semaines de juillet où le temps était pluvieux et maintenant qu’il fait 35° c’est" l’explosion des cas" en 24h, trois jours après la manif et comme par hasard là où il y a plus de touristes et en bords de mer là où le virus déploie ses quartiers d’été."

      MERCI, je ne suis pas le seul à le penser. Oui on est clairement dans le foutage de gueule !

       
  • #2770455
    Le 21 juillet à 18:44 par AlexCorky21
    La dictature en difficulté ?

    De toute façon le pass vaccinal ne fonctionnera pas s’il n’est appliqué que dans 2 ou 3 pays. Cela n’a aucun sens ! Et en plus comme il est si bien dit dans cette vidéo, ce genre de mesures nous met en porte à faux par rapport au reste du monde car elles nous mettent à égalité avec les pires dictatures de la terre. Même en Chine, il reste encore des contre-pouvoirs pour s’opposer à ce genre de folies. Ce qui prouve au passage qu’on a peut-être tort de se focaliser sur la Chine comme on peut avoir tendance à le faire.
    Ce qui est évident en revanche, c’est que Macron semble être le seul à vouloir (ou devoir) suivre Attali jusqu’au précipice. Et comme le disait Xavier Poussard, en fait, la France (et Paris en particulier) sont des réduits du mondialisme et il faut le voir comme tel. Donc il ne faut surtout pas s’imaginer qu’ils sont en train de triompher (même s’ils font preuve d’un jusqu’au-boutisme assez incroyable).

    Personnellement, ça me rappelle un peu le moment où le gouvernement avait souhaité mettre fin au championnat de Ligue 1 en espérant que les autres pays feraient de même. Or, dans tous les autres pays, ils ont redémarré leurs championnats respectifs qui ont pu être menés à leur terme. Résultat, on a voulu faire la leçon et on s"est retrouvés seuls comme des cons !

     

    Répondre à ce message

  • #2770551
    Le 21 juillet à 20:39 par Daniel
    La dictature en difficulté ?

    J’ai des voisins, un couple de policiers qui m’ont confié que des unités de forces de police étaient re dispatcher sur le territoire car ils s’attendent à une forte insurrection pour septembre et que les ordres sont de casser cette démarche par tous les moyens. Autre confidence le gvt reconfinera à la rentrée pour stopper cette révolte même si médicalement cela ne le justifie point.

     

    Répondre à ce message

    • #2770645
      Le 22 juillet à 00:01 par résistants vs damnés
      La dictature en difficulté ?

      C’est une évidence. Toute personne un minimum lucide sur leurs méthodes depuis les gilets jaunes puis le covidisme se doute que dès cet automne ça sera à nouveaux des mois de tête sous l’eau...profitez bien de cet été, tout les voyants indiquent que c’est peut-être bien le dernier vivable avant des années d’un hiver interminable....... heureusement pour les dernièrs à résister ici bas , l’enfer ne durera pas éternellement.....

       
  • #2770583
    Le 21 juillet à 21:18 par ric
    La dictature en difficulté ?

    Lorsqu’on se débat depuis trop longtemps au coeur d’un Système oppressant, on a tendance à être pessimiste...et ces "capsules" nous invitent à rester optimiste. C’est sans doute indispensable, ne serait-ce que lorsqu’on encourage ceux qui nous entourent à ouvrir les yeux.

     

    Répondre à ce message

  • #2770613
    Le 21 juillet à 22:13 par goy pride
    La dictature en difficulté ?

    Cette fuite en avant extrêmement dangereuse pour le système car sa soudaineté et brutalité va forcément produire une réaction proportionnelle de la population, a selon moi trois explications possibles.

    1/Soit il s’agit d’un coup de poker doublé d’une expérimentation qu’entreprend l’oligarchie. Ils veulent observer ce qui se passerait si on appliquait d’un seul coup, sans transition progressive toutes les mesures de la société de demain. Ensuite ils analysent attentivement les réactions de la population, accumulent des informations, de l’expertise...ce qui permettra d’affiner leur stratégie pour le reste de la planète. Mais c’est vrai un gros coup de poker hasardeux ! Car l’effet domino possible d’un tel coup est double ! Soit ils réussissent à gérer la contestation et finissent pas imposer leurs mesures tyranniques, soit ils échouent ; dans les deux cas de figure le reste du monde suivra.
    2/Soit ils sont en panique car il y a une proportion trop importante de la population qui n’est pas injectée. Or nous approchons à grand pas de la mauvaise saison. D’ici quelques semaines nous serons en septembre puis en automne... ! Ce qui signifie que si l’injection augmente comme prévu la morbidité des receveurs en affaiblissant leur système immunitaire, en les rendant plus susceptibles aux infections respiratoires, et si ces derniers commencent aussi à souffrir en masse des effets secondaires des injections toxiques comme les thromboses, myocardites... les autorités vont être confrontés à un énorme problème : comment expliquer que ce sont les "vaccinés" qui s’étiolent pendant que ceux qui n’ont pas été injectés se portent globalement bien ? Cela va commencer à vraiment se voir ! L’explication que les "non vaccinés" sont des usines à variant peut à la rigueur être recevable, en revanche ce qui va être inexplicable c’est pourquoi ce ne sont que les injectés qui seront sensibles à ces variants ! Cela voudrait donc dire que l’injection non seulement ne protège pas mais affaiblie le système immunitaire en le rendant inapte à gérer de nouveaux variants du virus ! Cela va commencer à devenir dur de justifier les bénéfices de l’injection !
    3/Soit Macron applique la stratégie de Trump de la fuite en avant en instrumentalisant l’hybris de l’ennemi. Aller dans le sens de l’oligarchie de manière précipitée afin de susciter une réaction des populations, plutôt que d’y aller progressivement comme avec la grenouille dans la casserole d’eau chauffée tout doucement. Macron résistant ?!

     

    Répondre à ce message

  • #2770705
    Le 22 juillet à 05:42 par joezaza
    La dictature en difficulté ?

    Les hommes ne sont pas prisonniers de leur destin. Ils sont prisonniers de leur propre esprit. Il est dur d’échouer mais il est pire de n’avoir jamais tenté de réussir. Ceux qui abandonnent une liberté essentielle pour une sécurité minime et temporaire ne méritent ni la liberté ni la sécurité. En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un événement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi.

     

    Répondre à ce message

  • #2770766
    Le 22 juillet à 08:01 par Sev
    La dictature en difficulté ?

    Il n’est pas exclu du tout en effet que les annonces grossières et imbéciles de Macron aient pour objectif de provoquer la colère et pousser à un phénomène du type "GJ" que la macronie aurait tout loisir (si l’on peut dire ainsi) de réprimer pour cause de "maintien de l’ordre public".

    Mais j’ai lu quelque part que Micron "aurait reçu l’ordre de déclencher un nouveau choc-peur pour accélérer la vente des stocks de vaccins qui ne partent pas aussi vite qu’espéré". Information à vérifier bien sûr, mais cette raison pourrait être assez évidente quand on sait que le nombre de vaccinés n’était (avant son discours en tout cas) pas du tout la majorité, loin s’en faut, et que la "fréquentation" des casernes à vaccination était en net ralentissement.

    En tout état de cause, retrouvons-nous à nouveau tous samedi 24 à la nouvelle manifestion organisée contre ces décisions dictatoriales !

     

    Répondre à ce message

  • #2771164
    Le 22 juillet à 18:00 par 2nilem
    La dictature en difficulté ?

    J’ai bien peur que la finalité soit la même qu’avec le mouvement des gilets jaunes. La violence viendra de l’extérieur et au final le mouvement sera perdu. En somme, je suis peut-être défaitiste mais j’ai bien peur d’être réaliste. Le tout est de comprendre si nous sommes réellement rentré en dictature. Nous aurons bientôt la réponse... A partir du moment qu’il n’y a plus de contre pouvoir mais subsiste que des pouvoirs corrompus, on se retrouvera dans une situation révolutionnaire ou de guerre civile. C’est peut-être le plan B du gouvernement. Détruire pour "mieux reconstruire"... et instaurer le nouvel ordre mondial !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents