Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Jean-Pierre Pernaut prend la défense de PPDA : "Ces témoignages sont mensongers"

Mardi 2 mars 2021, dans Les Grandes Gueules sur RMC, Jean-Pierre Pernaut a pris la défense de Patrick Poivre d’Arvor, visé par une enquête pour « viols aggravés ». « C’est un mensonge total », a-t-il notamment déclaré.

À ne pas manquer, sur E&R :

 






Alerter

40 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Le fait de baiser quand tu es un star de la tv des minettes qui veulent se faire mousser ou prendre du galon, cela ne me paraît pas choquant dans un monde normal. Les mâles dominant choppent un max de femelles et c’est logiquement naturel . Voir cela aujourd’hui avec un œil accusateur edt anachroniques
    Je ne crois pas que ppda ait eu besoin de violer qui que ce soit pour se dégourdir le poireau . A moins que ce doit un pervers mais ça la justice tranchera .

     

    Répondre à ce message

    • Vous dites la justice tranchera, mais sur quelle base ?
      Ce sera la parole de l’un contre la parole de l’autre, comment un juge peut savoir qui ment, qui dit la vérité ?
      D’autant plus qu’il peut y avoir des semi-vérités, comme des semi-consentements.
      Le PPDA peut être dans une chambre d’hôtel avec une fan l’ayant suivi, puis lui demander : "alors, tu veux ou tu veux pas ?" et la fan de répondre "Ben j’sais pas" puis finalement se laisser faire pour au final ne guère apprécier et se réveiller 20 ou 30 ans plus tard en se disant qu’y aurait bien un petit billet à se faire sur le dos d’une sommité.

      Je dis tout ça sans avoir la moindre once de sympathie pour cet ancien porte voix de l’oligarchie, mais tout simplement parce que cette histoire banale peut arriver à n’importe qui et que je déteste et le mensonge et l’injustice qui peut en découler.

       
    • Pour avoir côtoyé le bonhomme dans de nombreux salons du livre, je confirme : les femmes faisaient la queue pour la lui sucer, et il était très doux et très calme avec elles. C’était sa technique et ça marchait très bien !
      AS.

       
    • @ AS il ne fait plus bon etre un cœur d’artichaut....

       
    • Ah les interventions savoureuses d’AS. :)

      Je confirme les dires du Président, ayant assisté à des campagnes de dédicace pour ses livres aux Galeries Laf, et quelques échanges de 06...

       
    • Ouais j’ai vu ce manège de donzelles au quartier du Point du jour (Boulogne-Billancourt) à l’accueil de la tour TF1, tous les midis, elles attendaient pour monter à l’étage sans flingue sur la tempe mais en jupe très courte, montées sur des talons aiguilles, tout le monde le voyait là-bas. C’est pour ça que JP Pernaut le raconte en rigolant : ils ont dû bien se marrer, ça doit lui rappeler de bons souvenirs. Qu’on ne nous raconte pas de salades. Il a pécho, il a pécho comme un bâtard, c’est son truc tant mieux pour lui, il était doué, sujet suivant.
      PPDA ce n’est pas Epstein euh... pardon Ipstine !

       
  • Connerie !
    Je m’en tape de savoir que PPDA est un violeur ou pas.
    La question est sociale et économique et Pernaut et PPDA sont des "journalopes" solidaires !

     

    Répondre à ce message

  • Le problème c’est la définition du viol.

    Dans la tête de tous le monde et la vrai définition du viol, c’est quand une personne force une autre personne à la pénétration sexuelle.

    Aujourd’hui, dans l’esprit (dérangé) de certains et certaines, le viol c’est aussi quand on regrette d’avoir couché avec un partenaire à des fins et d’être déçu du résultat ou de ne pas y parvenir.
    Dans ce cas ça reclasse pas mal de monde dans la catégorie violeur.
    Tout ça parceque des mal-baisée hystérique n’arrive plus à gérer leurs émotions...

     

    Répondre à ce message

  • mais oui...la plaignante est moche comme un cul...pernaut comme d’arvor peuvent se tapper des canons a longueur de journee pourquoi violer un thon ??

    je rappelle la femme de pernaut est une ancienne miss France assez canon de 20 ans de moins et d’arvor s’est tappé chazal et toutes les filles qui ressemblent a chazal depuis 40 ans

     

    Répondre à ce message

  • C’était un dragueur...Mdr...il devait être plus que lourd, ça se voit.

     

    Répondre à ce message

  • Le monde littéraire est rempli de chaudasses.
    PPDA a pu, ici ou là, donner un peu de sa personne afin d’honorer l’attention qui lui était portée, et voilà comment ce brave homme est remercié... que d’ingratitudes à son égard de la part de ces gourgandines. Il faut sauver PPDA !

    La femme libérée n’assume pas de l’être, c’est le drame post-moderne.
    Shakespeare l’avait anticipé : coup d’bite or not to be, that’s the question

     

    Répondre à ce message

  • Quelle bonne diversion aux vrais problèmes des Français...Chacun va y aller de son opinion sur un sujet qui concerne ... combien de personnes ?? Suivez bien la muleta brave gens y’a rien d’autre sur quoi enquêter ces temps ci...Ce matin à la radio je viens d’avoir la confirmation que je deviens citoyenne de seconde (au minimum ) zone grâce aux QR code à l’entrée des commerces et restaurants...J’enrage de voir la docilité de mes concitoyens apeurés masqués lobotomisés...MAIS QUE FAIRE BON SANG !!!

     

    Répondre à ce message

  • J’ai connu une personne qui travaillait dans le grand immeuble de verre boulevard Victor... Il m’avait raconté que tous les matins au moment de l’arrivée de PPDA, on pouvait entendre comme un roulement de tonnerre : c’était tous les courtisans du susnommé qui dévalait l’escalier pour aller lui cirer les pompes ou lui lécher les claouis, alors est ce que dans l’émotion du moment cela ne lui aurait pas donné l’envie de soulever une jupette et baisser son grimpant ?

    La nature humaine étant ce qu’elle est... mais il ne s’agit que d’être "visé par une enquête", donc la présomption d’innocence doit jouer... mais comme dans le même temps, enquête rime avec quéquette comme disait Bedos à propos de Bill Clinton...

    Ah, là, là ! mais dans quel monde vivons nous ?

     

    Répondre à ce message

  • Jean-Pierre Pernaut va souffrir de la même chose que Bigard, à savoir une épouse idiote, chouchoutée par Hanouna, et possiblement de la communauté, qui n’hésitera pas à le désavouer en direct.

     

    Répondre à ce message

  • #2678944

    L’idéologie féministe, c’est la pire des idéologies.
    Et les grand perdant , c’est avant tout les femmes, nos soeurs nos filles, nos mères ou nos épouses.

    Cette idéologie de merde, est mortifere, destructrice...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents