Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

En bref – Samedi 20 novembre de l’an de grâce 2021

Catherine, en Première Dame, ça pourrait le faire, non ? De drôles de bruits circulent autour de la régente, celle qui morigène le Petit Dictateur. Qui lui tire l’oreille, qui le gronde quand il fait une bêtise, ou pique une crise de nerfs, un caprice. Remarquez, Cécilia faisait pareil avec Nicolas, elle le surveillait pour pas qu’il bouffe trop de chocolats. Sarko était fou de chocolats. Un jour, Cécilia a bousculé toute la hiérarchie d’un des deux grands hôpitaux de Neuilly, parce que son fils avait un bouton... de moustique. Véridique, témoignage reçu d’une infirmière locale.

 

 

 

 

Je ne suis pas de ce monde... Ben t’as bien raison !

Les grands de ce monde ont tous les droits, les petits de ce monde, tous les devoirs. Ceux qui ne sont pas d’accord avec cet ordre des choses s’appellent des révolutionnaires : ils veulent renverser l’ancien régime et mettre un nouveau à la place, avec en général des petits aux commandes à la place des grands. L’histoire est cyclique, c’est toujours la même galette.

 

 

Aujourd’hui, Zemmour veut prendre la place du calife, et c’est vrai qu’un pays dirigé par une folle dingue, on le souhaiterait pas à notre pire ennemi. D’ailleurs, a-t-on encore des ennemis ?

Oui, selon nous, l’Union européenne, sinon l’Amérique des deux côtes, celle de la finance et du Big Tech, des médias anti-peuple et du cinéma débile. D’accord, parfois, un bon film sort du cul d’Hollywood, mais qui a en tête la date du dernier non-navet de Californie ? On dirait que le bon cinoche s’est arrêté dans les années 90, où a eu lieu une floraison de trucs inspirés :

Les Affranchis (1990), Le Silence des Agneaux (1991), Reservoir Dogs (1992), L’Étrange Noël de Monsieur Jack (1993), Forrest Gump (1994), Pulp Fiction (1994), Les Évadés (1994), Braveheart (1995), Heat (1995), Seven (1995), Usual Suspects (1995), LA Confidential (1997), The Game (1997), Contact (1997), Saving Private Ryan (1998), The Truman Show (1998), Fight Club (1999), Dans la peau de John Malkovitch (1999), Le Sixième Sens (1999) !

1995 et 1999, années de très grands millésimes des vignobles californiens ! Une génération après les années d’or de la fin des sixties, avec toute la camorra des réals italo-américains qui ont révolutionné la narration : Coppola, Scorsese, Palma, Cimino, la fameuse parenthèse 1969-1979...

Depuis, c’est la morne plaine, ou presque. Évidemment, c’est question de goût, mais Les Tuche, pardon... C’est pas Netflix qui a tué le cinéma, c’est la connerie humaine, la médiocrité des producteurs, parce que les scénaristes sont là, mais ils sont barrés. La qualité est filtrée, il ne passe que des films de merde à travers le tamis de bien-pensance imposée par les réseaux occultes et les minorités agissantes. Résultat, une Palme d’or à la bouse Titane, une réalisatrice portée au pinacle qui fera 3 entrées, un trio d’ados qui se goureront de salle dans un multiplex... Un siècle de cinéma s’achève dans la dèche et la honte.

 

 

Aujourd’hui, le film se consomme sur mobile ou ordi, mais ça permet aux jeunes – pour ceux qui n’ont pas basculé dans l’addiction aux jeux vidéo – de visionner des kilomètres de longs métrages. En 2021, un 18-25 ans qui aime le cinéma voit dix fois plus de films qu’un critique des Cahiers du cinéma dans les années 60.

On parlait de connerie humaine, c’est quand même un concept assez explicatif. On vit dans une ère où des gens arrivent à croire des salades assez incroyables. Regardez Delfraissy : est-ce qu’il croit à son propre baratin ?

 

 

C’est fascinant, quand même, de dire en substance que le vaccin ne sert à rien, mais qu’il est somme toute utile. Peut-être l’influence du pilpoulisme... Autre cas d’auto-aveuglement : on parle beaucoup en ce moment du quartier de la Guillotière à Lyon, qui est un peu le pendant de la Chapelle à Paris. Eh ben on a trouvé un gonze qui vit encore chez Oui-Oui :

 

 

Le mec focalise sur l’expression « coupe-gorge » alors que c’est juste une effet de style, mais on peut être sûr qu’il ne laisserait pas sa femme ou sa fille, s’il en a, dans ce quartier le soir. Ou même la journée. Et encore moins lui-même. On peut donc en conclure que certaines personnes peuvent dire de grosses bêtises tant qu’elles ne sont pas confrontées au réel, c’est-à-dire aux conséquences de leurs paroles. Pareil avec Liebig, des Grandes Gueules, qui voit des fachos partout :

 

 

Faudrait qu’il descende un peu de son nuage de média-nanti (il a écrit le chef d’œuvre Comment draguer la catholique sur les chemins de Compostelle) pour voir comment vivent les gens, le 10 du mois, avec 55 euros sur le compte bancaire, plus les frais qui vont immanquablement tomber. Aude a raison quand elle compare la période actuelle avec les années 30 :

 

 

Mais elle se trompe de danger : le fascisme n’est pas là où elle croit. Jadot, le candidat écolo, se goure sur toute la ligne lui aussi : il n’a jamais mis les pieds à la Chapelle ou à la Guillotière. C’est l’avantage d’être un écolo-bourgeois : on peut se mentir.

 

 

Avec autant de mauvais juges, ou de mauvais analystes aux commandes, pas étonnant que tout aille de travers.
Nous, on dira plutôt qu’on se retrouve (comme dans ce film où le Nimitz se retrouve plongé au milieu du Pacifique, en pleine Seconde Guerre mondiale), à l’aube des années 40.

 

 

Une survivante (relativement jeune) de la Shoah le dit à sa façon, comparant les non-vaccinés aux juifs :

 

 

Il n’y a pas que les élites qui débloquent, il y a aussi la base, qui était déjà pas bien nette avant le cov, mais alors maintenant...

 

  Il est intéressant de noter que nos élites satanistes prévoient d’envoyer, contre les masses de couillons qui leur obéissent, des masses de couillons qui leur en veulent à mort. Ça fait un peu double peine pour les Tuche qui se font vacciner pour ne pas se faire gronder par la dominance. Le fait que ceux qui arrivent, et qui ont les crocs, se foutent du masque comme de leur premier viol, devrait leur mettre la puce à l’oreille.

 

 

Regardez, on a déniché un dessinateur qui gobe le baratin de la bande à Attal & Attali et qui trouve que les pauvres migrants sont bien maltraités par les vilains gardes-frontières fascistes :

 

 

Alors lui, il est déjà culte. Un phénomène, dans son genre. La voix de son maître invisible.

En fait, il y a bien des races, sur Terre, mais ce ne sont pas celles qu’on croit. Il y a la race des humains qui ont un peu de conscience, et les autres. Les premiers sont pas faciles à manipuler, en plus ils entretiennent leur conscience ; les autres, ben, on peut en faire ce qu’on veut. On préfère nettement, à un être humain pas conscient, donc con, ce petit chien qui joue avec un garçon handicapé.

 

 

C’était notre lueur d’espoir.

Parce tant qu’il y aura des cons, il y aura des salauds pour les manipuler et les exploiter. Et éventuellement les buter, ou les faire s’entre-buter. On appelle ça la guerre, et tous les diviseurs la désirent. Ne suivez pas notre regard !

Ne manquez pas l’épisode précédent sur E&R :

 






Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2847241
    Le 20 novembre à 12:09 par becalme
    En bref – Samedi 20 novembre de l’an de grâce 2021

    Les humains veulent se débarrasser des Humains...

     

    Répondre à ce message

  • #2847257
    Le 20 novembre à 12:26 par Fela Kuti
    En bref – Samedi 20 novembre de l’an de grâce 2021

    Les parents sont en partie responsable de l’addiction aux jeux vidéo de leurs enfants, quand, à noël, on t’offres Street fighter au lieu d’une guitare ou un truc à bricoler, tu peux te dire que tu as le statut d’animal de compagnie, surtout le coté encombrant.

     

    Répondre à ce message

  • #2847259
    Le 20 novembre à 12:28 par Dream13
    En bref – Samedi 20 novembre de l’an de grâce 2021

    La séquence avec le petit garçon et le petit chien, quel régal dans ce monde laid et malsain, un peu de joie ,de rires innocents , finalement de vie et de poésie, dans ce cauchemar ambiant , merci !

     

    Répondre à ce message

  • #2847263
    Le 20 novembre à 12:34 par Dream13
    En bref – Samedi 20 novembre de l’an de grâce 2021

    En bref, moi, personne saine non vaccinée, il faut me confiner pour empêcher qu’une personne vaccinée attrappe une maladie que je n’ai pas.....oui...mais bien-sûr ! A un tel degré absurdité il faut se tirer une balle dans la tête ?

     

    Répondre à ce message

  • #2847272
    Le 20 novembre à 12:47 par nico
    En bref – Samedi 20 novembre de l’an de grâce 2021

    ils "perdent une partie de leur efficacité après 5 à 6 mois, d’où l’intérêt d’une 3e dose"



    Pour ceux qui ne comprennent toujours pas le terme " fabrique du consentement" tout est dans cette phrase.
    Le terme 3 eme dose, est gentiment en train d’être remplacé par le terme "rappel" qui deviendra ensuite " rappel semestriel".

    Ce concept délirant d’une injection tous les 6 mois à vie pour une grippe, idée qualifiée hier de "complotiste" , mais dont personne n’a pour l’instant envie d’entendre parler.
    Comme pour le reste, il l’a trouveront tous évidente, quand les médias , cette fabrique a consentement au pire l’aura normalisée, car c’est évidemment prévu comme ça depuis le départ ( avant même l’arrivée du virus)

    C’est comme l’injection du poison aux nourrissons, quitte a en tuer des dizaines milliers, le plus important , c’est que leur père masqués et émasculés n’attrapent surtout pas le rhume 19 .
    Et puis, il n’y a de toutes façons que " l’utra-droite" pour être contre l’euthanasie des bébés .

     

    Répondre à ce message

  • #2847281
    Le 20 novembre à 13:06 par Palm Beach Post : "Cult !"
    En bref – Samedi 20 novembre de l’an de grâce 2021

    Reservoir Dogs (1992),
    c’est de la merde tarantinesque :
    un puceau qui fantasme la violence

    de la violence crédible à l’écran, bien mise en scène :
    S. Craig Zahler

     

    Répondre à ce message

  • #2847349
    Le 20 novembre à 15:39 par ConPasContent
    En bref – Samedi 20 novembre de l’an de grâce 2021

    Avez-vous remarqué cette poignée de main si spéciale entre castex et la femme en tailleur bleu ?

     

    Répondre à ce message

  • #2847398
    Le 20 novembre à 17:29 par merde !
    En bref – Samedi 20 novembre de l’an de grâce 2021

    Ces acteurs de films hollywoodiens sont les nouveaux héros d’une mythologie contemporaine consumériste mondiale, au moins occidentale.

    Oui je sais : c’était le but d’Hollywood.

    De fait, toute la jeunesse disons, s’y reconnaît bien mieux que dans Homère par exemple - surtout que celle-ci a partagé, visualisé, mémorisé les mêmes images vues et re-vues dans les salles mais n’a pas forcément été au musée pour s’imprégner de la culture grecque antique !

    Un artiste qui reprend les personnages de ces films dans ses créations (pour obtenir reconnaissance et conquérir un public facilement car déjà conquis par ailleurs), a plus de chance de réussir qu’un artiste qui illustrera Homère par exemple, mettons.

    Autrement dit : l’adhésion à la culture bourgeoise, c’est-à-dire sa consommation, n’est jamais gratuite, dans le sens où elle vous prend, avant vos économies, votre imaginaire, votre culture propre, c’est ça l’aliénation !

    En fait c’est un véritable lavage de cerveau !!! Et pour rendre hommage à sa propre culture il faut sacrément s’accrocher, déjà pour soi-même pour oser s’aventurer hors des sentiers balisés, et ensuite pour convaincre toute une flopée d’esprits possédés ou convertis par la matrice consumériste à ses mythes païens, Harry Potter et compagnie ! Quelle chienlit !

    Et en plus il faut aller dans ce sens-là, sinon "tu joues pas le jeu".

     

    Répondre à ce message

  • #2847558
    Le 20 novembre à 22:04 par ProtégeonslaPalestine
    En bref – Samedi 20 novembre de l’an de grâce 2021

    "Les vaccins protègent assez peu contre l’infection et la transmission" : enfin un fragment d’honnêteté épistémologique, pour qui doute encore que le vaccin n’est pas un moyen d’endiguer le virus ; le vaccin est et contient sa propre finalité : rationaliser la propagation du virus au moyen d’une pandémie vaccinale.

     

    Répondre à ce message

  • #2847610
    Le 21 novembre à 02:18 par Le meurtre français
    En bref – Samedi 20 novembre de l’an de grâce 2021

    Ma préférée l’algérien euh ! « l’authentique » gaulois fiers d’avoir traversé la Manche (cf. résistance Gaull-oise) pour la City (le fief) chez Bloomberg (la caution). Pour n’importe quel historien français dirait : so British !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents