Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Ce que Poutine démantèle en Ukraine est un projet de second Israël

Le « printemps ukrainien » de 2014 révélait des signes sur lesquels l’intervention de l’armée russe a levé le voile et que l’Occident s’échine à cacher à l’opinion publique internationale dont l’attention est détournée des véritables enjeux de ce conflit.

 

Il y a sept ans, le théoricien de l’Élysée, Jacques Attali, admettait que la France « a fait une grande erreur en acceptant la proposition américaine, en 2009-2010, d’inscrire dans le programme de l’OTAN l’adhésion de l’Ukraine ». « C’était, avait-il affirmé, un chiffon rouge agité devant les Russes, chose inacceptable pour eux. » Pour le conseiller de Mitterrand, Sarkozy et Hollande, « on ne peut pas imaginer d’isoler la Russie » car, avait-il expliqué, « l’isolement de la Russie est la pire chose qu’ils (les Russes, ndlr] peuvent accepter ». « Faire entrer l’Ukraine dans l’OTAN est une faute. L’entrée de l’Ukraine à l’Union européenne d’accord mais pas dans l’OTAN », avait insisté l’influent économiste français natif d’Alger.

À rebours de la position de Jacques Attali, son ancien camarade d’Action internationale contre la faim, le sioniste Bernard-Henri Lévy, en mission commandée à Kiev, se faisait le porte-voix des occupants du Maidan Nezalezhnosti, aux côtés desquels il posait endimanché pour ses besoins de publicité mégalomanes. À la même époque, un journaliste américain révélait, dans les colonnes de Mediapart, le projet d’un nouvel État hébreu en Ukraine. Wayne Madsen écrivait, en effet : « Le rôle joué par les personnalités juives et l’État d’Israël dans la crise ukrainienne n’est pas passé inaperçu, sachant que cette communauté représente moins d’un pour cent de l’ensemble de la population. Cependant, l’administration Netanyahou a en sa possession un rapport confidentiel confirmant que les juifs ashkénazes ne sont pas originaires du Levant, mais sont les descendants des Khazars, ce peuple mal connu fondateur d’un empire juif au Xe siècle sur les rives de la mer Noire. Ceci explique pourquoi certains sionistes voient en l’Ukraine un possible second Israël. »

L’auteur de La Fabrication d’un président, qui se référait à un article « passionnant » de Times of Israel, faisait remarquer que « l’établissement du fait que les juifs d’Europe centrale et d’Europe de l’Est n’ont pas de légitimité historique en ce qui concerne leurs revendications sur la Palestine a créé bien des remous en Israël et ailleurs » et dévoilait le financement à coup de dizaines de millions de dollars par un certain Ihor Kolomoïsky, richissime magnat juif ukrainien, du recrutement des nationalistes ukrainiens de droite et des néo-nazis venus d’ailleurs en Europe pour combattre la majorité russophone de la région du Donbass en Ukraine orientale. Preuve que Vladimir Poutine n’exagère pas lorsqu’il pose comme condition à la fin des opérations militaires en Ukraine la dénazification du régime de Kiev soutenu [de loin] par les « démocraties » occidentales.

Toujours selon le journaliste américain, « le projet conjoint d’Israël et de l’Ukraine consiste à déplacer les colons de Cisjordanie en République autonome de Crimée, et ce après une éventuelle rétrocession de la péninsule à l’Ukraine, comme ils l’espèrent ». « Pour les sionistes ukrainiens, l’objectif ultime consiste à établir une région juive autonome en Crimée et à redonner à la péninsule son nom khazar d’origine, Chazerai », précisait-il. Cette information vient d’être confirmée par un autre journaliste de confession juive qui, dans un article intitulé Ukraine : Poutine n’a pas peur, rappelle que les États-Unis avaient encouragé l’hostilité des Ukrainiens à l’égard des Russes dès après la fin de la Seconde Guerre mondiale et que les Russes « ont tout donné aux Ukrainiens », si bien que l’Ukraine « est devenue la République soviétique la plus prospère ».

Lire la suite de l’article sur algeriepatriotique.com

En lien, sur E&R :

 






Alerter

47 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Quand on perçoit ce qu’était la Roumanie comme état en 39-45 et qu’on a compris que la meimeire était de Kiev.....On a pigé l’embrouille.

     

    Répondre à ce message

  • C’est surtout la plus importante plaque tournante de la mafia de l’Est : blanchiment d’argent, prostitution, traffic d’organes, labo militaires américains etc...voila pourquoi bhl, macron, attali, enthoven, soros et toute la bande sont en panique.

     

    Répondre à ce message

  • #2920600
    Le 7 mars à 15:08 par Szczebrzerzyszczykowski
    Ce que Poutine démantèle en Ukraine est un projet de second Israël

    La Crimée a effectivement déjà failli être une sorte d’Israël…

    Après que les Tatares de Crimée soient déportés en 1945 (soi-disant à cause de leur "attitude amicale" envers les Allemands, alors que tous ces gens se seraient alliés avec le diable contre Staline), des gens du Comité Antifasciste Juif sont venus voir Staline pour lui demander de DONNER la Crimée aux "Juifs survivants de de l’Ukraine et de la Biélorussie" ; (c’est Krouchtchev qui raconte) la délégation était composée d’Ilya Ehrenbourg, de la camarade Froumkina, de Lozovski et d’un grand acteur juif, Michoels.
    Mais Staline était plus que méfiant, après la rencontre il a dit "tous les Juifs ont quelqu’un à l’étranger : celui-ci a une grand-mère, celui-là une cousine, et un autre son papy".
    Puis "si on donne la Crimée aux Juifs, ça deviendra un territoire d’agents liés à l’étranger, et pas loin nous avons Bakou et nos champs pétroliers".

    Peu après, l’acteur Michoels a eu un accident, il a été écrasé par une voiture, Lozovski et Froumkina ont été fusillés, seul Ehrenbourg survécut, car Staline l’aimait bien.
    Staline avait visiblement changé d’orientation…
    Krouchtchev toujours : "En 1952 Staline nous a donné l’ordre d’armer des groupes de civils.
    – Pourquoi faire ?
    (demande Szusterman, dit Staszewski)
    Nikita Krouchtchev : Eh bien pour tuer !
    — Pour tuer qui ?
    – Les Juifs !
    – C’est-à-dire organiser des pogroms ?
    – Oui, quelque chose dans le style.

    Puis Staline mourut… (tout le passage vient du livre de T. Toranska, "Des staliniens polonais s’expliquent", qui a été traduit en fr. et j’aimerais bien lire ce passage en français, car l’ensemble du passage que j’ai traduit vite-fait est intéressante).

     

    Répondre à ce message

  • L’Ukraine comme plan B des sionistes. Vu la probabilité d’un échec en Palestine. Possible en effet. Maintenant que c’est mort pour le plan B, la Patagonie va connaitre des heures sombres.

     

    Répondre à ce message

  • [ Critique de l’article ]

    [ 1/4 ]

    Le présent article, publié initialement le 1er mars 2022 sur le site AlgeriePatriotique.com, pose plusieurs problèmes. Je détaille ci-dessous.

    1) L’article ne présente pas de lien hypertexte en tant que source des citations, alors que la thèse présentée sort radicalement de l’ordinaire

    1.a) Pour rappel, il y a particulièrement un projet allégué — par un certain Wayne Madsen, présenté comme journaliste américain —, conjointement d’Israël et de l’Ukraine, qui aurait consisté à déplacer les colons juifs de Cisjordanie en Crimée, à y établir une République autonome juive et à lui redonner son nom khazar d’origine, Chazerai.

    1.b) Je relève qu’une recherche à partir des noms des deux auteurs (Wayne Madsen et Israël Shamir) présentés dans l’article, des citations desdits auteurs, et du nom d’un site web (Madiapart) ayant hébergé la publication de Wayne Madsen, permet de retrouver des sources, même si c’est pour une part laborieux du fait d’une censure.

    1.c) Wayne Madsen aurait, selon l’article, publié dans les colonnes de Mediapart, ce qui est faux : une recherche m’a permis d’établir qu’un certain Will Summer avait publié (le 29 décembre 2014), dans la section blogs de Mediapart, un article de Wayne Madsen titré "Le projet secret d’un « deuxième Israël » en Ukraine", lui même publié le 28 décembre 2014. L’article de Will Summer a été dé-publié tout récemment (entre le 5 mars, date du seul instantané historisé sur web.archive.org et ce jour, 7 mars 2022). Voici l’URL originelle de l’article dé-publié.

    Voici l’URL du seul instantané de l’article historisé sur web.archive.org (instantané, ou "snapshot" réalisé le 5 mars 2022 à 17:35:28). J’observe que la page présentant les 307 commentaires relatifs à cet article (normalement accessible par le bouton libellé "307 commentaires" en bas de l’article, qui renvoie sur une URL distincte de celle de l’article) n’a malheureusement pas été archivée.

    ../..

     

    Répondre à ce message

  • [ 2/4 ]

    Je relève pas ailleurs que la source alléguée de l’article, telle que présentée à la fin, renvoie sur une page du réseau voltaire. Cette page n’est pas un article ni une page présentant des résultats d’une recherche interne au site, c’est une page présentant une « source » libellée « Strategic Culture Foundation (Russie) ». J’ai cherché en vain l’article à partir de cette page, en parcourant toutes les pages lorsqu’il y en avait plusieurs, et cela pour chacune des langues proposées, cherchant au sein des pages les occurrences de Wayne Madsen.

    Par ailleurs, j’ai lancé une recherche interne au site VoltaireNet.org avec le libellé Wayne Madsen ; là aussi, j’ai parcouru en vain toutes les pages de résultat et cela dans toutes les langues proposées.

    Enfin, j’ai lancé une recherche via DuckDuckGo, restreinte au site VoltaireNet.org, avec le libellé du titre de l’article, à savoir "Le projet secret d’un « deuxième Israël » en Ukraine" ; j’ai essayé avec et sans les guillemets anglais, sachant qu’ils forcent la recherche stricte du libellé encadré par lesdits guillemets ; je n’ai pas trouvé l’article cherché.

    Ainsi, En supposant qu’il y ait eu, un jour, un tel article de Wayne Madsen publié sur VoltaireNet.org — tel que c’est allégué à la fin de l’article de Will Summer sur blogs.mediapart.fr —, il aura été dé-publié. Je note qu’une copie de l’article existe sur d’autres plateformes, dont une copie sur ReseauInternational.net, renvoyant à la même source sur VoltaireNet.org, ce qui semble étayer la thèse d’une publication initiale à cette source, dé-publiée ensuite.

    1.d) Selon l’article publié sur AlgeriePatriotique.com, un journaliste de confession juive aurait publié un article intitulé « Ukraine : Poutine n’a pas peur ». Une recherche permet d’établir qu’il s’agit d’Israêl Adam Shamir (qui est cité par ailleurs dans l’article). J’ai retrouvé une copie dudit article (en français) publiée sur le site Arrêt sur info le 24 février 2022. La source originelle est un article (en anglais) d’Israel Shamir publié le 23 février 2022 sur UNZ.com.

    ../..

     

    Répondre à ce message

  • [ 3/4 ]

    2) Il est déclaré dans l’article publié sur AlgeriePatriotique.com que l’information relative au projet allégué conjointement d’Israël et de l’Ukraine (projet que j’ai rappelé au paragraphe 1.a) viendrait d’être confirmée par un autre journaliste de confession juive, dans un article intitulé « Ukraine : Poutine n’a pas peur ». J’ai lu cet article attentivement et il n’y a pas une telle confirmation. J’envisage sur ce point que l’article publié sur AlgeriePatriotique.com ait été remanié maladroitement après rédaction, ramenant à un endroit inapproprié un paragraphe initialement placé ailleurs, rendant le propos incorrect.

    3) Le journaliste Wayne Madsen se serait appuyé sur un "article « passionnant » de Times of Israel". J’ai seulement commencé à lire l’article de Wayne Madsen trouvé sur blogs.mediapart.fr, mais j’ai déjà repéré qu’il y avait 3 liens fournis : un lien vers un article publié sur blogs.timesofisrael.com, derrière le libellé « daté du 16 mars 2014 », puis deux liens vers des pages du site VoltaireNet.org, derrière les libellés « [1] » et « [2] ». Le premier lien est présenté comme menant à un article du journal indépendant israélien Times of Israel. En fait non, le lien mène à un article (en anglais) abondamment sourcé, publié dans la section blogs du journal — blogs.timesofisrael.com —, en date du 19 mars 2014.

    Voici la page du site web.archive.org qui présente tous les instantanés dudit article. Dans sa version historisée la plus récente (le 4 mars 2022 à 23:11:15), l’article historisé comprend un en-tête exprimant ceci (je traduis de l’anglais au français) : « Note de la rédaction : ce billet de blog est une œuvre satirique. Il a été publié en 2014 à la veille de Pourim, une fête juive qui est célébrée par des réjouissances sauvages et une comédie tapageuse - avec un accent particulier sur la moquerie de l’antisémitisme et de l’ignorance ».

    ../..

     

    Répondre à ce message

  • [ 4/4 ]

    Dans sa version historisée la plus ancienne (le 22 mars 2014 à 07:56:54), l’article ne comprend pas cet en-tête.

    En passant, je relève que la copie de l’article de Wayne Madsen publiée sur le site ReseauInternational.net ne présente pas de lien vers l’article publié sur blogs.timesofisrael.com (seuls figurent les deux liens vers des pages du site VoltaireNet.org, derrière les libellés « [1] » et « [2] »).

    [ Conclusion (temporaire) ]

    Voilà, j’ai fait un premier travail d’analyse qui tend sévèrement à mettre en cause le sérieux des allégations présentées dans l’article publié sur AlgeriePatriotique.com. Pour aller au bout de l’analyse, il conviendra en particulier d’étudier le contenu de l’article de Wayne Madsen (j’ai à peine commencé à le faire) ainsi que le contenu de l’article publié sur blogs.timesofisrael.com (je ne l’ai pas lu). J’ai passé des heures sur ce dossier pour arriver à poster ce long commentaire (2h30 de rédaction...). Je laisse des personnes motivées aller au bout de l’analyse. Si personne ne produit une analyse complémentaire satisfaisante en commentaire et si je poursuis moi-même l’analyse dans les jours prochains (je ne garantis rien), je posterai mes conclusions en commentaire dans cette page.

     

    Répondre à ce message

  • #2921282

    Je ne serais pas étonné si on en retrouvait quelques uns du côté des Ouîgours

     

    Répondre à ce message

  • #2923599

    Mais comment ils font pour faire des petits comme ça ?
    Je croyais que les pontes (sic) de Wall Street n’arrivaient pas à faire de gosses. Quoi ? Là, c’est le pognon qui travaille !? Comme dirait Shreck : ça peut expliquer plein de choses.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents